Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

COMMENT LES RICHES MENACENT L’ECONOMIE


de : 2ccr
dimanche 7 décembre 2014 - 20h06 - Signaler aux modérateurs

Les riches sont dépensiers, paient des impôts, investissent dans les entreprises. Et pourtant, leur multiplication est un poison pour le bien commun.

L’initiative pour l’abolition des forfaits fiscaux serait-elle le signe d’une croissante « hostilité antiriches » ? Que le grand argentier genevois Serge Dal Busco se rassure : l’accumulation de richesses individuelles n’a que rarement été ressentie comme aussi légitime au sein de la population. Même au pays de l’égalité, la cupidité prend le dessus : 76% des Français voyaient en 2012 la course à l’enrichissement comme une « bonne chose1 ». Un individualisme forcené qui dispose de sa caution morale : l’inégalité serait le meilleur moteur de la création de richesses. Celle-ci, par la main magique du marché et de l’Etat, entrant ensuite dans un cercle vertueux : la fortune profiterait à tous par « ruissellement » : impôts, consommation et investissement. En langage savant, on parle de trickle down economics, doctrine néolibérale qui a inspiré les contre-réformes des années 1980. Or trois décennies de baisses d’impôts et de libéralisations ont suffi à démentir l’adage reaganien : l’argent des riches n’a pas fait le bonheur des pauvres. Pourquoi ? Nous avons posé la question à quelques économistes qui ont su conserver leur sens critique.

« Enrichissez-vous ! » De Guizot à Deng Xiaoping, l’invite traduit un même optimisme : la course à la richesse nous mènerait vers la société de l’opulence. A en croire Till van Treeck, professeur d’économie sociale à l’université de Duisburg-Essen et expert auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT), l’accumulation effrénée semble au contraire nous avoir conduits au bord du gouffre. Pour l’économiste allemand, le creusement des inégalités sociales, ces trente dernières années, serait la cause première du krach de 2008 et de la crise qui a suivi.

En étudiant les courbes des revenus et celles de la consommation depuis les années 1980, Philippe Askenazy donne crédit à cette hypothèse. Le directeur de recherches au CNRS constate en effet un décrochage progressif : malgré des revenus à la baisse, les classes les plus modestes ont continué de dépenser, alors même que les plus riches avaient tendance à épargner une part croissante de leurs gains. « A partir d’un certain niveau de richesse, les liquidités sont naturellement thésaurisées. Ce n’est pas parce qu’on est dix fois plus riche qu’on va dépenser dix fois plus », résume M. van Treeck.

Entre ces deux extrêmes : des instruments financiers tels les subprimes ont transformé l’épargne des uns en prêts pour les autres. Avec de juteux bénéfices correspondant au fort risque de défaut.

L’endettement des ménages a été renforcé par ce que Till van Treeck nomme, avec une pointe d’ironie, le « trickle down consumption » : plus les riches sont en mesure de dépenser pour obtenir un bien ou un service, « plus la classe moyenne est sous pression et s’endette, car ce sont les riches qui fixent les standards sociaux ». Aux Etats-Unis, entre 1980 et l’éclatement de la bulle, les créances des ménages sont passées de 60% du revenu disponible à 140%. Le krach était devenu inévitable.

En revanche, dans les pays où « le crédit privé ne s’est pas substitué au revenu », c’est l’Etat social qui a tenté de réagir. Mais à son tour, il n’a pu le faire qu’en empruntant. Contrairement au mythe, l’enrichissement des plus riches a donc sapé l’assise fiscale des Etats, puisque ce sont « ceux qui savent le mieux échapper à l’impôt qui captent la plus grosse part des revenus », explique M. Askenazy. Plus que le montant des créances, poursuit-il, ce sont les « doutes des investisseurs quant à la durabilité des finances publiques dans ce contexte inégalitaire » qui a fini par provoquer la crise des dettes souveraines en Europe.

Au final, la viabilité de la croissance et la stabilité d’un système économique seraient proportionnelles au niveau d’égalité sociale, résume M. van Treeck, s’appuyant sur des travaux menés par deux économistes du… Fonds monétaire international !

Mais si les effets négatifs de l’inégalité sont de plus en plus admis, la polémique soulevée par les travaux des économistes critiques comme Thomas Piketty ou Till van Treeck vient des conclusions systémiques qu’ils en tirent. Sans partager la vision apocalyptique d’un Karl Marx, M. Piketty s’appuie notamment sur l’exploration du passé pour décrire un système capitaliste intrinsèquement créateur d’inégalités. « C’est une mécanique infernale : la concentration des richesses alimente le pouvoir de ce groupe social et donc sa capacité à augmenter encore sa part et ainsi de suite, posant la question de la stabilité globale du système », décrit son collègue Philippe Askenazy. Autrement dit, au lieu du ruissellement prédit par la théorie, on assiste plutôt à un pompage naturel en direction du haut de la pyramide.

La formule d’Helmut Schmidt est restée célèbre : « Les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain. » Avec quarante ans de recul, la sentence du futur chancelier social-démocrate allemand résonne étrangement à son compatriote Till van Treeck : « De nombreux économistes continuent de penser qu’il faut réduire les coûts de production pour inciter à l’investissement. C’est un diagnostic erroné : nous sommes devant une crise de débouchés. » La faiblesse actuelle de l’investissement en Allemagne, alors même que ses entreprises – comme les suisses – regorgent de liquidités, suffirait à démontrer la vacuité du raisonnement.

Pour provoquer l’investissement, il faut soit une décision politique, soit une perspective de rentabilisation. Or, ni l’un ni l’autre ne se profilent, juge l’économiste de l’université de Duisburg-Essen. A contre-courant des libéraux, qui encensent le modèle allemand et le présentent comme une locomotive pour l’Europe, il estime au contraire que les réformes Schröder (baisses fiscales et dérégulation du marché du travail) sont l’une des causes de la crise actuelle. Ayant asséché sa capacité interne à consommer, l’Allemagne a dû exporter massivement à bas coûts, menant ses concurrents européens vers la crise.

« Tous les pays ne peuvent pas exporter davantage qu’ils importent », résume simplement Sergio Rossi, qui dirige la chaire de macroéconomie et d’économie monétaire à l’université de Fribourg. « L’Europe ne souffre pas d’un manque de compétitivité face au reste du monde – elle est exportatrice nette – mais connait de trop grandes inégalités internes. En conséquence, la réponse devrait être plus de convergence, pas davantage de concurrence », analyse à son tour M. Askenazy, qui craint que l’Europe n’entre dans une spirale déflationniste.

http://2ccr.unblog.fr/2014/12/06/co...



Imprimer cet article





RASSEMBLEMENT D’ÉTÉ ZADENVIES NDDL et semaine intergalactique !
dimanche 9 - 22h32
de : Sala Mandre
Pour une masculinité non prédatrice
dimanche 9 - 14h29
de : Christian Delarue
2 commentaires
Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
2 commentaires
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite