Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une autre voix juive
de : MANIFESTE
vendredi 11 avril 2003 - 03h06 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Parce que nous ne pouvons pas supporter l’horreur devenue quotidienne au Proche-Orient,

Parce que quelques institutions et quelques hommes publics monopolisent abusivement l’_expression des Français juifs,

Parce que nous rassemble une certaine idée de l’humanité,

Parce que, devant les répercussions en France du conflit du Proche-Orient, la résurgence de l’extrême droite, et la recrudescence d’actes antisémites, nous sommes amenés à revendiquer publiquement la part juive de notre identité personnelle,

Nous avons décidé de nous exprimer collectivement.

Citoyennes et citoyens de la République française, nos conceptions philosophiques, nos opinions politiques, nos références culturelles, nos rapports à la religion sont divers.

Descendant-e-s de longues lignées d’hommes et de femmes persécutés, méprisés, bannis, pourchassés depuis des siècles, nous luttons contre toute forme de persécution, d’oppression, comme nombre de nos parents l’ont fait avant nous.

Nous sommes filles et fils de cette République française, qui, dès son origine, a accordé la citoyenneté aux Juifs. Nous nous réclamons de ses valeurs.. La position de chacune et chacun d’entre nous face à l’héritage juif est diverse, mais le souvenir de l’extermination, la conviction qu’elle n’appartient à personne, qu’elle ne peut justifier aucun nationalisme, nous font un devoir de parler comme nous le faisons.

Certains d’entre nous ont pour Israël un attachement particulier que d’autres ne partagent pas, d’autres récusent le principe même du projet sioniste.

Nous considérons cependant tous que, né dans les conditions historiques laissées par les ruines du fascisme hitlérien, le peuple israélien a droit à un État aux frontières sûres et reconnues, dans le cadre des résolutions de l’ONU.

Mais nous n’autorisons ni l’État d’Israël, ni les institutions qui, en France, prétendent représenter les citoyens juifs, à parler en leur nom. Nous nous révoltons contre l’oppression coloniale dont souffrent la Palestine et les Palestiniens du fait du gouvernement d’Israël. Nous ne croyons pas que l’on combatte l’antisémitisme en laissant les Israéliens devenir un peuple d’oppresseurs. Il n’y a paix et avenir pour le peuple israélien que dans une coexistence pacifique et loyale avec le peuple palestinien. Nous soutenons tous ceux qui, en Israël, en Palestine et ailleurs, œuvrent courageusement pour la paix, pour la justice, pour l’égalité des droits, contre la politique criminelle de M. Sharon.

Nous constatons la montée en puissance de l’idéologie de l’extrême-droite israélienne au sein de forces politiques françaises. De nombreux démocrates (parmi lesquels de nombreux juifs), sont victimes d’intimidations : ils se voient accusés d’antisémitisme, au seul motif qu’ils combattent la politique menée par le gouvernement israélien ou réclament le respect par Israël des résolutions de l’ONU, des engagements pris à Oslo.

Que cherche-t-on en pratiquant ces amalgames monstrueux ? Que cherche-t-on en multipliant les agressions verbales et les menaces physiques contre ceux, Juifs ou non, qui exercent leur responsabilité de citoyens en condamnant publiquement la politique israélienne actuelle ? Que cherche-t-on en donnant au judaïsme confisqué un visage repoussant ?

Nous refusons le jeu de l’actuel gouvernement israélien qui, pour renforcer son potentiel d’expansion, cherche à accroître l’immigration en Israël, et s’accommode des résurgences de l’antisémitisme.

L’antisémitisme d’aujourd’hui a certes ajouté une dimension à l’abject en qualifiant les atrocités nazies de « détail de l’histoire ». Mais certains d’entre nous pensent qu’à l’inverse, soutenir qu’il n’y a d’autre crime contre l’humanité que l’extermination des Juifs par les nazis, c’est nourrir les sources même du négationisme ; nous ne réclamons aucun privilège pour les Juifs en tant que victimes : nous nous dressons contre toute oppression. La politique israélienne actuelle n’a certes pas pour but l’anéantissement physique du peuple palestinien, mais plusieurs d’entre nous se demandent si, prise dans son ensemble, ses inspirateurs et ses exécutants ne relèveraient pas de la Cour Pénale Internationale.

Quant aux attentats-suicide organisés par les groupes terroristes palestiniens contre les civils israéliens, ce ne sont pas seulement des actes monstrueux ; ceux qui les trament, envoyant à la mort de jeunes êtres en spéculant sur leur désespoir, sont à nos yeux, comme à ceux de nombreux dirigeants palestiniens, des ennemis - et non des alliés dévoyés - du rétablissement des droits fondamentaux du peuple palestinien. Nous condamnons les forces palestiniennes opposées à l’existence d’Israël.

De même, notre solidarité avec le peuple palestinien ne nous entraînera jamais à la moindre collusion avec ceux dont la sollicitude pour la Palestine n’a comme ressort que la haine des Juifs.

Il reste que :

 le peuple palestinien a des droits imprescriptibles sur une terre occupée aujourd’hui par les forces armées du plus surarmé des États du Proche-Orient.

 le peuple palestinien a le droit imprescriptible d’y fonder, dans les conditions garanties par la Charte des Nations Unies, l’État de son choix.

 le peuple palestinien a des droits imprescriptibles sur la ville de Jérusalem, capitale à partager.

 le peuple palestinien a le droit de voir ses exilés et ses réfugiés choisir, dans des conditions à négocier, entre un retour viable sur la terre de leurs ancêtres et une juste indemnisation.

Tout ce qui s’oppose à la réalisation de ces droits nourrit la guerre sans fin, les atrocités, la haine.

Parce que le siècle a connu l’effondrement de systèmes violemment oppressifs, nous croyons possible et nécessaire l’établissement d’une paix juste et durable au Proche-Orient.

Devant la montée des menaces intégristes, chauvines, communautaristes, racistes et antisémites, devant les ingérences criminogènes, antidémocratiques, de la droite israélienne dans la société française, nous voulons faire entendre, obstinément, la voix de Français juifs, ou d’origine juive, qui soutiennent les idéaux de démocratie, de liberté, d’universalité des droits humains et des droits des peuples.

Pour signer : TCHAPAIEV@operamail.com

Premiers signataires :

Michel Adida, médecin Armand Ajzenberg, parents morts à Auschwitz Jacqueline Ajzenberg Alain Alcan, citoyen français juif Elisabeth Alexandre, journaliste Geneviève Aller, citoyenne Diana Arenzon, psychanalyste Pierre Attal, prof. émérite univ. Paris X Danielle Bailly, prof. émérite univ. Paris VII Francis Bailly, physicien CNRS Hélène Ben Attar, fille de déporté à Auschwitz, maquettiste Corinne Bendayan, enseignante, petite-fille de déporté(e)s morts à Auschwitz Rivka Bercovici, attachée d’administration Yves Berrebi, prof. de S.E.S. Marc-Henri Boisse, comédien Eric Benayoun Georges Bensaïd, retraité, MC univ. Paris 1 Thierry Berkover, prof. agrégé, univ. Marne la Vallée, fils de déporté à Auschwitz Jacques Bloc, retraité Jean-Pierre Bloc, monteur film François Bloch, citoyen français Bernard Bloch, comédien, metteur en scène, traducteur, membre du bureau national du Syndéac (Syndicat des directeurs d’établissements d’action culturelle) Jean Brafman, cadre de santé publique, conseiller régional Ile de france Sophie Bram Ouali, fille de déporté assassiné à Auschwitz Bernard Bornstein, médecin Olivier Brunschwig, psychiatre psychanalyste Jean Caballero, dir. gén. services de la ville d’Echirolles, Isère Daniel Cattan, prof. émérite univ. Paris 12 Catherine Chif, prof. Gilles Cohen-Tannoudji, physicien Catherine Combase, conseillère d’orientation-psychologue Nathalie Combase, agrégée d’éduc. musicale, principale adjointe de collège, petite- fille de déportés à Maidenek et Auschwitz Thierry Cote, biologiste Jacques Coulardeau, ATER univ. Perpignan Robert Créange Véronique Delautier-Lévy Christian Dacquin, Principal honoraire de collège Joseph Danan, écrivain, MC univ. Paris III Jean-Louis Dayan, économiste Frédéric Desgranges, étudiant Michèle Dolin, psychanalyste Elise Dreyfus-Martayan, urbaniste Michel Dreyfus, historien, dir. rech. CNRS Betty Engel, assistante sociale retraitée Maurice Engel, ingénieur informaticien, retraité Jeanne Fagnani-Lichtenstein, dir. rech. CNRS Lisette Falk, journaliste Nicole Fayman, fille de déporté résistant Patrick Feldstein, travailleur social, prés.association Shalom Paix Salam, Caen Ami Flammer, violoniste Ilan Flammer, cinéaste Elein Fleiss, rédactrice en chef de Purple et Hélène Raymond Galinski, prof anesthésie-réa, retraité, fils de déporté mort à Auschwitz Rachel Garbaz Jacqueline Gaska-Waksberg, retraitée, fille de déporté mort à Kaunas, iLituanie Dora Gerschenfeld, dir. Rech. CNRS H. M. Gerschenfeld, dir. Rech. CNRS Jean Gersin, correcteur, l’Equipe Danièle Gervais-Marx, journaliste Jean Giard, ancien député de l’Isère Serge Gilberg, médecin, prof. associé Paris V Lise Golomb, documentaliste Ruth Goodwin, photographe Guy Gou revitch, ingénieur Pierre Alain Gourion, avocat Jean-Guy Greilsamer Michel Grimberg, MC études germaniques, univ. Amiens Jérôme Guedj, conseiller général de Massy, vice-président du conseil général de l’essonne Yann Guillaud, socio-économiste Jacques Gutwirth, dir. rech. émérite CNRS Florence Haguenauer, journaliste Yves Haguenauer Bernard Herszberg, prof. émérite univ. Paris XII Simone Herszberg, retraitée Catherine Herszberg, journaliste Tsvi Hercberg, inspecteur Théâtre ministère de la culture Jérome Hesse, écrivain Antoine Hirsch, retraité Jean-Pierre Hirsch, prof. d’histoire contemporaine, univ. Lille III Fabienne Hirsch, retraitée Maurice Hirsch, retraité David Izraelewicz, retraité Mathilde Jaïs, jeune citoyenne Vincent Jezewski, MC honoraire univ. Lyon II André Kahane, physicien Monique Kantorow prof. honoraire Lycée Condorcet Michel Kaplan, prof. univ. histoire bizantine, Paris I Monique Karlikow-Shapiro, retraitée Nancy Karlikow, enseignante Serge Karsenty, sociologue, chargé de rech. CNRS Alfred (zadok) Kaufmann, enseignant retraité Pierre Khalfa, syndicaliste Annette Klein, retraitée Maurice Klein, retraité Charles Korman, avocat à Paris Serge Krief, ingénieur en retraite Stéphane Krief, chercheur industrie pharma. Nicole Krief Charles Kurcbard, retraité Dominique Lagadec, urbaniste Daniel Lehmann, mathématicien, petit-fils et neveu de déportés mort à Auschwitz Michèle Lessmann-Portejoie Ellen Lévy, MC univ. Toulouse II François Lévy, doctorant en littérature, univ. Paris III Pierre Léon Nephtali Lévy, ancien résistant, puis FFL, croix de guerre avec citation Georges Lévy, retraité Maurice Lévy, prof. émérite des Univ. Daniel Levyne, enseignant Michel Liberman, ing. rech. honor. CNRS Janine Liberman, retraitée, petite-fille de déportés morts à Auschwitz Françoise Lion, psychanalyste Paul Lowy, syndicaliste, géographe, Dr ès Lettres, prof certifié hors classe, ancien candidat aux élections européennes Henri Malberg, ancien prés. Groupe communiste au Conseil de Paris Jean-François Marx, retraité Bernard Marx, économiste Denis Marx, postier J.P. Marx, instituteur Juliette Minces Raoul Moati, Paris X, Dept Philo de la logique Philippe Molina, citoyen retraité, petit-fils de déporté mort à Buchenwald Robi Morder, juriste et universitaire (UVSQ) David Nathan, ancien déporté Gilles Nejman Luc Nemeth, docteur en histoire Jean-Pierre Netter Sylvie Niderman, journaliste Laurent Niederman, mathématicien, MC Paris XI, petit-fils de Gaston Niederman raflé au Vel d’Hiv, mort à Auschwitz, neveu d’Emile Niederman, raflé par la milice de Pétain, mort à Buchenwald après la marche d’évacuation d’Auschwitz Lucienne Nayet, fille de déporté mort à Auschwitz Jean-Pierre Netter Janine Olff, citoyen retraité Perrine Olff-Rastegar, citoyenne Martine Olff-Sommer, citoyenne Jean-Claude Pecker, membre de l’Institut, père et mère disparus dans les camps Mikhael Perelman, étudiant Jérôme Pichon, citoyen Jean-Jacques Pik, Médecine Interne, Chef de Service de Médecine Françoise Pik-Duchenne, prof. agrégée de russe Pierre Pieprzownik, syndicaliste FSU Héloïse Plane, enseignante Sylvie Plane, prof. univ. Carole Polack, étudiante Jean-Claude Poulain, citoyen, fils de déporté (convoi n°1) mort à Auschwitz Abrami Prawerman Lilya Rajchman, prof. retraitée, fille de déporté mort à Auschwitz Evelyne Reberg, membre de l’UJFP Thierry Reboud, écrivain, citoyen Anita Rind, militante de la Ligue des Droits de l’Homme Paul Robel, biologiste, dir. rech. Emérite CNRS Gérard Roizès, dir. rech. CNRS Martine Rosa-Haguenauer André Rossel-Kirschen, historien, ancien résistant Françoise Rozelaar-Vigier, Avocat à la Cour de Paris Françoise Ruzé, enseignante retraitée Jean Safrane Dominique Salomon, chef d’entreprise, fille de déportés raflés au Vel d’Hiv, exterminés à Auschwitz Elisabeth Salomon, fonctionnaire, fille de déportés raflés au Vel d’Hiv, exterminés à Auschwitz Monique Salzman, membre honoraire de la Société Française de Psychologie Didier Sandman, voyagiste, libraire Odile Sanson Friedmann Irène Sapir, rescapée du Vel d’Hiv, fille de déportée à Auschwitz Léon Sapir, retraité du mouvement coopératif Jean-Gérard Sender, économiste de l’énergie Michel Shahshahani, journalste, petit-fils et petit-neveu de déportés Jean-Marc Schick, ingénieur du son Carlo Schmidt, ingénieur retraité Jacqueline Schmidt, cadre de banque retraitée Danielle Schulmann, bibliothécaire Didier Schulmann, conservateur au MNAM Bernard Sesolis, ingénieur Maryse Sesolis, prof. Claude Sibony Jacques Sibony, retraité Paul Souffrin, maire honoraire de Thionville, ancien sénateur de Moselle, fils de déporté mort à Auschwitz Claude Spielmann, psychanalyste Lucien Sztarksztejn, journaliste préretraité, fils de déporté mort à Auschwitz Nicolas Stern Jacques Sztern, ingénieur de rech. CNRS, fils de déporté mort à Auschwitz Michel Sztulzaft, consultant formateur, fils et frère de déportés à Auschwitz, plus jeune rescapé de la rafle du Vel d’Hiv Jean-Pierre Tabet Gil Teitler, fils de déportée Arlette Téphany Gabriel Timsit, ancien détenu du camp de Lodi (1956-1960) Pierre Toubiana, médecin de santé publique Patricia Touraine, enseignante spécialisée Didier Tzwangue, consultant interne en organisation Martine Ubersfeld-Gilain, prof. Bernard Ullmann, journaliste Liane Valere, petite fille de déportés morts à Sobibor Marc Vanhove, prof. honoraire arts plastiques Philippe Van Leeuw, cinéaste Daniel Veron Maya Vigier, citoyene, militante SICO Michel Waksberg, retraité, adjoint au maire de Sarcelles, fils de déporté mort à Auschwitz Antoinette Weil, prof. agrégée retraitée Françoise Weil, conservateur de bibliothèque retraitée Irmine Wilf, petite-fille de déportés Albert Wilkowsky, fils de déportés non revenus, maire adjoint à Sarcelles Jean Wolff, citoyen Claude Zelty



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
a des details pres je pourra souscrire...
13 avril 2003 - 19h06

dans indymedia lille :

des details pres....

a des details pres je pourra souscrire...

dans la forme...

dans la trop grande disproportion

et puis drole d’idee que ces listes volontaires de mono natiolalité...

et aussi, meme si sans cesses les nationalitaires etroits, les medias vendeurs-raccoleurs, les antisemites et quelques autres haineux ne cessent de vouloir nous y assigner, quel curieux tropisme que de toujours s’investir autant sur ce conflit, il y en a tant de meurtriers, plus moins, autant ou bien pires...

et encore drole d’espece de these merdique comme quoi "certains" confisqueraient la parole a d’autres pour exprimer les diverses sensibilités du monde juif en particulier et meme plus largement ? (qui ? quand ? quoi ? ? ?)

détail encore, a l’expression pour moi ridicule et tres "israelite" ou "juif honteux" au choix de chacun et meme pourquoi pas chacun sa sensibilité c’est bien le moins mais pour moi, meme terrien moyen, habitant universaliste passager du cosmos.. si je descends dans le detail de nos ridicules et attachants particularismes c’est "juif francais" sans majuscules certes et certainement pas l’inverse...

et meme si anticitoyenniste convaincu, en droit cela serait plutot citoyen (du monde !, d’europe,) francais, de nationalité juive...

bien a vous les breton-ne-s les kurdes, les basques, les...



> Une autre voix juive
14 avril 2003 - 03h35

A BAS LA RELIGION !



> A BAS LA CONNERIE !
14 avril 2003 - 17h08 - Posté par

Si tu sais pas faire la différence entre attachement à l’identité juive et pratique de la religion juive, soit t’es un ignorant, soit t’es un provocateur fascisant.


> aux petits vociferateurs
14 avril 2003 - 17h31 - Posté par

Aux petits vociferateurs "a bas la religion" et "que des bourges"....

des Juifs condamnent la politique de Sharon, l’extrême-droite juive et le chantage à l’antisémitisme ...
Ca vous dérange ?

Désolé de vous apprendre qu’il existe aussi des groupes judéo-arabes qui luttent ensemble comme Ta’Ayush, et des Juifs israéliens qui refusent de combattre dans les territoires occupés (ils sont plus de 1000 et ils vont en prison pour ça).

Je ne sais pas si vous êtes des imbéciles ou des provocateurs, mais les Palestiniens ne vous disent pas merci.

Un métèque


> aux petits vociferateurs
15 avril 2003 - 11h52 - Posté par

à mon avis des provos... laisse courir ils se fatiguent seuls ...

Ensemble pour la paix !

+





Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Thomas Jefferson
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite