Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
de : Reflexes
jeudi 1er octobre 2009 - 00h14 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

De Reflexes

Mardi dernier 22 septembre avait lieu à Paris le procès de Dieudonné et de Robert Faurisson qui étaient jugés pour leur « attentat humoristique » - comme se plait à l’appeler Dieudonné, y compris devant ses juges - au Zénith en décembre dernier. Cette « oeuvre humoristique » consistait, rappelons-le, en la remise par Dieudonné d’un prix de « l’infréquentabilité et de l’insolence » à Robert Faurisson. Non content de son petit effet, et au cas où le message n’aurait pas été assez clair pour son public (sait-on jamais !), ce prix était remis par son technicien Jacky, portant pour l’occasion un pyjama affublé de l’étoile jaune. On ne pouvait être plus clair !

---------------

Nous ne nous éterniserons pas sur l’audience en elle-même, Dieudonné faisant son numéro habituel, les avocats des parties civiles jouant leur rôle sans trop d’efforts tant il y a de matière à …, le public étant lui aussi tel qu’on l’espérait, riant gras des bons mots de « l’artiste » [1], et lançant des « au bûcher ! » à l’intention du Président de la chambre.

Plus intéressant à observer était la composition du public venu apporter son soutien au nouveau tribun « antisioniste » [2]. Bien entendu il y avait là la troupe habituelle de ses supporters, dont beaucoup figuraient sur la fameuse Liste Antisioniste des européennes :

Ginette Skandrani, que nous ne présentons plus ici. Toujours là, d’autant que Dieudo lui ayant rendu hommage sur scène avec Faurisson, elle ne pouvait que lui rendre la pareille.

Quelques membres d’Egalité & Réconciliation [3], dont Marc Georges et Julien Limes, respectivement secrétaire général d’E&R et chargé du secrétariat, tous deux très présents durant la campagne européenne. Julien découvrira d’ailleurs à cette occasion que faire de la politique n’est pas toujours de tout repos, notamment sur certains marchés.

Pierre Panet, 15e sur la Liste Antisioniste et membre fondateur du site Les Ogres (site proche de Dieudonné depuis sa création). Moins connu que Ginette Skandrani mais tout aussi actif, cela fait plusieurs années qu’on le voit s’agiter aux côtés de Dieudonné, tellement proche que son adresse est aussi celle de Bonnie Productions et des Productions de la Plume, les deux structures organisatrices des spectacles de Dieudonné [4]. Anne-Sophie Mercier, auteur de La vérité sur Dieudonné paru en 2005 rapporte les propos suivants de Pierre Panet : « Israël a une vrai responsabilité dans les attentats du 11 septembre. Ces israéliens qui faisaient le V de la victoire dans les rues de Tel-Aviv, on les a filmé pendant qu’ils ne regardaient pas ! Moi j’ai vu ce film que les sionistes ont ensuite fait disparaître. » [5].

Il faut dire que c’est le même homme qui voit en Faurisson un « humaniste » dans un texte publié le mois dernier sur le site de l’association Entre la Plume et l’Enclume [6]. Fait peu étonnant, Faurisson ne l’oublia pas dans les remerciements qu’il prodigua au Zénith.

Ahmed Moualek, animateur du site La Banlieue s’exprime, qui visiblement très fier de son nouveau « bon mot » traitera un vieux monsieur probablement membre d’une association partie civile, de « juifiste ». Ce qui bien entendu n’est pas une insulte antisémite selon Ahmed Moualek mais est sensé désigné les « juifs sionistes extrémistes » !!

Pour finir, les incontournables DuponT et DuponD de l’extrême droite antisémite, les mal nommés Thomas Werlet du Parti Solidaire Français et Charles Alban Scheppens [7]. Thomas Werlet qui doit se sentir de plus en plus isolé dans ce conglomérat hétéroclite. Les alliances contre nature ont leur limite, il semblerait que son groupuscule de « ra tonneurs » trouve de moins en moins grâce aux yeux de beaucoup.

A noter l’absence, ou presque, de Frédéric Chatillon, ancien responsable du GUD et proche de Dieudonné. Il fût pourtant nommé durant l’audience par Stéphane Lilti, avocat de l’association J’accuse, comme l’un des principaux pourvoyeurs d’écrits révisionnistes dans le monde arabe. Mais s’il manquait à l’appel, ce n’était pourtant pas faute d’avoir fait le déplacement, puisqu’il accompagnera Dieudonné jusqu’à l’entrée mais fera rapidement demi-tour, probablement par crainte de se retrouver sous les feux de la rampe médiatiques. Un excès de timidité surprenant de la part de quelqu’un qui est pourtant coutumier des lieux.

La liste enfin ne serait pas complète si nous n’évoquions Joss, incontournable garde du corps de Dieudonné, qui cette fois ci s’était entouré de quelques costauds que l’on voyait encore récemment autour du Collectif Cheick Yassine et qui seraient aussi à l’origine d’une mystérieuse Ligue de Défense Musulmane. Ce Collectif ayant pourtant officiellement rompu avec Dieudonné (entre autre pour cause d’incompatibilité d’humeur avec le sieur Soral) mais garde visiblement de très bonnes relations avec Joss. Cela montre aussi qu’il serait faux de le cataloguer simplement comme « gros bras » puisqu’il fait le lien avec pas mal de monde (dont le PMF de Mohamed Latrèche par exemple).

Jusque là rien de bien surprenant, car malgré les tensions et divergences, face à l’adversaire (entendez par là le « lobby qui contrôle tout », dont la justice !), tout ce petit monde resserre les rangs.

En revanche, si Dieudonné avait ses supporters, Faurisson avait lui aussi les siens, et pour le coup cela avait un arrière goût d’ « internationale révisionniste ».

Bien que représenté par son avocat, Robert Faurisson, tout comme son frère Jean [8], assistait à l’audience, sans que personne ne semble les remarquer d’ailleurs puisque nul journaliste n’en fera état. Il faut dire qu’ils se sont tout tenus bien à l’écart.

On voit ici Jean Faurisson arriver en compagnie de Dieudo :

JPEG - 25.3 ko

Dieudo-Chatillon-Jean Faurisson (avec au milieu un Frédéric Chatillon regardant ses chaussures au moment opportun. Un lacet défait sans doute ?)

Mais la dream-team de Faurisson était ce jour-là passablement renforcée par des « pointures » de la négation, puisque des « célébrités » de renommé internationale telles que Michelle Renouf, Guillaume Nichols et Peter Rushton étaient venus soutenir le vieux professeur.

JPEG - 16.3 ko

Renouf-Nichols-Rushton (les voici tous les 3 dans l’ordre sur la photo,
profitant d’une interruption de séance. DR.)

Comment faire court avec de tels personnages, aux CV si chargés ?

« Lady » Michelle Renouf (puisqu’elle se présente ainsi) est une révisionniste anglo-australienne. Ou plutôt une espèce de porte-parole de la mouvance, voire d’icône. Très proche de l’anglais David Irving [9], elle participa à la conférence de Téhéran en décembre 2006 [10], mais sa principale activité est le soutien aux négationnistes dans leurs démêlés judicaires. En 2007, elle était au côté de son compatriote Peter Rushton lors d’un rassemblement de soutien à Ernst Zündel devant l’ambassade d’Allemagne à Londres [11]. Fin 2008 c’est pour Fredrick Töben [12] qu’elle s’activa. On a pu aussi la voir invitée par le BNP British National Party de Nick Griffin, ou encore au côte de David Duke, un des plus actifs des suprématistes blancs américains. Plus récemment elle produira un film documentaire « Jailing Opinions », film qui fait le point sur les persécutions (n’ayons pas peur des mots) dont ils se disent les victimes, et dans lequel on retrouve en bonne place Robert Faurisson invité de P. Rushton. Distribué via Internet le site du film a pour webmaster le même Peter Rushton, décidément très actif !

JPEG - 76.3 ko

Rushton & Renouf 2007

Peter Rushton donc, en chemise blanche sur la photo du procès, est un sulfureux personnage. Indéniablement issus de l’extrême droite anglaise la plus radicale qui soit, il sera proche un temps du British National Party et de Nick Griffin, avant d’en être exclu pour d’obscure raison. Certains de ses détracteurs le taxant volontiers d’agent provocateur, voir d’espion.

Pourtant, comme toute rumeur, elle laissera des traces et il sera déclaré persona non grata dans certains courants de l’extrême droite anglaise. Cela ne l’empêchera pas de s’intéresser de très prêt à la création du White Nationalist Party, créé début 2000 par des anciens de Combat 18 jugeant trop mou le BNP, où il participera à certains de leurs meetings.

JPEG - 15.4 ko

Peter Rushton

Enfin, au milieu, le dernier de ce trio n’est pas non plus totalement inconnu. Guillaume Fabien Nichols, d’origine américaine mais ayant choisi la nationalité française, est un proche collaborateur du Professeur Faurisson depuis plus d’une dizaine d’années. Il est son traducteur en anglais, mais ayant vécu plusieurs années en Italie il s’est aussi fait le porte parole du professeur dans ce pays, notamment auprès de l’Institut Enrico Mattei de Claudio Moffa [13]. On le soupçonne d’être l’animateur du blog « inofficiel » du Professeur Faurisson.

Mais s’il est vrai que l’on ne peut reprocher à Dieudonné les mauvaises fréquentations de Faurisson, il est évidemment plus que malhonnête de sa part de feindre, comme il le fit à l’audience, l’ignorance des opinions de ses invités !!

Car c’est bien chez lui (du moins dans son théâtre) que tout ce petit monde s’est retrouvé pour fêter les 80 ans du vieux professeur, et comme le montrent ces photos suivantes, il semblerait qu’il soit maintenant bien introduit dans le club des « infréquentables ». Pratique, pour son prochain Zénith, il pourra faire l’économie d’un invité et se remettre le prix directement !!

Mais au vue de sa piètre prestation, on peut se demander si les mêmes répondront à l’appel sans l’implication de Faurisson. Contrairement à ce dernier, Dieudonné n’a en effet pas profité de ce procès pour en faire une tribune pour « la liberté d’expression » ou la « recherche sur la vérité historique » selon la phraséologie révisionniste. Bien au contraire, il s’est obstiné à déclarer qu’il ne connaissait pas le travail de Robert Faurisson. Effectivement peu glorieux.

JPEG - 42 ko

Dieudo & Nichols

JPEG - 36 ko

Guillaume-Fabien Nichols

JPEG - 27.1 ko

Faurisson,Michele Renouf, Blanrue & Dieudo
(soirée d’anniversaire du Professeur à la Main d’Or DR)

Bien entendu, l’oeil averti de nos lecteurs se sera arrêté sur un visage, tout sourire derrière ses amis, et qui avait défrayé la chronique au printemps.

Petit retour en arrière…

Au printemps dernier sort un livre appelé à susciter la polémique. Non pas dans le domaine littéraire puisqu’il est complètement passé sous silence mais, une fois de plus sur Internet, qui joue là son rôle de « média libre » et ouvert à tous. Dès le début, le livre de Paul Eric Blanrue, puisque c’est de lui qu’il s’agit, Sarkozy, Israël et les juifs, fait un véritable buzz selon l’expression à la mode. Vu le titre, et bien que l’auteur prétende se référer à Raymond Aron et son De Gaulle, Israël et les juifs, l’ouvrage est encensé (avant même sa lecture) par pléthore de sites ou blogs politiquement peu sympathiques [14]. On retrouve même ce livre cité en exemple par des certains milieux pro-palestinien qui ces dernier temps, au nom de l’antisionisme sont prêt à de nombreuse compromissions tel que Jean Bricmont (essayiste belge, proche de Michel Collon, et qui trouvera l’éditeur) ou encore la CAPJPO – Europalestine (Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche Orient) qui décide de vendre le livre en question dans la librairie appartenant à sa responsable. Il y figurera d’ailleurs en vitrine. Plus récemment c’est Alain Gresh qui en conseillera la lecture.

Dans cet ouvrage PE Blanrue va prendre toutes les précautions afin que son livre ne soit pas taxé d’écrit antisémite. Consacrant tout un chapitre au terme de « lobby juif » qu’il réfute et au sujet duquel il déclare préférer celui de « réseaux pro-israéliens ». Fort bien ! Tout comme il n’hésitera pas à citer nombre d’intellectuels juifs (Esther Benbassa, Elisabeth Schemla, Théo Klein…) quand ceux-ci émettent des réserves ou critiques à l’égard d’Israël ou d’un dirigeant communautaire trop excessif dans ses déclarations. Allant même jusqu’à dénoncer ce « faux archi connu » qu’est le Protocole de Sages de Sion, ou déclarer stupide « car inexacte » l’idée que tous les juifs de France auraient un point de vue identique.

Mais alors, nous direz-vous, qu’est-ce qui nous gène dans ce livre ??

Tout d’abord son auteur, son parcours et son passé (nous allons y revenir). Mais aussi un sentiment de malaise ressenti à sa lecture, pas « la nausée et les mains sales » dont nous parlait Desproges à propos du journal Minute, non, mais une désagréable impression de déjà vu ou entendu tout de même. Par exemple lorsqu’il parle de la faillite de la « banque juive Lehman Brothers », reprenant un article du site d’information Rue89. En réalité dans la note de bas de page citant la source, il apparaît clairement que Rue89 n’accole pas du tout le terme de « juive » à la banque en question. Or depuis bien longtemps, on sait qui accole systématiquement cette précision, surtout associée à la banque ou aux métiers de la finance. En ferait-on de même avec un coiffeur ?? Ou lorsqu’il tente de nous démontrer qu’il existe bien un « vote juif », prenant pour exemple la consigne de vote sanction contre Valéry Giscard d’Estaing en 1981 émanant du Renouveau Juif [15]. Sa conclusion est alors effarante : « résultat : François Mitterrand élu … Voila bien une résultante notable de l’influence juive en France, avouée, tamponnée et signée… ». Que voilà des déductions bien mal orientées quand on sait que Jacques Chirac a du faire bien plus de mal a VGE que « les juifs » ou « le vote juif ».

Les sources sont tout autant sujettes à caution, puisqu’au milieu de notes provenant de la presse généraliste, on trouve les sites des « pseudo agences de presses alternatives » que sont Novopress des Identitaires ou Altermédia qui en France fut animé par Unité radicale puis Christian Bouchet et des proches avant de finir entre les mais d’une petite équipe membre ou proche de l’ex-RED.

Mais répétons-le, l’auteur, très habilement et malgré quelques ratés, s’est efforcé de lisser son propos, et notre lecture critique doit certainement beaucoup au fait de connaître certains éléments du passé de Blanrue, passé qui est somme toute très clair.

Et quel passé !!

Si il fait souvent référence à ses racines chrétiennes (notamment dans l’interview qu’il accorde le 27 mai à Thierry Meyssan pour le Réseau Voltaire) ce n’est pas anodin. Cela motiva en effet ses premiers engagements à la fin des années 1980 et il fut ainsi le directeur de publication du Bulletin Légitimiste [16], feuille d’information royaliste de la région Lorraine dont le rédacteur en chef adjoint était Thierry Gourlot (cadre du Front National, aujourd’hui responsable du Groupe FN au Conseil Régional de Lorraine, et accessoirement membre de la police ferroviaire de la SNCF, la SUGE [17]), et l’un des principaux collaborateurs Jean-Marie Cuny [18]. Nous vous laissons découvrir le comité de parrainage, il est des plus explicites. On sait aussi que PE Blanrue fit un passage au FN en Moselle durant ces mêmes années (collaborant même à la feuille locale du FN intitulée La Flamme). Disparaissant durant quelques années des milieux activistes, il fonde dans les années 1990 le Cercle Zététique [19] qu’il dirige jusqu’en 2004, un an avant sa disparition. Son successeur à la présidence du cercle, Patrick Berger, créera dans la foulée la Radio Vraiment Libre (RVL), radio qui dès le début ouvrira son antenne à des gens comme Alain Soral ou Alain de Benoist.

Enfin, plus récemment on le retrouve donc au côté de Robert Faurisson lorsque celui-ci fête ses 80 ans chez Dieudonné, certains prétendant même qu’il serait l’initiateur de la petite sauterie, étant un membre actif de la liste de diffusion Résistance Révisionniste [RR]. Le retrouver au procès des deux compères est donc plus que naturel.

JPEG - 21.1 ko

Blanrue au procès Faurisson

Peu étonnant non plus, avec un peu de recul et au vu de ces quelques éléments, de constater que les chroniques de ses livres dans Rivarol (et même une interview) ont été systématiquement écrites par Yvonne Schleiter, soeur du Professeur Faurisson et figure active de la diffusion des idées négationnistes en France. On pense notamment à celle sur son livre Le Monde contre soi – Anthologie des propos contre les Juifs, le judaïsme et le sionisme en 2007 qui est plus qu’enthousiaste

La question se pose maintenant de savoir comment l’ouvrage Sarkozy, Israël et les juifs, au titre et au contenu aussi ambigu, [20] a pu trouver place dans une librairie comme celle de la CAPJPO, librairie qui propose aussi nombre d’ouvrages sur le fascisme ou encore sur la Shoah !! La réponse est simple. Il correspond à une attente, il comble un manque. Le sujet, certes délicat, évoque un problème bien réel : est-il possible d’émettre une critique de la politique menée par Israël sans se faire taxer d’antisémite ? Si on peut trouver ça et là des articles ou tribunes dans la presse traitant de ce sujet, un travail sérieux sur la question reste à entreprendre. Ce qu’a très bien compris PE Blanrue qui a essayé d’occuper le créneau éditorial. Reste, et c’est à nos yeux élémentaire, que cette critique ne peut recevoir le même accueil que si elle émanait d’une personne au parcours politiquement limpide et irréprochable.

Une opposition réelle au sionisme en tant qu’idéologie coloniale et raciste ne peut être celle d’un Dieudonné, d’un Soral ni d’un Blanrue car elle n’est alors que l’un des multiples avatars du vieil antisémitisme européen. Nous persistons à penser que, quelque soit le sujet ou les défis actuels (impérialisme, antisionisme ou autre), le fossé qui nous sépare de l’extrême droite sous toutes ses facettes ne peut et ne doit pas être franchi, au risque d’y perdre toute crédibilité et de servir d’argument à tous ceux qui voudraient ne voir dans le mouvement de soutien à la Palestine qu’une vaste nébuleuse de rouge-brun-vert selon l’expression aujourd’hui consacrée !! [21]

La meilleure illustration de cet état de fait se trouve dans l’agression qu’a subi la libraire Résistance le 3 juillet de cette année. Ce jour-là, 5 jeunes nervis de la Ligue de Défense Juive font irruption dans la librairie, renversant les rayons, déversant de l’huile sur les livres et détruisant les ordinateurs. Quelques jours plus tard, un rassemblement de solidarité a lieu devant la librairie, durant lequel différents intervenants prennent la parole. Apparaît alors un jeune homme à qui Olivia Zemor [22] tend le micro en le présentant comme un avocat venant de Nice. Celui-ci, inconnu jusqu’alors de toutes les associations travaillant sur la Palestine, se lance dans une intervention dans laquelle il évoque la France, la nation, sa tradition de la liberté d’expression, et se fait applaudir en annonçant son projet de pétition demandant la dissolution de la LDJ [23]. Or il ne fallut pas longtemps pour qu’une rumeur enfle sur Internet, associant John Bastardi Daumont, le jeune avocat en question, au nom de Robert Faurisson, le présentant même comme étant son avocat dans le procès à venir et que nous évoquons ci-dessus [24].

Quant on sait que le défenseur habituel de Faurisson, Eric Delcroix, a pris sa retraite il y a quelques mois [25] après 30 ans de bons et loyaux services, que Faurisson a peiné à retrouver un défenseur et que Bastardi Daumont se déclare être l’avocat de Blanrue, l’information pouvait effectivement paraître plus que crédible au vu des liaisons étroites entre Faurisson et Blanrue. Malgré les dénégations et les menaces lancées par certains contre ceux qui reprendraient à leur compte cette rumeur, il est apparu à un certain nombre de militants qu’il n’était guère question de poursuivre un quelconque soutien à la librairie.

Malheureusement, le jour du procès, la rumeur se transformera en réalité, et c’est bel et bien notre jeune avocat qui viendra à la barre défendre son client Robert Faurisson, débutant là sa nouvelle carrière, celle de prétendant au poste de remplaçant d’Eric Delcroix.

Quant à cette pétition, elle sera finalement relayée par des sites peu recommandables, et sa principale conséquence aura été d’occulter le travail entamé par un collectif d’avocats qui tentaient depuis quelques semaines de se constituer en collectif afin de réclamer l’arrêt de l’immunité dont bénéficie les éléments violents de la LDJ ou du Betar.

Ainsi suffit-il d’annoncer son opposition au sionisme, ou d’afficher un soutien à la Palestine pour trouver grâce aux yeux de la CAPJPO ? Il faut croire que oui et dans ce cas précis cela aura vraiment été un méchant coup porté au soutien à la lutte palestinienne.

La conclusion malheureuse de cette affaire est que par manque de vigilance de la part de la CAPJPO (car il serait évidemment très grave d’apprendre que cela résulte d’une décision sciemment réfléchie), on a permis une fois de plus à l’extrême droite de mettre un pied dans la bergerie, ou dans la libraire, en tout cas dans un mouvement de solidarité qui n’a vraiment pas besoin de ce type de torpille politique.

Publié le 30 septembre 2009
 http://reflexes.samizdat.net/spip.p...


Notes :

[1] Tel que celui-ci : « Hitler n’était pas un artiste que je sache !! », lorsqu’il s’indigne qu’un certain Bernard Henri aurait déclaré au sujet de son spectacle que c’était « le plus grand meeting antisémite depuis Hitler ». Malheureusement pour lui, Alain Jakubowicz, avocat de la Licra, prendra le temps de vérifier ces dires. En réalité cette phrase n’est pas de BHL mais de Thierry Jonquet (un patronyme certainement pas assez « juif » pour Dieudonné) et ne concerne pas ce spectacle mais date de 2007.

[2] Un des aspects les plus négatifs de cette fumeuse « liste antisioniste » de la clique Dieudonnesque aura été l’amalgame et la confusion entretenue entre antisionisme et antisémitisme. Les ultras du camp adverse sauteront sur l’occasion. Très rapidement ils lanceront une pétition visant à instaurer un « délit d’antisionisme », comme il en existe pour l’antisémitisme, puisque selon eux : « Etre antisioniste… C’est être révisionniste, négationniste, raciste et antisémite ». Finalement cette demande ne sortira pas du milieu ultra sioniste, et la pétition au bout de quelques mois atteindra péniblement le millier de signatures.

[3] Pseudo think tank soralien comme il le définissait à sa création, et qu’il souhaite maintenant faire évoluer en parti politique, certainement refroidi par l’expérience de la « cohabitation » avec des religieux et autres communautaristes (lui l’apôtre de l’assimilation et de l’intégration) sur les dernières élections. Ne roulant plus non plus pour le FN, il ne lui reste guère comme avenir politique de transformer son courant en parti. Mais pour quel résultat ? Seuls, Soral et ses maigres troupes n’ont que peu de chance de dépasser le score de la Liste Antisioniste, surtout sur des élections nationales.

[4] Pour la petite histoire Les Productions de la Plume (certainement tirée du très beau prénom de la petite dernière de la famille Dieudo : Plume, vous savez celle sur qui la fée Carabosse se pencha et décréta qu’elle aurait un très mauvais parrain), se sont créées en début d’année pour contrer les interdictions de salle de plus en plus fréquentes que subissait Dieudo. La boite de production avait eu l’idée ingénieuse de présenter cela sous la forme de « conférence » sur la liberté d’expression, avec bien sur comme invité vedette Dieudonné. Pas si bête, cela aurait peut-être pu marcher si la gérante n’avait pas été la compagne de Dieudo, Noémie Montagne. La manoeuvre fût un peu trop grossière et ne fonctionnera pas si bien que cela.

[5] Une fois de plus, il est amusant (ou navrant) de constater que dans chaque camp on reprend les mêmes arguments, tout cela manque cruellement d’originalité

[6] Association dont la trésorière est Maria Poumier, et la présidente Ginette Skandrani , prenant ainsi la place de Jean Brière (qui lui aussi fût exclu des Verts début 90 pour avoir collaboré à la revue d’obédience nationaliste-révolutionnaire Nationalisme & République, revue dirigée par Michel Schneider, actuellement animateur du site Tout Sauf Sarkozy, et où l’on trouvait les signatures de Roger Garaudy, Bernard Notin, Christian Bouchet, Jean Thiriard …)

[7] Pour ces 2 là, nous n’avons que déjà trop écrit et nous vous renvoyons aux précédents articles

[8] Le révisionnisme étant une affaire de famille chez les Faurisson, c’est tout naturellement qu’ils se rendront ensemble à la conférence de Téhéran en 2006. Ici sagement assis dans le bus, attendant leur gentil G.O.

JPEG - 71.5 ko

Faurisson tour2006

[9] David Irving, qui n’est pourtant pas un inconnu, vient de réussir un très beau coup pour la « cause ». Le quotidien espagnol El Mundo vient de l’interview à l’occasion du 70e anniversaire du début de la Seconde guerre mondiale (sic !). Par soucis d’équité sans doute, le journal ouvrira aussi ses colonnes au président du mémorial Yad Vashem de Jérusalem, Avner Shalev. Triste illustration de ce que certains appellent « Une minute pour Hitler, une minute pour les juifs ! ».

[10] Ici avec Robert Faurisson et des membres de Natureï Karta

JPEG - 71.6 ko

[11] Ernst Zündel, négationniste germano-canadien, proche des milieux néo-nazis américain a été condamné en 2007 en Allemagne à 5 ans d’emprisonnement pour négation de la Shoah

[12] Fredrick Töben est un négationniste australien, directeur de l’Adélaïde Institute, principale plate-forme de la mouvance sur Internet. Il fût le 1e octobre 2008 interpellé à Londres suite à un mandat d’arrêt européen à la demande de l’Allemagne, c’est durant ces quelques semaines d’emprisonnement que M. Renouf organisera une campagne de soutien.

[13] Dirigé par Claudio Moffa, un universitaire se réclamant du marxisme et qui refuse l’étiquette de négationniste, l’Institut organise des colloques et formations sur le Proche et Moyen-Orient avec des intervenants aussi peu partisans que Serge Thion, Robert Faurisson ou encore Israël Shamir. En 2007 Claudio Moffa lancera un appel contre les condamnations que subissent les négationnistes (en citant les exemples de Faurisson, Irving ou Zündel) après l’interdiction faite à Faurisson de venir s’exprimer à l’Université de Teramo (où travaille Moffa). Dans les signataires de l’appel nous retrouverons notre traducteur Guillaume Nichols, l’éditeur de Faurisson en Italie Claudio Mutti, feu Serge de Becketch de Radio-Courtoisie, et plus surprenant car généralement plus discrète que cela Mme Yvonne Schleiter, ardente défenseuse de son frère Robert Faurisson. Récemment Claudio Moffa était en France pour une conférence sur la liberté d’expression organisé par … par … (s’en est presque trop facile des fois !) … l’association Entre la Plume et l’Enclume de Ginette Skandrani et Maria Poumier. Les mêmes l’inviteront 2 mois plus tard pour parler du « triomphe de Garaudy ».

[14] A peine sorti, sa première interview sera pour Thierry Meyssan et son Réseau Voltaire, et qui distribuera l’ouvrage. Tout comme Jean Plantin (éditeur révisionniste) qui le mettra dès le mois de juin à son catalogue, pour un ouvrage sorti courant mai, on peut supposer qu’il était annoncé et attendu dans certains milieux

[15] Bête noire de l’extrême droite dans les années 70-80 (comme par exemple dans le Choc du Mois d’Octobre 1988 sous la plume de Bruno Larebière) le Renouveau Juif sous la houlette de Henri Hajdenberg si il existait encore aujourd’hui serait très certainement classé à droite du Crif, ce qui n’est pas peu dire.

[16] Jean-Yves Camus et René Monzat « Les droites nationales et radicales en France » p304, Presses Universitaires de Lyon 1992 :

JPEG - 45.7 ko

[17] interview de Thierry Gourlot pour Nations Presse Info le 1e octobre 2008

[18] voir sa bio là :

http://reflexes.samizdat.net/spip.p...

[19] « La Zététique se présente comme une méthode de recherche fondée sur le doute et la vérification des informations » selon la définition qu’en fait l’Observation Zététique qui regroupe différents chercheurs et universitaires. Mais bizarrement l’Observatoire tient à se démarquer du cercle fondé par PE Blanrue, et apporte la précision suivante : « Reste à citer la première association du genre, le Cercle zététique, créée en 1994 à Metz, puis transféré à Paris, jusqu’à sa dissolution en 2005. Suite à différents événements d’ordre associatif et politique, l’Observatoire zététique ne revendique aucun lien avec cette défunte association, ni avec ses anciens membres depuis le printemps 2005 » ?

[20] A sa sortie en 2007 certains craignaient une possible double lecture de l’ouvrage, cette compilation de citations pouvant faire le bonheur de plus d’un antisémite en manque de vocabulaire. Extrapolation et mauvaise foi ??

[21] Expression chère à Alexandre Del Valle, et que Roger Cukierman, président du Crif, avait repris bien volontiers lors du dîner annuel du CRIF en janvier 2003

[22] responsable de la CAPJPO

[23] Nous ne nous étendrons pas sur le fond. On sait que les dissolutions et autres interdictions ne règlent rien et nous y sommes hostiles par principe. Le meilleur exemple restant la dissolution d’Unité Radicale, qui a donné naissance au Bloc Identitaire. Et concernant ce cas précis, rappelons que la LDJ s’est « auto-dissoute » sur décision de son président et de son trésorier réunis en assemblée générale le 11 juin 2003 !!

[24] tout d’abord relayé par le site de la LDJ, cette page sera supprimée dès le lendemain. Ce qui est pour le moins étrange tant cela apparaissait comme une véritable « torpille » pour la LDJ, prouvant ainsi les collusions entre révisionnistes et mouvement « pro-pal » qu’ils se plaisent à voir partout. Nous apprendrons par la suite que c’est par crainte d’un procès en diffamation que la LDJ retirera le texte du site.

[25] Laissant ainsi bien seul ce pôvre Professeur. Selon sa soeur Yvonne, c’est cette retraite qui aurait empêché Faurisson de faire appel de sa condamnation dans le procès qui l’opposait à Robert Badinter (texte repris sur le site de Entre la Plume et l’Enclume, mais est-il besoin de le préciser encore ?!)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 09h30

merci pour ce remarquable article !



Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 12h49 - Posté par (k)G.B.

J’ai envie de pleurer ...

(k)G.B.



Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 14h14 - Posté par

Moi aussi, j’ai envie de pleurer. Mais de rage !!!

Pas à cause de Dieudonné et consorts, mais en raison des amalgames douteux de l’article qui à travers des réalités douloureuses incontournables, (Le négationisme et le racisme des Faurissons et autres), balance à tout va sur les organisations de défense des Palestiniens, ou sur des gens comme Michel Collon qui font un travail de contre-désinformation hors du commun.

Pour mon compte, on ne peut mettre un Dieudonné, qui est à mon avis simplement un mec faible politiquement qui est parti en c..es face aux agressions qu’il a subies médiatiquement, et un David Irving, ou un Faurisson, qui ont fait depuis longtemps leur fond de commerce du racisme antijuif. (Vous m’excuserez mais je ne peux employer le mot "antisémitisme" pour qualifier quelque chose qui peut aussi bien relater l’épuration ethnique, la Nakba, et l’assassinat des Palestiniens par les Sionistes, que celle des Juifs par les Nazis, la Shoa. Les deux étant des "Sémites" et les Palestiniens peut-être plus que les Juifs".

D’ailleurs je me pose aussi la question si tout ce bataclan n’est pas monté par les Sionistes pour s’en sortir à chaque fois qu’ils sont en difficulté face à l’opinion qui commence à douter de leur sincérité. Et vous remarquerez bien que j’ai dit "Sionistes", pas "Juifs".

A chaque fois que ça va mal pour les Sionistes ou l’"état" israélien, ces mecs ressortent comme des diables de la boîte. Ca me rappelle un certain Le Pen que le Pouvoir en place, de gauche ou de droite, nous ressortait chaque fois qu’il fallait faire l’Union sacrée et ne pas aller vers des extrémités plus révolutionnaires qui le gênait.

Donc leur "cour des miracles" peuvent se la carrer ou je pense. C’est pas ça qui me fera perdre mes repères pour distinguer les assassins des victimes.

G.L.


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 15h55 - Posté par (k)G.B.

Reflexes n’a carrément rien à voir avec les sionistes. C’est une orga antifa qui lutte contre tous les fascismes et tous les fascistes, sionistes compris, LDJ incluse. Je sais de quoi je parle, pour le coup.

Et crois-moi, G.L., que je suis aussi bien placé pour être dégoûté par ces passerelles qui se font entre l’extrême droite et certains mouvements de gauche ou d’extrême gauche, même si dans le cas qui nous intéresse, ce n’est pas volontaire.

A un moment donné, il faut arrêter de tout justifier. Le combat contre le racisme et l’apartheid pratiqués par l’Etat d’Israël ne peut pas passer par des alliances avec des fascistes ! Il ne peut pas se fourvoyer au point de pouvoir être confondu avec un combat contre les juifs.

Pour ma part, je refuse et je refuserai toujours toute alliance officielle, officieuse, passive ou tacite ou que sais-je avec des Soraliens, des Dieudonnistes, des fascistes, des racistes. Et j’entends bien défendre bec et ongles ce point de vue au sein de l’asso dans laquelle je milite et qui est directement visée ici (même si pour l’instant j’ai pris un peu de recul).

Je ne comprends pas pourquoi, quand il s’agit de confondre l’adversaire, toute enquête visant à faire des rapprochements entre des acteurs serait légitime, et lorsqu’il s’agit d’adresser une critique à nos amis, la même méthode ne serait pas valable.

Relisez les bouquins David Ray Griffin sur le 11.09, les ouvrages de Chomsky sur le pouvoir, les bouquins de Michel Collon, le best seller de Naomi Klein etc ... les arguments utilisés, et que je reprends quand je les cite, sont du même ordre qu’ici : un tel a fait cela, bosse avec truc, qui est patron de ceci, qui est au parti machin.

Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Je refuse de fermer les yeux sous prétexte que j’ai envie de pleurer quand je vois !

Oui, j’ai la rage, j’ai mal, j’ai la nausée, et ça me bouffe, ça m’a coûté cher de dire ce que je pensais, et je ne vais pas la fermer pour autant.

Je suis contre TOUS les fascismes, toutes les extrêmes droites, même si ça doit affaiblir temporairement un combat, une lutte, ce n’est qu’ainsi que nous pouvons proposer, agir et construire quelque chose de façon crédible !

NO PASARAN !

(k)G.B.


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 21h37 - Posté par Patrice Bardet

Je n’aime ni la chasse aux sorcières, ni la censure, encore moins les autodafés prônés par certains.
Concernant Blanrue et son livre, pour mettre les point sur les I, je suis troublé par les photos
indéniablement, ses fréquentations affichées sont d’extrême droite
Il n’y a aucune excuse possible
Je n’ai toujours pas lu son livre, et je fais confiance au jugement d’Alain Gresh sur le contenu
Mais Blanrue est de l’engence du milieu qu’il faut combattre
Je suis assez consterné d’avoir pris sa défense à propos de son livre et de sa censure

On aura été bon nombre à avoir été roulés dans la farine


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
1er octobre 2009 - 22h50 - Posté par

Relisez les bouquins David Ray Griffin sur le 11.09, les ouvrages de Chomsky sur le pouvoir, les bouquins de Michel Collon, le best seller de Naomi Klein etc ...

Perso je les ai TOUS lus. Et si je peux dire que personne n’est parfait, y en a qui sont plus "imparfaits" que d’autres.

Mais ils ont le mérite d’exister dans un monde ou les médias mainstreams et la pensée dominante couvrent toute tentative d’alternance de pensée.

Parce que vois-tu, si je déteste le Fascisme, ce que je déteste par dessus tout c’est le Totalitarisme qu’on trouve dans les prétendues formes de "Démocraties" ou nous vivons.

Parce que le Fascisme, c’est clair et net. La "Démocratie" falsifiée" c’est beaucoup plus dur à décoder.

Mais ou je veux en venir c’est sur l’art des amalgames.

C’est la mode en ce moment. Des interprétations biaisées du Pacte Germano-soviétique menant à assimiler Communisme et Nazisme, aux accusations d’antisémitisme envers Chavez sous prétexte de ses relations avec l’Iran, (Y en a qui préfèreraient peut-être qu’il fasse comme Uribe avec les USA), et des milliers d’autres cas.

Or personne ne me fera prendre fait et cause pour des assassins de masse qui assassinent réellement, sous prétexte que d’autres assassins, ou supposés tels voudraient leur faire la peau virtuellement. Ou qu’ils ont assassiné réellement il y a 60 ans.

En France le vrai danger actuellement c’est bien le Fascisme. mais pas celui qu’on croit. Pas celui folklorique et pitoyable des Faurisson, Le Pen et consorts. Le vrai Fascisme, c’est celui des Néo-cons sarkoziens et de leurs alliés Sionistes.

Celui qui veut faire taire les victimes en confisquant leurs propres valeurs à son bénéfice. De Guy Moquet, aux victimes mortes ou vives des Camps de la Mort. Dont mon papa faisait partie, dois-je le rappeler.

Cependant MOI, ce qui m’interpelle c’est pas seulement le sujet traité. Non, c’est le MOMENT ou brusquement il ressort.

Et ce moment c’est le moment ou le Sionisme et ses alliés américains se trouvent dans l’impasse. Ou leur cote est au plus bas. Ou ils préparent une guerre qu’ils n’arrivent pas à assumer seuls et qu’il veulent nous revendre.

Quoi de mieux qu’une bonne giclée d’"Antisémitisme" pour rameuter le Peuple à la rescousse.

Il faut aussi pour comprendre ma réaction, comprendre aussi que même si je suis un passionné, plus de 40 années de presse "communiste", et de militantisme "raisonné", m’ont appris à NE JAMAIS personnaliser les problèmes.

A étudier, et à toujours prendre du recul pour voir la situation dans son ensemble.

Ca n’a pas toujours été le cas, mais j’ai fait mon come-back et on ne me prend plus à ce jeu.

Alors c’est vrai. Parfois j’ai envie de pleurer. Mais c’est lorsque je vois comment on continue à manipuler le troupeau, et le manque de réaction de ceux qui devraient apporter sans concessions leur connaissance aux masses pour qu’elles voient et lisent à travers le rideau de fumée orwellien.

Pace è Salute.

G.L.


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
2 octobre 2009 - 15h34 - Posté par (k)G.B.

Le combat communiste ne souffre aucune, je dis bien aucune compromission avec des gens comme Dieudonné, Soral, Faurisson et compagnie.

Dénoncer les passerelles qui mènent jusqu’à ces tristes sires, c’est un strict minimum. Refuser de les dénoncer, c’est non seulement une erreur stratégique à long terme, mais aussi une grave erreur idéologique.

(k)G.B.


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
5 octobre 2009 - 05h51 - Posté par

Personellement je comprend pas qu’on ai à choisir un ordre de priorité entre combattre l’ultra-liberalisme imperialiste ou l’extème droite fasciste.
En tant que communistes vous devriez connaitre les analyses marxistes du fascisme qui démontrent que, aussi opposés qu’ils peuvent paraitre, la bourgeoisie liberale (de nos jour majritairement pro-sioniste) et les groupes fascistes (dont une partie se lance dans la solidarité avec le peuple palestinien autour du bounty Dieudonné) travaillent ensemble, pour le même système...

Je m’explique : ça fait des années que les groupes pro-sionistes essayent de faire tomber toute critique du sionisme sous le coup des lois contre le racisme et le négationnisme, ça fait des années qu’ils insultent tous les militants pro-palestiniens d’antisémites et de négationistes, ça fait des années qu’ils parlent des "rouges-verts-bruns" pro-palestienen... En gros que des mensonges et des phantasmes grossiers qui ne correspondent en rien à la réalité du combat pro-palestinien jusqu’à ce que...

...jusqu’à ce que dieudo se pointe, fasse une O.P.A. sur le therme "antisioniste", s’allie avec les differentes famille de l’extrème droite antisémite sur sa liste "anti sioniste" et copine avec les plus grandes figures du négationnisme français :
 Les Nationalistes Révolutionnaires/Terceristes avec Soral, Bouchet etc...
 Les catho intégristes anti dreyfusard, vichystes et nostalgiques de l’Algerie française du Renouveau Français
 les négationnistes avec Faurisson, Skandrani etc...

Même s’il nous a tous fait rigoler dans le passé aujourdhui faut regarder les chose en face :
Antisionisme=antisémitisme=négationnisme ? les sionistes l’ont révé, Dieudo l’a fait !

Si j’étais complotiste je dirais que cette Fadela Amara de l’extrème droite travaille pour le mossad !

"Contro il fascismo, non un passo in dietro..."


Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !
24 mars 2010 - 22h49 - Posté par raff

Je crois que pour une vrai révolution culturelle, structurelle et idéologique il faudrait que l’on désaprenne toutes les falsifications et mensonges que l’ennemi a fait pleuvoir sur nos tête depuis un petit bout de temps. L’ennemi, on pourrait le désigner ainsi : les détenteurs du Grand Capital et les minorités agissantes qui contrôlent le désordre mondialiste marchand : 1 les grands patrons et les gros industriels : ces patrons de multinationales gèrent principalement le système productif impliquant l’extraction des matières premières, la transformation des produits, les transports de marchandises et de produits bruts (oléoducs), les grandes constructions... 2 le milieu de la haute finance gère le contrôle monétaire, tiens par les couilles tous les états grâce au système de la dette, spécule sur les efforts de millions de travailleurs, crée de la richesse à partir de rien (richesse qui sera ensuite siphonnée par des traders, souvent fils de bourgeois ou de hauts bourgeois) enfin quoique je ne sais pas si cette richesse siphonnée ne provient pas plutôt des agios ou autres multiples frais que ces escrocs tolérés nous siphonnent à nous 3 les lobbys ou groupes de pressions qui servent les intérêts de grosses entreprises (pression du complexe militaro-industriel, les lobbys pharmaceutiques, les intérêts d’un état si besoin (c’est plus rare)) Pressions exercées soit sur des politiques afin qu’ils prennent les décisions qu’il faut, soit sur des journalistes afin qu’ils livrent les informations qu’il faut (vu que la plupart des informations proviennent de quelques agences de presse, ça doit pas être si dur que ça.

Les politiques représentent la première courroie de transmission, les journalistes la seconde.. La machine dérégulée du Grand Marché libre commande ensuite sur les idées de tous ces pseudo philosophes et pseudo intellectuels à la noix qui n’ont qu’un but : nous montrer la merde dans le champ pour nous faire croire que c’est ça le problème et pour que nous ne nous attaquions pas à la machine qui, juste derrière, est en train de traire notre propre jus..

Contre eux : les pauvres, les prolétaires, les lumpen-prolétaires, les égarés, les désenchantés de tous bords, ceux qui travaillent dans le tertiaire, les fonctionnaires, les gens de bonne volonté, les déclassés de la bourgeoisie, ceux des professions libérales qui n’ont pas un esprit de collabo, les petits cadres qui ont encore un cerveau, les paysans et ceux qui veulent se joindre à nous.. Mais comment les rassembler ???

C’est juste un schéma.. des courroies de transmission il y en a d’autres que les politiques les journaleux et les intellectuels (fuiiit fuiiit) et bien d’autres..
Je ne veux pas dire par là que toutes les informations sont fausses et que toute la production est aux mains de multinationales (on serait foutus sinon, je serais même pas là à écrire ce message) mais pour changer les choses le temps presse. Frapper sur des courroies ne sert pas à grand chose, ça se change une courroie.. ou sinon il faudrait des actions conjointes.. Frapper en haut de la pyramide ou se détourner d’elle pour construire la notre à l’envers..

Pour l’action directe, pour le dialogue constructif et pour les réconciliations.. On ne changera l’état dans lequel on se trouve ni en achetant des Nike ni en se disputant sur la couleur de nos chaussures..
Il faut boycotter tout ce qui est légitimement boycottable.. Dans une société gouvernée par la démocratie il faut voter intelligent.. Dans une société dominée par l’argent il faut acheter intelligent.. Et il faut tendre la main à ceux qui tombent et à ceux qui souffrent.. échanger sans monnaie..

Nique l’extrême droite, la vraie, celle qui se trouve au dessus de nos têtes !





Paysâmes actualités – terre empoisonnée - résiste
dimanche 22 - 21h06
de : Plouquistan
Fou mais vrai : la police poursuit un manifestant pour « jet de feuilles d’origine végétale »
dimanche 22 - 15h58
de : Grégoire Souchay
Le PCF hausse le ton contre Mélenchon
dimanche 22 - 12h46
de : Tristan Quinault-Maupoil
3 commentaires
Comment ne pas soutenir la population Catalane
dimanche 22 - 11h31
de : Jean Naideux
Le Conseil constitutionnel invalide le référendum d’entreprise
samedi 21 - 14h01
A propos d’orages et de boussoles
vendredi 20 - 18h16
de : Paroles Libres
Existrans - Face à la transphobie : organisons la résistance !
vendredi 20 - 18h10
de : Relations extérieures de la CGA
Sinutra, le lait caille !
vendredi 20 - 01h48
de : Carland
Quand Charlie-Hebdo déconne.
jeudi 19 - 18h05
de : L’iena rabbioso
VIE ET MORT DU CHE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 19 - 10h07
de : Hdm
Ibiza, Bali ou Les Maldives ? Et toi où pars-tu avec ton chômage ?
jeudi 19 - 09h16
1 commentaire
EMILIANO ZAPATA
jeudi 19 - 08h13
de : Ernest London
Le franco-gabonais Jann Halexander en concert ’A vous dirais-je’ au Gouvernail 3 et 4 novembre 2017
mercredi 18 - 20h35
de : Bruno
Pétrograd rouge
mercredi 18 - 19h06
de : Bernard
CAMPAGNE BDS FRANCE
mercredi 18 - 09h16
de : jean 1
Le psy
mercredi 18 - 02h27
de : Caarland
1 commentaire
Spectacle ’CLAIR DE LUNE’ 3/02/2018 au Café de la Danse, avec Tita Nzebi
mercredi 18 - 01h17
de : Bruno
LA BATAILLE DE PARIS - 17 octobre 1961
mardi 17 - 22h13
de : Ernest London
MACRON, Le « PETIT TELEGRAPHISTE » ET FIER DE L’ETRE, de FRAU MERKEL
mardi 17 - 10h11
de : Floreal
Lettre ouverte d’un apprenti au Président de la République
mardi 17 - 09h02
de : Un apprenti
2 commentaires
Communiqué conjoint des syndicats de l’éducation CGT, CNT et Sud sur les arrestations et les humiliations subies par deu
mardi 17 - 07h38
de : jean 1
1 commentaire
Interview d’Eric Beynel (Solidaires) : « Nous sommes dans la construction d’un appel unitaire en novembre. »
lundi 16 - 18h37
1 commentaire
Manifestation des victimes de l’amiante
lundi 16 - 15h38
de : blanval
NOUS NE FERONS PAS MARCHE ARRIÈRE - Lutte contre la frontière franco-italienne à Vintimille
lundi 16 - 11h46
de : Ernest London
Socialisons l’espace économique !
dimanche 15 - 22h19
de : LE BRIS RENE
Soutenons le combat de Georges Abdallah !
dimanche 15 - 21h33
de : [Tien/1] Bagnolet
Retour vers le passé
dimanche 15 - 11h21
de : Irae
CGT : syndicat nucléaire.
samedi 14 - 23h29
de : L’iena rabbioso
5 commentaires
Objet de luxe 1 santé zéro
samedi 14 - 12h22
de : Irae
1 commentaire
LES PRÉDATEURS DU BÉTON : Enquête sur la multinationale Vinci
samedi 14 - 07h11
de : Ernest London
Ordonnances Macron Mobilisons nous le 19 octobre !!
vendredi 13 - 12h47
de : La CGT
2 commentaires
Ne jamais lâcher le fil de l’eau
vendredi 13 - 11h18
de : Jean-Luc Mélenchon
Pourquoi le drapeau européen est-il bleu avec 12 étoiles dorées en cercle ?
vendredi 13 - 11h13
de : Philippe Vandel
3 commentaires
Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de son mari
vendredi 13 - 11h09
de : Étienne Girard
Pétition : Procès en appel de Frédéric (4 mois ferme en 1ère instance)
vendredi 13 - 10h44
Le Média appartiendra à ses « socios »… c’est-à-dire nous !
vendredi 13 - 01h45
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
Les médicaments génériques, c’est de la merde. Preuve par le lévothyrox
vendredi 13 - 00h47
de : André
Encore un suicide d’un camarade Goodyear, le 16ème... FAUT QUE CELA CESSE .....
jeudi 12 - 23h40
de : Mickael Wamen
5 commentaires
François Fillon placé sous le statut de témoin assisté pour "escroquerie aggravée" dans le PenelopeGate
jeudi 12 - 22h16
VIDÉO - Cattenom : des militants de Greenpeace ont pénétré tôt ce matin dans l’enceinte de la centrale nucléaire
jeudi 12 - 22h07
de : Thomas Jeangeorge
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La question est de savoir dans quels cas et jusqu'à quel point nous sommes obligés d'obéir à un système injuste. John Rawls
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite