Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Renoncements en série sur l’écologie : N. Hulot doit répondre à l’urgence nucléaire
de : Greenpeace France
mardi 14 novembre 2017 - 08h41 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 196.1 ko
La semaine dernière, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, repoussait de 5 à 10 ans la date fixée par la loi sur la transition énergétique pour réduire de 75 à 50% la part de nucléaire dans la production d’électricité. Compte tenu de la situation critique dans laquelle se trouve la France en matière de transition énergétique et de risques nucléaires, il commet une erreur extrêmement grave. Et il allonge au passage la liste des renoncements du gouvernement Macron en matière d’écologie.

Le gestionnaire de réseau RTE, détenu majoritairement par EDF, a annoncé mercredi 8 octobre matin, dans son bilan prévisionnel, que la réduction de la part du nucléaire à 50 % d’ici à 2025 impliquerait le recours à plus de centrales à gaz et à charbon et une hausse des émissions de gaz à effet de serre. Une estimation fausse, comme le montrent plusieurs scénarios de transition, comme ceux réalisés par Greenpeace, l’ADEME, ou encore de Négawatt. Dans la foulée de cette publication, Nicolas Hulot annonçait réfléchir à reporter l’échéance de 2025, détricotant l’objectif emblématique de la loi sur la transition énergétique.

Nucléaire en France : la situation est plus que critique

Après les déclarations de Nicolas Hulot et les nombreux commentaires qu’elles ont suscités, il semble important de faire quelques rappels.

L’état du parc nucléaire français est désastreux. En France, 37 réacteurs sur 58 sont touchés par des problèmes d’anomalies. Par ailleurs, en raison de nombreuses défaillances, ce sont aujourd’hui 21 réacteurs sur 58 qui sont à l’arrêt.

Le risque d’accident nucléaire en France n’a peut-être jamais été aussi important en 40 ans. En France, ces 58 réacteurs possèdent tous une piscine d’entreposage du combustible nucléaire usé qui sont extrêmement mal protégées face au risque d’attaques extérieures et constituent une véritable menace pour des millions de Français et d’Européens.

La situation financière d’EDF est catastrophique. Le géant français de l’électricité, qui est aussi l’exploitant des 58 réacteurs présents sur notre territoire, est un colosse aux pieds d’argile. Avec une dette brute de 75 milliards d’euros, les finances de l’entreprise sont plombées par le nucléaire, il n’a plus les moyens d’investir dans la maintenance des centrales nucléaires et dans la poursuite de son programme industriel.

Même lorsque EDF veut investir dans la maintenance de ses réacteurs, cela conduit à des incidents très sérieux en matière de sûreté, comme celui qui a touché la centrale de Paluel jeudi 9 novembre,lié à un problème de corrosion de certains équipements. Ce problème de rouille qui concerne la moitié des réacteurs du parc nucléaire français est emblématique de la situation.

Urgence numéro 1 : une trajectoire claire de fermeture de réacteurs

Le temps presse. La plupart des réacteurs vont arriver au bout de la durée d’exploitation qui était prévue quand ils ont été construits : l’âge fatidique des 40 ans pose une question très claire : doit-on réinvestir ou non dans notre parc nucléaire ?

Ce qui est certain, c’est qu’il ne sera pas possible de garder ces réacteurs en fonctionnement bien longtemps. De Nicolas Hulot, nous attendons une décision qui doit être prise maintenant, un trajectoire précise assortie d’un calendrier clair pour la fermeture des réacteurs ainsi que des mesures d’accompagnement pour les travailleurs du nucléaire. Pas qu’il repousse la gestion du problème aux calendes grecques.

Rappelons que le point de départ de la volonté de réduire la part du nucléaire en France remonte à la catastrophe nucléaire de Fukushima, en 2011. C’est bien depuis cette date qu’une prise de conscience massive a eu lieu sur la vulnérabilité des réacteurs nucléaires tels que nous les connaissons en France.

La décision politique de repousser l’objectif de 50% d’électricité d’origine nucléaire ne résistera pas à l’épreuve des faits : Nicolas Hulot doit s’emparer de cette urgence.

Le nucléaire n’est pas la solution

Avec 21 réacteurs nucléaires à l’arrêt sur les 58 que compte le parc nucléaire français, comment peut-on prétendre que le nucléaire puisse encore répondre aux besoins énergétiques français ?

Le problème de la transition énergétique française ne doit pas être pris à l’envers : il ne sert à rien de persister dans l’impasse nucléaire en prétendant attendre que les énergies renouvelables soient prêtes à prendre la relève. Prêtes, elles le sont déjà. Mais tant que le nucléaire prendra toute la place — sur le réseau électrique, dans les budgets publics, dans la politique énergétique — les énergies renouvelables ne pourront pas se développer rapidement et massivement.

Quant au fait de poser le débat de la transition énergétique en opposant nucléaire et charbon : cela n’a aucun sens. Annoncer un recul sur le nucléaire en pleine COP23 et le faire en invoquant le combat pour le climat relèverait presque d’une manipulation finement orchestrée.

Ainsi, le 8 novembre 2017, RTE, filiale d’EDF, a agité le chiffon rouge des émissions de gaz à effet de serre en conditionnant leur diminution au maintien de la part prépondérante du nucléaire dans le mix électrique français.

Mais c’est justement les défaillances du nucléaire, avec l’accumulation des dégradations sur les réacteurs et la mise à l’arrêt fréquente et subie de nombreuses unités, qui contraignent la France à consommer de l’électricité produite par le charbon, et qui l’obligent aussi à en importer, notamment en provenance d’Allemagne.

La seule solution à la crise climatique, c’est de passer à un système 100% renouvelable et économe en énergie et en électricité. Même EDF le reconnaît désormais : le nucléaire est moins compétitif que les énergies renouvelables. Il est temps de dire stop aux fausses solutions pour le climat.

Projet de loi hydrocarbures, glyphosate, pesticides tueurs d’abeille, traité commercial CETA : la décision de reporter les objectifs de la réduction de la part du nucléaire dans la production énergétique française s’ajoute à une longue liste de renoncements du gouvernement Macron en matière d’écologie. Sur le nucléaire en particulier, les mandats s’enchaînent mais la procrastination continue. La France ne doit plus attendre pour propulser les énergies renouvelables et en finir avec l’état de risque nucléaire permanent.

https://www.greenpeace.fr/renonceme...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Renoncements en série sur l’écologie : N. Hulot doit répondre à l’urgence nucléaire
15 novembre 2017 - 00h21 - Posté par DéDé

Greenpeace (France) étant avant tout une organisation américaine - et ceci en dépit des sièges locaux européens, je voudrais savoir ce que font très exactement ses militants américains et autres, à l’encontre des centrales nucléaires américaines.
Escalade des centrales comme en France par exemple ?






Pour ne pas mourir au travail ? Finalement le vent se lève à l’Est… !
vendredi 20 - 07h13
de : Lepotier
Nutella champion du monde.
jeudi 19 - 18h57
de : L’iena rabbioso
21 juillet 2018, marche à Beaumont-sur-Oise : 2 ans de la mort d’Adama Traoré
jeudi 19 - 15h20
Quand Alexandre Benalla était présent avec les Bleus et à la panthéonisation de Simone Veil (video)
jeudi 19 - 12h49
de : Matthieu Jublin
4 commentaires
Vincent Crase, un deuxième collaborateur de l’Elysée visé dans l’affaire Benalla
jeudi 19 - 12h10
de : Alexandre Boudet
1 commentaire
Alexandre Benalla, collaborateur de Macron, identifié en train de frapper un manifestant le 1er mai à Paris (videos)
jeudi 19 - 00h08
5 commentaires
les entreprises font leur loi en influant sur le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État
mercredi 18 - 22h30
de : Olivier Petitjean BASTAMAG
1 commentaire
Second bras d’honneur de l’exécutif sur fond de coupe du monde et même la vraie gôche tombe dans le panneau
mercredi 18 - 21h36
Le XXIVème Forum de Sao Paulo s’est achevé mardi après trois jours de solidarité latino-américaine à La Havane
mercredi 18 - 15h58
de : JO
L’Assemblée nationale disjoncte
mercredi 18 - 12h03
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Un pognon de dingues sans compter de l’impérialisme pour se perdurer coûte que coûte !
mercredi 18 - 11h26
de : JO
MALGRE UNE COM’ DECHAINEE, MACRON RECULE APRES LA COUPE DU MONDE !
mercredi 18 - 09h46
de : Jacques Cotta
2 commentaires
Rassemblement pour Gaël : 3ème Convoc au comico !
mercredi 18 - 09h43
SAMEDI 21 JUILLET : FÊTE DES POSTIÈRES ET POSTIERS GRÉVISTES DU 92
mercredi 18 - 08h48
DE TOUT BOIS #9 - Revue de lutte contre le Center Parcs de Roybon
mercredi 18 - 07h42
de : Ernest London
LA HAVANE : Ouverture du 24ème Forum des Mouvements Sociaux de Sao Paulo
mardi 17 - 20h54
de : JO
SYRIE : Un menteur nommé Macron !
mardi 17 - 20h35
de : JO
1 commentaire
Nous au Red Star de St Ouen !
mardi 17 - 13h28
de : Un vrai rouge
MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944
mardi 17 - 07h35
de : Ernest London
Adieux aux armes : à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne
lundi 16 - 14h55
de : JO
3 commentaires
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
6 commentaires
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
2 commentaires
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tant que la couleur de la peau sera plus importante que celle des yeux, nous ne connaîtrons pas la paix. Haile Selassie, Empereur éthiopien
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite