Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Après le 21 janvier....
de : contribution FSC, photos Patrice Bardet
dimanche 24 janvier 2010 - 13h38 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires

La journée d’action dans la Fonction Publique n’est bien sûr pas l’échec proclamé par le gouvernement et les médias aux ordres.

Dans l’Education Nationale notamment, le nombre de grévistes dépasse, et de loin, les 15 % annoncés par le Ministère qui prend en compte dans son calcul l’ensemble des personnels (incluant les congés maladie, maternité, les profs ne travaillant pas le jeudi...).

Pour autant, la mobilisation a semblé dans certains endroits en demi-teinte face aux attaques menées contre la Fonction Publique et les services publics, sous pilotage patronal et européen, par un gouvernement Sarkozy qui n’est rien d’autre que le syndic des intérêts des grands groupes capitalistes du CAC 40 : casse de l’Education Nationale, de la Maternelle à l’Université, casse de l’Hôpital public, suppressions d’emplois par centaines de milliers, privatisations et démantèlement des services et entreprises publics (Poste, Edf, SNCF, équipement...), bas salaires et baisse du pouvoir d’achat, précarité et attaques contre les statuts, souffrance au travail,...

Ce n’est pourtant pas le mécontentement ou la combativité qui manquent chez les personnels de la Fonction Publique : leur présence massive aux côtés des travailleurs du privé en janvier et mars 2009, les remontées des salles des profs ou des réunions syndicales témoignent de leur conscience de la situation et de la gravité de l’attaque subie. Mais ce qui s’impose aussi progressivement, après des années de défaites de mouvements puissants mais isolés secteur par secteur (retraites FP en 2003, régimes spéciaux SNCF en 2007, mouvements des universités en 2009...), c’est le sentiment que les journées d’action, répétées 3 ou 4 fois par an, ne sont d’aucune utilité contre un pouvoir qui mène une véritable guerre de classe contre le monde du travail. Et que les nécessaires mobilisations sectorielles doivent de toute urgence s’inscrire dans le cadre de la préparation d’une mobilisation générale public/privé qui ne serait qu’une réponse logique à ce que les travailleurs subissent tous ensemble.

Le problème est que cette perspective ne trouve aucun point d’appui auprès de ceux qui seraient pourtant sensés la porter : tandis que B. Thibault persiste à « ne pas vouloir bloquer le pays » et que Chérèque « refuse de globaliser les luttes », personne n’a oublié la trahison de ce dernier en 2003 en plein mouvement sur les retraites, les « négociations » du premier avec le gouvernement en 2007 dans le dos des cheminots ou l’attentisme délibéré des deux lors du premier semestre 2009.

Mais la dégradation continue des conditions de travail et de vie de l’immense majorité du peuple de France va continuer d’entraîner des mobilisations et des luttes. D’ores et déjà sont annoncés :
 le 26 Janvier, grève nationale des infirmières et des personnels de soin contre les ordres professionnels,
 le 30 janvier, manifestationnationale pour l’éducation à Paris,
 le 3 février, journée nationale de grève à la SNCF,
 le 4 février, journée pour la défense de l’emploi industriel dans le Nord,

...

L’enjeu majeur est de faire converger toutes ces mobilisations contre le pouvoir du grand capital qui a décidé d’effacer les acquis du peuple arrachés par ses luttes, et en particulier ceux nés de la Résistance et du CNR (retraites, sécu, Fonction publique...).

Il y a dans ce programme de casse à la fois l’esprit de revanche de ceux qui ont dû faire profil bas au sortir de la Collaboration et le même mépris de classe que celui qu’on pouvait trouver à Versailles en 1789. Tandis que la noblesse d’Ancien régime conseillait aux pauvres de manger de la brioche s’ils ne trouvaient pas de pain, l’aristocratie d’aujourd’hui, celle de l’Argent comme la dénonçait déjà Robespierre, explique désormais aux salariés du privé et du public usés par l’exploitation et la souffrance au travail, à la jeunesse populaire au chômage, aux plus de 50 ans virés comme des malpropres, aux 8 millions de travailleurs pauvres qui n’ont que les restos du cœur ou le secours populaire pour se nourrir, aux millions d’ouvriers du bâtiment, des travaux publics, de la sidérurgie ou de la métallurgie qui pour l’essentiel après avoir respiré l’amiante pendant 30 ans ne touchent même pas leur première retraite, qu’il faut travailler plus longtemps !

TRAVAILLEURS ENSEIGNANTS ETUDIANTS PAYSANS : NE COMPTEZ QUE SUR VOUS

Les états-majors du syndicalisme rassemblé au sommet qui ont pris l’habitude d’user leurs fonds de culotte sur les fauteuils de l’Élysée et du Medef ont montré en 2009 qu’ils n’étaient pas pour livrer bataille, et leur patron à la Confédération Européenne des Syndicats, J. Monks, définit leur mot d’ordre : « sauver le capitalisme de lui-même ». Il faut l’admettre, leur mission a pour l’instant réussi tandis que les profits et les subventions coulent à flot sur la Bourse et dans les Conseils d’Administration des groupes du CAC 40.

Dans le même temps, le PS lâche une nouvelle fois les intérêts populaires et se rappelle que Jospin et Chirac signaient en se repassant le même stylo, en mars 2002 au sommet de Barcelone, les accords planifiant le recul de 5 ans de l’âge de la retraite en Europe.Il est vrai que les socialistes européens gèrent l’Europe de Lisbonne, l’OMC, le FMI...

L’HEURE EST AU COMBAT

Nous ne nous laisserons pas piller ni la France devenir un pays sous-développé.

Contre le pouvoir des grands groupes capitalistes et le syndicalisme d’accompagnement qui mène le monde du travail de défaite en défaite par le refus de construire ou même d’évoquer l’affrontement de classe, construisons la seule unité qui vaille pour les travailleurs : l’unité d’action à partir des luttes et des revendications de la base (défense des services publics et de la protection sociale (sécu, retraites), défense de l’emploi et « Produire en France », augmentation des salaires et des pensions, défense des droits syndicaux et des libertés démocratiques). Allons partout où c’est possible, dans les communes ou les départements, vers la constitution de collectifs intersyndicaux et interpro de lutte, de fronts syndicaux de classe locaux, soutenant les différentes luttes et partant d’elles pour construire à partir de la base le « tous ensemble en même temps », seul capable d’imposer le rapport de force victorieux contre ce gouvernement de casseurs. Comme en 36, en 45 ou en 68.

FSC, 23 janvier 2010


quelques photos de la manifestation de Lille

JPEG - 158.8 ko
JPEG - 172.5 ko
JPEG - 175.8 ko
JPEG - 171.2 ko
JPEG - 157.5 ko
JPEG - 168.9 ko
JPEG - 162.6 ko
JPEG - 189 ko
JPEG - 32.8 ko
JPEG - 167.5 ko
JPEG - 159 ko
JPEG - 170.3 ko
JPEG - 159.5 ko
JPEG - 151.7 ko
JPEG - 154.5 ko
JPEG - 142.9 ko
JPEG - 176.4 ko
JPEG - 136.9 ko
JPEG - 156.8 ko
JPEG - 187.1 ko
JPEG - 177.7 ko

recomposition syndicale : très peu nombreux, les jaunes se regroupent

JPEG - 158.3 ko
JPEG - 151.2 ko

Méricourt en grève ! (tous...sauf 3)

JPEG - 171 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 14h14

Aprés le 21 janvier , RIEN,... comme d’habitude.

Patrice, arrête de t’illusionner. Tant que nous resterons sur les problématiques de mobilisations telles qu’elles sont aujourd’hui,... il ne se passera rien. Tu es honnête, j’en suis sûr, mais profondément naïf.

Ça fait la nième fois + 1 que l’on nous fait le coup de "Ça y est, ça démarre "... photos à l’appui. Ça ne marche plus !

Il nous faut dépasser ces structures pourries et vermoulues que sont les syndicats et les partis politiques traditionnels (y compris l’extrême gauche complètement intégrée).

Phil GERBIER (Toulouse)



Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 14h37 - Posté par Patrice Bardet

@Phil,

je ne suis pas particulièrement naïf, et certes pas à penser "ça y est, ça redémarre".
Il ne me semble pas non plus cautionner particulièrement l’attitude de la confédération CGT, ni d’aucun parti

Mais néanmoins, il faut être dans les luttes autant que faire se peut, au moins avec les camarades qui veulent se battre. C’est le cas de ceux qui manifestent, non ? ceux là, par les photos, j’essaie de leur rendre (un peu) hommage

Oui pour dépasser nos organisations, mais concrètement ? se débarrasser des organisation ouvrières n’est pas une solution : on finit inéluctablement par baisser les bras et jacter sur son clavier ; il faudrait imposer aux bureaucraties ouvrières de mettre en œuvre la lutte commune : je n’ai pas la recette miracle, et seul je ne pense pas que ce soit possible, ni dans un groupuscule.


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 15h56 - Posté par

Oui Patrice je connais ton indépendance d’esprit à l’égard des organisations politiques et syndicales, mais tu es encore très imprégné de cette conception qui fait croire qu’en dehors d’elles il n’y a pas de salut ! On ne se défait pas de sa culture politique comme ça ! Moi aussi il m’a fallu du temps pour m’en dégager. Pourtant ce n’est qu’à ce prix que nous y arriverons.

Les "camarades qui veulent de battre", comme tu dis, se perdent en vaines actions, et tu le sais bien. c’est bien sûr avec eux qu’il faut construire autre chose en rupture avec l’ancien... C’est ainsi que se fait l’Histoire.


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 16h32 - Posté par BOU 91

tous pourris sauf moi , vous faites le jeu de ceux que vous dites combattre ! vous vous auto alimentez sinon sans cela pas d’existence. il est plus facile de critiquer que de prendre des responsabilités. vous découragez les bonnes volontés. chiche prenez leur place et montrez nous ce que vous êtes capables
soit c’est mieux , alors bravo, soit c’est encore plus le "bordel" les riches encore plus riches et les pauvres........
pour ma modeste part je participe à un collectif de soutien aux travailleurs sans droit
suis syndiqué et n’accepte pas la société que l’on m’impose. toutefois cela ne m’autorise pas "d’insulter " ceux qui occupent des postes de responsabilité puisque je n’envisage et ne peux pour x raisons les remplacer. et puis pourquoi " le peuple " ne bouge t il pas ?
BOU 91


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 16h38 - Posté par

"vous faites le jeu de..." oui, OK, on nous fait le coût depuis des années !... tu devrais camarade changer de disque, il commence sérieusement à être rayé.

Phil GERBIER


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 16h44 - Posté par BOU 91

le tien n’est il pas également rayé ? arrêtons ! remettons nous tous en cause car personne est tout blanc ou tout noir BOU 91


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 16h57 - Posté par

"Se remettre en cause"... Mais il y a longtemps camarade que je l’ai fait !

J’attend de voir comment les bureaucrates, eux, sont prêts à se "remettre en cause"....

Tu sais très bien qu’ils ne le feront pas, mais tu es toujours d’accord pour leur faire confiance !

Tu attend certainement la prochaine manif ! ! ! Ne t’en fais pas ils vont t’en proposer une par mois ! ! ! Et tu seras content ! ! ! ! !


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 18h01 - Posté par BOU 91

moi je ne suis pas content mais comment amener une majorité de nos concitoyens à se révolter ? le radicalisme semble ne pas marcher . revenir à une conscience collective face à une attitude individuelle va demander de la patience et surtout il faut une alternative crédible un programme et ne pas imposer un modèle.
j’arrête notre échange car nous ne serons pas d’accord et je respecte ton point de vue malgré tout . personne ne détient la vérité seulement une toute petite partie .
cordialement .BOU 91


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 18h09 - Posté par

Je suis bien d’accord avec toi quand tu dis « le radicalisme semble ne pas marcher », je pense que c’est exact !… Il faut donc créer une autre logique qui a fois mobilise les gens et permettent d’entrevoir des relations nouvelles,… Et ça ça se construit concrètement tous les jours dans les luttes ( on fait tourner les entreprises que l’on liquide),et dans la vie quotidienne en créant des circuits nouveaux de production et de distribution..


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 20h06 - Posté par

le militantisme (et la vie associative) a été gravement bléssé le jour où la télé est entré dans les maisons

il a reçu le coup de graçe le jour où internet....

par contre des yaka fokon du clavier il y en a eu des tas de nouveaux......


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 20h10 - Posté par bipède

<< moi je ne suis pas content mais comment amener une majorité de nos concitoyens à se révolter ? le radicalisme semble ne pas marcher . revenir à une conscience collective face à une attitude individuelle >>

Cette révolte dont tu parles n’aboutirait qu’à un bain de sang, tout est déjà prévu, tout a déjà été testé. Nos ’concitoyens’ ne veulent tout simplement pas y être "amenés" par des sauveurs qui savent mieux qu’eux ce dont ils ont besoin.

Non parce qu’ils sont inconscients, mais parce qu’ils ont compris ce que Phil a compris en libérant son esprit : << Il nous faut dépasser ces structures pourries et vermoulues que sont les syndicats et les partis politiques traditionnels >>

La vraie révolution est ailleurs. Comme tu le dis Phil << Il faut donc créer une autre logique qui a fois mobilise les gens... >>. Elle mobilisera naturellement, il n’y aura pas besoin de militants. Elle existe déjà et mobilise déjà depuis des années.

Il faut sortir de cette "logique" de SEPARATION, d’OPPOSITION, de GUERRE CIVILE qui a été imposée à l’humanité depuis des millénaires par la pathocratie et qui arrive au bout de sa logique aujourd’hui.
J’ai écrit dans un autre sujet :

L’état de guerre civile perpétuelle (y compris les conflits quotidiens hommes/femmes, parents/enfants, soi contre soi-même) sur cette planète est LA SEULE condition nécessaire au maintien au pouvoir de la pathocratie. Un peuple heureux n’a pas de maître.

Wilhelm Reich essayait de le faire entendre en 1945 :

<< Ce qui nourrit notre espoir c’est le fait qu’on trouve, parmi des millions d’individus actifs et honnêtes, seulement une poignée de pestiférés qui provoquent des malheurs sans nom en faisant appel aux impulsions ténébreuses et dangereuses de l’individu cuirassé, nivelé dans la masse, et en le poussant à l’assassinat politique organisé.

Il n’y a qu’un seul remède contre les germes de la peste émotionnelle dans l’individu nivelé dans la masse : sa propre perception de la vie agissante. La vie ne réclame pas le pouvoir, mais le droit de remplir sa tâche qui lui est dévolue dans l’existence humaine. Elle se fonde sur trois piliers qui ont pour nom AMOUR, TRAVAIL, CONNAISSANCE. >>

[Ecoute, petit homme !, Editions Payot & Rivages]


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 20h58 - Posté par René LE BRIS

ce qui est sûr, c’est que la politique a horreur du vide, et donc si aucune organisation existe, le fascisme n’est pas loin ! merci !


Après le 21 janvier....
24 janvier 2010 - 21h40 - Posté par bipède

<< mais tu es encore très imprégné de cette conception qui fait croire qu’en dehors d’elles il n’y a pas de salut ! >>

(Phil Gerbier dixit)


Après le 21 janvier....
26 janvier 2010 - 01h30 - Posté par Roberto Ferrario

le radicalisme semble ne pas marcher

a bon ??? Un mouvement radical de masse et que bouge en France ???

Moi je ne rient vue...

RF





Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous devons apprendre à vivre comme des frères, faute de quoi nous périrons comme des imbéciles. Pasteur Martin Luther King
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite