Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

COMMENT LES RICHES MENACENT L’ECONOMIE
de : 2ccr
dimanche 7 décembre 2014 - 20h06 - Signaler aux modérateurs

Les riches sont dépensiers, paient des impôts, investissent dans les entreprises. Et pourtant, leur multiplication est un poison pour le bien commun.

L’initiative pour l’abolition des forfaits fiscaux serait-elle le signe d’une croissante « hostilité antiriches » ? Que le grand argentier genevois Serge Dal Busco se rassure : l’accumulation de richesses individuelles n’a que rarement été ressentie comme aussi légitime au sein de la population. Même au pays de l’égalité, la cupidité prend le dessus : 76% des Français voyaient en 2012 la course à l’enrichissement comme une « bonne chose1 ». Un individualisme forcené qui dispose de sa caution morale : l’inégalité serait le meilleur moteur de la création de richesses. Celle-ci, par la main magique du marché et de l’Etat, entrant ensuite dans un cercle vertueux : la fortune profiterait à tous par « ruissellement » : impôts, consommation et investissement. En langage savant, on parle de trickle down economics, doctrine néolibérale qui a inspiré les contre-réformes des années 1980. Or trois décennies de baisses d’impôts et de libéralisations ont suffi à démentir l’adage reaganien : l’argent des riches n’a pas fait le bonheur des pauvres. Pourquoi ? Nous avons posé la question à quelques économistes qui ont su conserver leur sens critique.

« Enrichissez-vous ! » De Guizot à Deng Xiaoping, l’invite traduit un même optimisme : la course à la richesse nous mènerait vers la société de l’opulence. A en croire Till van Treeck, professeur d’économie sociale à l’université de Duisburg-Essen et expert auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT), l’accumulation effrénée semble au contraire nous avoir conduits au bord du gouffre. Pour l’économiste allemand, le creusement des inégalités sociales, ces trente dernières années, serait la cause première du krach de 2008 et de la crise qui a suivi.

En étudiant les courbes des revenus et celles de la consommation depuis les années 1980, Philippe Askenazy donne crédit à cette hypothèse. Le directeur de recherches au CNRS constate en effet un décrochage progressif : malgré des revenus à la baisse, les classes les plus modestes ont continué de dépenser, alors même que les plus riches avaient tendance à épargner une part croissante de leurs gains. « A partir d’un certain niveau de richesse, les liquidités sont naturellement thésaurisées. Ce n’est pas parce qu’on est dix fois plus riche qu’on va dépenser dix fois plus », résume M. van Treeck.

Entre ces deux extrêmes : des instruments financiers tels les subprimes ont transformé l’épargne des uns en prêts pour les autres. Avec de juteux bénéfices correspondant au fort risque de défaut.

L’endettement des ménages a été renforcé par ce que Till van Treeck nomme, avec une pointe d’ironie, le « trickle down consumption » : plus les riches sont en mesure de dépenser pour obtenir un bien ou un service, « plus la classe moyenne est sous pression et s’endette, car ce sont les riches qui fixent les standards sociaux ». Aux Etats-Unis, entre 1980 et l’éclatement de la bulle, les créances des ménages sont passées de 60% du revenu disponible à 140%. Le krach était devenu inévitable.

En revanche, dans les pays où « le crédit privé ne s’est pas substitué au revenu », c’est l’Etat social qui a tenté de réagir. Mais à son tour, il n’a pu le faire qu’en empruntant. Contrairement au mythe, l’enrichissement des plus riches a donc sapé l’assise fiscale des Etats, puisque ce sont « ceux qui savent le mieux échapper à l’impôt qui captent la plus grosse part des revenus », explique M. Askenazy. Plus que le montant des créances, poursuit-il, ce sont les « doutes des investisseurs quant à la durabilité des finances publiques dans ce contexte inégalitaire » qui a fini par provoquer la crise des dettes souveraines en Europe.

Au final, la viabilité de la croissance et la stabilité d’un système économique seraient proportionnelles au niveau d’égalité sociale, résume M. van Treeck, s’appuyant sur des travaux menés par deux économistes du… Fonds monétaire international !

Mais si les effets négatifs de l’inégalité sont de plus en plus admis, la polémique soulevée par les travaux des économistes critiques comme Thomas Piketty ou Till van Treeck vient des conclusions systémiques qu’ils en tirent. Sans partager la vision apocalyptique d’un Karl Marx, M. Piketty s’appuie notamment sur l’exploration du passé pour décrire un système capitaliste intrinsèquement créateur d’inégalités. « C’est une mécanique infernale : la concentration des richesses alimente le pouvoir de ce groupe social et donc sa capacité à augmenter encore sa part et ainsi de suite, posant la question de la stabilité globale du système », décrit son collègue Philippe Askenazy. Autrement dit, au lieu du ruissellement prédit par la théorie, on assiste plutôt à un pompage naturel en direction du haut de la pyramide.

La formule d’Helmut Schmidt est restée célèbre : « Les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain. » Avec quarante ans de recul, la sentence du futur chancelier social-démocrate allemand résonne étrangement à son compatriote Till van Treeck : « De nombreux économistes continuent de penser qu’il faut réduire les coûts de production pour inciter à l’investissement. C’est un diagnostic erroné : nous sommes devant une crise de débouchés. » La faiblesse actuelle de l’investissement en Allemagne, alors même que ses entreprises – comme les suisses – regorgent de liquidités, suffirait à démontrer la vacuité du raisonnement.

Pour provoquer l’investissement, il faut soit une décision politique, soit une perspective de rentabilisation. Or, ni l’un ni l’autre ne se profilent, juge l’économiste de l’université de Duisburg-Essen. A contre-courant des libéraux, qui encensent le modèle allemand et le présentent comme une locomotive pour l’Europe, il estime au contraire que les réformes Schröder (baisses fiscales et dérégulation du marché du travail) sont l’une des causes de la crise actuelle. Ayant asséché sa capacité interne à consommer, l’Allemagne a dû exporter massivement à bas coûts, menant ses concurrents européens vers la crise.

« Tous les pays ne peuvent pas exporter davantage qu’ils importent », résume simplement Sergio Rossi, qui dirige la chaire de macroéconomie et d’économie monétaire à l’université de Fribourg. « L’Europe ne souffre pas d’un manque de compétitivité face au reste du monde – elle est exportatrice nette – mais connait de trop grandes inégalités internes. En conséquence, la réponse devrait être plus de convergence, pas davantage de concurrence », analyse à son tour M. Askenazy, qui craint que l’Europe n’entre dans une spirale déflationniste.

http://2ccr.unblog.fr/2014/12/06/co...



Imprimer cet article





Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
2 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite