Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La croisade contre les fumeurs

de : Emrah KAYNAK
samedi 18 juillet 2009 - 10h14 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Après avoir été imposé par des conditionnements pavloviens durant les années 50, le tabac est devenu aujourd’hui la cible d’une campagne hygiéniste qui veut le bannir de l’espace public si ce n’est du monde. Après avoir été manipulé par les fabricants de cigarette, ne sommes-nous pas en train d’être manipulé par les ministères de santé ?

La cigarette a joui pendant des décennies, à la faveur de la publicité, d’une image positive. Les fabricants ont façonné l’image du fumeur viril, du cow-boy solitaire. Son succès résulte pour une grande part d’une stratégie globale de l’industrie du tabac qui s’est adressée sournoisement aux jeunes et aux femmes afin d’exploiter ce nouveau public prometteur. La cigarette était supposée donner de la contenance et traduire la volonté d’émancipation de ces catégories vulnérables.

En conformité avec la convention-cadre de l’OMS, de nombreux pays ont promulgué ces dernières années une législation qui limite la publicité en faveur du tabac, fixe un âge légal pour acheter du tabac et règlemente les endroits où il est interdit de fumer. La législation met à l’index le fumeur en tant que corrupteur de l’air et transmetteur de mort. Est-ce la solution que de culpabiliser sans discernement les fumeurs ? Tous les conflits peuvent-ils être arbitrés par des mesures législatives ?

Cette législation est tendancieuse à divers titres. La pédagogie est certainement plus efficace que la répression : pour que cela soit efficace, le fumeur doit vouloir arrêter en son for intérieur et non pour se conformer à des principes extérieurs. L’assuétude ne se règle pas par diktat mais plutôt par l’information, la volonté individuelle et un accompagnement approprié. Lorsque la nocivité du tabac sera intériorisée, on peut tabler sur une chute significative de sa consommation. Le tabac n’est certes pas sain pour le corps mais l’hygiénisme ne l’est pas davantage pour la société. Imposer des interdits ne fait qu’augmenter la frustration et nuit gravement à la convivialité.

De plus, les législations à l’encontre du tabagisme se caractérisent par un manque de discernement. Les lois prohibitionnistes ne font aucune distinction entre le cigare et les cigarettes alors que les approches sont radicalement divergentes. Le cigare est une passion épicurienne assumée cependant que la cigarette est très souvent un acte compulsif subi. Le cigare est un plaisir choisi en connaissance de cause comme le vin ou le whisky. C’est une volupté partagée qui crée des liens sociaux.

On réédite mutatis mutandis les erreurs de la prohibition à l’encontre de l’alcool dans les années 20. Certes on peut encore fumer à l’air libre, sur les terrasses ou chez soi mais pour combien de temps encore ! On se dirige inexorablement à terme vers l’interdiction absolue. Ce qui fait question, c’est la remise en cause du sens de la responsabilité et de la liberté individuelle. La législation relative au tabac a un écho paternaliste : on suppose que les individus ne sont pas aptes à prendre soin d’eux-mêmes et de leurs proches. De même que l’on prend sa voiture tous les jours malgré le danger lié aux accidents de la route, ont peut choisir de fumer tout en assumant les risques.

La société contemporaine est de plus en plus normative ; on a entamé une spirale de restriction des libertés individuelles au nom de principes spécieux : santé publiques, sécurité publique. Ces mesures restrictives, en développant une tension anxiogène, visent à assurer un meilleur contrôle social. Tout le monde s’accoutume passivement à se voir retrancher des monceaux de liberté d’action et de mouvement. Il conviendrait d’abord de délimiter le dol commercial et d’imposer plus de transparence ainsi qu’une réglementation plus stricte aux fabricants de tabac qui injectent des dizaines de produits toxiques aux cigarettes.

Le tabac est devenu la cause explicative par défaut de l’augmentation des cancers. Il est devenu aisé de l’accuser en tout état de cause et de disculper par la même occasion l’environnement de l’homme moderne : le cadre de travail, le stress lié à la frénésie et l’insécurité récurrente de la vie postmoderne, les ondes électromagnétiques, le voisinage d’une zone industrielle, les matériaux chimiques de toute sorte, les rejets gaz carbonique,… Le tabac fait reposer la responsabilité principalement sur le fumeur : on ne peut s’en prendre qu’à soi-même si l’on tombe malade. Les autorités publiques et les industries se voient dédouanées et exemptées de payer des indemnités pour les malades du cancer. Cherche-t-on vraiment à protéger les fumeurs et les non-fumeurs ou vise-t-on à protéger les industriels ?

L’argument central des prohibitionnistes consiste à mettre l’accent sur le tabagisme passif. Les fumeurs porteraient atteinte non seulement à leur santé mais surtout à la santé de leur entourage. On les présente quasi comme des tueurs en série. En fait, cette causalité qui passe pour une évidence n’est pas scientifiquement avérée. A l’heure actuelle, on ne peut affirmer avec certitude que l’exposition à la fumée secondaire comporte un risque de cancer du poumon. Les résultats de l’étude du CIRC (centre international de recherche sur le cancer) de l’OMS ne sont pas en mesure d’établir une corrélation directe entre l’exposition à la fumée de tabac dans l’air ambiant et le cancer du poumon chez les non-fumeurs. D’après William Blot et Joseph K. McLaughlin, experts de l’épidémiologie du tabac, l’exposition environnementale à la fumée du tabac est selon toute vraisemblance un cancérigène pulmonaire de faible intensité. Qui plus est, l’approche statistique ne tient aucunement compte de la globalité et de la complexité des choses : aspect social, culturel, psychologique, etc.

Quoi qu’il en soit, il n’y aucune raison valable pour interdire l’existence des espaces fumoirs – avec les précautions d’usage pour la protection du personnel- dotés d’un système d’aération ad hoc. Pourtant, ces espaces sont déjà interdits dans nombres de pays. Nous plaidons pour que la législation soit corrigée et qu’il y ait des lieux non-fumeurs et des lieux fumeurs afin que chacun conserve un espace de liberté.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La croisade contre les fumeurs
18 juillet 2009 - 11h46 - Posté par mapi

Bonjour,

En effet ils disent bien ce qu’ils veulent au sujet du cancer et cigarrette !
Aujourd’hui, t’as un cancer et t’as fumé....ben t’es le coupable !
C’est oublier qu’aujourd’hui, qui n’est pas touché directement ou dans ses relations amicales ou familiales ?

Même les animaux ont des cancer et ne vivent pourtant pas aussi longtemps que nous pour le déclarer. Chien de ma soeur cancer des ovaires. Mon chien cancer (pas recherché où), mon hamster russe (durée de vie 2 a 3 ans) cancer sous la patte, ma chienne diagnostiquée cancer de la gorge (erreur médicale).

Tout çà est un peu façile. Que la cigarrette soit pas bon ok, mais qu’ils nous disent vraiment ce qu’ils ont fait pour qu’il y ait tout ces cancer !

Mon arrière tante cancer vessie(fumait pas !), mon grand père cancer cerveau, ma mère cancer du sein et vessie....

Ensuite le coté protection de la santé et des frais de sécu pour ceux qui arrêtent de fumer....pas convaincue !
Après 24 ans de cigarrette j’ai arrêté et j’ai pris 18 kgs !
Résultat je ne bouge plus.
C’est pas mieux non plus pour la santé, les risques cardio vasculaires, colesterol et les risques accrus de cancer dû a la graisse, et ne parlons pas du moral en berne !

Mais çà leur permet aussi de diviser la population.
Les non-fumeurs contre les fumeurs.
Les saints contre les malsains...
Diviser pour mieux règner !

et par la même exempter les industriels...



La croisade contre les fumeurs
18 juillet 2009 - 11h50 - Posté par momo11

Ils vont pleurer si tout le monde s’arrête de fumer.86% de taxe de l’état qui s’envole en fumée.....momo11



La croisade contre les fumeurs
18 juillet 2009 - 21h59 - Posté par Cédubelge

S’is se souciaient vraiment de notre santé ils interdiraient tout ça ___http://biogassendi.ifrance.com/addi... Le fumeur fait son choix , pour manger on ne l’a pas !



La croisade contre les fumeurs
18 juillet 2009 - 22h00 - Posté par Cédubelge

S’is se souciaient vraiment de notre santé ils interdiraient tout ça ___http://biogassendi.ifrance.com/additifs.htm___ Le fumeur fait son choix , pour manger on ne l’a pas !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite