Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
de : Christian Delarue
jeudi 30 octobre 2008 - 00h26 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.

Il arrive au MRAP de devoir défendre juridiquement des musulmanes voilées simplement en application de la loi française contre la discrimination raciale. Cela ne doit pas laisser entendre que le MRAP défend les musulmanes voilées plus que les musulmane non voilées. Cette action du MRAP ne signifie pas la défense EN SOI du voile islamique et de ses variétés diverses.

Et, c’est encore autre chose que de défendre - par inadvertance - un islam réactionnaire. Certes, il n’y a pas un trait d’égalité systématique entre voile et intégrisme ; mais bien souvent derrière le voile on trouve islamisme radical. A tout le moins celles et ceux qui partagent mon pont de vue estiment que ne devrait pas être favorisé au sein du MRAP les initiatives "pro-voile".

Ceci dit, il y a ensuite des divergences d’appréciation . De nombreux camarades dans le MRAP, sont favorables à des incitations "pédagogiques" à l’abandon du port du voile ; soit pour la personne voilée elle même, soit pour soi même parce que l’affirmation ostentatoire constante du religieux est pénible à certains, notamment dans les lieux collectifs comme les lieux de travail, et dans tous les lieux ou l’on peut être durablement contraint d’être en voisinage durable avec un symbole religieux ostentatoire. Du coup, certains approuvent même la proposition de loi dite "de Françoise HOSTALIER ".

Le MRAP est pour tous un mouvement qui depuis sa naissance en 1949 et plus encore depuis 1977 lutte contre toutes les formes de racisme. Parmi les dernière formes de racisme apparues figure le racisme contre les musulmans. Il ne s’agit pas de s’abstenir de critiquer l’islam, ni même d’interdire le blasphème . Là n’est pas le racisme islamophobique, sauf quand cette critique globalisante sert en fait à stigmatiser l’ensemble des musulmans et in fine à abonder dans le sens de la thèse du Choc des civilisations. Le fait d’appartenir à une religion, l’islam, suscite des comportements de haine et d’exclusion apparentés tant par les lois que par l’analyse des mécanismes en jeux à du racisme. Cela est avéré. Pour autant tout ce qui relève de l’islam n’est pas un absolu qu’une société laïque doit respecter absolument. D’ailleurs la récente position de la HALDE par rapport à la demande de l’ANAEM confirme cette position quoique de façon timide.

Les musulmanes doivent respecter aussi les principes de la laïcité en France et sur le continent européen. D’ailleurs il faut bien signaler qu’elles le font pour la plus grande majorité d’entre elles. Seule une minorité, certaines consentantes, d’autres pas, plus une frange "activiste pro-voile", persiste à s’opposer aux conquêtes du droit des femmes et à ce que l’on peut appeler la mentalité laïque (affichage discret de sa religion) On le sait. Ce n’est pas au MRAP, mouvement laïc, à encourager les pratiques réactionnaires en soutenant naïvement la "liberté" de de voiler.

Christian Delarue

BE et CA du MRAP s’exprimant à titre personnel



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
30 octobre 2008 - 02h06

« Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles. »

Ce titre de Christian Delarue répond plus à un souhait de nombreux militants du MRAP qu’à une orientation de la direction nationale du mouvement.

En effet les liens privilégiés affichés par la direction avec les secteurs pro-voile conduisent beaucoup d’adhérents à nourrir quelques inquiétudes.

Dernière manifestation de ces inquiétudes, la réaction de 9 comités du MRAP suite à l’annonce d’une journée d’étude ainsi dénommée "examen d’identité"

Pour aider les adhérents dans leur réflexion, la direction nationale du MRAP fait sous-traiter l’animation de sa formation par quatre intervenants pro-voile. La partie féminine de ces intervenants étant représentée, de façon exclusive, par deux intervenantes voilées elle-mêmes.

Outre qu’il est surprenant d’aborder le thème de l’identité au travers du seul filtre communautaire musulman, ce panel d’intervenants procède des pires stéréotypes en enfermant les musulmans dans la problématique du voile, de plus il donne de la parité homme-femme une version voilée plus proche des lieux de culte que d’une association antiraciste laïque.

Les militants de ces comités ont des positions nuancées lorsque des faits divers voilés font la une de l’actualité (avec il est vrai un fort coup de projecteur donné par le MRAP lui-même !) mais tous refusent le prosélytisme pro-voile des intervenants choisis pour former les adhérents.

Cette situation a conduit nos comités à publier la déclaration ci-dessous :

LA DIRECTION NATIONALE DU MRAP DELEGUE LA FORMATION
DE SON SECTEUR EDUCATION
AUX INDIGENES DE LA REPUBLIQUE ET AUX MILITANTES ISLAMIQUES

La Semaine de l’éducation contre le racisme est un événement fort de la vie du MRAP qui permet de diffuser un message pédagogique humaniste et universel.

C’est avec effarement que nos comités ont pris connaissance du programme proposé pour la journée du secteur éducation national. (voir pièce jointe)

Les quatre personnes à qui la direction nationale confie le soin « d’aider à produire un outil pour les militant(e)s qui vont sur le terrain dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, notamment auprès des jeunes ! », sont quatre militants liés à la mouvance « indigènes de la république » et aux secteurs de l’islam politique.

On notera que si ces intervenants répondent au critère de parité, il s’agit dans le cas présent d’une parité exclusivement voilée.

Alors qu’il s’agit d’une journée de formation à vocation éducative contre le racisme, le MRAP national, avec ce type d’intervenants, se soumet au communautarisme religieux le plus caricatural.

Dans une France riche de la diversité des origines de ses citoyens, la sélection de deux intervenantes musulmanes voilées pour aborder la question des identités relève d’un choix politique.

S’agissant d’un secteur qui entend procurer une aide à ses militants pour intervenir en direction de la jeunesse, on mesure alors la nature idéologique du message apporté par de tels intervenants liés à l’islam politique.

En invitant ces quatre « formateurs », la direction du MRAP ne respecte pas les fondamentaux de l’intervention antiraciste dans les établissements scolaires. Cette intervention exige en effet la diffusion d’un message universel et laïque qui se situe aux antipodes des théories communautaires des 4 formateurs pro-voile concernés.

Nos comités dénoncent la mise à disposition des moyens internes provenant des cotisations et des subventions publiques au profit d’intervenants liés à l’islam politique

Nos comités assurent leurs partenaires de la communauté scolaire qu’ils continueront à consacrer leurs moyens propres au service exclusif d’un combat antiraciste et laïque.

Leur intervention se fera donc en toute indépendance d’un MRAP national qui délègue la
formation des militants et sympathisants à une chapelle politico-religieuse dont les théories n’ont pas leur place dans l’école publique.

La fédération des Bouches du Rhône comprenant les comités de :
Aix en Provence
Fos sur Mer
Marignane
Marseille
Vitrolles

La fédération des Landes comprenant les comités de
Mont de Marsan
Mimizan

Les comités de
Largentière
Aubenas

Le comité de Montpellier



Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
30 octobre 2008 - 21h55

défendre juridiquement des musulmanes voilées simplement en application de la loi française contre la discrimination raciale.

Un foulard sur la tête, c’est :

 Un vêtement ? (qui vaut bien un string qui dépasse du jean, non ?)
 Un signe extérieur de soumission à un homme ? (qui vaut bien un string qui dépasse du jean, non ?)
 un signe de soumission à des préceptes religieux édictés par des hommes ? (qui vaut bien un serre-tête vert-foncé, non ?)

Une race... ça va pas non ?

Faire de la défense d’une femme voilée, une affaire de discrimination "raciale", c’est entretenir la confusion entre "race", disons couleur de peau ?, et religion. C’est exactement ce que font les sionistes, quoi.



Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
31 octobre 2008 - 08h06 - Posté par

Le voile islamique comme agression

Il y a le choc des civilisations qui pose Bush contre AL Quada . Là je suis non campiste à priori et ma position dépend de l’analyse de la situatio. Il ya le choc des civilisation revu à la mode Fillon récemment qui portent contre les musulmans. Foin de nuance ! Il y a eu son titre de ministre dans une pochette surprise pour à son niveau dire cela ! Dans cette version élargie, je suis en général du coté des musulmans mais pas parce qu’ils sont musulmans. Parce qu’ils sont sous domination impériale et /ou coloniale. Mais sur la question du voile le choc est inverse. Explication.

Les deux grandes significations du voilage.

Le voile est préconisé par le Coran et ses interprètes aux jeunes femmes et aux femmes adultes pour des motifs de maitrise de la séduction et du désir. On comprend évidemment que pareille imposition s’adresse aux musulmanes même si le voile-emblème ne vient que tardivement du fait de la pratique.

Il s’agit donc bien de significations lourdes et massives, historiques et géographiques, qui prend racine dans une certaine configuration des rapports de genre.

1 - D’abord, "protéger la femme de tout regard impur ou superficiel".

Trois versets coraniques sont généralement invoqués par les adeptes du voile. Le port du voile trouve son fondement en 33,59. "O Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles (jilbâb, plu. Jilâbîb = vêtement qui descend jusqu’en bas, tunique) : c’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas se faire offenser". Il y a dans ce verset deux raisons invoquées pour le port du voile : se distinguer des autres femmes et une protection vis à vis de l’extérieur. Ce n’est pas explicitement le voile ici, mais plutôt la tunique ample qui prend tout le corps. Le dictionnaire Mounjed donne comme définition : une chemise ou une tunique ample.

Le verset 24, 31 - "Dis au croyantes de baisser leur regards, d’être chastes, de ne montrer de leur parure que ce qui en apparaît, de rabattre leurs voiles (khimâr, pl. khumur ou akhmira - "ce avec quoi la femme se couvre la tête/ un voile en général" d’après le Mounjed) sur leurs poitrines !" - précise que ce voile doit couvrir la poitrine et ne montrer que "ce qui apparaît de leur parure". (L’expression est assez floue, elle est en général interprétée comme : le visage et les mains. Certains juristes plus rigoristes y perçoivent l’imposition du "Nikâb", voile qui ne laisse entrevoir que les yeux). Le but est de protéger la femme de tout regard impur ou superficiel.

Le verset 24,60 : "Il n’y a pas de fautes à reprocher aux femmes qui ne peuvent plus enfanter et qui ne peuvent plus se marier de déposer leur étoffe (thaoub, plu. thiyâb), à condition de ne pas se montrer dans tous leurs atours ; mais il est préférable pour elles de s’en abstenir - Dieu est celui qui entend et qui sait" est parfois traduit "de déposer leurs voiles" (Denise Masson par ex.) et est parfois utilisé comme un argument en faveur du voile. Mais le terme désigne habituellement une tunique ou un vêtement.

Quant au mot hijâb, il est employé dans le Coran pour définir le voile de séparation entre les hommes et les femmes à partir de la puberté : 33,53 "Quand vous demandez quelqu’objet aux épouses du prophète, faites-le derrière un voile, cela est plus pur pour vos cœurs et pour leurs cœurs" ou 19,17 "Elle plaça un voile entre elle et les siens" mais aussi le voile qui isole Dieu des mortels "il n’a pas été donné à un mortel que Dieu lui parle si ce n’est par inspiration ou derrière un voile ou bien encore en lui envoyant un messager à qui il est révélé, avec sa permission, ce qu’il veut - il est très haut et sage" (42,51) ou les élus des damnés, (7,46) ou les croyants des incroyants (17,45).

2 - Ensuite, drapeau de l’islam

Par déformation il en est venu à désigner, très tardivement (apparition en Egypte vers les années 30), le voile que portaient les femmes musulmanes comme emblème de leur identité religieuse.

Aujourd’hui il n’y a effectivement que des musulmanes à porter constamment le voile du matin au soir. Pas toutes les musulmanes loin de là.

Ce qui me choque profondément

Ce sont ces deux significations. Elles se renforcent l’une et l’autre.

La première prends les hommes pour des rapaces, incapables de se maitriser. Cela me choque d’emblée. Cela se conçoit dans certains pays ou partout dans certaines situations mais des progrès, des conquêtes importantes ont été faites pour qu’une autre conception du corps et de la séduction puisse remplacer la conception rigide et archaïque.

Cette conception a plusieurs inconvénients :

1 - elle essaie d’interdir le désir et la séduction charnelle en ne valorisant que les rapports froids ou les rapports d’amitié.

2 - elle stigmatise la séduction chez les autres les occidentales (des jupons). Ce n’est pas systèmatique mais çà arrive très souvent, y compris avec des termes grossiers (d’ou un texte : nous sommes toutes des putes !)

3 - elle déresponsabilse les hommes du rapport agressif même si certains pas tous loin de là essaient de ne pas charger uniquement la femme. Mais à partir du moment ou c’est elle qui doit se voiler le propos apparait comme un artifice destiné à combler ll’inégalité structurelle.

4 - elle renforce l’attrait sexuel qu’elle veut précisément chasser, car on en finit jamais avec la séduction ou alors il faut aller jusqu’au bout de la logique et bâcher intégralement les femmes.

5 - elle induit nécessairement des comportements d’ignorance et des préjugés sur la sexualité quand celle-ci est autorisée.

6 - elle favorise la répression contre les femmes si ces dernères se découvrent. Les cas ne manquent. Et les peines ne sont pas légères.

7 - Les peines ne sont pas rien, elles sont la vérité d’un système hypersexiste et hyperpatriarcal.

Inutile de me dire que le sexisme existe ailleurs, ni de me donner des chiffres et des analyses, car les ppro-voiles m’innondent de cela. C’est leur argument majeur ! Il ne porte pas car je critique aussi le sexisme ordinaire, les viols et les inégalités hommes-femmes.

Christian


Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
5 novembre 2008 - 10h49

"Et, c’est encore autre chose que de défendre - par inadvertance - un islam réactionnaire". Il en existe un qui ne serait pas "réactionnaire" ?



Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.
20 novembre 2008 - 22h17 - Posté par Christian D

Ma vision de l’Europe (ici brièvement)

http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph...

Elle n’est pas originale mais elle ne se comprends bien que si on a à l’esprit que je suis membre d’ATTAC et membre du MRAP et que les débats dans ces deux organisations sont très différents. Je fais souvent un écart entre l’un et l’autre.

1- On ne peut évoquer l’Europe aujourd’hui sans faire état de la laïcité.
* C’est assez commun de remarquer que n’est pas tout de critiquer la finance mondiale et européenne et de penser dans la foulée l’Europe sociale, l’Europe écologique, l’Europe démocratique et donc les trois grands piliers de la transformation sociale profonde de l’Europe libérale. Cela est évidemment nécessaire et même très important . Mais on ne saurait oublier la laïcité tout comme d’ailleurs le droit des femmes. Face à la montée du religieux, pas spécialement progressiste voire franchement réactionnaire - et je ne pense pas là uniquement à l’islam même si nombre de débats auquel je participe ailleurs tourne sur ce point - la laïcité et le droit des femmes sont deux volets essentiels.

2 - La laïcité, un élément fondamental dans la perspective de l’élargissement.
* Si l’élargissement de l’Europe à la Turquie est jugé comme un axe politique majeur alors la laïcité est un préalable nécessaire. Il ne s’agit pas de poser une laïcité visant subrepticement à l’exclure mais au contraire pour la recevoir dans un cadre laïc et dans la perspective plus lointaine de participer ainsi à une transformation des relations nord-sud de la région arabo-musulmane et au-delà du monde.

3 - Le lien avec d’autres rapports nord-sud.
* Si la laïcité est fermement affirmée alors il ne faut alors pas négliger de vouloir d’autres rapports nord-sud. Quel rapport entre la laïcité et et d’autres rapports nord-sud ? Si l’on évoque la laïcité et les droits des femmes dans ce contexte, il faut en contrepartie de l’effort d’intégration demandé évoquer de nouveaux rapports nord-sud et pour l’Europe ainsi qu’un engagement fort face au peuple palestinien. Autrement dit si comme militant antiraciste engagé ces dernières années sur le terrain contre l’islamophobie comme racisme, je juge aussi qu’il est temps d’être ferme sur la laïcité et le droit des femmes . Mais dans la foulée je juge aussi - et tout se tient pour moi - qu’il faut fermement engager une sortie de l’Europe de son impérialisme viscéral (renouvelé depuis Cotonou).

4 - Le contrat est le suivant :
* Il faut donner des gages clairs sur la question palestinienne, sur la liberté de circulation et d’installation des migrants, donc de très gros changements politiques internes et externes à l’Europe. Politiquement on voit que ce n’est ni la droite ni la gauche de droite qui va mener ce changement beaucoup trop important mais combien nécessaire . Imaginons ces conditions réunies, alors l’enclenchement d’une guerre ferme et sans concession contre la burka et autre "prison mobile" des femmes ainsi qu’aux mariages forcés e à l’excision comme aux tabassages des jeunes femmes qui fréquentent des non musulmans. Ce qui se nomme clairement "double discrimination" sexiste et raciste. Disant cela, je n’ignore pas que les violences contre les femmes sont universelles mais certaines sont légitimées ce qui les renforcent. Elles font partie d’une normalité sociale. Il faut renverser cette norme. Une fois la norme renversée la tâche ne sera pas finie pour autant. Je renvoie ici à ce que disent les féministes depuis longtemps.

Christian Delarue





EMMAÜS : 10 ème jour de grève de la faim pour un compagnon
samedi 18 - 09h37
de : Georges
Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier
#RDLS46 : MAJORITÉ SEXUELLE, CLIMAT, LAÏCITÉ, LAFARGE, NUCLÉAIRE, INVESTISSEMENTS, LIBAN (Video)
jeudi 16 - 08h38
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Soutenu par la CGT, un salarié de la CGT attaque la direction de la CGT aux prud’hommes
jeudi 16 - 08h26
de : Vincent Vantighem
KOBANE CALLING
jeudi 16 - 07h46
de : Ernest London
RETRAITES : Le Sénat supprime la hausse de la CSG !
mercredi 15 - 17h54
de : JO
Lyon, un laboratoire permanent de l’extrême droite en France
mercredi 15 - 16h26
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
mercredi 15 - 13h26
de : Alain Deneault
1 commentaire
L’incroyable fuite organisée de djihadistes avant la chute de Raqqa
mercredi 15 - 12h49
de : Yohan Blavignat
Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès
mercredi 15 - 08h48
4 commentaires
Jeudi 16 novembre 2017 à 11h à Versailles, solidarité avec les 9 militants CGT de PSA Poissy !
mercredi 15 - 07h55
MAIN BASSE SUR LA TERRE – Land grabbing et nouveau colonialisme
mercredi 15 - 07h36
de : Ernest London
MARCHE NATIONALE DU 18 NOVEMBRE : CREER LA SURPRISE
mardi 14 - 23h46
de : LD
Emplois aidés : une mobilisation pour l’instant dispersée…
mardi 14 - 21h26
de : Eve76
ASSISES OUTRE MER : UNE NOUVELLE ESCROQUERIE
mardi 14 - 19h24
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Communiqué de l’UCR-CGT : Vers une baisse générale des pensions ?
mardi 14 - 18h00
de : JO
Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
mardi 14 - 13h40
de : Michael Dias
3 commentaires
Réaction aux déclarations des autorités israéliennes
mardi 14 - 12h52
de : Groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale
1 commentaire
MACRON VISE UNE DEFAITE DURABLE DU PEUPLE FRANCAIS, COMME THATCHER AVEC LES GREVISTES MINEURS ANGLAIS !
mardi 14 - 11h21
de : Brigitte pascall
4 commentaires
Appel des organisations de jeunesse : Non à la sélection à l’entrée de l’université !
mardi 14 - 09h40
ÉLISE LUCET HARCELÉE… L’INFORMATION EST UN DANGER POUR MACRON
mardi 14 - 09h04
de : Info’Com-CGT

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Suffit-il de n'être jamais injuste pour être toujours innocent ? Jean-Jacques Rousseau
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite