Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Au secours les "citoyens volontaires" ou le retour de la milice
de : non aux milices
mercredi 15 octobre 2008 - 02h34 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Ils sont environ 300 à assister la police dans les rues. Alliot-Marie veut en attirer davantage. Rencontre avec deux de ces bénévoles.

Vous avez peut-être reçu un prospectus du ministère de l’Intérieur vous invitant à devenir

« Citoyen volontaire ».

voir

http://www.interieur.gouv.fr/sectio...

Vous n’en connaissez pas dans votre entourage ? C’est un peu normal : deux ans après le lancement du programme d’ouverture de la police nationale aux habitants bénévoles, ils étaient seulement 303 au 31 août, indiquait vendredi le ministère de l’Intérieur.

Mais la ministre Michèle Alliot-Marie veut donner un coup d’accélérateur à ce dispositif qu’elle n’a pas créé : c’est Nicolas Sarkozy (alors ministre) qui en eut la paternité, en janvier 2006. Mi-novembre, elle a prévu de communiquer sur le sujet.

A Paris, la préfecture de police constate une recrudescence des offres de service depuis le début de la campagne d’affichage, de la rentrée. Ils sont aujourd’hui dix-huit en fonction, mais six candidats attendent une formation d’ici la fin du mois d’octobre.

Thierry, agent RATP : « J’apprécie la règle »

Toujours à la préfecture, on parle de trois profils différents parmi les nouvelles « recrues » destinées à rapprocher la police de ses administrés :

 des retraités

 des actifs qui donnent de leur temps sur leurs jours de congés

 des jeunes qui « mettent un premier pied dans la police » avant de songer à s’engager.

Pourquoi ? Les motivations sont variées, mais Rue89 a fait parler deux de ces volontaires de ce qui, à les écouter, relève bien d’un « engagement ».

L’un, Daniel Maachoux, est un enseignant à la retraite ; l’autre préfère qu’on s’en tienne à son prénom, Thierry : machiniste à la RATP, à 37 ans, il n’a jamais dit à ses collègues qu’il offrait à la police au moins une demi-journée par semaine, parfois davantage.

Tous deux ont en commun de goûter la loi (Thierry dit : « J’apprécie la règle » ; Daniel Maachoux peut vous réciter ex abrupto des textes de loi), et aussi d’avoir ou d’avoir eu des policiers dans leur belle-famille.

Daniel Maachoux -pas peu fier de parler ourdou

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ourdou

mais aussi d’avoir rédigé un ouvrage de droit du travail- avait même songé un temps à entrer dans la police. Sa femme, « fille de flic », l’en avait dissuadé et il était devenu enseignant.

Daniel, prof à la retraite, lutte contre « les nuisances d’Emmaüs » -sic

A 67 ans, il fut parmi les premiers citoyens volontaires de France, il y a deux ans. Aujourd’hui, il verse dans le prosélytisme auprès des siens (« J’ai même un ami peintre dans le VIIIe arrondissement qui est intéressé »).

Dans le bureau de Cyril Montcourtois, le policier -en civil- avec qui il fait équipe un jour par semaine, il raconte que c’est en créant une association de riverains contre les « nuisances » liées à la présence du siège social historique d’Emmaüs, rue des Bourdonnais (près de l’Hotel de Ville) qu’il a eu envie de s’impliquer dans l’action civique. Même s’il se défend (bien sûr) d’avoir « une dent contre Emmaüs » !

A l’époque, l’association caritative hébergeait sur place les SDF, et leur voisin s’agaçait d’en voir la rue transformée. Depuis deux ans, il a pu aller plus loin dans son combat contre « les nuisances d’Emmaüs »... grâce à son bénévolat dans la police. (Voir la vidéo)

Sur le terrain, il n’en faudrait pas beaucoup plus pour que Maachoux plastronne pour de bon. Blouson de cuir, démarche rapide (le tandem circule à pied et traverse au rouge), poignées de main bien senties à un élu de l’arrondissement croisé par hasard, nous voilà chez Franprix, l’épicerie de la rue des Bourdonnais.

Le citoyen volontaire connaît le magasin « comme sa poche » et semble tout content que ca se voie : il fonce en réserve chercher le gérant, qui s’est plaint récemment d’une reprise des « nuisances Emmaus ».

Les deux voisins rigoleraient presque de voir que la boutique d’à-côté a carrément installé « des douches qui se déclenchent automatiquement » en cas de station prolongée des SDF sous l’entrée livraisons.

« Intervenir dans les écoles, c’était la première mission de mon poste »

Cyril Montcourtois est plus prudent : il rappelle que son travail à lui, policier dévolu à la prévention et à la proximité, c’est justement de faire l’interface entre le foyer Emmaüs et le reste du quartier. Pas d’épingler l’un ou l’autre.

Pour atténuer le discours un brin va-t-en-guerre de son binôme, il précise que c’est surtout pour les actions en milieu scolaire que Daniel Maachoux est utile :« Les interventions dans les écoles, c’était la première mission de mon poste lorsqu’il a été créé en 1999. Et puisqu’on essaye de tirer le meilleur des citoyens volontaires, le passé enseignant de Monsieur Maachoux était idéal. Il sait comment parler aux élèves ! »

Pour Thierry, qui vit en banlieue ouest mais a accepté au mois de mai d’intervenir auprès du commissariat du XIe parce qu’il connaissait les effectifs de police de l’arrondissement, tout a aussi démarré sur la base de son identité professionnelle :« Pour la RATP, j’intervenais régulièrement dans les écoles pour faire de la prévention. Petit à petit, j’ai commencer à faire aussi des salons sur les métiers pour les jeunes qui cherchaient une orientation. Parfois, je suis payé pour cela, mais ce n’est pas toujours possible alors il m’arrive d’intervenir au nom de la RATP sur mes jours de congés. Du coup, pourquoi ne pas le faire pour la police ? Etant chauffeur de bus, je suis confronté à l’insécurité au quotidien, je me suis dit que je pourrais amener un petit plus. Je viens de proposer à la commissaire divisionnaire d’accompagner sur mes jours de congés les ilôtiers dans les bus, par exemple. »

« C’est un peu comme aider à la Croix Rouge »

Outre le dévouement tout à fait bénévole (« C’est un peu comme aider à la Croix Rouge », dira aussi Thierry), on note tout de même que son « petit plus » a vite évolué.

Lui qui a commencé juste avant l’été a déjà rempli des missions qui relèvent carrément du salariat : dépannage informatique sur des logiciels un peu ardus, préparation des feuilles de route des fonctionnaires de police du commissariat durant l’opération « Tranquilité vacances », et même accueil à l’entrée du commissariat :

Quand on demande à Thierry s’il n’a pas l’impression de faire office de main d’oeuvre gratuite pour le ministère de l’Intérieur, il s’étonne : « Je me suis juré de ne pas empiéter sur leur travail pour qu’il n’aient pas l’impression que je pique leur boulot ». Et précise que son temps est bien programmé » pour qu’il puisse quand même aller chercher sa fille de 7 ans à l’école lorsqu’il est en congés à la RATP.

« Mes amis ne sont pas plus au courant que ça »

Ce que ce bénévole du XIe retient surtout, c’est que cette nouvelle activité lui apporte « des connaissances par rapport à la loi, par exemple pour les constats en cas d’accident de la route ou le tapage ». Et aussi « la confiance qu’ils me témoignent », lui qui renâcle à raconter son bénévolat :« Les collègues, ça les regarde pas. Vous savez, ça pourrait susciter des jalousies, certains diraient que je fais le fayot. Mes amis ne sont pas plus au courant que ça. Quant à ma femme, elle n’a rien contre... tant que je ne deviens policier 24 heures sur 24, sept jours sur sept. ! »

Des deux bénévoles que nous avons interrogés, chacun relèvera tout de même au passage que, si la police a intérêt à les avoir à ses côtés, c’est aussi parce qu’ils édulcorent opportunément l’image répressive des forces de l’ordre : « On n’a qu’un blouson bleu ou une chemise à carreaux, mais pas de menottes pour jouer aux cow boys ».

source Rue 89



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Au secours les "citoyens volontaires" ou le retour de la milice
15 octobre 2008 - 07h56

ca ne marchera pas






C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
1 commentaire
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les hommes auxquels le pouvoir est confié interprètent convenablement la réalité historique, ils peuvent favoriser des accouchements, les rendre moins pénibles, moins douloureux ou, au contraire, freiner tel ou tel progrès. Pierre Mendès France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite