Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Crise Cardiaque : ce que serait nos vies sans infirmières publiques


de : red1917
vendredi 19 juin 2009 - 18h56 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 18.9 ko

Une crise cardiaque.

Lisez cela comme une défense du service publique de santé.

C’est pas parce qu’on est sans coeur qu’on n’est pas sensible aux problèmes des gens, c’est simplement qu’on ne savait pas ce qu’était ce petit pincement.

Ce petit pincement mon cul.

Le monde s’écroule, c’est votre monde, c’est votre fin.
Pour les pompiers, c’est une intervention.

C’est trop con, pour une fois que j’avais pas trop bu.
Pin, pon, pin, pon.

Le pompier me demande ma date de naissance.
Mon lieu de naissance.
Et quel jour c’est aujourd’hui.
Il parait que je battais à 200 par minutes, je suis pas sûr d’avoir battu un record avant.

Le coeur s’arrête un jour, parole de pompier, parole d’infirmière.

Je me rappelle pas exactement de tout.
Pour une partie de l’humanité, pour une patrouille de pompier banale, c’est une crise.
Pour moi c’est la fin, pin, pon.

Non je ne m’appelle pas louis charles antoine de la petite grange, et je suis pas né en 1765.
Les lumières blanches violettes et pourpres ont disparues.

Voilà maintenant je suis dans un lit avec des fils blancs, rouges, bleus, jaunes, etc, scotchés sur ma peau.
Et la télé en haut de moi fait "Bip Bip Bip" en affichant des graphiques semi sinoisidaux.

ooahhhh !!!

Je suis comme dans la chambre en face, avec la petite vieille qui appuie sur son bouton pour appeler l’infirmière toutes les 10 minutes.
Mais je suis plus fort qu’elle, j’ai un "Pistolet", le truc qui sert à pisser quand on sort pas du lit, le truc que même les gonzesses elles n’ont pas.
Je suis en train de faire une "proche expérience de la mort".

Anormales les gouttes de sueurs sur mon front, anormales les données de "bmp" (battements par minute) de mon coeur, et sans doute anormale la composition chimique de mon sang (en terme de g/L).

Une infirmière brune, alors que ma sueur a inondé les courts draps reglementaires, vient tout prêt de moi et me demande à peu prêt combien de verres par jour.

Elle est jolie et douce, mais sa question est sans objet.

Mais pourquoi pas en bouteilles, en citernes et pourquoi c’est seulement les infirmières qui sont un peu gentilles dans les hopitaux ?

Ah je suis imprécis, et je déteste les médecins experts.

J’explique pourquoi ici, c’est ma contribution personnelle à la défense des services publiques de santé :

18h30 : je n’ai pas faim. Une femme (de service) vient m’apporter un plateau repas, composé :
De blettes salées (cela existe !!), d’un petit pot de faisselle assez bon, d’une tranche de jambon et de pomme vapeur.
Les gens déjà presque morts n’ont déjà pas faim, alors pourquoi donner cela à manger ???
En boisson, inutile de dire que niveau bière, NADA.
Le service, OK, rien à dire.

18h37 : Je termine la tranche de jambon et le petit pot de faisselle.

18h59 : Bon Ok, je mange aussi les blettes salées.

19h00 : Prise de tension par une infirmière. je demande pourquoi la poche reliée à mon bras ne fais plus plic-plic et elle me répond que c’est fermé la nuit mais que l’aiguille reste dans la veine pour ne pas qu’elle ne se ferme.
J’ai l’impression que c’est pas une nouvelle pour bien dormir la nuit, mais je lui dis aussi bonne nuit.

19h01-19h43 : les papiers peints des hopitaux des services publics, sont d’une originalité contestable.

19h44 : arrivée d’une vieille dame en urgence. Elle a mal car elle est tombée.

20H38 : Les infimières s’occupent toujours de la vieille dame qui a mal et qui crie très fort. En tant que spécialiste, je lui aurait donné un truc très fort pour lui fermer sa putain de gueule, mais je suis pas infirmière.

21h23 : La vielle dame continue a faire "arh, arh, arh", et les pas des infirmières "clip clap". Après le 15 juin, il fait toujours jour, ce qui fait qu’on voit bien la qualité du papier peint.

22H00 : Visite d’une infirmière . Non elle ne peut pas me retirer tous ces putains de fils, et oui mon pistolet de pisse a déjà été vidé par une autre, et oui, très bonne nuit.

22H13 : Eclat de voix : la vielle dame est tombée de son lit. Moi j’aimerai avoir sous la main un somnifère ultra puissant.

23H49 : Pour la 3 fois, le service de nuit a été remettre la vielle dame dans son lit. Je me demande depuis quand en France date la pénurie de sangles pour vieilles enervées.

00H00 : Visite de nuit d’une infirmière. Oh non tous mes putains de fils sont encore là.

01H28 : La nuit, sous certains angles, le papier peint a presque des aspects d’un de ne sait quoi de presque beau.

01H49 : J’ai compris pourquoi on meurt dans les hopitaux. Si j’avais un crayon ...

02H00 : Visite de nuit d’une infirmière. Non je ne dors pas lui réponds-je.

02H00 - 06H00 : Est-ce que je suis sûr que ces putains de fils, plantés dans mes bras, ne vont pas amorcer un processus inverses et commencer à POMPER mon sang dans les poches de plastiques, en eclaboussant le papier peint. Je crois que je suis en train de commencer à me lasser.

06H30 : quelques éclats de voix, il semble que c’est la fin du service de nuit.

06H30-08H00 : Plus jamais je ne dirai que c’est bon de rester au lit. plus jamais. plus jamais. plus jamais.

08H15 : Petit déjeuner : café au lait dans un grand bol avec un petit pain au lait et un bon morceau de pain avec une portion de beurre et de confiture de fraise. C’est faux de dire que les malades risquent de mourir de faim, on dirait au contraire que les plateaux sont là pour leur reprocher de ne pas avoir faim.

Il y a 3 castes distinctes dans les services hospitaliers :
- Les Maitres, les Docteurs, présents de 09H45 du matin jusqu’à 17H30 de la nuit.
- Les Infirmières, par équipes, qui sont les seules à être toujours présentes.
- Le personnel de nettoyage et de service, qui nettoient nos merdes dans le silence, comme des souris furtives.

08H39 : Bon ok je termine mon bol de café au lait.

08H44 : Je dis à l’infirmière que je veux m’en aller, que je veux quitter, que mon souhait est d’être ailleurs, que mon aspiration est de voir l’extérieur, que mon idéal profond est de ne plus voir le papier peint. Elle me sourit et me promet que les médecins seront là vers 09H00.

09H00 : Je constate avec tristesse l’absence des médecins. Ils sont ceux qui font sortir les malades.

09H15 : Comme une vieille dame, j’appuie sur le bouton pour appeler, et l’infirmière vient me dire que les médecins vont arriver.

09H19 : J’ai un rêve, j’ai une grosse seringue rouillée et le médecin me regarde avec stupéfaction et moi j’ai un petit sourire sadique, et puis ...

09H35 : Les medecins arrivent pour voir mon cas. Il m’expliquent la gravité, ils ne sont pas des infirmières. Létal que cela peut être, c’est à dire non vivant, si je déconne et ne respecte pas quelques indications. Allez vous faire foutre, ne puis-je pas m’empêcher de penser, vous êtes pas des infirmières. Donnez moi ce papier de sortie, cette ordonnance, et libérez moi de ce papier peint.

09H58 : Le médecin doit poursuivre avec ses étudiants sa visite juste avant. Je ricane intérieurement. Tout mon être ricane intérieurement.

10H45 : Je suis dehors, je ne suis pas mort. j’ai compris la raison pour laquelle il faut un service publique de santé, c’est parce que de 21H00 à 06H00, rien de bien rentable est possible, et par contre c’est encore obligatoire de nettoyer la merde.

Je suis vivant, je ne jure pas d’arrêter de boire, mais si un jour j’offre des fleurs, c’est à une infirmière ou une de ces dames qui lavent le carrelage ou servent le mauvais café au lait, pas à un de ces connnards de medecins spécialistes.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Crise Cardiaque : ce que serait nos vies sans infirmières publiques
19 juin 2009 - 19h23

meci pour cette ode au sce public hospitalier !
Ils bossent comme des dingues et bachelot et l’UMP leur crachent à la gueule.



Crise Cardiaque : ce que serait nos vies sans infirmières publiques
19 juin 2009 - 20h33 - Posté par virginie

la durée de vie professionnelle d’une infirmière est de 7 ans. au delà de cette période, si elles le peuvent, elles se reconvertissent (déléguées médicales) ou choisissent des services "plus calmes" (mèdecine du travail, consultations, ect).
le manque cruel d’infirmières dans les hopitaux publics est responsable de ces épouvantables conditions de travail.


Crise Cardiaque : ce que serait nos vies sans infirmières publiques
20 juin 2009 - 07h58 - Posté par airelle

Et cela ne va pas s’arranger puisqu’ils vont encore réduire les effectifs cette année, encore !!! En ces temps de crise, c’est pourtant le seul endroit accueillant les "misères" de toutes sortes !!! Il faut sauver l’Hôpital Public !!! et son personnel aujourd’hui plus que jamais, EN DANGER !!!






Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite