Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
de : Roberto Ferrario
lundi 17 décembre 2007 - 14h23 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 85.5 ko

Un grand bel hommage à Allain, notre ami d’Ivry sur Seine…

Allez voir Allain Leprest au théâtre du Renard, à Paris jusqu’au 21 décembre. Plus d’info ici Réservation ici

Un nouveau disque en préparation pour le moi de mars…

Une article très intéressant de Roger Martin, pour moi les “visuel”… à lire, voir et écoute.

Ciao Roberto Ferrario

Leprest chanté par : Olivia Ruiz, Daniel Lavoie, Jacques Higelin, Loïc Lantoine, SANSEVERINO, Mon Coté Punk, Michel Fugain, Nilda Fernandez, Hervé Vilard, Agnès Bihl, Jean Guidoni, Enzo Enzo, Jamait, JAMAIT, JEHAN, Frantine Leprest. A suivre...

En écoute, "Tout c’qui est dégeulasse porte un joli nom" par Olivia Ruiz.

de Roger Martin

Vous connaissez déjà Allain Leprest bien qu’on ne l’entende jamais sur les ondes, malgré huit disques, vingt ans de chansons et des centaines de récitals ?

Vous ignorez jusqu’à son existence mais vous aimez la chanson à texte ?

Alors ce courriel est pour vous.

Il y a près de vingt ans que j’ai eu la chance de découvrir Allain Leprest. Huit disques et une dizaine de récitals plus tard, je le considère comme le plus grand auteur interprète vivant.

Ai-je besoin de Mentors pour justifier ma passion ? Pas vraiment. Pourtant je voudrais rappeler que Claude Nougaro, qui n’avait pas le compliment facile, le considérait comme la plus grande révélation des années 80, que Jean D’Ormesson, qui s’y connaît en poésie, le saluait comme le Rimbaud du XXème siècle, que Renaud, qui ne leva jamais le doigt pour lui, évoquait son génie des mots dans Charlie Hebdo, que les chroniqueurs chanson de l’Express, Télérama, Chorus, L’Humanité ou l’acteur Philippe Torreyton n’ont jamais manqué de le soutenir.

Aujourd’hui, ils sont 15 (en attendant les suivants courant mars) à rendre un hommage fraternel, dans un disque exceptionnel où ils et elles interprètent un de ses textes, à l’ami malade, qui a choisi de lutter en donnant au Théâtre du Renard, à Paris, un spectacle du 11 au 22 décembre. Certains soirs, plusieurs d’entre eux viennent sur scène, l’accompagnant avec leurs sentiments et un cœur plein de tendresse et d’admiration.

Tous, vedettes reconnues ou interprètes trop confidentiels, parlent de lui avec la même tendresse. Une vidéo sur You Tube ( www.tacet.fr ) en témoigne.

JPEG - 38.2 ko

Ils et elles s’appellent Olivia Ruiz, Michel Fugain, Sansévérino, Enzo Enzo, Hervé Vilard, Loïc Lantoine, Nilda Fernandez, Daniel Lavoie, Mon côté Punk, Fantine Leprest, Jacques Higelin, Jehan, Agnès Bihl, Jamait, Jean Guidoni, et celui qui s’est chargé de tous les arrangements et qui occupe le piano, n’est autre qu’un très grand, lui aussi boudé, hélas !, par les médias, Romain Didier.

Le disque s’intitule CHEZ LEPREST. Il est produit par Tacet éditions. Une fois n’est pas coutume, on peut le trouver. La preuve, je l’ai acheté chez Cultura Avignon.

Il ne remplace pas les propres enregistrements d’Allain Leprest, mais c’est une précieuse source d’émotion, de plaisir, de tendresse et parfois de tristesse.

Roger Martin, leprestolâtre…

(En tapant « Chez Leprest » sur Internet, vous pourrez trouver les articles de Télérama, L’Express, L’Humanité et d’autres… Je vous recommande par ailleurs le très bel ouvrage consacré à Leprest par Thomas Sandoz aux éditions Christian Pirot).

JPEG - 71.1 ko
JPEG - 68.1 ko
JPEG - 71.3 ko
JPEG - 108.9 ko

EPK CHEZ LEPREST FINAL



Sans doutes Allain....



Allain et Jean



ALLAIN (une taf de la gitane)



ALLAIN LEPREST... Nu ...





ALLAIN LEPREST . avec FANTINE Une valse



Allain Leprest


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
17 décembre 2007 - 20h31

Un grand, grand artiste...
"le copain de mon père c’était un amiral la la, lalalala"

Fañch



HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
18 décembre 2007 - 15h45 - Posté par

Et puis ça nous réconcilie un brin avec l’objet marketing par excellence, la galette hommage/compil’ de fin d’année, dont un des derniers calamiteux résultats est l’hilarant "Pagny chante Brel" (plus naze et improbable, je ne vois guère que Bernard Menez reprenant "Il n’y a plus rien" de Ferré en version speed-brutal métal ! ;D).

Brunz

(Leprest à portée)


HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
17 janvier 2009 - 03h36 - Posté par nadine der hagopian

En écoutant cet album, j’ai été sous le choc...Je n’avais plus revu Allain Le Prest depuis tant d’années, mais j’ai tous les disques.... Un monument:Tu l’écoutes et tu en as la chair de poule ! c’est si magnifiquement écrit : de vrais scénarios, des mini-romans et puis ces musiques, ces accompagement et l’accordéon, merveilleux instrument....
J’associe toujours Leprest à Romain Didier : vieux compères de toujours.
Des gens vrais, qui ne se la racontent pas. Des gens humbles et talentueux à la fois.

Ele est belle cette valse avec Fantine et d’autant plus touchante qu’ils la chantent ensemble....

Courage à toi Allain. Tiens bon la barre, les amis sont près de toi et dis toi que tu es un grand. Cet hommage est digne de ton talent.
Et puis, il y a les autres, ceux qui t’écoutent, t’aiment, te fredonnent et ne se lassent pas d’écouter les C.D. en pleurant d’émotion !

Nadine


HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
17 avril 2009 - 14h30 - Posté par daniella

et oui l’alhambra résonne de ses mots
on en redemande de l’émotion de la vrai
le temps passe mais la tempête gronde
allain leprest tu es un chic type
tu nous fais plonger dans l’univers poétique
tu mérites une valse de jumelles
et oui l’alhambra résonne de ses mots

daniella

11 avril 2009 sous l’émotion de la soirée


HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
19 décembre 2007 - 19h15

Leprest, incomparable auteur et chanteur animait aussi, je ne sais s’il continue à le faire, des ateliers d’écriture de chansons. En 2001, invité par l’instit d’un petit village de Belgique il avait passé quelques jours à travailler avec de tous jeunes mômes. Le dernier jour ces mômes montèrent sur la scène de la salle communale pour chanter les deux ou trois chansons qu’ils avaient travaillées. Allain termina la soirée par un concert complet accompagné au piano par JL Beydon.

Je me permets de mettre ici le petit compte-rendu que j’en avais fait dès le lendemain.

Un récital à la campagne le 27 octobre 2001

Quelque part entre Dinant et Namur, Evrehailles est un petit village de Belgique qui domine la Meuse, sur le plateau, tout en haut d’une fameuse côte, la Côte d’Yvoir. Petit village ! L’école y accueille une trentaine d’élèves de 6 à 12 ans.

Ce soir, le village est en fête. Comme par hasard, la pluie a cessé et c’est dans un magnifique couché de soleil rougeoyant que nous le découvrons. Le village est en fête, ce soir les enfants de l’école font la première partie du récital qu’Allain Leprest donnera tout à l’heure.

C’est qu’Allain Leprest vient de passer trois jours avec les enfants. A l’invitation de l’instit, il a animé un atelier d’écriture de chansons.

A la fin de la soirée, c’est un Allain Leprest fatigué qui descendra de scène, fatigué mais heureux. Heureux de ces trois jours passés parmi les enfants qui ont découvert qu’une chanson ça n’est pas seulement quelques tsoins tsoins mis bout à bout ni des queues leu leu d’amour / toujours, que ça se travaille quoi. Et c’est ce qu’il a entendu ce soir, le résultat de cet atelier, « chanson – imagination » comme le chanterons les gosses, alors ce sera :

Côte d’Yvoir
« … Toi, mon ami l’Ivoirien / Chez nous, y’a la côte d’Yvoir / On y va par un chemin / De chez nous peux-tu nous voir / Réponds-moi petit voisin…

Les p’tits pompiers de la vie
« …. Pour combattre toutes les guerres / Ensemble cultivons la terre / Et pour que vole la colombe / Il faut détruire toute les bombes … »

La recette du bonheur
« … Une boucle de cheveux / Une grosse marmite / Toutes les couleurs du feu / Punaise ! elle est bien cuite … »

Heureux, il l’est aussi de ce récital qu’il vient de donner devant 200 personnes qui pour la plupart n’ont même jamais entendu prononcer son nom et dont, il faut bien le dire, une bonne partie, n’était surtout venue que pour écouter leurs rejetons. Heureux de la fabuleuse écoute qu’il nous dit avoir si bien senti tout au long de la vingtaine de chansons qu’il a interprétées.

Car le miracle s’est produit. Dès avant la fin de la première chanson « Je viens vous voir », les bruits des verres qui se choquaient au bar, les pshuuuiiittt, chuiiitt des gosses glissant entre les chaises avaient cessé.

Miracle des mots, de la musique, miracle du chant, Allain Leprest nous avait tous, les quelques amateurs venus en sachant mais tous les autres aussi, les enfants héros d’un soir, les parents, comme cette mère qui me dira « c’est formidable », ou ce couple, sans enfant, monté de Dinant parce que la télé régionale avait annoncé un spectacle, oui, Allain Leprest nous avait tous pris à la gorge, au ventre, à l’intelligence, à la mémoire, au coeur.

Et il ne nous lâchera pas. Avec la complicité/amitié/intimité de Jean-Louis Beydon, son formidable pianiste, il nous chante les joues de Bilou pleines de confiture, la petite tombe d’Edith au Père Lachaise,, le souvenir de Gagarine, le saxe de Max place St.Michel.

Il nous dit l’honneur du chien d’ivrogne qui « sous le store troué des bistrots (fait) des rêves de caniches », il lance le poing à ce « … P.D.G des nuages / vendeurs de faux voyages / dealer de poudre aux yeux » et lui crie « à mon dernier repas / appelle-moi monsieur / pas mon fils ni machin / un pèr’ j’en ai déjà un… » .

Avec lui on partagera les indignités de chez nous : « Ce qui me blesse, esse, esse, esse / c’est d’être solder, der, der, der / pour pas bezef, ef, ef, ef / S.D.F.

Il nous confiera notre propre nudité : « Nu, j’ai vécu nu / Sur le fil de mes songes…//… Mais nu je continue / mon chemin de tempête / en gueulant à tue-tête / La chanson des canuts". Tant il vrai que « l’autocar de l’école (ne) passe pas (toujours) par Opéra ».

Ce matin, dimanche, 28 octobre, là-bas, quelque part entre Namur et Dinant, au sommet de la côte d’Yvoir des gens se réveilleront. Et quelques uns, oh ! sans doute ne pourront-ils pas encore fredonner des mélodies et se souvenir de paroles entendues qu’une seule fois mais ils se réveilleront différents, avec les yeux, les mains, la voix d’Allain Leprest, sa chaleur, sa fraternité et des dizaines de nouvelles images fortes, belles, durables gravées au fond de leur mémoire.

Jean GUY



HO ! MAGE des images toi ALLAIN LEPREST
19 décembre 2007 - 23h33

Oui la poésie celle de ce texte de la vieille dame du 10ème, avec l’image d’envol de colombes et le bonheur trouvé de l’appartement libre pour le jeune couple.
Ce raccoourci qui fait de la mort de celle-ci , le bonheur des deux autres, le temps qui ravit...

C’est Allain Leprest celui de mes fêtes de l’Huma, dans des stands de province, celui de son spectacle à Sens un peu plus tard quelques mots échangés, celui de sa soirée au festival de Poésie de Lodève les voix de la Méditerrannée quelques phrases de plus, une grande humanité, un navire qui se perd et dont on a besoin.

Allain merci, très fraternellement,

Là je signe Fabrice Selingant que certains ici nomment renard ou rouge-gorge mais qui pour toi dit son nom, car c’est celui droit au coeur qui me fait t’écouter et t’écouter encore.



HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
27 août 2008 - 15h13 - Posté par Françoise Dion

Allain Leprest est manifestement l’égal des plus grands, Brel et Brassens.
Voilà 10 ans que j’écoute avec une curiosité intense les surprises et les magnifiques inventions de ses textes, sa capacité de révolte bien maîtrisée est aussi profonde que sa générosité toute en finesse et solide délicatesse.

C’est un très grand bonheur de voir ce géant de l’expression aller au plus loin et au plus vif pour cerner la condition humaine en sa gravité propre et en ses ressources multiples, qu’il contribue à forger avec cette amitié patiente et rude qu’il installe par ses chansons.

La franche lucidité de son écriture va droit vers les réalités difficiles qui lui sont accessibles par la sensibilité très fine et puissante qui le caractérise. Son intelligence prend source dans l’humour et l’ironie : celles-ci s’emparent des vies qu’il partage pour les mettre en valeur , dans leur force et leur dénuement.
Ce qu’il a à dire, il le dit très bien : il réussit à capter notre attention, à la fixer et à prolonger le court moment d’une chanson en une impression forte et durable. Et plus encore, il provoque la réflexion et même l’action puisqu’il modifie par son art la perception banale, résignée et pesante de la vie quotidienne.

Je lis les plus grands poètes et j’écoute Allain Leprest avec le même contentement. Ce que l’on attend d’un poète, il nous le donne sans restriction, sans étroitesse, sans calcul mesquin, sans vaine recherche d’une gloire facile et tape à l’oeil.
C’est pourquoi nous attendons encore beaucoup de lui .



HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
1er mai 2010 - 08h27 - Posté par

Pour moi il y a trois géants ....Leprest, Vigneault, Bertin !
Merci à eux .


HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
1er décembre 2008 - 13h54 - Posté par peintcloclo

Merci, c’est 1 très bon hommagecelafait plaisir de trouver cela sur la toile.



HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
14 janvier 2009 - 18h49 - Posté par Gilles Bozec

Lorsque j’ai entendu le premier album de Leprest, je faisais moi-même de la chanson avec un pianiste aveugle, mais clairvoyant, et quand, pour des raisons de santé, j’ai arrêté de chanter, je me suis dit : "Ce n’est pas grave puisqu’Allain le fera bien mieux que moi...". Depuis, je guette chacun de ses trop rares albums et j’apprends par coeur ses textes, les chantant et les rechantant sans cesse, sur le chemin du boulot ou en repassant. Au fil du temps, cet artiste, que je ne connais que par le biais des disques et de quelques concerts, est devenu une sorte d’ami intime, qui de temps en temps m’envoie de ses nouvelles. Par chance, ma voix colle bien à la sienne et nous chantons souvent en duo quand le coeur "nous" en dit...
Lorsque j’ai appris qu’il était malade, j’ai pleuré comme s’il s’agissait d’un proche, et le fait est qu’il l’est devenu. Je regrette, évidemment, qu’il ne soit pas connu à la hauteur de son talent, mais est-ce vraiment si grave de ne pas le voir au milieu des tristes sires bêlant à la télévision ?



HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
13 mai 2009 - 13h51 - Posté par

mais...j’aimais bien aussi ce que tu faisais, Gilles, du temps du "Pied de cochon" et des soirées arrosées (pour ne pas dire plus...)
alors, quand est-ce qu’on (re)sort du son trou ???


HOMMAGE A ALLAIN LEPREST (videos + audio)
28 juillet 2009 - 16h41 - Posté par

tu as raison, Gilles. Moi aussi je trouve que





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite