Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les anticorrida sortent les piques
de : CAROLE RAP
lundi 20 août 2007 - 11h22 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Les mouvements de lutte contre les courses de taureaux se mobilisent et multiplient les manifestations durant les ferias.

de CAROLE RAP

La lutte anticorrida s’accélère. Avec, cet été, un front uni des associations et militants pour une multitude d’actions spectaculaires.

Ainsi, le 14 août, l’ancienne star du porno Zara Whites manifeste devant les arènes de Dax (Landes) aux côtés d’une cinquantaine de sympathisants, à l’appel du Crac (Comité radicalement anticorrida), en partenariat avec d’autres associations, telle la Flac (Fédération des luttes pour l’abolition de la corrida) et la SPA. Radios, télés et presse écrite diffusent l’information.

Le même jour, du côté de la Méditerranée, l’Alliance anticorrida, basée à Nîmes (Gard), mène une « campagne aérienne ». Un avion traînant une banderole « Fuyons les corridas ! » survole les villes taurines du littoral languedocien, dont Béziers (Hérault), où la feria bat son plein.

Le 11 août, le Crac publie un communiqué de deux pages dans l’hebdomadaire Marianne. Sous le titre « Abolir la corrida, préserver l’enfance », ­cette association située en Dordogne liste une partie des 600 personnalités qui ont signé sa pétition. Ecrivains, musiciens, politiques, comédiens, scientifiques, tous demandent « l’abrogation de l’alinéa 3 de l’article 521.1 du code pénal, qui tolère que des sévices graves et des actes de cruauté soient infligés à des animaux sous couvert de tradition locale ». Parmi eux, la doyenne des comédiennes françaises, Paulette Dubost (96 ans). Elle explique : « Je suis contre les corridas depuis que j’ai tourné le film Taxi, roulotte et corrida en 1958. » Ou le médiatique urgentiste Patrick Pelloux, qui raconte avoir été « traumatisé depuis que [son] oncle l’a forcé, petit, à assister à une boucherie immonde du pauvre taureau massacré ».

Certains vont plus loin. Après Francis Cabrel, qui dès 1994 chante le désespoir du taureau dans la Corrida, c’est au tour de Renaud de mettre en musique la cause antitaurine dans son album de 2006, Rouge Sang : « Entre ce sang qui coule sur le sable de l’arène / Et fait vibrer la foule, barbare, inhumaine »… Lors de sa récente tournée, le chanteur a même offert un stand au Crac. L’association, qui a pu y faire circuler sa pétition, annonce avoir déjà atteint 200 000 signatures.

Censure. Autre événement cet été, le refus par le Bureau de vérification de la publicité d’un spot télé de la SPA auquel Renaud, encore lui, avait prêté sa voix. Les images et mugissements d’un taureau à l’agonie ont été jugés trop durs pour le public… Effet positif de cette censure : « Plus de 165 000 visionnages sur Internet », souligne la présidente de la SPA, Caroline Lanty.

Mais qu’ont fait les anticorrida, qui se battent pourtant depuis des années (le Crac est né en 1991), pour qu’on parle tant d’eux aujourd’hui ? « Les combats qu’on choisit sont aussi ceux du président en exercice. Et j’ai une affection particulière pour le combat antitaurin », répond Caroline Lanty, qui a pris la présidence de la SPA en novembre 2006.

Jouant sur « la visibilité et la force de la SPA », cette avocate de 27 ans affirme un « soutien total aux autres associations sur ce combat-là ». D’où la manif de Dax, « la première fois qu’il y a un front uni officiel », se félicite la présidente du Crac, Patricia Zaradny. D’où la coopération du Crac, de la Flac et de l’Alliance anticorrida dans la cyberaction lancée par la SPA contre la censure du spot publicitaire.

Côté finances, les associations s’entraident. Le Crac, qui affiche 2 500 adhérents et donateurs, est financé en majorité par d’autres associations. La SPA cotise à la Flac et a participé à l’achat de la double page dans Marianne.

Le côté paillette contribue aussi à leur notoriété. « Avant on était un peu méprisés. Maintenant, quand les gens voient les personnalités qui nous soutiennent, ça impressionne », analyse Thierry Hély, du Crac. La SPA joue aussi la carte des stars, avec la championne de patinage artistique Surya Bonaly. Le 13 août, cette dernière écrit à Nicolas Sarkozy en lui proposant de le rencontrer aux Etats-Unis, où elle vit, pour évoquer le spot censuré et demander l’interdiction des arènes aux moins de 15 ans. Le Président décline l’invitation mais lui répond : « Je veillerai à ce que [cette] demande soit étudiée par le gouvernement. » Agir sur les lois, c’est justement l’objectif des associations, qui préfèrent désormais le lobbying politique aux actions devant les tribunaux, « toutes perdues car il y a toujours ce côté flou de la tradition locale dans l’alinéa 3 », comme l’explique Patricia Zaradny, la présidente du Crac.

Tercio. En mars, le Crac a donc remis aux 785 députés européens un DVD, Alinéa 3, montrant les trois actes de la corrida, tercio de pique, tercio de banderilles et tercio de mort. « Quand les gens savent ce qui se passe, ils réagissent et le nombre de nos adhérents augmente », assure Patricia Zaradny.

Ces actions modifieront-elles la donne ? « Non », répondent les aficionados réunis pour la dernière corrida d’août à Béziers. « C’est comme Greenpeace, ils font des actions coup-de-poing et, le reste de l’année, plus rien », dit Jean-Pierre, 51 ans, qui a vu sa première corrida à six ans. « Sous couvert de la tradition, les corridas génèrent trop d’argent, ça ne peut pas changer », estime Julien. « Si on en entend davantage parler, c’est parce qu’ils savent se servir des médias », croit savoir Franck, 24 ans, tee-shirt blanc et bandana rouge.

http://www.liberation.fr/actualite/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les anticorrida sortent les piques
20 août 2007 - 15h47

et pendant ce temps là dans l’huma on lit, de temps à autres, des rapports de corrida vantant les mérites du toréro...



Les anticorrida sortent les piques
20 août 2007 - 22h31 - Posté par

Hé oui 82-17, comme quoi y a du boulot hein !!! Pourtant peut-on vraiment concevoir une société digne d’être vécue, c’est-à dire où l’économie est pensée et appliquée pour le bien être et l’épanouissement social, culturel et humain de TOUTES les couches de la société à partir des plus défavorisés, sans y inclure les animaux et l’environnement dans une gestion responsable et équilibrée de l’agriculture et de l’élevage et dans le simple respect du principe de Vie qui est bien antérieur à l’apparition de l’Homme sur cette planète.

Il n’est plus possible de tout sacrifier à la notion de profit dans tous les aspects de nos sociétés humaines dites "civilisées et évoluées", créant productions agricoles anarchiques, donc gaspillages, élevages intensifs en batterie où les animaux vivent dans la souffrance la plus intolérable avant d’être abattus d’une façon immonde dans les abattoirs,

et d’autres comme le taureau exploité et livré en pâture à la survivance d’une coutume décadente et sacrificielle de torture jusqu’à la mort juste pour magnifier "la force" et le prétendu courage de ce "héros tricheur" : le matador et à travers lui le mâle humain . C’est indigne de l’être Humain évolutif par nature et indigne quand elle en fait l’apologie, d’une presse qui se respecte, car se faisant on cultive et perpétue dans les mentalités humaines d’aujourd’hui (public afficionados) les graines de la violence, de l’inconscience, de l’égoïsme et de la cruauté qui existent malheureusement en germes dans la nature humaine et que certains (les mêmes quelquefois) combattent pourtant si fort quand ils se projettent et s’appliquent à l’échelle de l’organisation de la société et du monde pour le malheur de quelques 6 à 7 milliards d’êtres humains.

Un parti politique révolutionnaire de notre temps devrait élargir sa réflexion d’une manière plus active et conséquente à tous les aspects actuels de la société d’aujourd’hui, au delà de "l’humain par l’humain et pour l’humain" pour approfondir les implications des conditions de vie et d’élevage des animaux, et des choix d’aliments cultivés dans l’agriculture comme des techniques employées, dans leurs répercussions sur le plan de la santé et de la dégradation des rapports que les humains ont entretenu depuis les origines avec la Nature et les animaux.

On est bien loin du respect sacré et majestueux autant que sensible des indiens d’Amériques devant un bison libre qu’ils allaient abattre et après sa mort, pour leur nourriture indispensable d’êtres omnivores et leurs vêtements protecteurs. Où en sont nos mentalités d’aujourd’hui ? à la fois elles évoluent dans le bon sens pour de plus en plus de gens et à la fois d’autres freinent des 4 fers, de peur d’évoluer trop vite, sans doute, vers un peu plus d’amour et de tendresse ... Allez savoir pourquoi, surtout quand il s’agit de gens qui n’en tirent pas des profits financiers eux-mêmes....

Et quelques fois d’ailleurs, on se dit que le capitalisme a bon dos, quand il suffirait d’un peu de bonne foi, d’intelligence du coeur et d’humilité pour réaliser que certains comportements peuvent déjà commencer à changer pour peu que nous nous ouvrions à de nouvelles perspectives plus proches des vrais valeurs de respect de la vie et de responsabilité protectrice qui nous incombe vis à vis de notre environnement.

Cela aiderait incontestablement pour tout le reste, c’est ça notre vrai puissance, ce n’est pas un simulacre de combat qui n’a rien de loyal, ni la violence imposée par l’homme au toro innocent, ni le sang du taureau sur sa croupe ni ses cris de souffrance, ni ses cornes coupées, ni les tortures infligées par l’homme, ni les habits de lumière ni les reins "fièrement" cambrés , ni le coup de poignard vrillé dans le coup du taureau à terre et vomissant son sang, ni les mutilations du vaillant animal, symboles de puissance et de virilité.... Pauvres de nous !!!


Les anticorrida sortent les piques
21 août 2007 - 12h29 - Posté par

Olé, allez voir ce qui se passe dans les abattoirs, devenez vite végétariens car c’est tres dur de voir les betes sentir la mort pendant des heures.
Le toro de combat vit 4 ans en toute liberté et cela représente que quelques centaines de toros.

Allez voir aussi la souffrance humaine dans les hopitaux ou on refuse la mort a des malades qui la reclament.

vos lecons d’humanisme sont lassantes.


Les anticorrida sortent les piques
21 août 2007 - 17h29 - Posté par

Les prétextes de ceux qui sont pour la corrida sont lassants !

Ces arguments ils les utilisent depuis toujours. Mais ils ne sont guère recevables car seule la corrida propose un spectacle basé sur la cruauté, le voyeurisme sadique et la bassesse.

Les leçons d’humanisme sont absolument nécessaires pour ces gens-là et ne seront jamais de trop. En plus de nos manifestations, il nous faut les torturer... à coup de leçons d’humanisme !

Vachette


Les anticorrida sortent les piques
22 août 2007 - 03h49 - Posté par

Qui vous dit que nous cautionnons les abattoirs ?
Beaucoup d’entre nous, défenseurs des animaux, deviennent végétariens car il est impossible d’avaler des produits carnés lorsqu’on est impliqués dans la lutte contre la souffrance animale. Avant d’être de la viande, cette nourriture était un animal vivant.

 Vous trouvez que la " liberté " du toro de combat, pendant 4 ans, justifie sa torture et sa mise à mort ? Quel mépris du vivant !

La misère humaine ne nous est pas étrangère, nous sommes confrontés à elle comme tout le monde, et sans doute vais-je vous surprendre, nous la combattons aussi, car toute souffrance est révoltante celle de l’animal comme celle de l’homme.

ilios.c





G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous sommes les autres. Henri Laborit
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite