Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Franca Maï (135 articles)

13H18, un mercredi 8 février 2012
Je suis partie aujourd’hui. J’ai rejoins le soleil qui brille et la lune ricanante.
Sachez que je vous protège de leurs clartés lumineuses :)
Je vous aime...
Fuck la mort


Franca MAÏ, 1/4 vietnamienne, est née à Paris et puise sa source d’inspiration face aux vagues argentées de la côte de Nacre. Elle vit actuellement en Normandie.

Tour à tour Vampire dans un film de Jean Rollin "Fascination", Terroriste dans un film de Dominique Chaussois "Le moustachu" ou Escort Girl dans un film de Renan Chiraux "Première génération", Franca MAÏ a également produit, écrit et réalisé des films alternatifs pour résister à l’atonie ambiante du politiquement correct, diffusés dans des lieux insolites : duramen, cimetières, souterrains, etc... Passionnée de Musicalité, elle a beaucoup cherché à fusionner l’image et le son pour un langage intuitif. Elle a travaillé certaines séquences de son premier long-métrage "MARIE-MAD". Séquences actuellement enterrées, lesquelles seront visibles en l’An 2007. Elle est également la réalisatrice de l’An de mes II, court-métrage de 13 minutes traitant du rapport entre une victime et son bourreau.

Aujourd’hui, son site vous invite à un chemin initiatique parsemé de fleurs, d’orties, de tumulus et de grains à la tête.

 Décembre 2004 Co-fondatrice du Webzine sans Barbelés : e-torpedo.net
 Auteur de Momo qui kills, paru au cherche-midi le 26 août 2002 et chez Pocket "Nouvelles voix" avril 2004.
 Jean-Pôl & la môme caoutchouc paru au cherche-midi le 27 août 2003.
 Speedy Mata paru au cherche-midi le 6 Janvier 2005
 La passion de la victime recueil collectif paru aux éditions Que 2003.
 Humanimal 1 recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2003
 Humanimal II recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2004

Le clochard ricanant
de : Franca Maï - 31 octobre 2004
Une nouvelle de Franca Maï Avec l’aimable autorisation du Cherche-Midi éditeur PREAMBULE : L’exclusion, la précarité sont les lots quotidiens de personnes marginalisées, fragilisées, rejetées dont le nombre ne fait que s’accroître dangereusement. Les actes désespérés, l’auto-destruction, la destruction, le suicide, la violence sont les ultimes cris et armes de ces femmes et hommes désespérés. La société - ogresse cupide - dans sa morgue et son cynisme (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’ALCOOL TUE SOUVENT.... LES AUTRES
de : Franca Maï - 28 octobre 2004
9 commentaires
5 millions de personnes en France ont des difficultés médicales, psychologiques, sociales en rapport avec l’alcool. 45.000 morts par an de Franca Maï Notre société, parle rarement de ceux qui vivent ou accompagnent les alcooliques dans leur combat ou dans leur destruction. Cette fiction "la dérive" apporte un nouvel éclairage sur le problème de l’alcoolisme. J’ai choisi d’endosser délibérément la peau d’une "dépendante abstinente" pour vous donner à voir, (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA SALIVE DE LA BOUCHE
de : Franca Maï - 20 octobre 2004
1 commentaire
de Franca Maï Une taxe sur la salive. Voilà ce qu’il manque pour parfaire le tableau. Certains artistes seraient-ils si frileux pour quémander avec tant d’âpreté des droits sur la musique libre via internet -au son quelquefois tout juste potable ? La peur d’un vrai choix opéré par un internaute mélomane et curieux est-elle si irraisonnée pour leur ego ? Cette magnifique audiothèque à portée de l’ouïe permet seulement de découvrir la vérité en face. (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA FEMELLE DU PIRATE
de : Franca Maï - 11 octobre 2004
13 commentaires
"Vous voulez la plus belle discothèque du monde, chacun a ses rêves : il y a des filles qui veulent 153 diamants mais elles ne peuvent pas se les payer et n’en ont aucun" Pascal Nègre le patron d’Universal Music France à propos du Piratage... de Franca Maï Mais tu es qui toi pour parler des rêves supposés des filles ? N’habille pas les femmes de ton rêve d’homme qui pense pouvoir les acheter avec des diamants. Tes rêves sont obsolètes, ils appartiennent à une (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA GUERRE SEME SA SIMILITUDE PARTOUT
de : Franca Maï - 6 octobre 2004
2 commentaires
de Franca Maï « ...Aidez-moi... Ne me laissez pas pourrir dans cette boue. Allez les morts... Ouvrez un œil...Je saurai vous faire rire...Non, restez...Ne vous éloignez pas sur l’autre rive...Restez ... J’ai chaud, quand vous stagnez à mes côtés... Lorsque vos fémurs, vos tibias, vos péronés claquent leur chant,ça me berce... Vous me protégez, ne fuguez pas...Balayez les mouches... Ne me laissez pas seul, les gars...J’ai la trouille...Une bière, s’il vous (...)
Lire la suite, les commentaires...
INSTANTANE : DEBARQUEMENT COMMEMORATIF 05 JUIN 2004 COTE DE NACRE
de : Franca Maï - 28 septembre 2004
de Franca Maï Ce matin, j’ai croisé sur le sable englué d’algues, un type aux mollets forts et graisseux qui se prenait pour un Mexicain. A part la chevelure couleur corbeau, j’ai tenté de comprendre ses motivations à vouloir se persuader d’être de là-bas. Quelle sorte de musique désaccordée tournait dans sa boîte crânienne pour gigoter pareille imposture !... Il marchait, enfin je dirai même... qu’il titubait en maugréant « je suis le Roi du Monde ». Et plus (...)
Lire la suite, les commentaires...
AU NOM DE PERE BENNE
de : Franca Maï - 24 septembre 2004
de Franca Maï La liste noire. Ca fleure bon la liberté d’expression. 12 hauts magistrats ne doivent plus intervenir dans les enseignements. Panneau d’interdiction. Plus de conférences. L’esprit critique se fait la malle. Même pas de tendance gauchiste pour la plupart, même pas agitateurs. Non, ils ont la réputation d’être des juristes incontestés, de très bons professionnels. Mais voilà ils déplaisent au garde des Sceaux et à son équipe. Déplaire : causer (...)
Lire la suite, les commentaires...
VIOLENCES CONJUGALES : LE TABOU DU CRI ULTIME
de : Franca Maï - 10 septembre 2004
3 commentaires
de Franca Maï Des gorges ensanglantées, des corps lacérés de coups de couteau, des visages explosés par des armes à feu, des rapports sexuels imposés, des rétines révulsées par le point d’interrogation final : Pourquoi ? Une femme, tous les deux jours, cet été, est morte suite à des violences conjugales. 29 meutres. Ca se passe en France, peut-être dans votre voisinage, peut-être même chez vous. Le leitmotiv : la rupture. Ces femmes souhaitaient pour la plupart se séparer de (...)
Lire la suite, les commentaires...
DEPLOYER SES AILES
de : Franca Mai - 12 juillet 2004
6 commentaires
de Franca Mai On va se faire une Juive. C’est dans cet état d’esprit qu’ils ont pris le RER. Ils ont repéré leur proie. Une brune avec un joli nez aquilin et un bébé en prime. Ils étaient quatre, cinq Qu’importe, ils étaient plusieurs. Des kilos et des muscles multipliés. Ils ont propulsé l’enfant en l’air Pour voir s’il pouvait voler comme les anges Et ont lacéré la femme En lui dessinant des croix gammées Sur le ventre (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’EVENTRATION DU VIOLON : réponse libre et intuitive à celui qui se cache derrière le pseudo. CLAMPIN
de : Franca Maï - 10 juillet 2004
3 commentaires
Réponse libre et intuitive à celui qui se cache derrière le pseudonyme CLAMPIN Par Franca Maï Quelle frileuse analyse digne d’une éclaircie décalée...Une coulée bien sirupeuse où l’alibi du mot « RESPECT » ne prend ses racines que s’il existe une harmonie. Lorsqu’en face d’un mur, les règles sont partiellement truquées, que la morgue et le cynisme ne sont que les biberons tendus d’office à nos bouches avariées, vers quel soleil se réchauffe-t-on ? (...)
Lire la suite, les commentaires...
SEILLIERE SE PAIE UNE DANSEUSE AUX FORMES ARRONDIES : EDITIS
de : Franca Maï - 5 juillet 2004
3 commentaires
de Franca Maï Après tout, les voyages effectués sont ceux que l’on mérite. La littérature est entre les mains du Président du Medef et du premier fabricant de chair à canons français. Des jumeaux qui se penchent sur son berceau avec gourmandise. Sur les étals des libraires, fleurissent en force les logorrhées autobiographiques de destins véniels et souvent insipides au détriment de petits bijoux, vite relégués à l’ombre d’une étagère poussiéreuse, invisible à (...)
Lire la suite, les commentaires...
CESARE BATTISTI LES REPENTIS CHANTENT FAUX
de : Franca Mai - 1er juillet 2004
3 commentaires
de Franca Mai Les coqs chantent rauque Le matin La gorge nouée Ils négocient Les grains de blé Qu’ils devront avaler Leur territoire s’amenuise Et les poules fardées Caquettent leurs illusions perdues Tout se monnaye Les convictions Le soleil La réduction de peine L’évasion Le virage fracassé Je te donne Tu me donnes Je te souffle Tu me souffles Et la vérité perd ses entrailles Edulcorée Le repenti porte son plumage terne De balance (...)
Lire la suite, les commentaires...
NATHALIE MENIGON
de : Franca Mai - 1er juillet 2004
1 commentaire
de Franca Mai Si l’on tend l’oreille L’ongle crisse sur le mur Dessinant des minuscules rigoles Macérées d’évasion et de vide infini Le bruit pourrait agacer En donnant la chair de poule Aux épidermes endormis Mais il se confond Avec la sonorité d’une télévision Crachant un tournis salvateur A Bapaume Une femme tourne en rond Dans sa geôle Attendant que les barreaux se tordent Pour laisser le vent s’engouffrer A Bapaume (...)
Lire la suite, les commentaires...
Noël Mamère : SI TOUS LES MAIRES DU MONDE...
de : Franca Mai - 19 juin 2004
2 commentaires
de Franca Mai Noël Mamère est au piquet Comme une vulgaire cantharide Le maire Vert de Bègles Désapprouvé au sein de son propre parti Est bien seul ce soir Une suspension d’un mois Pour le monsieur qui ose Unir des êtres de même sexe Si tous les maires du monde Avaient organisé comme des feux follets Quelques mariages homosexuels Dans leurs communes respectives En même temps et à la même heure Les éclats d’artifice auraient été festifs et joyeux (...)
Lire la suite, les commentaires...
JOELLE AUBRON LIBRE DE MOURIR HORS DES BARREAUX
de : Franca Mai - 16 juin 2004
1 commentaire
par Franca Mai A Douai dans le Nord La terre crache sa houille désabusée Et accorde enfin Une remise de suspension De peine à Joelle Aubron Membre d’Action Directe Pour raisons de santé A Douai la Loi Ouvre la cage de plomb Et fait sortir la lionne Diminuée à l’extrême Pour que les convulsions ultimes Puisent leur danse mortifère Dans l’amour du bleu du ciel Et les bras d’un homme aux cheveux blancs Rongée par des barreaux Rongée par un cancer (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes passent, les idées généreuses restent. Léo Ferré
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite