Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sarkozy : un actif toxique.
de : Michel Husson
jeudi 20 novembre 2008 - 14h18 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Michel Husson, Politis n°1027, 20 novembre 2008.

Face à la récession, les réponses du gouvernement sont hallucinantes : travail le dimanche et/ou jusqu’à 70 ans, distribution de stock options aux salariés, etc. Et il y a même eu un imbécile nommé Accoyer pour proposer l’amnistie aux exilés fiscaux. Comment expliquer alors que le gouvernement ne soit pas pleinement déconsidéré ? Il y a d’abord un effet de sidération devant la crise : on est au bord du précipice, on ne comprend pas bien ce qui nous tombe dessus et tous ces milliards brusquement surgis de nulle part pour sauver les banques donnent le tournis. Il y a ensuite la tactique de Sarkozy consistant à déplacer son activisme habituel au niveau européen, voire mondial.

Tout cela n’aura qu’un temps et le nuage de fumée va vite s’estomper. On va s’apercevoir que les grands discours sur la régulation, la transparence, la coopération - ou la lutte contre les paradis fiscaux - ne sont que des postures permettant de se dispenser de mesures concrètes à l’encontre des financiers. Chaque Etat, y compris au sein de l’Union européenne, est en train de faire sienne la forte devise d’Angela Merkel : « à chacun sa merde ». Certes, l’ampleur de la crise les a contraint à un minimum de concertation, mais le refus farouche de tout plan de relance concertée montre que chacun réfléchit à sa propre voie de sortie, le cas échéant sur le dos des « partenaires ». La seule chose que l’Europe néolibérale est conçue pour coordonner, c’est l’offensive contre les acquis sociaux.

Quand on aura compris que Sarkozy n’est pas le sauveur de la planète et du « bon » capitalisme, tout le monde va redescendre sur terre et faire deux ou trois constats. Le premier, ravageur, est dans toutes les têtes : de l’argent, il y en a pour les banquiers, mais pas pour les salaires, les retraites, les hôpitaux, etc. On va voir ensuite émerger une légère contradiction entre les rodomontades sur la relance européenne, et la rigueur surréaliste du projet de budget français. On n’y trouve aucune des mesures qui permettraient d’amortir la crise, par exemple la revalorisation des minima sociaux, une véritable sécurité sociale professionnelle, un programme d’investissements publics, la taxation des revenus financiers, etc. Rien de tout cela mais une baisse de la taxe professionnelle, des aides aux PME, et un appel assez pathétique aux préfets pour qu’ils veillent à la bonne distribution des crédits. Seuls les contrats aidés réduiront un peu la casse, mais ils sont surtout un aveu d’impuissance ou plutôt de refus de prendre des mesures plus consistantes.

Constat suivant : toutes les mesures prises depuis l’élection de Sarkozy vont accentuer les effets de la crise. Stefano Scarpetta, spécialiste en flexibilité à l’OCDE, fait ce pronostic : « Les pressions seront très fortes sur les plus de 55 ans pour qu’ils acceptent de partir en retraite anticipée. Quant aux moins de 25 ans, pas ou peu diplômés, les portes des entreprises leur resteront fermées » (Le Monde, 4 novembre 2008). Seulement voilà : en France, on va supprimer les dispenses de recherche d’emploi pour les salariés âgés, et il n’y a pas de minimum social pour les moins de 25 ans.

Autre exemple : les heures supplémentaires. Leur progression provient surtout de la déclaration d’heures déjà faites. Mais les exonérations vont inciter les entreprises à y recourir plutôt que d’embaucher. C’est déjà ce qui est en train de se passer, comme semble l’indiquer la chute récente de l’intérim. La nouvelle loi votée cet été va encore faciliter l’allongement de la durée du travail, y compris pour les cadres au forfait-jours. Et le gouvernement envisage de faciliter le recours aux CDD dans les PME. Même Pierre Cahuc, fervent partisan d’un contrat de travail light, trouve que « ce n’est pas parce que l’économie est en récession qu’il faut bouleverser le code du travail » (Le Monde, 4 novembre 2008). Et le doute étreint l’expert de l’OCDE cité plus haut : toutes ces réformes devraient « permettre un meilleur fonctionnement des marchés du travail » mais « qu’est-ce que cela va donner en période de récession ? Les demandeurs d’emploi auront beau être motivés, si les offres se tarissent, que se passera-t-il ? ».

Bonne question.

Bref, au moment où le chômage repart à la hausse, toutes les « réformes » vont fonctionner comme des amplificateurs de crise et aggraver la situation de l’emploi. Cette conjoncture est finalement inédite : un désastre social s’annonce mais le pouvoir s’obstine à mener une politique qui va en redoubler les effets. La majorité de la population est aujourd’hui littéralement encerclée par les offensives gouvernementales : emploi, pouvoir d’achat, sécu, services publics, retraites, tout, absolument tout y passe. Toutes les conditions d’une explosion sociale sont ainsi réunies, et il n’est pas sûr que la pétrification du PS suffira à la désamorcer.

http://hussonet.free.fr/toxactif.pdf



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sarkozy : un actif toxique.
20 novembre 2008 - 15h19

Les gesticulations de l’agité ne servent qu’à masquer la réalité pour les imbéciles qui refusent de la regarder en face. Elle est pourtant simple, peut-être même trop simple : la bande au pouvoir alliée aux banksters de la finance s’apprête à faire mains basses sur les économies des petits épargnants qui en ont encore. Il faut croire que les leçons de l’histoire ne servent à rien puisque la même chose est arrivée à l’Argentine sous le règne de leur nabot de l’époque un certain Carlos Menem. Faudrait peut-être arrêter de se gaver de foot et de starac, éteindre la télé et allumer les cerveaux. Et par la même occasion en finir avec les slogans débiles du genre :"on veut des profs". Ce que je veux moi c’est en finir avec cette p... de société mortifère.



Sarkozy : un actif toxique.
20 novembre 2008 - 16h27 - Posté par

 "On veut des professeurs" serait une revendication débile ?

 Revendication débile au moment même où le gouvernement envisage de supprimer les concours de recrutement des enseignants, ouvrant grand la porte du recrutement clientéliste et la célébration du piston, comme dans le privé ?

Vouloir des enseignants qualifiés serait-il devenu incompatible avec le combat contre le capital ?


Sarkozy : un actif toxique.
20 novembre 2008 - 17h12 - Posté par Brutus

Sarkozy vient de trouver 20 nouveaux milliards pour alimenter un "fonds souverain" français destiné à venir en aide aux entreprises stratégiques en difficulté. La concurrence libre et non faussée semblant avoir des limites (elle ne fonctionne en fait que dans la mesure où elle permet au capital d’extorquer des profits), il serait temps de déclarer caduc le traité de Lisbonne.



Sarkozy : un actif toxique.
20 novembre 2008 - 17h27 - Posté par

L’UE est-elle réformable ?

Il serait non seulement temps de dénoncer le traité de Lisbonne, mais il serait encore beaucoup mieux de :

- dénoncer tous les traités passés avec l’UE,

- quitter cette institution antidémocratique dont le seul but est de baisser les salaires pour augmenter les profits.


Sarkozy : un actif toxique.
21 novembre 2008 - 08h32 - Posté par

fond souverain : jouer avec les retraites, tu veux preter des sous a cette usine qui travaille pour airbus ? Vas y mon gars ! A l’heure ou tout les sous traitants reduisent la voilure faute de perspectives


Sarkozy : un actif toxique.
21 novembre 2008 - 12h54

"et il n’est pas sûr que la pétrification du PS suffira à la désamorcer." : J’aurai dit putréfaction, mais ce n’est que mon avis perso.



Sarkozy : un actif toxique.
21 novembre 2008 - 16h13 - Posté par criophoros

Que reste-t-il à faire ?
Pas d’opposition, les partenaires sociaux ne sont pas écoutés, les syndicats ne servent à rien, et ceux qui devraient être le contre pouvoir à cette bande mal intentionnée, en se déchirant un peu plus, votent les lois ou s’abstiennent sans s’opposer. En fait ils sont tous d’accord pour profiter des largesses de la république au détriment du peuple.
A quand une société parallèle ?






Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
1 commentaire
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu vis dans l’ombre, tu n’approcheras jamais le soleil. Jacques Mesrine.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite