Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LE ROUAGE GRIPPÉ
de : Le Yéti
jeudi 9 février 2006 - 18h39 - Signaler aux modérateurs
26 commentaires
JPEG - 14.3 ko

de Le Yéti

Je suis fasciné par les images que les médias donnent du juge Burgaud auditionné devant la commission d’enquête parlementaire le mercredi 8 février 2006. Ce visage blême, ces yeux affolés, ce désarroi de gamin pris en faute. Ainsi donc, c’est lui l’instructeur impitoyable qui a broyé l’existence d’une bonne dizaine d’innocents ?

Eh oui, c’est bien lui ! Vous avez vu, il ressemble à tout le monde. Vous le croiseriez dans la rue, vous ne le remarqueriez même pas. Pourtant si, il me rappelle quelque chose... quelqu’un... Ah oui ! ...

Dans la très grande entreprise qui m’emploie, il y a ceux que l’on appelle les contrôleurs de gestion. C’est un corps de métier assez récent, mais petit à petit, ils ont grignoté le terrain et occupent désormais toutes les postes-clés de la très grande entreprise en question. Ils ne sont pas des entrepreneurs, eux, ils "contrôlent la gestion".

C’est-à-dire qu’en gros ils vont "adapter" la gestion de la très grande entreprise pour tirer le maximum de marges au seul profit des actionnaires et de leurs hommes-liges, les cadres dirigeants dits "supérieurs".

Quel rapport, me direz-vous, avec le juge Burgaud ? LE COSTUME ! Le costume gris, gris comme l’acier des rouages des machines broyeuses. Gris avec une chemise blanche ou bleue, et une cravate sombre comme le deuil. Tous pareils. Regardez leurs têtes, comme ils ont l’air gentil, inoffensif. Comme le juge Burgaud. Un peu cucul, aussi, il faut bien le dire. Passez une soirée avec eux et vous m’en direz des nouvelles ! En dehors de leurs oeuvres, ils sont lisses et fades.

Mais voilà, c’est de leurs savants calculs de gestionnaires sans âme que vont éclorent ces plans de retructurations meurtriers, cette course galopante à la précarisation, cette mise à l’écart des populations "d’en bas". Et attention, hého, ils sont INNOCENTS, eux ! Ils ne font rien d’autres que des calculs sur des ordinateurs. Ce sont des rouages de la machine, pas la machine elle-même. Ils ont été formés, formatés comme des rouages, polis comme des boulons d’acier gris comme leurs costumes. C’est pour ça qu’ils sont si lisses et aseptisés.

- Des fois, faudrait choisir, être un boulon ou un humain en CDI ! - T’as tout compris, canard ébahi. Et tout le problème est précisément d’éviter d’être un boulon soi-même.

Oh bien sûr, il arrive qu’un rouage se grippe, qu’un boulon d’acier pète les plombs, si j’ose dire. Comme le juge Burgaud. C’est tout juste si on ne s’apitoierait pas sur son sort, à celui-là ! Ça a l’air un peu benêt et pitoyable, un boulon pété dans la poussière. Ceux "d’en bas" le ramassent et le balancent sur ceux qui les oppressent. Ceux "d’en haut" le lâchent et l’exhibent comme l’arme du crime.

Mais tout ça n’empêche pas la machine de tourner, les pièces détachées de s’accrocher. Regardez le procureur de l’affaire d’Outreau qui vient lui aussi de passer avec son costume gris devant la commission. "Je disposais d’éléments considérables et formidables", s’est-il obstiné à marteler pour justifier son soutien indéfectible aux accusations du juge Burgaud. À croire que les innocents restent encore un peu coupables.

Et les membres de la commission elle-même, vous les avez vus ? Pour la plupart des députés qui viennent d’adopter le CPE, ce contrat qui permettra, disent-ils, à nos oisillons d’obtenir leur premier emploi... et de se faire virer dès le lendemain quand ils oseront demander comment adhérer à un syndicat.

- Oh purée, Yéti, faut qu’on arrête au plus vite toutes ces machineries infernales ! - T’as raison, pluvier rageur. Attrape la clé de douze et siffle les copains ...

Le blog du Yéti



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LE ROUAGE GRIPPÉ
9 février 2006 - 20h40

Eh oui, ces choses que vous racontez ont déjà été décrites par Hannah Arendt dans un autre cadre : l’organisation méthodique de l’extermination nazi.

Des bons pères de famille, des gens que vous croisez dans la rue et qui n’ont l’air de rien, certains sont même des adolescents avec un air angélique.

Mais ils font parti des rouages d’un système qui tue et qui détruit et ne ressentent aucune responsabilité personnelle, aucune empathie pour leur victime.

Comment en sont-ils arrivés là ? Je ne sais pas.

Ils obéissent à un système.

Il faut être un héro pour ne pas faire pareil !

C’est quelque chose de fascinant et malheureusement très banal.

J’ai eu dans ma vie l’occasion de rencontrer beaucoup d’individus de ce type : certains étaient de bons cathos, ils allaient à la messe tous les dimanche avec leur femme et leurs enfants ... mais il détruisaient des vies ... et je ne pense pas que ça leur posait des problèmes de conscience outre-mesure.

C’était leur boulot un point c’est tout.

Ils suivaient les instructions qu’ils avaient reçu et essayaient de faire de leur mieux comme des élèves appliqués.

J’ai vu de bons chrétiens, qui me déblatairaient des propos infâmes contre les juifs, les musulmans, les noirs, les homosexuels ... j’ai vu tant de choses horribles chez les hommes !

C’est comme ça !

Regardez autour de vous, observez, interrogez et vous verrez !

Vous en trouverez beaucoup ... et peut-être vous même dans certaines occasions.

C’est horrible n’est-ce pas, mais il faut voir la réalité en face !

Qu’on comprenne ce post.
Je ne défends pas ces comportements.
Au contraire, j’en ai mal au coeur mais je crois qu’ils sont infiniment banals et très répandus.

Alors pourquoi faire de ce juge un bouc émissaire ?
Celà n’excuse en rien ce qu’il a fait : détruire des vies.

Mais il n’est malheureusement pas le seul.

Si la société dans laquelle nous vivons est malade, si beaucoup d’entre nous n’en peuvent plus et pleurons, pleurons toutes les larmes de nos yeux, c’est parce que ce genre de comportement est la norme : c’est notre quotidien !

Ce juge est tout à fait dans la norme. Il est le français moyen par excellence, ni plus ni moins.

Et pour finir ...

Qu’ai-je dit ? Quelque chose de nouveau ? Non je ne crois pas, le Christ (s’il a existé !) l’a déjà dit, il y a 2000 ans et combien d’autres avant et après lui !

Mais bon, l’espèce humaine continue de façon "insoutenable" à fonctionner comme çà ... jusqu’où ? Je n’en sais rien.

En attendant, que de souffrance, que de mort, de destruction, de torturés, de gachis ... pourquoi ? pour rien, pour absolument RIEN.



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 11h54 - Posté par

"Eh oui, ces choses que vous racontez ont déjà été décrites par Hannah Arendt dans un autre cadre : l’organisation méthodique de l’extermination nazi.
Des bons pères de famille, des gens que vous croisez dans la rue et qui n’ont l’air de rien, certains sont même des adolescents avec un air angélique.
Mais ils font parti des rouages d’un système qui tue et qui détruit et ne ressentent aucune responsabilité personnelle, aucune empathie pour leur victime"

C’est exactement le cas pour le doux et afable Pol Pot, avec sa politique du secret : on vous paye un coup à boire sourire aux lèvres un jour et lendemain on vous exécute (parfois salement avec vos enfants). Comment ils en sont arrivés là ? Et bien tout simplement parce qu’ils avaient la certitude de faire le bien et que cela passait par l’application stricte de recettes "magiques" pour transformer le monde en un monde "meilleur" (éliminination des ennemis du peuple et de leurs complices). De fait la plupart de ces dictateurs étaient médiocres et rigides intellectuellement dont incapables de s’adapter à la complexité qui n’est pas réductible seulement à quelques descripteurs uniques et obsessionnels de l’économie ou du social.


> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 12h56 - Posté par

Comment en sont-ils arrivés là ?
Relisez les livres qui traitent de la "pédagogie noire", en particulier "C’est pour ton bien, racines de la violence dans l’éducation" d’Alice Miller.
C’est une des clés, et pas la moindre.
Vous pouvez relire aussi un vieux classique : "Soumission à l’autorité" de Milton Friedman
Et plus récent, "Souffrance en France" de Christophe Dejours
Si en plus vous faites le lien à la tarte à la crème éducative actuelle, je veux dire les incantations répétées au retour de l’autorité comme remède à tous les maux.

Un corrélation certaine existe entre un certain type d’éducation dans le genre "on la ferme et on obéit", et les dérives fascisantes, individuelles ou collectives.

MC


> LE ROUAGE GRIPPÉ
9 février 2006 - 21h36

Salut le Yéti,

C’est une énorme mascarade.

Les acquittés sont « utilisés ».

Ce sont ces mêmes députés UMP qui ont voté des lois plus liberticides les unes que les autres (Perben I, Perben II…), des lois qui ont à chaque fois affaibli la position de celui qui se trouve accusé, de celui qui se trouve en garde-à-vue, des lois qui rendent le travail des avocats très compliqué (certains sont allés en prison pour pas grand-chose).

Ce sont ces mêmes députés UMP, sous la houlette du plus « extrême » d’entre eux – j’ai nommé Nicolas-le-nerveux – qui ont toujours voulu mettre au pas les magistrats (ceux qui ne font pas la révérence). Et aujourd’hui ils font la leçon de morale devant les caméras en nous laissant croire qu’ils s’intéressent au sort des gens d’en bas.

Personne n’est dupe, on sait très bien que ce qui les intéresse c’est d’avoir la mainmise sur le judiciaire. Ils cumuleraient ainsi les trois pouvoirs et même les quatre.

Cette mascarade et ce petit juge incompétent et insensible à la souffrance des autres vont servir de prétexte à la présentation d’un projet de loi allant dans le sens voulu par ces ploutocrates : le renforcement de leur propre pouvoir. J’en prends le pari.

Une forte majorité de français dit avoir peur de la justice. C’est un comble ! Elle dirait sûrement la même chose de la police si on le lui demandait.
Cette atmosphère convient parfaitement à Sarkozy, Villepin et consorts.

Est-on encore en République ?

Durdo REIL



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 07h39 - Posté par

Exagération que tout cela. Certains parmi les parlementaires se sont montrés plus brillants que d’autres. je pense en particulier au représentant des populations les plus démunies. Le député de Seine Saint Denis, je ne me souviens plus exactement de son nom, qui a réclamé plus de moyen (s)-justement- pour le traitement des affaires.
Faut arrêter un peu le catastrophisme et penser aux échéances qui nous attendent. L’" Etat Social " c’est possible, non ?


> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 08h15

C’EST TROP FACILE YETI

LE juge Burgaud a fait son boulot , il a fait ce qu’on lui a appris à l’ecole nationale de la Magistrature . Il la fait dans le respect absolu du code de procedure penale , mais sans humanité.
le scandale ce n’est pas le juge Burgaud , c’est l’indigence absolue du budget de la justice en france .A boulogne sur mer , trois juges d’instruction dont le plus ancien a une année d’experience , cent à cent cinquante dossiers pour chacun d’eux .
Ce que l’on peut reprocher au juge Burgaud , c’est sa jeunesse et son manque d’experience , mais qui l’a nommé sur ce poste ?
Le procureur avait de l’experience , la chambre de l’instruction en avait aussi et de maniere collegiale ( trois magistrats ) elle a validé tous les actes du juge Burgaud .
Pour ce qui me concerne , j’ai été emu , par cet homme qui nous est apparu comme un enfant ,disant personne ne m’a jamais dit que je faisais erreur !
Et j’irai meme plus loin considerant qu’aux quatorze victimes d’ outreau , il faut rajouter ce pauvre juge qui ne se remettra sans doute jamais lui aussi de cette terrible affaire .
Tant que le budget de la justice en france se situera au 23e rang sur les 25 pays d’europe , il y aura d’autres outreau ! Et que penser de ces députés UMP qui votent ce budget indigne et qui jouent ensuite la grande scene de l’etonnement .
C’est trop facile YETI de dire , le juge Burgaud !
claude de toulouse .

PS : en beaucoup moins grave , mais dans le meme sens , aux prud’hommes de toulouse , deux greffieres vont etre manquantes et ne seront pas remplacées avant 18 mois , et pendant cette periode , deux audiences par semaine sauteront , et les delais pour les justiciables froleront les deux ans .



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 16h38 - Posté par

Pendant son audition, Burgaud a déclaré qu’il y eu des moment où il a eu des doutes...
Mais il n’en a pas fait profité les accusés innocents. Il les a laissé croupir en prison.

C’est monstrueux.


> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 09h20

Pour ne pas vous rassurer je vous confirme que les contrôleurs de gestion sont également en train d’envahir l’administration (à laquelle j’appartiens). Leur discours est exactement le même que ceux de vos costards-gris-cravattes-sombres, que ceux des "experts en économie" le matin sur France-Inter, que celui de Sarkozy à la tribune du Medef. Il tourne autour du catéchisme "objectifs-évaluation-résultats" rabaché jusqu’à plus soif. Dans l’administration, qui ne produit aucun bien matériel, l’application de ces principes peut avoir des effets cocasses (entre autres passer plus de temps à établir des statistiques, à monter des usines à gaz et à vérifier des vérifications qu’à travailler concrètement). Ce qu’il y a de moins cocasse c’est que je vous parie que le jour où il s’agira d’appliquer, par exemple, des lois racistes nous serons 95% de braves gens à les appliquer (et je ne vous garantie pas que je serai dans les 5%). Plus que des individus c’est donc bien un système qui est en cause. A moins que ce ne soit simplement la nature humaine, moutonnière et peu portée à l’héroïsme.
Pour finir, un détail qu’on a tendance à oublier : dans l’affaire d’Outreau, il s’est quand même trouvé en première instance un jury populaire pour renvoyer la moitié des accusés en taule alors que les débats avaient déja fait naître de trés sérieux doutes sur leur culpabilité. Il y a quelques années, lorsqu’il n’y avait pas de possibilité d’appel d’une décision de Cour d’Assise, ces innocents auraient été définitivement condamnés. Ces jurés seront-ils auditionnés par la commission d’enquête ?

Valère



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 10h54 - Posté par

arrêtez donc de parler "du jour où ..." parce que on y est et en plein dedans
c’est comme quand on dénoncait il y a quelques temps un système de santé à deux vitesses
une éducation idem ... on y était déja et pendant qu’on est en plein dedans,beaucoup glosent
et braient "attention on va bientôt ..." na na , stop
on est dedans : chaque jour des controleurs de ceci de cela nous controlent nous recalculent nos
droits ,font des stat : demandez donc aux assistantes sociales si elles font de l’aide ou des stat
etc...ils sont à l’oueuvre partout, ils savent quel toubib vous voyez etc...nos mômes se font controler leurs papiers même au lycée et les proviseurs nient la chose, dès que mon fils prend ma voiture hop un controle !
basta de ces constatations en retard et pour quels résultats on plonge et on plonge dans la misère !
et pendant qu’on manifestait mardi contre le CPE dont on était certain qu’ils n’allaient pas se géner tiens donc , dans les rues adjacentes au parcours de la manif : quel journaliste ou manifestant est allé voir les files d’immigrés clandestins attendant de porter les cartons des grossistes du sentier, payés à la pièce, oui tous les jours ils sont là et les ateliers clandestins
bien pire semplois que le CPE donc je dis même combat continuons luttons chaque jour
montrons dénonçons ceux qui profitent profitent à coté de ceux qui crèvent, nous sommes
le lumpen non pas en devenir mais le lumpen lumpénisé oui aujourd’hui maintenant
Diop


> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 12h38

bonjour à tous,

Sans remettre en cause d’aucune manière cet article, je pense que cette lettre est à consulter :

http://prison.eu.org/article.php3?i...

C’est la chaine complète de la justice qui est en cause, pas un seul homme.

PéKa



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 14h42

trop facile de tirer à vue sur le Juge Burgaud, sorti tout frais émoulu de l’école de la magistrature, formaté pour appliquer les Lois votées par le Parlement, par ceux-là qui aujourd’hui le désigne à la vindique populaire !
60 magistrats concernés c’est tout le système judiciaire qui est en cause !

Propositions concrètes de la "gauche" pour remédier à cette infamie ??

j’attends impatiemment.

Arlequin



> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 18h14 - Posté par

ARLEQUIN

bonsoir , de mon point de vue , la loi guigou avait trés serieusement renforcé les droits de la defense , les lois perben 1 et 2 , ont cassé les avancées des lois guigou , ceci etant dit , le budget de la justice n’etait pas plus digne sous guigou qu’aujourd’hui .
claude de toulouse .


> LE ROUAGE GRIPPÉ
10 février 2006 - 19h53 - Posté par

bonjour,

ce que j’attends avec impatience : ce sont les propositions concrètes pour demain !

Guigou, à ma connaissance, n’a rien changé de fondamental dans le système judiciaire, quand aux moyens à mettre en oeuvre il serait peut-être temps de créer des "Etats Généraux Judiciaires", remettre tout à plat, et ne pas se contenter de rustines.

de nombreux magistrats sont prêts à participer, des justiciables...des citoyens tout simplement ; il faut les mettre en "mouvement" le temps presse.

merci


> LE ROUAGE GRIPPÉ
11 février 2006 - 14h59 - Posté par

Une proposition concrète pourrait être de repenser en profondeur la formation initiale des futurs magistrats. On a reproché à ce jeune juge de ne pas avoir su faire preuve d’humanité dans l’instruction du dossier, mais n’est-ce pas précisément au contact de ce que l’on appelait autrefois du beau nom d’ "humanités" que l’on devient sensible à la complexité des êtres humains ? Avant de préparer de parfaits spécialistes du droit, ne serait-il pas souhaitable de donner aux étudiants une vraie culture ? C’est en lisant les textes fondateurs, ceux de Rabelais, Montaigne, Shakespeare, Dostoïevski, Proust,...qu’ils saisiraient toute la diversité de l’humain, qu’ils apprendraient à suspendre leur jugement, à le nuancer. La phrase de Térence"Je suis homme, et rien de ce qui est humain ne m’est étranger."devrait guider un renouvellement du premier cycle de l’enseignement supérieur - une "renaissance" ? Les humanités c’est ce qui nous rend "humaniores", plus humains.
Vara


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
10 février 2006 - 22h46

Salut Yeti,

Je répond simplement pour défendre le droit au libre habillage.

Voilà : j’ai le malheur de bosser en costard cravate. C’est dit. Pas que ca me gène vraiment.

Sauf la cravate, pur attribus, aucune utilité. Un gadget de plus pour "sauver" la distinction. Je réalisais l’autre jour qu’il s’agit en fait d’une énorme flèche dirigé vers le sexe : la cravate trouvera donc son utilité symbolique grace à la lutte contre la discrimination sexuelle dans l’entreprise (et donc, messieurs, mesdames, même Nicole Hameline et son "label égalité" servent à quelque chose).

Pour le costume, j’estime qu’il "lisse" le cadre du vivre ensemble en mettant, quelque part, tout le monde sur le même mode. Faut dire que je suis aussi pour le retour de l’uniforme à l’école des petits, ce qui éviterait de les décérebrer jeunes avec les marques, et de ruiner les parents avec des tas de saloperies.

Mais brefs, l’autre jours je me fais interpeller avec un truc comme "eh le ptit soldat". Je me retourne (comme quoi ca me travaille) et la je vois 2 ptits cons qui jouent les punks avec une merde à pattes, des coupes ultras tendances dans leur tribu et tous les deux habillés en...ptits soldats, pantalons et vestes militaires (surement des "vraies achetées aux puces") ! Je me suis marré, ils ont pas compris.

Tout ça pour dire que yen a marre de ces stéréotypes de merde que tu contribues à répandre sur le mode du costard-rouage-petitssoldats et blabla... : on trouve réellement autant de connards ultra conformistes en jeans baskets ou avec une raie sur la tête, qu’avec une cravate.

Sinon, sur le fond du message ("mon voisin serge, ce tueur en série"), je suis complètement d’accord ma petit’dame.

Mais encore une fois le côté "vraiment, les autres, les gens (c’est à dire pas moi), sont tous des malades" me dérange un peu : nous en faisons tous partie, on est tous atteint...

Sur le juge, je pense effectivement que ceux qui s’attendaient à voir un mutant avec du sang dans les yeux et des griffes pointues ont été surpris.

Julien



> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 10h42 - Posté par

Que le juge soit sympathique ou antipathique n’est pas le vrai problème. Admettons que
la mascarade a bien marché. Tout le monde ou presque devant son poste Tv ou branché sur
le magnétoscope pour revisionner plus tard ces moments forts de la Justice et de la politique qui
décident de jouer cartes sur table. Personne n’y a cru. Pas vous, pas moi. C’est une fumisterie supplémentaire pour que les parlementaires, les députés, les politiques se donnent bonne conscience aux yeux de leurs concitoyens. "OH ! La, la mais on n’est pas content du tout, pas content du tout. Allez, juge passez aux aveux. AVOUEZ !" il avoue tant bien que mal ses faiblesses, il en rajoute toujours un peu plus sur le manque de moyens qu’il dénonce mais qui n’est pas un scoop. Il reconnait à mi-mots ses erreurs, ne dit pas clairement qu’il s’excuse. il louvoie comme un bon magistrat bien formé pour entrer dans le moule. C’est plus facile d’être cruel en face de personnes démunies, sans défense. C’est plus inconcevable de se retrouver devant un tribunal pour avoir mal instruit. Cà, c’est une première ! L’affaire d’Outreau est la goutte d’eau qui fait déborder le vase mais tout cela n’est qu’une question de temps, il faut vite réformer ou faire semblant de réformer, de légiférer avant les élections présidentielles.
Je m’étonne de mes concitoyens qui s’indignent vertement de l’épisode Outreau. Ce n’est pas le premier dérapage de la Justice, sauf que les autres ne sont pas médiatisés. Justement parlons-en des médias. Leur rôle dans ce dossier est aussi fautif que celui de l’institution judiciaire.
Un feuilleton médiatico-judico-politico ( faire tout en O c’est mieux) où ce trio célèbre où tout le monde s’en est donné à coeur joie. Quand les acquittés criaient leur innocence par une multitude de courriers adressés par les leurs jusque dans les cabinets ministériels, qui leur a répondu ? Qui les a entendus ? Non. Silence. Affaire en cours.
On rattrape la balle en plein vol. Quel scandale ! C’est horrible de penser que demain on peut tous être une victime des dysfonctionnements de la Justice, de l’incompétence de certains magistrats, de leur inhumanité. En final, chacun est reconnu. Les acquittés sont invités à s’exprimer dans tous les médias. Les politiques n’en finissent pas de commenter. Pendant ce temps-là, le CPE passe à l’as. Tant que la France a les yeux rivés sur la chaîne parlementaire pour suivre en live les audiences concernant Outreau, le 1er ministre est peinard. Vous verrez que rien ne changera, si changement il y a, ce sera pour plus de confort pour nos politiques et pour les patrons corrompus. Toujours une Justice à 2 vitesses pour faire croire aux défenseurs de la liberté et des droits de l’homme que c’est des droits de la défense dont il s’agit.
Personne n’est dupe, non ? Corinne


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 13h14 - Posté par

Chere Corinne ,

j’ai lu avec attention votre longue contribution à ce forum , et j’ai été surpris de ne pas lire un mot sur les victimes d’ Outreau , les autres victimes , les enfants , violés , sodomisés , pas un mot pour eux , ni d’ailleurs pour les vrais coupables , ils sont quand meme quatre à avoir été condamnés .
alors bien sur le juge , dont je considere pour ma part qu’il est la quinzieme victime de cette catastrophe judiciaire , ce pauvre jeune juge tout juste sorti de l’ecole , et confronté à une affaire necessitant surtout de l’experience , qui l’a mis là , qui ne lui a apporté aucune aide , mais l’a conforté dans ses certitudes , des magistrats experimentés , ayant de la bouteille , alors aujourd’hui , c’est facile , on oublie qu’un jury parlant au nom du peuple français avait condamné six personnes ensuite innocentées !
Je pense que le juge Burgaud , comme les innocents , se sont tous retrouvés face à une machine qui a tout écrasé sur son passage , alors bien sur lui n’a pas fait de prison , mais personne ne l’accusait de viol sur mineurs , lui !
J’eprouve une immense compassion pour tous ces innocents qui sont réstés si longtemps en prison , mais quitte à vous choquer permettez moi d’avoir une pensée pour un homme qui lui non plus n’est pas pres de se reconstruire .
claude de toulouse .


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 13h45 - Posté par

Claude, Toulouse
Bien sûr que les droits de la partie civile sont aussi mal lotis que ceux de la défense !
J’ai eu moi-même une petite fille qui a été assassinée il y a maintenant 12 ans. Je sais la force
qu’il faut pour se reconstruire, je sais le combat qu’il faut mener pour que la mémoire de nos enfants ne tombent pas définitivement dans l’oubli. Je sais TOUT des dysfonstionnements de nos institutions pour être dedans depuis plusieurs années. On ne connait pas dé répit avec la Justice. Elle ignore l’enfant assassiné, l’enfant violé et abusé. Elle ignore la souffrance qui ne s’atténue pas en raison de ses lenteurs. Il faut parfois attendre plus de 10 ans pour voir un dossier, une procédure aboutir devant un tribunal. Alors pensez-bien que le devenir de ces enfants victimes ne me laisse pas indifférente mais j’ai choisi de mettre l’accent sur le rôle des politiques qui s’accorde une fois encore le premier rôle. Pour le reste, qui n’est pas des moindres, je sais que c’est une lutte de tous les jours pour que tout bouge. Nous nous prenons en charge les uns et les autres. Ca s’appelle la solidarité, la fraternité. On ne dira pas assez qu’il faut tenter de réparer, de reconstruire tous ces enfants démolis. D’ailleurs où sont-ils ces enfants là en ce moment ? Placés par la DDASS, visités une fois par mois par un éduc. Je sais aussi que la prise en charge et le suivi psychologique n’est que de la pure foutaise. Ces mômes-là vivront et grandiront avec leurs blessures, leur honte, leurs peurs et leurs fantômes.
Et ça, les politiques s’en tapent. Corinne


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 20h58 - Posté par

Corinne ,

pardonnes moi d’avoir par mes propos , ravivé ta douleur , pour le reste nous sommes d’accord et ma premiere intervention soulevait bien le role des politiques qui votent un budget de misere et qui s’etonnent des dysfonctionnements de l’institution judiciaire .
claude de toulouse .


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 21h56 - Posté par

Claude,
C’est sans difficulté que je pardonne. D’ailleurs, il n’y a pas à pardonner puisque le mal est fait
mais à avancer.L’assassinat de notre fille m’a appris la tolérance alors que je croyais que plus jamais je ne pourrais être tolérante. La mort d’une petite fille peut donner l’envie à ses parents de soulever des montagnes pour rétablir la confiance, une certaine forme de justice aussi. C’est dans la douleur des autres que j’ai su modérer la mienne. C’est dans le sourire de mon fils que j’apprends chaque jour à donner plus. La vie est un cadeau qu’il ne faut pas gâcher. La vie est un droit. Un droit fait de respect, de liberté, de justice. Botter le cul des politiques, de ceux qui nous gouvernent est une nécessité pour réhabiliter ce droit. Il faut intervenir dans toute leur grande déconnade, histoire de leur rappeler qu’ils sont des élus du peuple. Même si la monarchie devance la démocratie. Ils ont le pouvoir, nous avons le pouvoir de dire NON.
Peut-être ne l’avons-nous pas encore crier assez fort ? Corinne


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 16h04 - Posté par

Bonjour Corinne

Suis pas complètement d’accord.
 je n’ai pas vu "l’émission spéciale"
 je pense que le fait de le passer à tv est une bonne chose

""C’est une fumisterie supplémentaire pour que les parlementaires, les députés, les politiques se donnent bonne conscience aux yeux de leurs concitoyens.""

Certe. Nèanmoins, je vous assure que pour les juristes aussi c’est une première. Et que le déballage publique, avec ses récups, a aussi du bon.

Outreau n’est pas la première "erreur" judiciaire, mais c’est une affaire énorme. Avec des victimes.

Vous dites avoir peur de ce système, moi aussi. Il ya eu sondage je crois il n’y a pas longtemps montrant que les gens avait peur de la justice". Pas pour rien que kafka m’a traumatisé.

Vous avez entendu l’histoire des tortures à la police antiterroriste lyonnaise ? Sac plastique sur la tête, un imam suspendu par les pieds audessus du vide... : oui, j’aimerais que les responsables passent à la tv...

Il faut attendre ce qui changera concrètement pour juger.

Julien.


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 17h56 - Posté par

Julien,
Le déballage public est une bonne chose, ou peut l’être, si l’on en fait un bon
usage, et si chacun sait en tirer des enseignements. Mais vous savez aussi comme notre société en mal de vivre et de reconnaissance a besoin de catastrophe pour se consoler. Il faut espérer très fort que cette retransmission TV et les débats qu’elle suscite aujourd’hui ne finiront pas à la trappe comme on l’a vu pour d’autres faits de société tout aussi graves mais vite dépassés par l’actu qui va toujours plus vite. C’est l’avenir qui nous le dira. L’avenir est grand, l’avenir est beau. Il nous appartient de le rendre meilleur, ou moins pire. Ce serait déjà un début. Corinne


> LE ROUAGE GRIPPÉ : La gastro est passée
11 février 2006 - 11h09 - Posté par

Quand je vois ce juge, qui ressemble à n’importe quel cadre de direction, qui fait son boulot au millimètre près sans aucun état d’âme,( car s’il en avait il serait considéré comme un faible donc inapte) d’après les instructions de fermeté qu’il a reçues ; quand je vois ce procureur qui vient l’épauler, et quand je sais que leur avancement à tous deux, dépend du Pouvoir Exécutif, ; quand je les entend et que je sais que leur nomination a été soigneusement pesée pour la place à laquelle ils sont , comme j’ai lu le chapitre du livre de Bourdieu et de son équipe consacré aux magistrats, comme j’ai vu le film de Tavernier, "Le Juge et l’Assassin, comme j’ai assisté à des procès, j’ai peur comme la majorité des Français de tomber dans leurs griffes, ne serait-ce que pour déposer une plante. Ce juge et son compère le procureur m’ont donné froid dans le dos. Je terminerai par les médias qui rivalisent pour retrouver son succès populacier de droite perdu ( voir le "mythe" du torchon nommé FRANCE-SOIR), dans la veine nauséabonde des faits divers qui caractérisent selon eux, et stigmatisent ainsi des groupes sociaux, de préférence les plus modestes je m’inquiète et je me dis que la justice de classe a toujours de beaux jours à vivre devant elle, et que la presse est à son image ; : soumise . Jdes P


> LE ROUAGE GRIPPÉ
11 février 2006 - 13h15

Mon cher Yeti

Ce costume gris c’est le costume autrefois arboré par les curés - le costume du pouvoir de l’autorité - le costume du Pere du Mari du banquier (plus souvent de l’employé de banque)- Un uniforme civil dans les societes fachistes (c’est à dire touteS).

Le travail de ce juge c’est le DEVOIR -Il sont encore plus nombreux a croire à cette valeur.

Tes controleurs de gestion sont des petits agents Gestapiste de l’economie liberale.

Cordialement

Ghalem LEROUGE



> LE ROUAGE GRIPPÉ
11 février 2006 - 17h36 - Posté par

"Ce costume gris c’est le costume autrefois arboré par les curés - le costume du pouvoir de l’autorité - le costume du Pere du Mari du banquier (plus souvent de l’employé de banque)- Un uniforme civil dans les societes fachistes (c’est à dire touteS).
Le travail de ce juge c’est le DEVOIR -Il sont encore plus nombreux a croire à cette valeur.
Tes controleurs de gestion sont des petits agents Gestapiste de l’economie liberale."

Oui et inspirés par les controleurs fiscaux très libéraux eux-mêmes. Les patrons d’Enron sont en taule (bien fait), les fonctionnaires en charge du Crédit Lyonnais un temps, tous promus et irresponsables comme quelques politiques toujours en place : cool la notion d’intérêt public et ses priviléges ! Ne fit-on pas une Révolution, un temps, pour les mêmes raisons ?
Vaut-il pas mieux être Directeur du Crédit Lyonnais pour faire des investissements à pertes et payés par la force du controleur fiscal au frais de la collectivité ?


> LE ROUAGE GRIPPÉ
11 février 2006 - 19h19

et si on parlait "budget" : la France 23 sur 25 au niveau Européen,
autant de magistrat qu’il y a 150 ans ?
Budget total de la "Justice" je crois : 7 milliards d’Euro....modernisation des armes "atomiques" 4 milliards d’Euro....

Le système judiciaire est un système de "classe" les Riches peuvent se défendre et envoi leurs moufflets remplir nos prétoires .... le populo : qu’il ferme sa gueule !

arlequin






Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
2 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les grandes choses de l'Etat sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public. On ne songe plus qua soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. Victor Hugo, 1838
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite