Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

53,65, c’est la réponse des « Pue la France » aux Barrosiens de Bruxelles.
de : via p.
mardi 16 mars 2010 - 08h22 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Par Périco Legasse ----Blog Marianne

JPEG - 127.5 ko

 Flickr - CC

C’est un cri de colère, une sorte de clameur qui monte des profondeurs du pays pour exploser comme une bombe sur les écrans de télévision en ce 14 mars 2010. Même si l’on en connaît la signification, même si l’on sait que c’est une rébellion, un coup de gueule citoyen, un poing d’honneur, le chiffre fait mal : 53,65. Le taux d’abstention au premier tour des élections régionales de mars 2010 restera comme une tâche indélébile dans les annales de la vie politique française.

Cynique, méprisant, presque sordide, Nicolas Sarkozy a fait dire à ses sbires envoyés sur les plateaux que cette démobilisation était la faute des présidents socialistes de conseils régionaux ayant démobilisé leurs concitoyens. Un président de la République, surtout quand elle est française, devrait y réfléchir à deux fois avant de lâcher le roquet Lefebvre et le molosse Bertrand sur la foule, car il risque de se la prendre en pleine gueule, façon retour de bâton, sa théorie, dimanche 21 mars.

Rien n’est pire pour un responsable politique que de sombrer dans la dénégation aveugle face à l’évidence de l’échec. Pourtant, ils ont osé. Les Français sanctionneront, un peu plus fort. Tout comme ils ont majoritairement sanctionné cette classe politique, mais aussi ce pouvoir, ces médias, ces communiquants, ces penseurs et ces hableurs qui leur ont refilé le Traité constitutionnel européen sous forme de traité de Lisbonne. Et qui ne cessent de les tromper, en trichant, en mentant, en taisant.

Quelle irresponsabilité, en ce mois de février 2008, de la part des dirigeants de cette nation, et de leurs complices ravis de se venger de l’humiliation du 29 mai 2005, que de croire que le contournement du référendum par la voie parlementaire resterait sans conséquences pour notre démocratie. Il y avait déjà eu les élections européennes, en juin 2009, avec 60% d’abstention, mais ce taux étant habituel pour ce scrutin, l’exemple n’était pas probant. Cette fois ci, il l’est. Et tous ceux qui se sont détournés des urnes dimanche 14 mars n’hésitent pas à l’avouer, à l’expliquer, pour ne pas dire, à le revendiquer.

Sociologiquement, c’est une catastrophe. Politiquement, un cauchemar. Car si, sur l’instant, on se rassure de cette capacité d’indignation de l’électorat, de cette forme de réactivité populaire, cette grève des urnes, car ce n’est pas autre chose, peut se transformer demain en fléau contre la démocratie. Tout d’abord en truquant la réalité politique du pays et en distribuant des cartes à ceux qui ne devraient pas en avoir autant. Mais le jeu du suffrage universel est ainsi fait qu’il tire aussi sa légitimité de ses propres limites, de ses propres vices. Alain Finckelkraut l’a ainsi formulé : « Sans éducation, le suffrage universel peut devenir la tyrannie des imbéciles ». Certes, mais le déserter, c’est prendre le risque d’offrir le pouvoir aux salauds.

Ne nous voilons pas la face, la « droite moderne », pas celle, franco conservatrice et catholique, de Barrès, de Tardieu, de Pinay ou de De Gaulle, mais celle qui prend ses ordres chez Microsoft, chez Veolia, chez Total, chez Unilever, mais aussi chez Procter-&-Gamble et à Wall Street, pour rendre encore plus rentables les profits industriels de la grande finance mondialisée, et qui a ses entrées aujourd’hui à l’Elysée-Matignon, se prévaudra un jour de cette désaffection du citoyen envers l’acte électoral pour le réduire, petit à petit, lentement, sournoisement, à un suffrage épisodique et aléatoire dont ne découlera plus le pouvoir réel. Les citoyens continueront à voter, certes, mais pour des institutions secondaires aux compétences limitées. Les vraies décisions, elles, se prendront, au secret, lors de conseils d’organismes autoproclamés et validés par une technocratie de commission. A ce rythme-là, on y va tout droit. Avec la complicité bienveillante d’une classe médiatique qui trouve quand même que le peuple, c’est nul ! Il fallait les lire et les entendre au lendemain du 29 mai 2005…

La stratégie est simple : on dégoûte le citoyen de la vie politique, on le dissuade de voter en lui montrant que cela ne sert à rien, et, une fois bien démotivé et démobilisé, on s’en passe, en lui donnant l’illusion qu’il continue à décider par quelques effets médiatiques bien conçus. « Ce n’est pas nous qui avons tué le suffrage universel, c’est le peuple qui n’en veut plus » expliqueront-ils un jour. On repasse un coup d’éponge là-dessus avec le soutien de la télévision et le tour est joué.

Lorsque Patrick Le Lay, ancien pdg de TF1, se vante de « Mettre du temps de cerveau à disposition de Coca Cola » il oublie de dire que sa logique, transposée au niveau d’une logique politique similaire, peut augmenter le temps de cerveau indisponible à la réflexion citoyenne. C’est peut-être ce qui est entrain de se produire. Gavé de télé réalité, saturé de séries américaines, boulimique d’émissions flattant l’instinct par le bas, assisté mentalement par des programmes faisant de moins en moins appel au libre arbitre et à la réflexion critique, atrophié par un discours publicitaire le persuadant que son destin est au bout du rayonnage de l’hypermarché, le téléspectateur tue l’électeur.

Tel est le scénario catastrophe auquel notre société, pour ne pas dire notre civilisation, pourrait être bientôt confrontée. Tout est en place pour que cet enfer devienne réalité. Mais il est des forces dans ce pays qui peuvent encore donner. Des énergies qui attendent le jour du sursaut pour arrêter le massacre. Elles sont inscrites dans l’histoire même de cette République. Ce qui s’est passé dimanche incite à poser le problème en ces termes. Les « pue la France » auront-ils le dernier mot sur les Barrosiens de Bruxelles ? Citoyens, à vos bulletins !

Périco Legasse http://www.marianne2.fr/pericolegas...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
je me demande si l’abstention ne va pas être encore plus forte au second tour
16 mars 2010 - 11h07 - Posté par jean valjan

le 23 mars remplacer la lutte des places pour la lutte de classe tous dans la rue pour les retraites la sécu le Revenu d’Existence Universel .. Camarades tes chaussures te tromperont pas elle elle t’emmèneront au bout de tes rêves bas toi !
Le 23 mars pas d’abstention comme les grecs tous dans la rue c’est notre démocratie a nous .. et pour les + ancien rappelez vous PASQUA c’est pas toi c’est la rue qui fait la Loi !!!



je me demande si l’abstention ne va pas être encore plus forte au second tour
16 mars 2010 - 12h53 - Posté par Goudale

Quand le peuple ne peu plus se faire entendre dans les parlements

Quand la classe politique existe dans un pays, Quand la démocratie n’éxiste plus

l’insurection appartient au peuple

Pour un PCF de lutte des classes !!


je me demande si l’abstention ne va pas être encore plus forte au second tour
16 mars 2010 - 15h40 - Posté par

Goudale , tu as raison .. Mais il faut convaincre la majorité des militants du PCF de cette nécessité ...Nous avons réunion ce soir et je pense que je dirai quelques vérités . Mais je suis pratiquement sûr que le secrétaire de section , patrick Candela , aura le dernier mot avec son charisme de meneur de lutte de classe chez Nestlé . Mais je pense aussi que le score de notre camarade André Chassaigne en Auvergne le désigne naturellement comme notre candidat à la Prochaine Présidentielle si elle a lieu . Car la crise du capitalisme risque de démanteler toutes les élections à venir . Soyons sur nos gardes, la bourgeoisie va devenir plus brutale devant la révolte du peuple à venir .Les communistes sont prévenus , les multinationales ne lâcheront pas le morceau quitte à se séparer de Sarko and co .

La France en décomposition reste notre patrie comme l’a si bien chanté notre Jean FERRAT et il nous faut la remettre sur les rails du progrès humaniste en se séparant de cette europe du capital et en retrouvant notre monnaie nationale "le Franc" que nous n’aurions jamais dû lacher pour être fidèle à nos anciens depuis Clovis .

Une révolution culturelle de l’ esprit français est à mettre à l’ordre du jour pour être fidèle à notre histoire et aux encyclopédistes du 18ème siècle , aux écrivains et penseurs du 19ème siècle . Où sont nos intellectuels aujourd’hui , vautrés dans la bienséance vis à vis du pouvoir et des affairistes ?

Remuons nos méninges et bottons le cul au capital le plus vite possible . Nous sommes au bord du précipice dans cette tourmente existentielle et économique. Le peuple ne sait plus où se trouve le salut ??? Les communistes doivent lui montrer et l’aider à trouver le chemin de cette nouvelle société sans classe , sans profiteurs et mafias .

Bernard SARTON , section d’Aubagne


je me demande si l’abstention ne va pas être encore plus forte au second tour
16 mars 2010 - 17h01 - Posté par momo11

Le peuple ne sait plus où se trouve le salut ???Tu n’as pas tout a fait raison,en effet le peuple sait que ce n’est pas dans les partis "traditionnels"qu’il le trouvera.Alors pour l’instant il manisfeste son desavoeux pour tous ces politicards bien plus interessés par la place et les avantages qu’ils se votent pour eux même.Demain est un autre jour,pas avec l’umps et le pcf qui s’allie avec le ps.La recherche est en cours et l’exposion peut être plus proche qu’on ne croit.A voir.momo11


53,65, c’est la réponse des « Pue la France » aux Barrosiens de Bruxelles.
16 mars 2010 - 18h52 - Posté par laforcedupeuple

Tu as raison momop11 et jusqu’à preuve du contraire, il n’y a qu’un seul "parti" politique à le dire sans relache : Seule la rue permet des victoires.






La France n’a pas de leçons à donner à la Russie
vendredi 23 - 14h33
de : JO
G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite