Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.


de : brisons la machine a expulser
samedi 1er novembre 2008 - 03h09 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 80.8 ko

Mercredi 29 octobre 2008. Vécu : samedi dernier, j’ai voyagé avec des gens bien...

Prêt à partir ce samedi pour Alger- j’y vais régulièrement dans le cadre d’une activité professionnelle de coopération avec ce pays- j’ai eu le sentiment, une fois monté dans l’avion, d’être pris en otage par Hortefeux, plus précisément par sa politique d’objectifs annuels chiffrés d’expulsion de sans-papiers.

J’avais repéré auprès du comptoir d’enregistrement d’Orly quelques personnes qui discutaient vivement, sans entendre de quoi ils parlaient. Il s’agissait probablement de militants défenseurs des sans-papiers expliquant à certains voyageurs qu’un « voyageur » de notre avion était l’objet d’expulsion suite à une obligation de quitter le territoire (OQTF). L’aéroport d’Orly était plein à craquer,c’était le début des congés de la Toussaint.

Arrivée dans la cabine : gémissements et agitation au fond de l’avion. Des policiers en nombre maintiennent un homme sur le siège, cherchent à le faire taire. Emoi des premiers voyageurs déjà présents. Le personnel de la compagnie d’aviation gêné, dans ses petits souliers.

Une parole imbécile d’un steward qui en arrive à dire : « ne vous inquiétez pas, nous avons l’habitude... ». Ce à quoi il lui est répondu par un passager européen qu’il y a des choses auxquelles il vaut mieux ne pas s’habituer.

L’avion est plein. En majorité des Algériens, et des Français d’origine algérienne. Des Français d’origine européenne aussi.

La colère monte tout d’abord. Des femmes et quelques jeunes surtout. La plupart des Français d’origine européenne sont gênés, voire renfrognés, en tout cas ils cherchent à se faire oublier. Certains regardent leur montre ou piquent le nez dans un journal....quelques-uns uns se solidarisent plus ou moins ouvertement avec l’expulsé.

Une femme dit : « mais c’est un homme comme nous, pourquoi le traite-t-on comme un animal ? ». Une fillette de huit-dix ans, en pleurs : « Maman, mais qu’est-ce qu’il a fait le Monsieur ? ». La mère : « Il n’a rien fait, tu sais, il n’a pas volé, il n’a pas tué, mais il n’a pas de papiers et pour vivre dans un pays, il faut une carte d’identité ou une carte de séjour... » (belle leçon d’instruction civique, en mode express mais efficace). « Alors, c’est pas grave, il n’a rien fait de mal ? » dit la gamine. La vérité sort-elle toujours de la bouche des enfants ?

Les gens refusent de s’assoir au fond l’avion. D’autre interviennent auprès des policiers pour demander qu’ils arrêtent de leur infliger, à eux et à leur famille, cette situation : « on a payé pour voyager tranquillement, pas pour entendre des hurlements pendant deux heures et demi, il y a des enfants ici, des personnes à santé fragile », « ce n’est pas normal de procéder ainsi... ». Un grand costaud de policier menace : « attention, vous pouvez sans le savoir être mis en cause devant un tribunal, car vous vous opposez à la mise en ouvre d’une décision de justice ! ».

Le calme revient, mais la moitié des voyageurs reste debout (dans tous les sens du terme...).

Des jeunes argumentent, tranquillement. Ceux qui ont discuté à Orly avec les militants expliquent : « cet homme ne veut qu’une chose, continuer à travailler en France, où il a fait sa vie, il a une femme et deux enfants français, nés en France. C’est la préfecture qui veut l’expulser rapidement avant, justement, que la décision de justice soit rendue. Vous savez, ils ont des quotas à atteindre... »

Une dame dit : « mais pourquoi ne les transportent-ils pas en bateau ? ». Est-ce vraiment la solution ? Une dame encadrée par deux fillettes en pleurs revient dans le couloir et demande à une hôtesse : « est-ce que vous pouvez me trouver trois places vers l’avant, mes filles ne supporteront pas... ». Personne ne propose, à l’avant, de céder sa place.

Le grand policier affirme : « la seule chose que vous pouvez faire, c’est descendre, sans garantie d’être remboursée, et vous récupérerez vos bagages plus tard, car il n’est plus possible de les ressortir de la cale ». Un steward confirme.

Une vieille dame a un malaise. Un vieux monsieur semble pris de suffocation. Les hôtesses les réconfortent et leur apportent de l’eau.

Cela dure une heure, de nombreux voyageurs restant toujours debout, tout en gardant parfaitement leur calme. Après une ultime tentative du commandant de bord, au micro, qui dit : « ma compagnie n’a pas le choix, elle est obligée d’accepter ce genre de transports », les policiers décident de redescendre avec leur prisonnier, sous les applaudissements de joie de presque toute la cabine... le personnel de l’avion est ravi, et visiblement soulagé.

En fait, un consensus tacite s’est installé parmi les voyageurs pour refuser le départ, mais sur le mode de la résistance passive. Il suffisait de rester debout, pour les raisons les plus diverses et de tenir suffisamment longtemps, empêchant ainsi le décollage. Une réaction remarquable, qui a payé. La machine à briser aléatoirement des vies a été enrayée pour cette fois.

Je passe sur la déclaration rituelle du commandant de bord à l’arrivée, du style « j’espère que vous avez passé un bon voyage et que nous aurons le plaisir de vous revoir bientôt sur cette ligne, etc. »qui, dans de telles circonstances, prend un tour vraiment surréaliste...

Dire qu’il y a des gens qui ont du mal à comprendre que la Marseillaise soit sifflée par des Français d’origine nord-africaine au Stade de France...quand on a vu ça, on se l’explique facilement.

Enfin, malgré le retard et le stress, j’étais content ce samedi en arrivant à Alger, où les Français, les « 9-3 » et les autres, sont toujours très bien accueillis. J’avais voyagé avec des gens courageux, solidaires et intelligents. Humains tout simplement.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
1er novembre 2008 - 08h31

Il vaut mieux payer des idées généreuses que les frasques de banquiers spéculateurs.



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
2 novembre 2008 - 18h55

AH, ça fait du bien de lire ce genre de témoignage, ça change de la gadoue morale dans laquelle on patauge.
ENCORE !!!!
SamSab



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
2 novembre 2008 - 23h39

C’était AIR-FRANCE ?



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
3 novembre 2008 - 10h50 - Posté par titine

Bonjour !

J’étais à Orly le samedi 25 Octobre, parmi les militants anti "procédure d’éloignement" (comme disent les membres du gouvernement pour ne pas parler d’expulsion ou d’exclusion !).

Nous avons mis beaucoup d’espoir dans ces voyageurs qui nous ont démontrés combien nous avions raison de leur faire confiance.

Un oubli dans le témoignage : il y avait deux sans papiers au fond de l’avion.
Seul notre ami s’est "battu" pour descendre. Son compagnon d’infortune lui, avait renoncé, faute de soutien peut-être, épuisé par tant de difficultés à vivre en France assurément.

Notre ami voulait descendre, pour rejoindre sa compagne et sa famille : dès le début de l’humanité, les hommes et les femmes sur la planète ont créé des alliances affectives avec des hommes et des femmes d’autres cultures, sans que les politiques, des plus cupides aux plus stupides n’y puissent rien changer.

J’ai vu dans cette action la volonté commune des français et des algériens de tirer un trait sur le colonialisme, de faire respecter les droits de l’homme et la dignité de chacun.

Enfin, la crise "financière" c’est à dire la crise du capitalisme- n’est pas due à la présence de sans papiers, dans les pays industrialisés. Il faudrait tout de même "chercher l’erreur".

Mille mercis, et toute mon amitié, toute ma solidarité aux Algériens et aux Français qui étaient sur le vol Paris Alger, ce samedi après midi.

Merci aussi à ce témoin pour la manière chaleureuse dont il raconte les faits, et la solidarité dont il fait preuve puisque "les paroles s’envolent mais les écrits restent". Et nos contributions, même modestes, nous permettent de résister, contribuent à nous souder !



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
3 novembre 2008 - 11h47 - Posté par

triste réalitées......................pays des droits de l’homme ""LA FRANCE""mieux entendre cela que d’être sourd..............heureusement qu’il y a encor des personnes censées,dévouées,résistantespour soutenir et aider ces malheureux".la france" contente de les trouver pour effectuer les tâches les plus ingrates,les exploiter depuis de nombreuses années..........."devoirs de mémoires"et maintenant on expulse !!!!!!!!!!!!conclusion:renvoyer ces malheureux ,ne contribue en rien.............sauf assagir le besoin et le racisme de beaucoupsde personnes !!!!!!!!!!!!!!!


Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
3 novembre 2008 - 12h18 - Posté par Kwadwo-Tudy

Voilà les témoignages que l’instruction civique se doit de faire lire dans toutes les écoles de France ! C’est bien plus d’actualité que le témoignage d’un jeune résistant, qui déjà à l’époque dénonçait la "xénophobie et le racisme".
Aujourd’hui, cette situation, cette honte dans l’histoire du pays des "Droits de l’Homme" réapparait avec ses "collabos" (certains policiers, employés administratifs, sociaux...) encadrés par des dirigeants à la solde du "nouvel ordre mondial".
Je suis "français", mais j’ai peur. J’ai peur pour mes enfants(nés en Afrique) et pour tous nos enfants et Etres humains qui pensaient avoir enfin mis les pieds sur une terre d’accueil.
Cette article nous prouve également que ces mouvements de révolte-résistance-manifestation passives ont aussi de l’efficacité. Mais sachons parfois le dire ouvertement. Leur menaces ne doivent pas nous effrayer.



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
9 novembre 2008 - 18h23

Sans vouloir gacher la joie de voir qu’il y a encore des gens sur terre qui sont capables de s’opposer a une injustice telle que celle-la, sait-on ce qu’est devenu ce sans-papiers ?
...expulsé par l’avion suivant ? ...



Témoignage d’un passager ayant participé à une action collective pour faire échouer une expulsion.
10 novembre 2008 - 08h34 - Posté par nadia

j etais dans l avion avec mon fils de 17 ans a qui j ai explique la situation et bien sur nous sommes restes debout et solidaires nous etions contents parceque a alger il aurait subit autre punitions bravo a la personne qui ecrit cet article






Paris 28 Novembre : le Déconfinement en photos et vidéos
samedi 28 - 23h23
de : nazairien
1 commentaire
Ploutocraties liberticides de droite : Macron le Bonaparte II après Sarkozy !
samedi 28 - 19h25
de : Christian Delarue
1 commentaire
Décès de Diego Maradona vu par l’Elysée !
vendredi 27 - 14h25
de : joclaude
1 commentaire
Communiqué de la CGT:Le Conseil d’Etat confirme la liberté de déplacement
vendredi 27 - 10h06
de : joclaude
S’organiser pour la défense des libertés publiques menacées.
jeudi 26 - 23h08
de : Christian Delarue
1 commentaire
Passage à tabac d’un producteur à Paris : quatre policiers...
jeudi 26 - 22h49
de : Christian D-
4 commentaires
Un cadeau pour l’article 24
jeudi 26 - 17h59
South Koréa et Japan craignent une 3ème vague : South Korea virus cases hit highest level since March
jeudi 26 - 11h25
de : nazairien
1 commentaire
Philippe Oberlé, La pandémie est nucléaire, 2020
mercredi 25 - 21h18
de : sniadecki via jyp
À l’ONU l’Italie s’abstient sur le nazisme
mercredi 25 - 21h01
de : Manlio Dinucci via Jyp
2 commentaires
La réforme de l’assurance chômage cassée par le Conseil d’État
mercredi 25 - 19h16
Champ de mines - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 25 - 18h24
de : Hdm
BOLIVIE:Génial ! L’ex-présidente de fait, arrêtée par le peuple… !
mercredi 25 - 16h31
de : joclaude
A Lyon, la grève se durcit chez General Electric
mardi 24 - 17h36
La Commission européenne met fin aux indemnités de licenciement en Belgique avec une trouvaille juridique
mardi 24 - 09h54
de : Bruno Schmitz
Etats-Unis : Même les morts chez les Pauvres sont encore trop chers !
lundi 23 - 14h59
de : joclaude
1 commentaire
ISLAM, MUSULMAN, VOILE : Pas d’essentialisme, mais triple critique maintenue
dimanche 22 - 23h24
de : Christian Delarue
6 commentaires
Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !
dimanche 22 - 16h43
Non à l’acharnement contre Jean-Marc Rouillan
dimanche 22 - 16h36
de : CNT relations medias
Les Gilets Jaunes et la loi Sécurité Globale (Video) !
dimanche 22 - 14h49
de : joclaude
Racisme post-colonial et intégrismes religieux (I)
vendredi 20 - 22h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Appel aux autorités françaises à favoriser la paix au Haut-Karabakh
vendredi 20 - 20h47
de : Christian Delarue
La communauté internationale doit assurer l’exercice du droit à l’autodétermination du Peuple sahraoui
vendredi 20 - 20h39
de : Christian Delarue
Stop EDF Mexique refusons la transition énergétique coloniale !
vendredi 20 - 18h33
de : AMASSADA
L’EMPRISE, un concept critique de l’intégrisme
vendredi 20 - 17h19
de : Christian Delarue
2 commentaires
Communiqué de presse de la C.G.T.
jeudi 19 - 15h41
de : joclaude
Médicos cubanos - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 18 - 21h33
de : Hdm
Contrôles ciblés à Pôle emploi pendant le confinement
mercredi 18 - 19h16
LES ANGLES MORTS DE CLÉMENTINE AUTAIN
mardi 17 - 20h24
de : Christian DLR
5 commentaires
Voté au Sénat : Recul de l’âge légal de la retraite à 63 ans !
mardi 17 - 15h02
de : joclaude
2 commentaires
Marwan Muhammad, une plateforme inclusive des intégristes musulmans
lundi 16 - 20h32
de : Christian Delarue
7 commentaires
Contre la loi de "sécurité globale"
lundi 16 - 17h19
de : CNT relations médias
« La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme »
lundi 16 - 15h59
Crise du coronavirus aux États-Unis. 90 000 emplois supprimés dans le secteur aérien
lundi 16 - 15h22
de : nazairien
partage avec Edgar Morin
lundi 16 - 09h26
de : jean1
3 commentaires
MRAP :Menaces sur les droits et les libertés : la protestation monte
lundi 16 - 09h21
de : Christian Delarue (CN du MRAP)
La pudeur ou l’enfermement des religions abrahamiques
dimanche 15 - 13h59
de : Christian Delarue
1 commentaire
ICEBERG RACISTE et INTEGRISME
samedi 14 - 19h41
de : Christian Delarue
3 commentaires
Bolivie : Discours du vice président David Choquehuanca pour l’investiture du président Luis Arce
samedi 14 - 15h29
de : nazairien
Mickaël Wamen : Ce qui se passe chez Bridgestone, c’est exactement le scénario qui était écrit d’avance.
samedi 14 - 13h22
de : Mickaël Wamen

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite