Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
jeudi 6 décembre 2018 - 14h24 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 330.5 ko

L’ensemble des organisations syndicales de salariés se sont retrouvées jeudi 6 décembre pour un premier échange sur la situation sociale liée à la crise des gilets jaunes. Au cours de la réunion, elle n’ont réussi à s’accorder que sur un communiqué de presse minimaliste et non paraphé par Solidaires.

 

Malgré une crise sociale, doublée cette semaine d’une crise politique avec un Premier ministre sur un siège éjectable, les organisations syndicales font le service minimum. Ce jeudi 6 décembre les secrétaires généraux des syndicats CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, FSU, UNSA et Soldiaires se sont rencontrés pour la première fois depuis le début de la crise des gilets jaunes. L’initiative en revient à la CFDT et la CGT. Une première demande de réunion de Solidaires au lendemain du 17 novembre était restée lettre morte.

Le résultat est pour le moins léger. Un communiqué long de vingt lignes, signé par l’ensemble des organisations à l’exception de l’Union syndicale Solidaires. Au-delà des formules consacrées et consensuelles sur « l’expression d’une colère légitime  » des gilets jaunes et le rappel des demandes syndicales déjà anciennes de « politiques publiques permettant de la justice sociale », pas grand-chose. Les signataires du texte notent que « le gouvernement, avec beaucoup de retard, a enfin ouvert les portes du dialogue  », et indiquent qu’ils s’y engageront avec leurs propres propositions « en commun chaque fois que cela sera possible ». Pas vraiment un grand élan unitaire.

Par cette déclaration, les syndicats français mettent leurs pas dans le sillon tracé par le leader de la CFDT qui avait proposé un rôle d’intermédiaire entre le gouvernement et la colère des gilets jaunes en suggérant le 18 novembre la mise en place d’un « Pacte de la transition écologique ». Et ce en faisant fi du rejet de toute représentation, exprimé par le mouvement des gilets jaunes. En résonance avec les demandes de l’exécutif appelant à la responsabilité des « corps intermédiaires », la déclaration unitaire « dénonce toute forme de violence dans l’expression des revendications  », sans même évoquer celles commises par les forces de maintien de l’ordre.

 

L’action en ordre dispersé

 

Si la CFDT n’a pas exclu, en entame de réunion, des actions communes, les débats ont vite tourné court. La CGT, par la voix de Philippe Martinez, a annoncé qu’elle avait pris ses responsabilités en appelant – unilatéralement de fait – à une journée de grève interprofessionnelle le 14 décembre, laissant libre à chacun le choix de la rejoindre. A l’exception de Solidaires favorable à une journée commune de grève générale, la discussion sur des perceptives de mobilisation n’a pas rebondi. Il est vrai que les lignes syndicales divergent fortement. Si la CGT et Solidaires semblent vouloir mobiliser les salariés pour peser sur l’exécutif, ni le nouveau secrétaire général de Force ouvrière, ni les autres organisations n’appellent à descendre dans la rue ou à se mettre en grève dans les entreprises dans cette période de crise gouvernementale.

L’action large et unitaire au sommet des confédérations étant totalement paralysée, c’est du côté des fédérations professionnelles que des appels à augmenter le rapport de force face au gouvernement apparaissent. À partir de dimanche soir, les fédérations des transports de la CGT et de Force ouvrière lancent un appel à la grève. Des débrayages dans des raffineries et chez les dockers ont déjà été lancés par la fédération CGT des industries chimiques qui appelle les militants CGT à ne pas rester spectateurs. Les fédérations CGT de l’agroalimentaire, des cheminots, des mines-énergie, du commerce et des services ont appelé à ce que chacun « contribue dans son domaine d’action à développer le rapport de force sur les revendications sociales et économiques ».

À la sortie des locaux de la CFDT où se tenait la réunion syndicale de ce matin, les signataires n’ont fait aucune déclaration officielle. Seul Solidaires, non-signataire du texte commun, a évoqué une prise de position qui n’est « pas à la hauteur des enjeux ».

https://rapportsdeforce.fr/classes-...

JPEG - 203.3 ko
PDF - 320.4 ko
2018 12 06 Déclaration commune des organisations syndicales


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 16h45 - Posté par Thomas

Ils ont juste conclu que les violences doivent cesser.
Comment on a fait en 36 et en 68 pour gagner ?
Ils sont déjà prêt à signer avant d’avoir rencontré Macron.
Pire que l’accord de Grenelle.
Tout comme les politiques, les syndicats ont oublié qui ils représentent !
Vive l’Europe de la destruction des peuples et de l’avènement du capitalisme libéral mondial.



Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 18h08 - Posté par jaime

Tout à fait d’accord avec vous ! Martinez Berger et FO trahissent leurs propres militants . Départs massifs à venir ! La soupe est très bonne quand on regarde ce que deviennent les responsables syndicaux : Notat , Chérèque , Mailly , Thibaud inaudible depuis sa retraite dorée ...Ces syndicats ne vivent que des subventions d’Etat , c’est à dire de nous . Aussi s’arrangent-ils systématiquement pour ne pas faire grève en même temps pour éviter de déstabiliser les gouvernements ....
Une close REVOCATOIRE devrait être inscrite dans leur charte quand ils ne font pas le boulot et ne répondent pas à l’appel de leurs militants . Honte à eux !


Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 17h33 - Posté par azard

Solidaires a publié le communiqué suivant
https://solidaires.org/Les-syndicat...
sinon en Haute Loire on revendique aussi
http://listes.infini.fr/wws/signoff...
Ne mélangeons pas.
A chacun de faire le constat et d’ouvrir les yeux.



Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 18h23 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Je ne participe jamais aux sottises du type "journée sans tabac" ou "sans bagnole" et autres rituels ... Mais je suis quand même contaminé car aujourd’hui je propose 6 mois sans écologie ! Justice climatique et justice environnementale sont des concepts qui n’ennuient jusqu’à la nausée... L’appel face à la fin du monde d’Aurélien BARRAU me fout plus la trouille que le RN et toutes les meutes de skinheads de Franchouille ! Les taxes carbone sont des impôts indirects aussi dégueulasses que tous les autres, même si elles font kiffer Hulot et ses sponsors ! Et la Renault Zoé est une arnaque pure et simple, éhontée, symbole du macronisme encore plus ridicule qu’Angot ou Benalla !!!
Par pitié, je vous supplie de renoncer à ces radotages pendant 6 mois et de vous concentrer sur les questions clefs = pouvoir d’achat, justice fiscale, partage des richesses, éradication de la pauvreté, grève totale, ...etc.



Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 18h24 - Posté par JOclaude

Une INFO. de démenti formellement de la CGT qu’elle n’a pas signé cette proposition émanant de la CFDT ! Attention aux fausses nouvelles du pouvoir et consorts !



Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
7 décembre 2018 - 01h15 - Posté par Roberto Ferrario

JOclaude la CGT a bel et bien signé cet torchon :

Déclaration des organisations syndicales CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, UNSA, et FSU

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, UNSA, et FSU se sont retrouvées ce jeudi 6 Décembre pour échanger sur l’actualité sociale.

Elles rappellent que, depuis des mois, face aux inégalités sociales et territoriales, elles ont réclamé des politiques publiques permettant de la justice sociale. Elles rappellent aussi que, depuis des mois, elles ont appelé le gouvernement à les écouter à travers un véritable dialogue social.

Aujourd’hui, dans un climat très dégradé, la mobilisation des gilets jaunes a permis l’expression d’une colère légitime. Le gouvernement, avec beaucoup de retard, a enfin ouvert les portes du dialogue.

Nos organisations s’y engageront, chacune avec ses propres revendications et propositions, en commun chaque fois que cela sera possible. Les sujets du pouvoir d’achat, des salaires, du logement, des transports, de la présence et de l’accessibilité des services publics, de la fiscalité doivent trouver enfin des débouchés concrets, créant les conditions sociales d’une transition écologique efficace parce que juste.

Le dialogue et l’écoute doivent retrouver leur place dans notre pays. C’est pourquoi nos organisations dénoncent toutes formes de violence dans l’expression des revendications.

La CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA, la FSU appellent le gouvernement à garantir enfin de réelles négociations. Cela suppose qu’elles soient larges, ouvertes et transparentes, au niveau national comme dans les territoires.

Paris, le 6 décembre 2018


Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
6 décembre 2018 - 21h21 - Posté par JOclaude

Source : Communiqué Syndical NDLR : Pour bien préciser pas de confusion et faux- fuyants !

Réunion des confédérations syndicales du 6 décembre

Le comité régional CGT d’Occitanie a décidé de ne pas donner suite à la proposition de la CFDT d’une réponse commune favorable de toutes les organisations syndicales y compris patronales à la demande de concertation formulée par Edouard Philippe.

C’est en pleine cohérence avec cette position que l’UD CGT de Haute- Garonne ne partage pas la tenue de cette réunion des confédérations syndicales de ce 6 décembre. En effet, dans le contexte actuel cette réunion assimile la CGT à la forme de syndicalisme actuellement rejeté à juste titre par les salariés.

L’UD CGT de Haute Garonne dénonce le communiqué unitaire publié à l’issue de la réunion des confédérations syndicales de ce jeudi 6 décembre.

Ce communiqué valorise le concept creux de dialogue social en lieu et place de la négociation sous le contrôle démocratique du rapport de force des salarié-e-s. Ce communiqué salue les « porte s du dialogue ouvertes par le gouvernement » alors que les mesures annoncées sont de nature à satisfaire le MEDEF mais pas les salarié-e-s !

Pire, ce communiqué répond à l’appel au calme demandé par Macron qui tente d’étouffer les légitimes mobilisations et revendications des salarié-e-s et de la jeunesse ! Ainsi, ce communiqué désavoue et porte atteinte à nos camarades d’Air France aujourd’hui licenciés, à nos camarades cheminots, de l’Energie , de la Poste, au secrétaire général de l’UD du Lot trainé devant la justice …, comme aux centaines de militant-es qui sont victimes de la justice de classe et de la répression patronale !

L’UD CGT Haute- Garonne continuera de dénoncer et de combattre la vraie violence qui est celle d’une classe dominante contre le monde du travail !!

Toulouse, le 6 décembre 2018



Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
7 décembre 2018 - 19h59 - Posté par Raymond H

Concernant le CGT, je confirme, P martinez s’est engagé au-delà de ce qu’il pouvait (quid de la décision du CCN ?), il y a des UD, UL et syndicats qui ne suivent pas.





Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
9 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : Entretien avec Taha Bouhafs
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
de : Stéphane Ortega
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité » (video)
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tous les hommes sont des intellectuels, mais tous les hommes ne remplissent pas dans la société la fonction d’intellectuel. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite