Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Aillagon : Six fronts culturels ouverts en vingt mois


de : Libe
samedi 21 février 2004 - 19h46 - Signaler aux modérateurs

Intermittents ou journalistes, les grévistes se plaignent des choix et d’un manque de communication.

Par SERVICES CULTURE et MEDIAS

En vingt mois, Aillagon a été confronté à certains dossiers chauds. Revue de ces fronts culturels où le ministre a perdu une part de son crédit.

Intermittents : le blocage

Le ministre a réussi à se mettre à dos presque tout ce que le pays compte de comédiens, metteurs en scène, danseurs, musiciens, directeurs de théâtres, cameramen, producteurs ou régisseurs. Soit, au bas mot, 100 000 personnes pour celles relevant de l’intermittence. Se retranchant derrière son « incapacité à agir devant des négociations de partenaires sociaux », il a abandonné ce pan de la culture une nuit de juin dernier quand le protocole rétrécissant les droits des intermittents a été paraphé.

Cette apparente impuissance pendant la crise estivale, qui a vu l’annulation des festivals d’Avignon et d’Aix, avait été précédée par un vrai refus du dialogue. Le 18 février 2003, lors de la réunion plénière du Conseil national des professions du spectacle, il déclarait : « Dans ce pays, il y a trop de compagnies, trop d’artistes qui produisent parfois des spectacles médiocres. Tout cela coûte très cher. » Une langue à l’emporte-pièce où le ricanement a supplanté l’expertise savante. Le 4 septembre, à la suite d’une nouvelle journée d’action qui réunit, à Paris, 10 000 manifestants contre la réforme de l’assurance chômage des intermittents, le ministre déclare encore que « la position du gouvernement est irréversible ». Cette manière de vouloir régler les problèmes en faisant comme s’ils n’existaient plus risque de se retourner contre lui : car quel peut être le destin d’un ministre si deux festivals d’Avignon sont annulés ? (Lire aussi le portrait en p. 48)

Edition : Hachette met le feu aux poudres

A priori, les relations du ministre de la Culture avec le monde du livre se présentaient bien. Jean-Jacques Aillagon héritait de la préparation par Catherine Tasca d’une loi sur le « droit de prêt en bibliothèque » propre à lui concilier la faveur des libraires et des éditeurs. C’était sans compter avec les déboires de Vivendi Universal et ses retombées politico-économiques. La mise en vente de VUP, leader de l’édition dans l’Hexagone, annonce un séisme : voir, par exemple, Plon, « l’éditeur du général de Gaulle », tomber entre des mains étrangères, risque national aussitôt identifié par Jacques Chirac. Propriétaire de Hachette, ami de l’Elysée, Jean-Luc Lagardère rafle VUP avec la bénédiction déclarée de la rue de Valois et prétend constituer un mastodonte, regroupant 70 % de la distribution du livre et 45 % de l’édition. Plus sensibles au risque du monopole que constituerait la fusion Hachette-VUP, les libraires et trois éditeurs indépendants (Gallimard, Le Seuil, La Martinière) lèvent le drapeau de la révolte jusque devant les autorités de la concurrence européenne. Aillagon s’enferre dans une tentative de table ronde de conciliation, mais les contestataires n’en démordent pas. La Commission de Bruxelles leur prêtera meilleure oreille que le gouvernement français. Une claque de plus. Arnaud Lagardère, successeur de Jean-Luc, a donc dû transiger sur un rachat partiel, en s’engageant à rétrocéder la majeure part de VUP.

Internet : des pirates partout

D’un côté, il semblerait que les 8 millions d’internautes français qui ont échangé des fichiers en 2003 soient « des pirates », que Jean-Jacques Aillagon traite de voleurs : « Il n’y a aucune différence entre le vol à l’étalage et le piratage d’une oeuvre sur Internet », dit-il au Midem, en janvier, point d’orgue d’un soutien sans faille à l’industrie musicale au bord de la crise de nerfs (chute des ventes de 9 % au premier semestre 2003). De l’autre, il « souhaite que 2004 soit l’année des arts numériques », sans toutefois le traduire en un quelconque programme ni réfléchir à de nouveaux circuits économiques de la culture. Aillagon fait sienne la terminologie sans nuance des lobbies des industries culturelles menacées par les téléchargements massifs de fichiers (musique et films). Les propos du ministre sont « scandaleux », selon l’UFC-Que choisir, qui dénonce un « ministre de l’industrie culturelle et du monopole qui ne rend pas service au consommateur et à la création ».

Cinéma : le retour de la censure

Sorti avec un visa « interdit aux moins de 16 ans », Ken Park de Larry Clark vient d’être reclassé « moins de 18 ans » par Jean-Jacques Aillagon. Cette décision aggrave les inquiétudes des organisations de cinéastes (SRF, ARP) face au renforcement de la censure. Jugée trop laxiste par le ministre de la Famille alors qu’elle fonctionnait depuis des décennies sans aucune contestation, la Commission de classification des films sera recomposée le 1er mars. Les associations familiales et médicales y siégeront en plus grand nombre (6 sièges sur 9) et les modalités de vote seront facilitées : plus besoin de vote à majorité qualifiée pour les interdictions aux moins de 18 ans, la classification X ou l’interdiction totale. Pour Marc-Olivier Sebag (Syndicat des producteurs indépendants), « on va passer à la bagarre film par film ».

Audiovisuel public : grèves à répétition

Quand les journalistes démarrent la grève à Radio France, fin janvier, ils ne sont guère optimistes. Trois semaines plus tard, ils sortent amers mais « dignement », disent-ils, d’un mouvement qui a trouvé face à lui le même « mur » qu’ont affronté les intermittents ou les enseignants. Ils obtiennent une augmentation de salaires, mais pas l’alignement de leurs rémunérations sur leurs collègues de la télévision publique. Aillagon s’y est formellement opposé. Pas question non plus de mettre sur pied un plan salarial sur 2005-2007. Là encore, Aillagon met son veto : « Cavada ne peut pas s’engager pour l’avenir. » « Le ministre de la Culture, aujourd’hui, c’est Bercy ! », résume un gréviste. Lors d’une longue grève à France Télévisions en décembre 2002, Aillagon avait eu la même réaction : « On laisse les patrons patronner », dit-on rue de Valois.

Pourtant, en réalité, depuis son arrivée, il n’hésite pas à jouer les directeurs des programmes et à « patronner » à la place de Marc Tessier. Première décision d’Aillagon : ratiboiser les projets en matière de télévision numérique terrestre (TNT) au prétexte que « c’est beaucoup d’argent ». Au passage, la chaîne publique d’infos en continu qui devait voir le jour a disparu. TF1 se frotte les mains. Côté programmes, Aillagon s’en donne à coeur joie. « On n’a jamais vu autant d’interventions sur nos programmes depuis Peyrefitte », se plaignent certains.

Archéologie : retour en arrière

Après vingt-cinq ans d’hésitations et de conflits, la gauche avait, en 2001, pourvu l’archéologie préventive d’une loi et d’un vrai statut. Jean-Jacques Aillagon l’en a dépourvue. Ces archéologues qui interviennent en amont des grands chantiers d’aménagement travaillaient dans un établissement public qui avait le monopole des fouilles préventives. Trop cher. Sous la pression d’élus locaux et nationaux, le gouvernement a révisé cette loi dans un sens libéral. Désormais, l’aménageur choisit l’organisme qui exécutera les fouilles. Grèves et manifestations des archéologues, soutien des scientifiques et de l’opinion, rien n’y a fait.

2004 : Une année France

Les quatre dernières « ambitions » de Jean-Jacques Aillagon, annoncées le 19 janvier, énoncent une action 2004 plutôt franchouillarde, fleurant le bon ton rétrograde. Au menu : le Passeport pour la France, le Pique-Nique de la fraternité, l’exposition « France » et la rénovation du Panthéon. L’âge de 18 ans, signalant la qualité d’électeur, permettra donc dès cette année d’obtenir un Passeport pour la France, valable une fois dans la vie pour une visite gratuite des monuments, domaines et musées nationaux. Idée piquée aux célébrations de l’an 2000, le Pique-Nique de la fraternité, prévu le 26 août prochain (anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme), propose pour toute culture « de partager dans chaque village de France un repas festif et convivial ». Un sommet est atteint avec l’exposition « France », qui devrait tourner dans huit villes, commençant par un premier sacre à Reims. Elle est « destinée à dresser un portrait généreux de la France dans sa diversité ». Enfin, le Panthéon « devra devenir un véritable mémorial de la France et le drapeau de la République y flottera en permanence ».
 



Imprimer cet article





Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
1 commentaire
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
3 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
2 commentaires
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
2 commentaires
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement
Arkéa se met au dopage, il manquait plus que ça !
jeudi 15 - 09h37
de : Breton En Colère
La grande distribution - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 14 - 20h56
de : Hdm
1 commentaire
« Vous avez aimé la première vague et le confinement … ?
mercredi 14 - 19h25
de : Lepotier
3 commentaires
Sujets sociaux : cinq syndicats réclament des réponses à Jean Castex
mercredi 14 - 16h07
2 commentaires
Etrange... ! Corée du Nord : pourquoi tout le monde est maintenant masqué
mardi 13 - 16h40
de : nazairien
1 commentaire
Répression : la mobilisation pour les 4 de Melle prend une ampleur nationale
lundi 12 - 14h52

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite