Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Laurence Parisot, les mains sales...
de : Pierre Marcelle
vendredi 7 mars 2008 - 01h07 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 40.2 ko

de Pierre Marcelle

Le salon est clos

Rentrés aux pays d’attache, les veaux, les vaches, et les cochons et les couvées, que reste-t-il de nos amours agriculturelles ? Une dizaine de secondes de voyeurisme flou qui firent une semaine grand bruit (1) et, dans la foulée, deux autres sondages. Tiens, nous disent lundi LH2 et Libération, Sarkozy plonge derechef de quatre points. Tiens, nous annoncent simultanément Ipsos et le Point, Sarkozy sort la tête du purin et voit sa cote remonter de deux points. Et la vie continue. Tiens, il paraît que dimanche nous avons devoir électoral…

Le rideau de fumée est tiré

Comme dit partout Frédéric Saint-Geours, ignorant (sacré rigolo, va !) ce qu’il est advenu de la vingtaine de millions que Denis Gautier-Sauvagnac (DGS) a mis à gauche (enfin, à gauche…), « laissons la justice faire son travail ». Et n’allons surtout pas, patrons vertueux, nous constituer partie civile ! Nous sommes si vertueux que la seule perspective de collaborer - autant dire « balancer », fût-ce à des juges - nous révulse. Et, tandis que se perpétuent dans les arrière-salles obscures les mafieux arrangements, tout le monde applaudit.

Dansons en rond autour du pilori de DGS, chantons en chœur au banquet des « comités d’éthique » du patronat, et embrassons-nous comme on s’embrasse dans les familles pour en étouffer les secrets honteux. Ceux relatifs, par exemple, au financement occulte de certain parti politique et de certaine campagne électorale. Continuons plutôt de faire semblant de croire que seuls des syndicats de salariés auraient été arrosés par les caisses noires du Comité des forges.

Cette fable, ce conte de fées (du Chabrol grand cru) de la moralisation du capitalisme, il fallait que quelqu’un - quelqu’une, en l’occurrence - l’incarnât. Le Figaro a trouvé dans les grands yeux bleus de Laurence Parisot l’icône ad hoc : femme, jeune encore et d’une adamantine innocence (au sens étymologique du terme : elle ne sait pas, ou plutôt feint admirablement ne pas savoir), qui incarne le pendant exemplaire au barbon Gautier-Sauvagnac, porteur de chapeau très cher dont le cynique silence est d’or. Elle ne veut surtout rien savoir, de ces trafics dont elle avait vaguement ouï dire ; elle savait sans savoir ; selon son aveu de l’automne dernier dans une expression qui restera, elle savait « inconsciemment ».

Ainsi le quotidien que dirige Mougeotte entreprit-il d’ériger la statue de la nouvelle Jeanne d’Arc du capital en top model de la transparence, titrant lundi sur sa une : « Medef : Parisot lance l’opération Mains propres ». Ainsi fut lancée, et quasi unanimement relayée à destination de l’opinion ébaubie, la légende du « bras de fer » entrepris par la vertueuse « patronne des patrons » contre l’entité UIMM.

De cette entreprise de nettoyage qui n’aurait de comparable que celui des écuries d’Augias, la restitution au Medef des mandats de négociateurs dont l’officine aciériste est détentrice constitue l’officiel enjeu. Avec notamment Gérard Filoche, qui a depuis son origine levé le lièvre Gautier-Sauvagnac, on restera plus circonspect. Dans le piètre combat de catch mis en scène par des larrons, la question subsidiaire des mandats dissimule mal cette autre, fâcheuse : à qui et à quoi ont servi les valises de billets que le taiseux DGS a si longtemps distribués sans que nul s’en émeuve ?

On vous l’avait bien dit

Il n’aura donc même pas fallu attendre le printemps : un léger adoucissement de la température aura suffi pour que, reclus aux terrasses des bars, brasseries, bistrots et mangeoires diverses, le fumeur s’y découvre soudain tout aussi tricard qu’au zinc prohibé. Et ils sont de plus en plus enclins, les tenanciers de maisons de restauration, à interdire la cigarette entre 12 heures et 15 heures à leurs terrasses venteuses dont ils nous font pourtant payer assez cher, à l’heure du petit noir, les plastiques opaque et braseros étouffants.

Solution : passer outre leurs diktats qui n’osent encore explicitement s’afficher. L’entrée consommée, allumer une tige. A la première admonestation verbale, faire esclandre et lever le camp sans demander l’addition.

En l’état, le droit est (encore) pour vous.

(1) Edifiante « information », en vérité, attrapée au hasard des yeux et des oreilles numériques qui traînent partout, et que le Parisien acquit pour la somme à la fois dérisoire et monstrueuse de 500 euros. C’est peu pour un item qui généra en deux jours quelque deux millions de connexions sur la Toile. C’est beaucoup pour un propos si peu audible qu’il n’est même pas certain que son destinataire l’ait perçu. Un « pétage de plombs », ça ? Allons donc ! Même pas une « colère » (voir Libération de lundi). Le névrotique énonciateur du « Casse-toi, pauvre con » affiche en l’énonçant le demi-sourire un peu voyou du sale gosse pas très franc, assez conscient de transgresser le code des civilités, et puis quoi ? Et puis rien. L’impeachment médiatique, ça n’existe pas. Ce n’est que du vent, camarade…

http://www.liberation.fr/rebonds/ch...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Laurence Parisot, les mains sales...
7 mars 2008 - 17h36 - Posté par momo11

Que ces deux la,gaves d’argent demandent aux pauvres ce qu’ils en pensent ?momo11



Laurence Parisot, les mains sales...
7 mars 2008 - 21h36

MOMO toi et moi,et d’autres,ce que veulent PARISOT et sa clique nous le savons :l’ESCLAVAGE !

Mais bon,il faut parfois un peu d’humour,et comme nous n’allons pas nous convaincre sur le plan politique car nous le sommes déjà,je ne peux m’empecher de piétiner le terrain de CHIMULUS.

Suis le regard de PARISOT sur la photo,moi je verrai bien cette bulle :

"PUTAIN !MAIS TU BANDES ! VIVE LA JOURNEE DE LA FEMME !"

Fraternellement LE REBOURSIER



Laurence Parisot, les mains sales...
8 mars 2008 - 10h29 - Posté par momo11

Tres bon.Effectivement son regard est éloquent.momo11


Laurence Parisot, les mains sales...
30 avril 2008 - 15h32 - Posté par le guetteur

Effectivement le reguard de laurence Parisot ressemble à une allégation au Prince. Bien des féministes intellectuelles nous avaient dit : "vous allez voir avec les femmes le pouvoir va changer" (sous entendu : elles sont moins machos et mons préocupées de la représentation du pouvoir que de la réalité social de "qu’elles percoivent mieux") ...De par leur habitude du contact social et de leur souplesse dans la communication elles sont plus humaines... Avec l’exemple de Laurence Parisot, la réalité est tout autre, avec un pouvoir qu’elle sait comme ceux qui l’ont précédé, instrumentaliser à son profit (rien n’a changé) Il existe également des "machotes du pouvoir" et ce n’est pas une question de sexe. La politique de laurence Parisot est le niveau zéro de la nouveauté dans le patronat et l’exemple au féminin de la soumission aux plus forts.


Laurence Parisot, les mains sales...
8 mars 2008 - 10h59 - Posté par loulou 34

BI.. qui bande n’a pas de conscience !!!
Fouffe en folie ne fait pas le tri !!!
loulou 34





G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite