Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
samedi 29 novembre 2008 - 00h10 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires
JPEG - 79.4 ko

de Robert HUE à Marie-George BUFFET

Chère Marie-George,

Tu as souhaité connaître ma décision quant à mon appartenance au Conseil national du Parti Communiste à l’issue du 34e congrès.

Aujourd’hui, à la veille du congrès, je veux t’annoncer ma décision de quitter le Conseil national du parti. Je mesure la gravité de ce choix politique, mûrement réfléchi, compte-tenu que je fus, avant toi, secrétaire national puis président du parti.

Et, disons-le, jusqu’à ce jour cette pratique n’était pas dans nos traditions.

Il s’agit pour moi d’une question majeure. A travers ma réponse – au caractère transparent et public – je veux sortir de mon silence pour te faire part de quelques unes des réflexions qui fondent mon choix.

En retrait de la scène politique nationale ces dernières années, je n’ai pas souhaité, tu le sais, intervenir sur les choix stratégiques du parti, leur mise en oeuvre, les résultats qui en ont découlé, sans pour autant m’exonérer d’aucune réflexion critique.

Ni à propos de mon action, durant 9 ans, à la première responsabilité du Parti communiste français et de l’effort de mutation que j’y avais engagé. Ni à propos des enseignements des deux scrutins présidentiels, à l’occasion desquels j’ai eu l’honneur d’être le candidat des communistes. Je pense à la remontée de notre influence en 1995, avec 2 millions 600 000 voix et près de 9 %. Mais aussi à l’échec douloureux de 2002, avec seulement 3,37 %. De ce dernier résultat, j’avais tiré l’enseignement démocratique qui, me semble-t’il, s’imposait en m’éloignant de mes fonctions politiques de premier plan, et en refusant d’organiser autour de ma sensibilité, à l’intérieur ou hors du parti, une structure qui aurait rassemblé tout ceux qui avaient soutenu mes efforts.

C’est pendant mes mandats que les communistes ont participé durant 5 années au gouvernement de la France. La plus longue expérience gouvernementale de communistes dans un pays occidental. Malgré les échecs de la gauche plurielle auxquels il serait erroné d’attribuer une part démesurée de notre déclin électoral, je reste convaincu que ce choix constructif était alors le plus conforme à notre responsabilité historique, et que le bilan de nos ministres fut à bien des égards positifs. Je pense, en outre, que l’échec de cette expérience n’était pas inéluctable.

Dès mon arrivée à la direction du parti – à peine 5 ans après l’effondrement du soviétisme – j’ai proposé aux communistes français d’engager un immense effort de mutation, c’est-à-dire une série de transformations profondes dans l’identité même du parti. Cette véritable révolution dans notre culture visait non seulement à dégager le communisme français de l’image soviétique d’un socialisme étatique et liberticide et de son dramatique échec mais aussi, et surtout, à rompre avec la dogmatisation stalinienne de nos pratiques, calquées sur la matrice bolchevique de 1920.

Cet effort de mutation entrepris à la fin des années quatre-vingt-dix – dont l’une des faiblesses essentielles fut certainement d’être tiré « d’en haut » et marqué d’un volontarisme excessif – s’est heurté de plein fouet à une culture communiste enfermée, consciemment ou inconsciemment, dans un modèle politique inadapté et conservateur. A cela s’est ajoutée sans aucun doute la confusion – délibérément entretenue par certains – entre notre mutation et la politique de la gauche plurielle, marquée de l’hégémonie socialiste.

Puis- je avouer, que mon volontarisme d’alors n’était que l’expression d’un sérieux doute quant à la possibilité de réformer le P.C.F. ? N’était-il pas trop tard ? Ma réponse aujourd’hui, si douloureuse soit-elle, est que ce doute était fondé.

Cela ne signifie pas à mes yeux – contrairement à ce qu’imaginent ou souhaitent certains - la disparition imminente du parti communiste. Ce serait ignorer les ressources humaines – certes affaiblies mais encore réelles – que constituent l’immense richesse et les capacités d’action de ses militants et de ses élus. Mais la visibilité et le crédit de la politique du parti communiste aux yeux des français se heurtent malheureusement à l’impossibilité – que je crois désormais endogène - à s’auto-transformer. A la lumière de la préparation du 34e congrès, je ne pense pas que la forme actuelle du parti, pas plus que sa stratégie, soit la réponse appropriée aux nouveaux besoins politiques qu’appelle la société française et, en son sein, particulièrement les jeunes.

De même que, à propos du communisme, plutôt que de s’enfermer dans le fétichisme d’un mot – et j’en fus – il faut tenir compte que ce mot a été malheureusement souillé aux yeux des peuples par les erreurs et les horreurs commises en son nom. Tout cela me semble réduire à néant, les possibilités offertes au mouvement réel alors que, face à une crise du capitalisme sans précédent, les alternatives de dépassement du système lui-même pourraient offrir des perspectives crédibles. Je crois qu’il est temps de revenir aux valeurs qui ont fondé l’idéal communiste. Et que « l’hypothèse communiste » qu’évoquent certains se situe moins, en effet, dans le mot communiste que dans les valeurs qui fondent l’hypothèse elle-même.

Chère Marie-Georges,

Tu peux comprendre que ma décision de ne plus appartenir au Conseil national du PCF est l’expression de la distance politique qui, pour moi, s’est progressivement creusée entre mon attachement à des valeurs de libération humaine et d’action qui ont fondé mon engagement communiste – et auxquelles je reste viscéralement attaché – et l’évolution du Parti communiste français d’aujourd’hui telle qu’elle semble définitivement se figer dans la préparation du congrès des jours prochains.

Bien sûr, l’explosion des inégalités et des injustices engendrées par la crise du capitalisme contemporain appelle, sans délai, des actions concrètes et significatives. Bien sûr, plus que jamais, l’heure est à agir pour faire reculer les souffrances des plus pauvres, des couches moyennes et notamment des jeunes. Notre responsabilité est grande surtout que, pour des millions de gens, les conflits d’ambitions personnelles, les engagements non tenus par Nicolas SARKOZY et son gouvernement, discréditent la politique, les partis politiques et leurs dirigeants, et font douter de leur utilité pour changer la vie quotidienne, la société et le monde.

Face à cette situation, je ne peux pas me contenter d’une position d’observateur.

J’annoncerai donc, dans peu de temps, une initiative qui me donnera la possibilité de poursuivre autrement et reprendre plus activement mon combat pour un monde plus juste et plus humain.

Chère Marie-Georges, je suis convaincu que dans ce combat nous nous retrouverons chacune et chacun dans la fidélité à nos convictions. Je t’adresse mes sentiments les plus fraternels.

Robert HUE

Pour me joindre

Blog :

http://roberthue.wordpress.com

PDF - 22.2 ko
La lettre...


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
lettre de rupture de bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 15h29

Ce truc pourrait être une manip’...

Si c’est pas une manip’, un conseil à robert hue : faut apprendre à faire un site web entre autres choses.

Le coup du "pour me contacter http//roberthue.word.presse.com" est assez bof aussi....

...mais bon....

En tout cas moi j’attends d’avoir confirmation officielle.

La Louve



lettre de rupture de bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 16h09 - Posté par

Le coup du "pour me contacter

c’est pas RH qui a ecrit ca, voyons :)

rajouté par le "posteur"


lettre de rupture de bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 18h01 - Posté par Roberto Ferrario

Le coup du "pour me contacter
c’est pas RH qui a ecrit ca, voyons :)
rajouté par le "posteur"

mmm... c’est bien lui Robert Hue que a ecrit cet phrase...

Regarde dans le PDF que a été diffuse...

ciao

Dr
Furioso

PS : son site est tellement nul que au début on a pense a un canular...


lettre de rupture de bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 20h25 - Posté par

Je m’en tape, mais le posteur c’est moi cette nuit !

je n’ai rien rajouté, c’est brute de décoffrage ! sauf Bob et la lettre de rupture et la faute pour Marie George (s) c’était pour s’amuser un peu !

Bobo bob n’a toujours rien compris au film , il le dit lui même en 1995 9 % et la chute ensuite magré le bon travail des ministres communistes, y’a un truc !

Le peuple , les cocos sont méchant, ils n’ont pas suivi le judoka yéyé !

le posteur


lettre de rupture de bob à Marie Georges !
30 novembre 2008 - 12h42 - Posté par Copas

Honnête Louve,

Il y eut un grand ancêtre de ta réaction, c’est celle de Lénine en lisant le journal de la Social-Démocratie allemande appelant à la guerre de 14, il crût avoir affaire à un faux tellement cela lui semblait invraisemblable.

Et quand on regarde le texte , on a tout, mais en beaucoup plus petit.

Il suffit de lire.

Petit, vraiment petit .....


Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 15h31 - Posté par Copas

Sous-entendus malsains, manque de franchise, morgue et esprit de supériorité, concepts balancés sans définition, remarques haineuses et méprisantes sur les militants (ces boeufs qui ne comprennent pas qu’il faut se "moderniser", comment ? et ben ....heuh....) absence d’auto-critique sérieuse, "mensonge sur le globalement positif de la gauche plurielle ", brossage et cirage sur cette formidable aventure....

Bref, du petit, du mesquin, du peu clair, du pas révolutionnaire (ça on savait), pour un grand projet ......

Aux antipodes du débat honnête et clair.

Ah là là....



Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 16h04 - Posté par karl jooris

ce n’est pas une grande perte à part pour roger Hanin...Hue s’est toujours trouvé à la marge et au demeurant n’a jamais soulevé les foules,la dialectique étant peu porteuse ,lourde comme un ane chargé de sonnailles

le mercato est ouvert ,peu performant d’ou liste des transferts



Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 17h33 - Posté par Red1917

Sur terrain plat, de simples buttes font effet de collines.

Karl Marx

Extrait de "Le capital"


Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 21h27 - Posté par JdesP

Nos deux camarades apparatchiks, visionnaires ont déjà sauté le congrès qui en fait ne doit servir qu’à les acclamer. Je me sens humilié en tant que militant, par ces deux donneurs de leçons de "changement", de "mutation", de "visée communiste", à l’heure où le Peuple va continuer payer très chèrement cette nouvelle crise. Je me sens humilié parce que les jeux sont faits, alors qu’ils en ont plein la bouche des "Communistes maîtres de leur parti..." en effet Pas tous,il s’agit seulement de ceux de la Direction sortante. Ah bon, j’avais mal compris


Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 22h16 - Posté par jules

Je n’ai rien compris à ce que hue reproche au parti ,il ne cite pas d’exemples concrets ,et pourquoi il n’a pas fait lui méme avant 2002 ,ce qu’il reproche aux dirigeants d’aujourd’hui ,c’est quoi la "mutation" concretement selon lui ????


Lettre de rupture de Bob à Marie Georges !
29 novembre 2008 - 19h00 - Posté par jean-marie Défossé

Je n’apporterai aucun commentaire sur la rupture de Robert HUE mais plutôt des commentaires sur le site Bellaciao. Je pensais y trouver un sérieux exemple de militantisme de gauche capable de se mobiliser et de de proposer d’éventuelles parades aux "gangsters" qui nous gouvernent ; au lieu de cela , je ne trouve qu’une sorte de "hochet", de toute évidence de DROITE , destiné à détourner les français en les confrontant dans des dialectiques stériles , voire injurieuses. Ce site n’est malheureusement pas le seul dans son cas.
Pour ma part , j’avais proposé à Bellaciao , l’utilisation de l’ESPERANTO pour un dialogue international et neutre linguistiquement ; leurs dirigeants n’ont même pas pris la peine de me répondre . J’en connais maintenant les raisons.






solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je suis pessimiste par l'intelligence mais optimiste par la volonté. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite