Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?


de : sergio
mercredi 26 novembre 2014 - 17h44 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?

Ce n’est certainement pas les perpétuelles chamailleries entre les prétendants et politicards-es de la droite dite "classique", ou l’autosatisfaction des "normaux", (sociaux-démocrates et vrais néo-libéraux acharnés), qui savent parfaitement se mettre en scène, surtout quand ils-elles sont aux "affaires", et encore moins la multitude de magouilles et d’arnaques des uns et des autres (lisez, institutionnels et autres profiteurs-ses), et tout particulièrement les turpitudes de * Mr l’ex. (l’agité de la neurone), qui ose prétendre se (sur-)"représenter" à nouveau, pour incarner « la grandeur et les intérêts de la France » ! Alors que plus prosaïquement, et grâce à un statut juridique taillé sur mesure pour l’un de ses prédécesseurs, par des juristes constitutionnalistes aux ordres, mais dont tous deux usèrent et abusèrent allègrement. Ce candidat à la candidature, donc, s’appuierai à nouveau sur ce kolossal stratagème, pour tenter d’échapper une seconde fois à ses juges – les petits poids – qui par sectarisme et manigances, l’empêcheraient de prendre un élan patriotique, qu’il décrit comme totalement désintéressé ! Cet empressement n’a pas d’autre but que faire don de sa modeste personne à la France, et ce n’est pas l’acharnement partisans de quelques (petits) juges, qui le détourneront de son devoir, non !… Il paiera à nouveau de sa personne et sauvera le France malgré elle – elle qui ne lui a rien demandé – d’un marasme dans lequel il a énormément contribué à la faire plonger ! D’ailleurs ne se décrit-il pas, (en privé), comme l"homme providentiel" ? N’ânonne-t-il pas à tout bout de champ, qu’il a toujours été totalement désintéressé, et tout particulièrement quand il endosse le costume (et le statut juridique) de "roi républicain"… sachant pertinemment qu’il n’aura de compte à rendre à personne, et encore moins à des juges, et qu’il pourra à nouveau tout se permettre sans qu’on vienne lui chercher des poux dans la tête !…

De quels sacrifices cet "homme providentiel" parle-t-il ?

Ses incessantes saillies pour dresser les Français-ses (mais pas que…) les uns contre les autres, ses invectives et insultes permanentes contre tous ceux et toutes celles qui oseraient lui résister, cette obsession d’humilier publiquement les courtisans-es ou celles et ceux qu’il pensent être plus brillants-es que lui, ses manigances pour enrichir ses proches et les membres de son clan, se penchant pour semer le bordel dans tout le pays ! Ses somptueux cadeaux aux riches et ultra-riches – avec de l’argent public, sans parler de toutes les turpitudes classées « secret défense » ou « intérêt supérieur de la Nation »…

Et bien entendu, toutes ses turpitudes – il y a tant qu’elles ne pourraient pas être contenues dans un seul annuaire –, ne serait que d’odieuses calomnies… des menteries sorties tout droit de la bouche d’envieux et de jaloux de sa réussite (lui qui rêve tout haut, de devenir l’un des hommes les plus riches du monde), et selon sa (vieille) garde rapprochée : le raciste multirécidiviste Hortefeux (condamné pour insulte raciale), l’écrivaillon Guaino, qui se prend pour Mongénéral, la dame à la voix de poissarde, Morano, le maffioso, Clopé, (encore un innocent aux mains pleines celui-là), le couple Balkany and C° des durs à cuire encore plus faux-jetons que l’ex. (mais tous deux aussi innocent que l’agneau qui vient de naître), le roi du bourrin, Wœrth, grand amateur de terrains de courses hippiques, le motocrotte, Estrosi, (comme son maître, il lui faut ménager sa neurone) les fachos de service, le duo Longuet et Mariani, Allô-Marie, qu’on ne présente plus, Guéant dit Lafrançàfric, grand amateur d’œuvres d’art et de belles demeures (tout comme le couple Balkany d’ailleurs), les dames patronnesses, Pécresse et Kosciusko-Morizet, qui aiment le peupleueu mais seulement avec des gans !, et les seconds couteaux, Besson dit le "traître" (pas plus que Jouyet ou bien d’autres) et Wauquiez, Mr Moi-je, etc., ils-elles le jurent tous sur l’honneur que l’ex. (le mégalo hyper-actif) n’a absolument rien à se reprocher !… ils-elles en veulent pour preuves qu’à ce jour, aucun tribunal ne l’a encore condamné ! C’est vous dire …

Tout cela ne l’empêchera pas de renouveler, si possible (?), grâce à son monstrueux culot, « le remplissage de poches » de ses proches et des membres de son clan… (et comme Chirac en son temps, toujours avec de l’argent public, cela va de soi !…)

Les Français-ses auxquels-les il pense (si) fort, ne seraient-ils-elles que des "écervelé(e)s " ?

Si par inconscience où dans un moment de folie, les Français-ses l’élisait quand même pour un second mandat, (à moins que dans un sursaut salvateur ils-elles le virent à coups de lattes dans le train…, et pour solde de tout compte cette fois !…), nous serions donc, ce qu’est « un peuple d’"écervelé(e)s" ».

Mr l’ex. (le mégalo à la neurone hyper-active) ne sert pas la France, (comme il le fait accroire aux affidés encartés de l’Ump et éventuellement naïfs-ves), oh que non !…, il s’en sert… et goulûment encore !…

Pourquoi celles et ceux qui nous gouvernent, nous imposent-ils-elle, le bon vieux « système pyramidal »…

… Parce qu’on a rien inventé de mieux pour protéger et favoriser les intérêts des dominants !

Et pourquoi les candidats-tes aux mandats et aux casquettes multiples, se bousculent-ils-elles au portillon ?

Il y a deux raisons à cela, la seconde : c’est parce qu’ils-elles savent qu’il y aura un après mandat (un « service après-vente » en somme)… et que les dominants, (riches et ultra-riches confondus) poursuivrons sans état d’âme, la rôle et la fonction qu’occupait le système électif (la "démocratie dite représentative" jumelée au parlementarisme), dans le cas, où, ces "malheureux-ses" ne retrouvaient pas leurs sièges, (ou fromages), au sein des parlements, (Assemblée, Sénat, et instances locales ou régionales), bien que celui-ci (l’Etat) remplissait à merveille le rôle de "payeur" (ou de « celui qui paie »), ils-elles pourrons malgré tout espérer maintenir, (voire prolonger et amplifier si affinités), le gavage jusqu’à s’en faire péter la panse ! (et pratiquement « une vie entière »…), pendant que le peuple (et tous les « laissés-es-pour-compte ») se serreront la ceinture pour mieux payer leur "dette"… !

Toujours est-il que cette façon de faire de la politique, n’est pas (de toute évidence) l’avenir !…

Il suffit d’observer attentivement les évènements qui ce sont déroulés dans le monde durant les quatre ou cinq années passées, (voir à ce sujet, les nombreux articles parus sur les occupations de lieux publics, tels que les places, les avenues, les parcs, les rues et autres lieux publics), pour ce rendre à l’évidence ; ils-elles demandent (que dis-je), ils-elles exigent la fin de cette pantalonnade élective (et élitiste), c-à-d, l’élection (quasiment à vie pour certains-es, quand ce n’est pas de père-mère en fils-filles) de nos-vos soi-disant "représentants-es", ainsi que la fin de cette mascarade qu’est le "bipartisme", alors qu’en réalité, et grâce à ce système (entourloupe serait mieux approprié), nous "élisons" quasiment toujours les mêmes ! (la parole (des dirigeants ou chef de l’exécutif) des uns engagent automatiquement les autres, toutes étiquettes confondues…)

Les mêmes privilégiés-es qui depuis plus de soixante ans nous pompent l’air !

Le système pyramidale dont plus personne (ou presque) ne veut, mais qu’ils-elles continuent à nous imposer ! Et que ça plaise ou pas, quand un résultat ne leur convient pas, ils-elles s’assoient dessus !

Les perpétuels mensonges et le dénie de réalité sont leurs boniments favoris

Alors que dans le monde, des centaines de milliers de gens occupent des lieux publics, (le plus souvent pacifiquement, mais pas que… car parfois l’armée et/ou la police empêchent, provoquent et déclenchent des violences), des gens de toutes sortes et de toutes conditions, (malgré les différences d’âge, de sexe, d’opinion politique, de religion ou de philosophie, etc., etc., etc.), tous les intervenants-es ont réclamés-es la fin de cette conception surannée de faire de la politique ; était visé le système pyramidal, complètement désuet, voir dangereux, car en confisquant la parole au peuple ce système pyramidal élitiste, crée « l’illusion démocratique » !…

La démocratie directe, mais qu’est-ce donc cela ?

Entre la démocratie directe, (c-à-d, la démocratie réelle, où le peuple se dispense d’abandonner son droit à la parole, à des "représentants-es", qui, soit dit en passant, ne représentent qu’eux-mêmes et leurs maîtres), et le système dit "représentatif", (système notoirement dépassé, puisque de plus en plus de gens s’en méfient et finissent par s’en affranchir !), qui sans l’acharnement des dirigeants d’appareils politiques, (à la fois chefs de partis et incontestablement représentants-es d’intérêts particuliers) et de leurs "donneurs-ses d’ordres", les "nantis", celles et ceux qui agissent dans l’ombre, (« ceux qui paient nos-vos soi-disant représentants, et qui les commandent !… »), pour maintenir (coûte que coûte, voire avec notre-votre peau s’il le faut…) un système en coma dépassé, il n’y a pas photo !

La démocratie directe, c’est tout bonnement l’avenir, car que de plus en plus de gens l’appellent de leurs vœux, et se déclarent de plus en plus clairement pour elle (y compris quand c’est risqué pour leurs vies, comme ce fut le cas dernièrement au Mexique), mais cela ne se fera pas sans heurts ni violence, dans le camp d’en face, ils-elles s’y sont déjà préparés, et n’hésiterons pas un instant à employer tous les moyens à leur disposition… (les grands comme les petits). Nous avons tous en tête, des exemples récents, où ils-elles ont fait mine de lâcher du leste, (y compris en provoquant ou en incitant aux conflits armés, guerres civiles et autres "théâtres d’opérations"), pour mieux re-prendre les affaires en main, et pour placer à la tête des pays où le peuple se révoltait, (ce fut le cas pour les pays qui connurent récemment des révoltes, des "révolutions colorées" – y compris et surtout celles qui furent téléguidées par les occidentaux – et des insurrections (certaines ont quasiment été zappées par les médias occidentaux), des hommes de paille (généralement issus de lointains pays par rapport aux Etats ou régions attaqués, mais pas que…). Mais, tout comme les « crises systémiques » à répétition (où le peuple trinque un maximum, et où les vrais fautifs-ves s’en sortent toujours très bien, et peuvent remettre ça rapidement !…), ils-elles feront tout (je dis bien tout) pour conserver le pouvoir...

Le système dit "démocratique" dont les occidentaux se prévalent, et qu’ils exhibent constamment à la face du monde comme une panacée universelle, mais dont de plus en de gens se méfient, surtout dans sa version dite "représentative", car elle l’arme absolue et LA meilleure façon de tout simplement confisquer la parole au peuple. C’est aussi LA meilleure façon de le tenir à l’écart…, loin des affaires ! Tout ceci ne serait pas possible sans le "dévouement sans borne" (mais jamais désintéressé) du « personnel politique » (de vrais pros) – nos soi-disant "représentants" – qui, sous divers prétextes et en particulier celui d’"efficacité", s’accrochent à leur "supériorités" et prébendes. Ce « personnel politique » dont de plus en plus de gens se méfient, et que beaucoup voudraient voir gouverner autre part !…

Voilà la vérité !

Voter, c’est abandonner sa propre liberté de parole à des "représentants-es" qui n’en feront qu’à leur tête ! Au pire, ces soi-disant "représentants-es" s’en mettront plein les poches, et/ou au moins pire, ils-elles pratiqueront le clientélisme pour essayer de conserver leurs "fromages", tout en protégeant leurs propres intérêts !

Que veulent celles et ceux qui paient et décident réellement ?

C’est essayer nous isoler, nous éparpiller, nous balayer, nous disséminer, nous répandre, nous disperser, nous diviser, nous atomiser pour que nous apparaissions désemparés face à leurs décisions cyniques, et qu’ainsi tétanisés, figés, immobilisés, paralysés, ils-elles pourront tranquillement nous croquer… Mais avant de nous broyer, de nous écraser, de nous briser, ils-elles détruiront tous nos-vos liens (familiaux, amicaux, politiques, syndicaux, etc.), ensuite ils-elles nous goberont tout cru, posément, méticuleusement, car contrairement à nous, qui apparaîtrions isolés et désorganisés (c’est du moins, ce qu’ils-elles souhaiteraient ardemment faire croire à l’opinion), eux ne chassent qu’en meutes… ne l’oubliez jamais !

* mis à part les membres du parti godillot Ump (triés sur le volet et à jour de leurs cotisations), porteront immanquablement à leur tête le "meilleur" d’entre eux-elles (le même qu’il y a trois ans… avec tout ce que cela entend !), et qui ne manquerons de croire qu’il ferait (à nouveau) et pendant cinq longues (très, très longues) années, « un "beau" roi républicain », bardés de toutes ses casseroles… Bah ! tant que la justice sera à "deux vitesses" (même si certains juges font leur "boulot", ça n’empêche pas que les affaires qui concernent les dirigeants ou anciens dirigeants, traînent spécialement en longueur en comparaison de la gravité des faits qu’ils leur sont reprochés, quand elles finissent pas tout simplement en eau-de-boudin !…), il ne risque pas grand chose, hein ?…

C’est déplorable !…

Mais ce n’est pas fini !, ou plutôt ce n’est qu’un début, car la campagne des "présidentiables" continue de plus belle, d’ailleurs, tout ce cirque depuis bientôt trois ans, ce n’était hélas qu’une diversion, un leurre, une fausse sortie, comme dans les mauvaises farces (coucou me revoilou !)…, tout le monde faisait semblant de croire à son simulacre de disparition, mais il manœuvrait en coulisse (proférant des insultes à distance, distillant sa rancœur par médias interposés. N’abandonnant jamais l’idée qu’il pouvait aller plus loin dans l’ignominie ; d’ailleurs, les propos qu’il a tenu sur « la vie après la politique », n’étaient que l’un de ses nombreux mensonges !, il ment comme il respire, il ose tout ! (voir la définition du con de Michel Audiard…) c’est un décomplexé ! Mais il n’a pas fini d’essayer de monopoliser les médias (généralement sur des sujets qui fâches ou qui sèment la discorde, et dont le seul objectif est de provoquer la division, le chaos…, il adore foutre le bordel…) D’ailleurs toute cette mystification médiatique, ne peut pas nous faire oublier l’essentiel, c’est à dire les problèmes de la vraie vie, nos-vos problèmes, bien communs ceux-là (c-à-d, partagés par le plus grand nombre) et qui sont contrairement aux leurres, des problèmes tout à fait réels… C’est aussi ça "la société du spectacle", d’un côté le spectacle arrangés par un paquet de bonimenteurs prêts à tout pour entuber les naïfs-ves, et de l’autre le peuple et la vraie vie !…

Et pour finir sur une note optimiste et pleine de vitalité, dans la vie il faut avoir « L’esprit Inca » , quésaco cette bête ? « L’esprit Inca » c’est ni propriété, ni monnaie et la redistribution des richesses… tout un programme (en tous cas pas socialiste, ni rien de contemporain que je sache ?… à moins que…)

C’est signé sergio (à bientôt sans doute pour un prochain article ?)

PS : Avec tout ça, on est loin des émeutes raciales qui ont lieu actuellement aux Etats-Unis, ce grand pays épris de liberté (en tout cas, pas pour tout le monde !…), de droits de l’homme (là aussi, pas pour tout le monde !…), et de démocratie (pas la démocratie réelle mais l’autre, celle faite par et pour les élites). Mais aux Etats-Unis, la garde nationale et les flics tueurs veillent !

Au Mexique, les émeutiers ne se calme pas, au contraire, ils veulent faire la peau au président actuel, Enrique Peña Nieto, (qu’ils-elles accusent d’être notamment, le président des narcotrafiquants !), ils-elles l’accusent aussi de ne rien faire contre les auteurs du massacre qui a déclenché ces émeutes, et qui a eu lieu dans l’Etat de Guerrero le 26 septembre 2014 ; suite à l’attaque d’un bus qui transportait quarante-trois élèves-enseignants de l’école normale d’Ayotzinapa, attaque organisée par des policiers et des membres d’un cartel de la drogue. Il semblerait que les ordres, qui ont déclenché l’attaque contre le bus transportant les élèves-enseignants, ont été donné par le maire et sa femme. Selon plusieurs témoignages, il-elle aurait diligenté "l’opération" de leur bureau avec la complicité de la police municipale, (mais avant cet épisode sanglant, trois autres étudiants avaient déjà été assassinés dans les mêmes circonstances, et très certainement pour les mêmes raisons). Ces crimes n’ont toujours pas été élucidés !… Le gouvernement mexicain de son côté, n’a fait arrêté que quelques lampiste (issus des rangs du cartel d’Iguala), ainsi que le maire et sa femme, en cavale depuis la tragédie… au Mexique, le gouvernement mexicain et les narcotrafiquants veillent !…

Dans les deux cas, il ne s’agit plus de révolte ou d’indignation, mais de colère… Quand la colère gronde et que le peuple se révolte, tout devient possible !… Les émeutiers venus-es à Mexico pour réclamer justice, ont aussi très clairement déclaré qu’ils-elles ne voulaient plus des politicards qui les gouvernent, ni du système pyramidal ou du système électoraliste dit "représentatif", mais de la démocratie réelle, directe. On ne peut-être plus clair !…



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
26 novembre 2014 - 19h04 - Posté par NOCTURNE

Très bon exposé de la situation.

Mais malheureusement les masses endormies ne sont pas prêtes a réagir.,pour le moins chez nous.
Que faire ! si non relancer la LDC.Pour cela il faut se débarrasser de certain dirigeants syndicaux qui tournent le dos au combat de classe et désarment
la combativité ouvrière
Parallèlement il faut s’atteler a reconstruire un parti communiste de France qui puisse reposer une alternative au règne du capital.

Au final ce serra Socialisme ou barbarie



C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
27 novembre 2014 - 15h00 - Posté par

Quand je lis un article comme celui là je repense à la CHARTRE d’AMIENS, au MANIFESTE de PARTI COMMUNISTE et à "CRITIQUE des PROGRAMMES de GOTHA et d’ERFUNT"...
La LDC a la tête dans le cul parce que personne ne fait une propagande intense pour la GREVE GENERALE... Plus personne ne saît ce que signifie "FAIRE l’ANALYSE CONCRETE des SITUATIONS CONCRETES"


Mais quelle mouche tsé-tsé peut-elle endormir les masses ?
27 novembre 2014 - 19h12 - Posté par le sous-Concombre masqué

On savait depuis longtemps que l’organisation hiérarchique (sous ses déguisements partisans ou syndicaux) n’était plus un outil pertinent de transformation sociale radicale. Mais ce n’est que depuis peu qu’une partie de plus en plus importante du peuple réalise que toutes ces structures, aussi révolutionnaires qu’elles se réclament, sont désormais un frein à la nécessaire révolution, et ce quelle que soit la forme qu’elle prendra. Dans certaines luttes, nous expérimentons déjà l’autogestion.


C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
27 novembre 2014 - 15h04 - Posté par sergio

Pour répondre à NOCTURNE, commençons par la conclusion : « Au final ce serra Socialisme ou Barbarie ». Il me semble que nous touchons à la fin d’une époque, et que le système se fissure de partout et qu’il se produira forcément de nombreux bouleversements, y compris la dernière phrase de ta conclusion. Mais avant il y aura forcément une prise de conscience, longue et lente pour le moment, mais qui peut à tous moments s’accélérer ? Les évènements de ces quatre ou cinq dernières années en sont la preuve irréfutable !…, même si certaines "révolutions colorées" ont été plus ou moins téléguidées par les occidentaux et leurs satellites. Qu’importe, le fond du problème est ailleurs bien entendu… il est où ? Pourquoi lâchent-ils-elles si prestement du leste dès que surgit ici ou là, une insurrection, une colère populaire, etc. ? Tout simplement pour re-prendre les affaires en main et proposer dès que possible leur système électoral (des élections soi-disant libres, pour élirent nos-vos soi-disant représentas-es). Pourquoi tant d’empressement pour refourguer cet ersatz de démocratie dite représentative ? Pour parer au plus pressé, et surtout pour que le peuple ne re-prenne jamais « sa liberté de parole ». De quoi ont-ils-elles peur ? Tout simplement qu’on se rende compte que les parlements (et par conséquent les dirigeants-es et leurs gouvernements) ne sont que des coquilles vides, remplies de marionnettes, et que le pouvoir s’exerce forcément ailleurs !… Et que font-ils-elles ? Ceux qui nous "gouvernent" ? – en réalité ils-elles ne gouvernent plus grand chose, et ne prennent que des décisions symboliques ! – (surtout lors de discours de propagande – la "grand-messe"). Ainsi que pour les élections dites libres, les "heureux élus" sont cooptés par les vrais décideurs, en catimini, loin des regards et oreilles indiscrètes, et bien avant le cirque des "élections libres" !… sergio



C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
27 novembre 2014 - 20h38 - Posté par NOCTURNE

Cher Sergio.

Entièrement d’accord avec toi concernant leur démocratie bourgeoise.

Pour ma part ,je ne vote plus depuis 1981.


C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
29 novembre 2014 - 17h31 - Posté par

La lutte de classe mondialisée par les idéologues du capitalisme en crise est incertaine pour l’instant même si le printemps arabe , les luttes africaines et l’amérique latine sont aux premières loges de la mobilisation populaire . La vieille Europe s’installe dans la crise et le mouvement populaire commence à s’esquisser en Grèce-Espagne-Portugal-Belgique . La France-L’Italie-L’Allemagne ont des luttes sporadiques mais peu unitaires alors qu’il faudrait préparer minutieusement une Gréve générale insurrectionnelle de victoire contre le capitalisme .

Nos dirigeants syndicaux et des partis révolutionnaires sur le papier sont timorés et occupent les militants sur des actions défensives et non offensives contre le capitalisme . Les élections sont des pare-feux pour occuper le peuple à un pseudo jeu démocratique en lui disant à chaque fois qu’il peut faire changer la politique . Mais à chaque fois il est mis devant le fait accompli de l’austérité par les politiciens qu’il a élu . Donc la solution c’est le renversement du système par cette fameuse grève générale insurrectionnelle . Alors il faut la préparer et non pas épuiser les camarades dans un militantisme sans intérêt et sans résultats probants . Cela étant dit c’est plus facile à dire qu’à faire !!!!!! Mea culpa , mea maxima culpa .... Mais l’idée murit alors il ne faut pas désespérer .....

Bernard SARTON , section d’Aubagne


C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
30 novembre 2014 - 13h10 - Posté par NOCTURNE

Donc la solution c’est le renversement du système par cette fameuse grève générale insurrectionnelle .

Leves moi un doute Bernard, c’est bien ce que propose le PCF ???


C’ est quoi l’enjeu politique actuel ?
1er décembre 2014 - 10h15 - Posté par

""Donc la solution c’est le renversement du système par cette fameuse grève générale insurrectionnelle . Alors il faut la préparer et non pas épuiser les camarades dans un militantisme sans intérêt et sans résultats probants ""

Exact !! dommage que c ’est tout l’inverse que font les militants du pcf dans la cgt.
saboter tout tentative de gréve générale et surtout ne jamais la préparer et la promouvoir.
Toujours ce double langage du pcf





Rencontre Macron/Gilets Jaunes ? Jérôme, éborgné, se confie !
vendredi 28 - 18h30
Un député de LREM mise à fond pour la réforme des retraites, et pour cause !
vendredi 28 - 18h15
Reportage : Quel cadre juridique pour la chirurgie esthétique dans les pays gouvernés par la gauche ou la droite
vendredi 28 - 10h55
de : Stella2
Du pain contaminé et des jeux, Boycott des JO radioactifs TOKYO 2020
vendredi 28 - 10h22
de : JY Peillard
La Bourse de Paris dévisse de 3,36% et ça continue ... !
vendredi 28 - 10h11
de : gutknecht
1 commentaire
Le Dow Jones perd près de 1.200 points, panique persistante autour du coronavirus
jeudi 27 - 23h20
de : nazairien
AVOCATS EN GRÈVE : LA RÉSISTANCE CONTINUE
jeudi 27 - 16h36
de : JO
LE VENIN DANS LA PLUME - Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République
jeudi 27 - 14h13
de : Ernest London
1 commentaire
Contre l’interdiction du parti communiste polonais
jeudi 27 - 09h23
de : jodez
2 commentaires
Suppression de tournées : La Poste invente le facteur qui traverse les murs
jeudi 27 - 07h58
Désencerclement : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 27 - 07h28
de : Hdm
Mme. Belloubet pressentie pour le Cour des Comptes ?
mercredi 26 - 11h22
de : joclaude
3 commentaires
Anti-racisme à gauche et signes religieux. (Fr - Deutsch)
mercredi 26 - 00h26
de : Christian DELARUE - Monique DEMARE
UN ESPACE INDÉFENDABLE - L’Aménagement urbain à l’heure sécuritaire
mardi 25 - 07h03
de : Ernest London
Élections, piège à cons ?
lundi 24 - 13h28
de : jean1
1 commentaire
A paris . 24 février 2020 : Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente
lundi 24 - 12h18
de : jean1
2 commentaires
La Bourse de Paris s’affole face au coronavirus
lundi 24 - 10h55
de : nazairien
6 commentaires
Retraites : « avec le 31 mars, nous voulons refaire une très, très grosse journée »
lundi 24 - 09h12
2 commentaires
AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
3 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. B. Brecht
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite