Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Sauvons la rechecrhe" enterre le statut des personnels
de : Luis
samedi 20 mars 2004 - 06h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

C’est fait : à la fin de la manif d’aujourd’hui, les responsables de "Sauvons la recherche", entourés de responsables syndicaux, ont été très clairs. Fini ou presque les manifs, à présent c’est les "états généraux" qui comptent et il faut tout faire pour que leurs conclusions soient "prises en considération". Le but de ces "états généraux" : proposer une nouvelle loi d’orientation de la recherche, "améliorer le fonctionnement de la recherche" (autrement dit, à présent ce serait...), "faire des propositions", etc. etc... Le statut de fonctionnaires a vécu, idem la stabilité d’emploi et la qualification de la préparation du doctorat comme un travail.

Certains militants s’étonnent de constater que les propositions émanant de la base des syndicats ne sont guère reprises, que les directions des syndicats ou les responsables de "Sauvons la Recherche" bloquent ou censurent... Fallait-il s’attendre à autre chose ? La réalité est qu’il n’existe aucun intérêt commun entre les patrons les plus influents de "Sauvons la Recherche" et les intérêts des personnels de la recherche. Mais les directions des syndicats, soit sont elles-mêmes formées de ce genre de patrons, soit n’osent pas s’en démarquer quelles qu’en soient les raisons.

Car ne nous y trompons pas : en acceptant d’entreprendre la préparation d’une nouvelle loi d’orientation, on rentre plein dans le jeu de l’OMC et de l’AGCS (Accord Général du Commerce des Services) qui s’imposera nécessairement à la nouvelle loi, d’autant plus qu’il existe même des propositions de vider de leurs personnels les établissements de recherche et en faire des agences de financement. Et derrière ce genre de propositions, il y a des signatures de Prix Nobel. C’est clair comme le jour, qu’une nouvelle loi d’orientation de la recherche ne ressemblera en rien à celle qui avait été obtenue en 1982 après une décennie de mobilisations. Pourtant, plus personne ne semble oser dire que l’actuelle loi est, globalement, une bonne loi. Pourquoi cette "modestie" ? Tout simplement, parce que la grande finance internationale exige que cette loi saute.

D’ailleurs, que pourront peser les personnels dans une consultation chapeautée par des académiciens, des directeurs influents, des "sommités" vers qui les micros vont se tourner ? Le pire risque d’en sortir et les responsables syndicaux le savent très bien, mais ils ne veulent pas se démarquer de la politique de capitulation qu’impose "Sauvons la Recherche".

Ce n’est pas tout. A supposer que quelque chose de moins mauvais que prévu puisse sortir de ces "états généraux", il s’agit uniquement de demander que "ça soit pris en considération". Mais le Parlement est souverain et sévira implacablement car personne n’est pour des dérogations à l’AGCS, bien au contraire. Mais la mobilisation des personnels aura été détournée vers une attitude de compromis et d’attentisme, et ensuite il sera trop tard.

Il est même à craindre que ce genre d’"états généraux" ne deviennent une technique standard pour casser l’ensemble des services publics concernés par l’AGCS, tout en faisant semblant de "défendre le service".

Amitiés Luis



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> "Sauvons la rechecrhe" enterre le statut des personnels
21 mars 2004 - 13h37

Quel pessimisme !

d’abord, le mouvement mené par le collectif "sauvons la recherche", et suivi par une très grande majorité de personnels de labo et de français, n’en est qu’au début de son action. Ensuite, les syndicats dont vous parlez beaucoup ont été pour l’instant plutôt absents des débats (en tous cas c’est mon impression personnelle, et je suis les choses de l’intérieur car je fais partie de 2 laboratoires, l’un à l’INSERM et l’autre à l’Université).
Je ne vois pas quel meilleur avenir pour le mouvement que celui engagé dans la réflexion et le travail pour établir nous-mêmes les base de la loi qui encadrera les conditions dans lesquelles nous voulons travailler. Manifester et râler, c’est bien pendant un temps, mais il faut aussi mettre un jour la main à la pâte ! Le discours vite stérile des "méchants patrons" face aux "gentils ouvriers" que vous défendez ne se prête guère au conflit actuel. Certes il existe une précarité scandaleuse des personnels de recherche, en particulier des plus jeunes, mais le danger pour ces gens là ne vient pas des responsables du collectif "sauvons la recherche", mais des directeurs des institutions (Inserm, CNRS, Université..), aux ordres de Matignon. La seule erreur des meneurs de la contestation actuelle est d’avoir laissé la situation se dégrader au cours des 20 dernières années, pendant qu’eux mêmes gravissaient les échelons hiérarchiques.

Alors laissez un peu de côté vos discours de lutte des classes, auxquels je suis habituellement sensible mais que pour une fois je trouve "hors sujet". C’est peut-être pour cela que les syndicats n’ont pas trouvé véritablement leur place dans le mouvement jusqu’à présent, et je pense que c’est tant mieux. Les courants politiques traditionnels ne trouvent plus échos dans la société actuelle, alors les chercheurs ont bien raison de vouloir travailler sans influence.

valérie






Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite