Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sondages OpinionWay : Patrick Buisson, le conseiller occulte à 1,5 millions d’euros ?
de : Juan, sur son blog Sarkofrance
lundi 20 juillet 2009 - 10h55 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Patrick Buisson, le conseiller occulte à 1,5 millions d’euros ?

L’hypothèse vient de Marianne2. Quand la Cour des Comptes a publié ce louable premier rapport d’audit sur les dépenses de l’Elysée, nombreux ont été celles et ceux à relever cette troublante révélation : un cabinet d’études a bénéficié, sans appel d’offre et sur la base d’un contrat simplissime (une maigre page), d’une mission facturée 1,5 millions d’euros en 2008.

Dans les heures qui suivirent la publication de ce rapport (que vous pouvez lire ici), Marianne2 a émis l’hypothèse que Patrick Buisson était l’heureux bénéficiaire de cette prestation. Une hypothèse confirmée par Libération et Mediapart.

Qui est Patrick Buisson ?

Ancien journaliste de MINUTE, directeur de la chaîne Histoire, chroniqueur politique à LCI, Patrick Buisson est un journaliste expérimenté évidemment classé à droite. Il a un temps été directeur de la Sepa, la société éditrice de disques de Le Pen, et auteur d’ « OAS, histoire de la résistance française en Algérie ». En septembre 2007, l’homme avait été décoré de la Légion d’Honneur par Nicolas Sarkozy en personne. Christophe Barbier, le directeur de la rédaction de l’Express, témoin de la scène, raconte :

"Nicolas Sarkozy remet la légion d’honneur à Patrick Buisson, spécialiste de l’opinion très adroit et très à droite. Le discours est sincère, profond, touchant, très réussi. Dans cet Elysée où le protocole, c’est palpable, s’est allégé et simplifié (enfin !), le moment ne manque pas de chaleur. Le président évoque les temps forts de la campagne, quand l’avis de Patrick lui fut si précieux : les incidents gare du Nord, le ministère de l’Identité nationale, la pédophilie « innée », l’invocation de Jean-Paul II… Le duo s’est durci au feu électoral, comme il s’était formé sur un autre moment fort : neuf mois avant le 29 mai 2005, Patrick vient dire à Sarkozy, place Beauvau : « Le non va gagner par 55 %. Si je me trompe, vous ne me reverrez plus jamais ».

Il y a, bien sûr, le vieil adage selon lequel "un journaliste décoré, c’est un journaliste de moins" ; mais le talentueux polémiste, constant et frondeur, qu’est devenu Patrick Buisson au fil des ans (le fameux "Buisson ardent") l’éloigne de cette grille d’accusation.

Sarkozy, d’ailleurs, contourne habilement l’obstacle. "Patrick est un journaliste de conviction, ce qui est rare ; Patrick est un journaliste de grande culture, ce qui est très rare", dit le président, pointant deux vérités. "Et si les convictions de Patrick le portaient à droite, cela ne ferait qu’équilibrer ceux que leurs convictions portent ailleurs".

Patrick Buisson a depuis créé son cabinet d’études, Publifact. Cet institut a notamment cosigné avec OpinionWay, une enquête sur l’appréciation des voeux de Sarkozy, en janvier 2008, publié par Le Figaro.

Ce que dit la Cour des Comptes.

L’analyse de la prestation de ce cabinet "non identifié" est détaillée dans les pages 11 et 12 rapport de la Cour des comptes.

1. L’Elysée a confié de manière désinvolte et sans respect du code des marchés publics un contrat de 1,5 millions euros à un cabinet. Certains journaux confirment ce cabinet est celui d’un proche ami de Nicolas Sarkozy.

2. L’Elysée a financé les baromètres bimensuels réalisés par OpinionWay, et publiés par le Figaro et LCI, les fameux "Politoscope", pour 392 000 euros en 2008. L’Elysée a toujours fait mystère de ce financement. Interrogé dimanche 19 juillet sur Europe 1, le secrétaire général de l’Elysée ne nie pas les faits. Il confirme au contraire. Mais il a expliqué qu’il s’agissait d’une coïncidence si les sondages commandés par l’Elysée se retrouvaient ensuite publiés dans la presse :" On commande des sondages, si des journaux veulent acheter les mêmes, nous on n’y peut rien. Ce qui nous intéresse, c’est de voir ce qu’il y a derrière, les analyses fines."

3. Quinze autres sondages, facturés à l’Elysée, ont été également publiés, mais partiellement. L’Elysée a donc doublement manipulé l’opinion : une première fois en masquant son intervention, une seconde en censurant une partie des réponses obtenues.

Denis Pingaud, d’OpinionWay, confirme : " Comme tous les instituts, OpinionWay peut commercialiser les résultats détaillés des études réalisées pour des médias."

Également visé par cette polémique, l’institut Opinionway a envoyé au front son vice-président exécutif Denis Pingaud (embauché en 2008 comme caution "de gauche") : " Tous ceux qui me connaissent, savent que mes inclinations politiques ne sont pas à droite". Concernant les études élyséennes, il apporte une information complémentaire : les sondages Politoscope sont facturés 50 000 euros au Figaro et à LCI, quand l’Elysée, relève la Cour des comptes, paye près de 400 000 euros.

L’institut OpinionWay a également publié sur son site un communiqué dans lequel il conteste les conclusions de la Cour des Comptes : "une autre prestation réalisée par OpinionWay est citée dans les conclusions de la Cour des Comptes. Cette prestation différente correspond à des questions confidentielles posées régulièrement dans l’enquête omnibus (enquête unique rassemblant des questions achetées par des clients différents, bénéficiant ainsi d’économies d’échelle) d’OpinionWay. Elle concerne également la commercialisation des tris détaillés par catégorie de population des résultats de nos enquêtes publiées, comme le font depuis longtemps la plupart des instituts d’études. Contrairement à ce que laisse entendre la Cour des Comptes, cette autre prestation ne correspond donc aucunement aux questions financées par LCI et Le Figaro."

S’il est avéré, ce financement occulte est carrément illégal quand il concerne des sondages ayant un lien direct ou indirect avec une élection. La loi n°77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de ces sondages d’opinion impose la transparence totale des commanditaires (article 2).

Or certains baromètres du "Politoscope", mentionnés par la Cour des Comptes, publiés avant les élections (municipales ou européennes) tombent sous le coup de cette obligation légale de transparence.

"La publication et la diffusion de tout sondage tel que défini à l’article 1er doivent être accompagnées des indications suivantes, établies sous la responsabilité de l’organisme qui l’a réalisé :
  Le nom de l’organisme ayant réalisé le sondage ;
  Le nom et la qualité de l’acheteur du sondage ;
  Le nombre des personnes interrogées ;
  La ou les dates auxquelles il a été procédé aux interrogations ;
  Une mention indiquant le droit de toute personne à consulter la notice prévue par l’article 3."

http://sarkofrance.blogspot.com/200...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sondages OpinionWay : Patrick Buisson, le conseiller occulte à 1,5 millions d’euros ?
20 juillet 2009 - 18h40 - Posté par Mhd

Patrick Buisson, Arnold Munich, y a que du beau dans ce château...



Sondages OpinionWay : Patrick Buisson, le conseiller occulte à 1,5 millions d’euros ?
20 juillet 2009 - 21h53 - Posté par ould aoudia

Docteur Jean-Philippe Ould Aoudia 8 décembre 2008

Monsieur Patrick BUISSON


Monsieur,

Sous la signature de Carole Barjon, le numéro 2298 (semaine du jeudi 20 novembre 2008) du Nouvel Observateur a publié un article où il est question de vous.

Au paragraphe 4, alinéa 2, on peut lire : "Elève au lycée Pasteur de Neuilly, il refuse de se lever pour une minute de silence après un attentat meurtrier de l’OAS".

Sauf erreur de ma part, il s’agit du lundi 19 mars 1962, vous aviez treize ans à peine, et vous vous êtes abstenu de prendre part à la minute de silence dont le ministre de l’Education nationale, Lucien Paye, avait recommandé le respect dans tous les établissements scolaires, en hommage aux six Inspecteurs des Centres sociaux éducatifs, assassinés par l’OAS le 15 mars 1962 à Alger.

Par votre attitude vous entendiez ne pas vous associer à la condamnation d’un meurtre collectif d’enseignants.

Voici le message que les autres jeunes Français ont écouté :

L’Université française tout entière s’associe au deuil qui, une fois encore, frappe si douloureusement l’Académie d’Alger.
Hier matin, un groupe de six tueurs de l’OAS a lâchement assassiné à El Biar six de nos collègues dont les noms doivent être cités à la jeunesse de France :

Maxime Marchand, inspecteur d’Académie, chef du service des Centres sociaux d’Algérie ;
Mouloud Feraoun, adjoint au chef du service des Centres sociaux ;
Robert Aimard, inspecteur des Centres sociaux, chef du bureau d’études ;
Marcel Basset, inspecteur, chef du centre de formation du personnel des centres sociaux ;
Ali Hammoutene, inspecteur des Centres sociaux pour la région d’Alger ;
Salah Ould Aoudia, inspecteur des centres sociaux pour la région d’Alger .

Surpris au milieu d’une réunion de travail, ils ont été alignés devant un mur et sauvagement mitraillés.
Unis dans le sacrifice comme ils l’étaient dans leur œuvre d’éducation, ils doivent le demeurer dans notre souvenir.

Leurs noms s’ajoutent à la longue liste des maîtres qui, en Algérie, sont tombés au service des valeurs spirituelles et morales qu’enseigne l’université française et dont les Centres sociaux d’Algérie, expression et moyen de coopération dans l’éducation intellectuelle et l’action sociale, sont l’émouvant symbole.

En assassinant ces hommes, c’est à ces valeurs morales que l’OAS a voulu s’attaquer.

Il est capital de savoir si, devenu conseiller du Président de la République, vous reconnaissez rétrospectivement vous être mal comporté en refusant de prendre part à l’hommage rendu à six fonctionnaires de l’Education nationale, hommes de culture, de paix et de réconciliation, massacrés au nom de l’Algérie française, par une organisation terroriste.

Je ne puis croire en effet que vous persistiez dans cette approbation donnée si ouvertement, quarante-six ans plus tôt, à des agissements que Raoul Salan, chef suprême de l’OAS aurait désavoués à l’époque, et que déplorent aujourd’hui d’anciens criminels de l’organisation.

J’aimerais cependant que vous m’en donniez la confirmation formelle, ce dont je vous remercie par avance.

Je vous prie d’accepter, Monsieur, l’expression de mes salutations.


Jean-Philippe Ould Aoudia


Sondages OpinionWay : Patrick Buisson, le conseiller occulte à 1,5 millions d’euros ?
6 janvier 2011 - 15h51 - Posté par ERNEST E.

Par principe on ne doit pas répondre à ces types de questions hypocrites moralisantes et provocatrices. M. Buisson a agi en conscience et à son âge accomplir un acte anticonformiste et de résistance est exceptionnel. Ne faisons pas à cette occasion une comptabilité des meurtres et assassinats d’innocents provenant de toute part. Le terrorisme nourrit le contre terrorisme. Et celui qui a commencé ne doit pas se plaindre de ses conséquences. Paix à tous ceux qui ont péri. Paix à l’Algérie qui n’est pas du tout sortie de l’obscurantisme cause de tous ses maux et de l’émigration massive en direction de l’ancien colonisateur.





Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre !
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion aboutit à cet enseignement que l'homme est l'être suprême pour l'homme, c'est-à-dire à l'impératif catégorique de renverser tous les rapports sociaux qui font de l'homme un être humilié, asservi, abandonné, méprisable... Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite