Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA PALESTINE AU CINEMA A CHARLEROI(BELG)-24 04 18h:FILM ECRIVAINS DES FRONTIERES


de : Charleroi (Belgique)
vendredi 23 avril 2004 - 04h20 - Signaler aux modérateurs

Samedi 24 avril 18 heures à Charleroi (Belgique) Au cinéma Le Park 58, rue de Montigny - 6000 Charleroi - contacts & réservations : 071/ 65 19 45 sera présenté, en avant-première belge, dans le cadre du Festival de Films « ARRETS SUR IMAGES » en présence de Samir ABDALLAH :

ECRIVAINS DES FRONTIERES Un voyage en Palestine(s) Un film documentaire de Samir Abdallah & José Reynès

« Sous Israël, chaque jour la Palestine est engloutie. Cela ressemble de moins en moins à un pays. C’est en train de devenir une métaphore. Puisse l’art lui donner un sens ». Samir Abdallah et José Reynès

Résumé : Répondant à l’appel du poète palestinien Mahmoud Darwish, membres fondateur du Parlement international des écrivains, assiégé à Ramallah, une délégation d’écrivains de 8 pays est allée sur place pour manifester aux côtés des Palestiniens une « belle collaboration linguistique » dans ces « hauts lieux de la spiritualité » (Ramallah en arabe) où le programme israélien d’humiliation est aussi une « guerre verbicide ».

« Nous voulons écouter et faire entendre d’autres voix dans le fracas de la guerre, celle des écrivains, des artistes, des universitaires, de tous ceux qui préparent l’avenir… Opposer à la logique de la guerre, non pas une force d’interposition mais des forces d’interprétation », dit l’écrivain français Christian Salmon, membre de la délégation internationale, avec l’Américain Russell Banks, le Nigérian Wole Soyinka, le Portugais José Saramago, le Chinois Bei Dao, le Sud-africain Breyten Breytenbach, l’Espagnol Juan Goytisolo, l’Italien Vincenzo Consolo, accompagnés de Leïla Shahid et Elias Sanbar. Le carnet de voyage de cette délégation a été filmé et réalisé par Samir Abdallah et José Reynès.

Production : L’Yeux Ouverts & Les Films du Cyclope en coproduction avec C9 Télévision et le CRRAV avec le soutien du Centre National de la Cinématographie et de la Région Nord Pas de Calais Film soutenu par : l’ACID, Le Monde Diplomatique, Politis, FPP Film Classé « Art & Essai » par l’AFCAE Durée : 80 minutes ; montage : Louis Bastin ; chant : Kamilya Jubran Film disponible en vidéo tous formats pour programmation publique à partir de mai 2004. frontieres@hotmail.com - site : www.ecrivainsdesfrontieres.org LA CRITIQUE « Ce documentaire en forme de carnet de voyage, bercé de verbe magnifique et de révolte poétique, inscrit ses lettres d’espoir dans un paysage d’apocalypse . » Sandra Benedetti, Ciné Live.

« Le récit de ce voyage en Palestine, accompli en mars 2002 par huit hommes de lettres "venus de huit pays et de quatre continents", est beaucoup mieux que la mise en images d’une mission de solidarité. C’est un film, dans sa plénitude. On notera d’ailleurs que, comme en contrepoint à la narration évidemment subjective de ces gens de livre, c’est un silence qui nous submerge peut-être de la plus douloureuse émotion. » Denis Sieffert, Politis.

« Quand des écrivains prennent la liberté de se mêler des affaires du monde, ils trouvent souvent les mots justes, une autre façon de décrire la réalité, d’en pénétrer toute la tragédie. Leurs mots résonnent dans un désert de silence au fond duquel s’annonce le désastre. Ils parlent simplement de la vie, celle des femmes et des hommes. Ils en parlent avec une force et une émotion bouleversante. Dans ce film, des écrivains prestigieux prennent la liberté d’exprimer la souffrance d’un peuple privé de liberté. Je voudrais saluer la vigilance et le courage du parlement des écrivains, le regard et l’écoute des cinéastes qui les ont accompagnés. » Michèle Lesbre, écrivain.

« Face aux multiples manifestations de brutalité, les écrivains ne portent rien sauf l’essentiel, leurs consciences, leurs capacités à mettre en paroles, leurs multiples langues. Intelligence face à la barbarie, paroles face à un bétonnage compulsif, cela pourrait être le sous-titre du film. Leurs échanges et leurs mots permettent à la fois de décrire ce qu’ils voient, ce que nous voyons, mais aussi d’en saisir les conséquences, la conscience du sens des actes, des gestes, des postures, postures qui nous renvoient, encore une fois, après l’Allemagne nazie, après les guerres Yougoslaves, après le Rwanda, l’image des abîmes d’horreur dont sont capables les êtres humains lorsqu’ils ne voient plus l’humain chez l’autre. » Mikael Hoare, cinéaste et critique de La Revue Documentaire

« La marque du pluriel proposée par le film interpelle la conscience internationale, celle qui porte en elle le sens de la justice et de la vérité. En effet, l’extrême sensibilité, la langue littéraire raffinée, esthétique et éloignée de toute sensiblerie que nous offre ce film est le meilleur porte-parole de la cause palestinienne dans l’univers de la culture, des arts et de la politique ». Rania Samara, An Nahar

« En plus de la qualité de l’information du film, celui-ci confronte (c’est son mérite sur le plan du cinéma) les images des deux réalisateurs aux voix de ces écrivains, voix qui remplissent en off le rôle de commentaires. Ce jeu, entre les images et les mots, construit un dispositif subtil où la densité des images cohabite avec la puissance des mots pour mieux démasquer l’entreprise criminelle en cours d’exécution. Démasquer ce que la propagande cache, masque, voile pour mieux révéler une vérité : le droit d’un peuple sur sa terre, et appeler à se solidariser avec ce peuple. Pour toutes ces raisons ce film est beau et important. » Ali Akika, Acid.

« C’est un film beau et nécessaire car il permet de mettre en mots, et pas n’importe quels mots, la tragédie palestinienne. Plusieurs grands écrivains de ce monde ont fait le voyage dans les territoires occupés et en Israël. Leurs paroles et celles des cinéastes se mêlent, cinéma et littérature travaillent ensemble pour rendre compte (…) Parce que ce sont des gens de lettre, ces hommes nous font voir autrement ce conflit dont on pensait avoir tout dit et tout entendu ». Laurence Petit-Jouvet, Acid

Pour en savoir plus consultez le site du film : www.ecrivainsdesfrontieres.org email : frontieres@hotmail.com



Imprimer cet article





Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
1 commentaire
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite