Soutenez Bellaciao
  Newsletters
  Agenda
  Commentaires
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Bellaciao version texte pour mobiles   |   Accueil  |   Qui sommes-nous ?   |   Souscription  |   Liens  |   Contact  |   Recherche
Suite à des actes de malveillance, les contributions "sous proxy" (anonymisers, TOR...) ne seront plus validées, et ce quel que soit le contenu du message.
Nous effacerons les messages à caractère diffamatoire, injurieux, xénophobe, sexiste, les menaces, la pub commerciale et politique... et quand un commentaire est effacé, les messages qui y répondent le sont aussi !
Evitez de publier des infos personnelles : adresse, téléphone...

En réponse à :

Le PdG approuve la guerre en Libye, si ce n’est pas le début de la fin du Front de Gauche, ça y ressemble furieusement...

22 mars 2011 13:05, par Brutus
La référence à la guerre d’Espagne ne tient pas : en Espagne, il s’agissait d’une attaque de militaires factieux contre un gouvernement démocratiquement élu (comme au Chili, où la droite internationale avait applaudi Pinochet). En Lybie, il s’agit de porter au pouvoir un "Conseil transitoire" surgit de nulle part, chaperonné par un agitateur sioniste notoirement discrédité pour aller quémander l’aide du plus raciste anti-arabe des dirigeants Européens ! Si le PdG juge qu’il s’agit là de représentants incontestables du peuple Lybiens, on peut se (...)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion aboutit à cet enseignement que l'homme est l'être suprême pour l'homme, c'est-à-dire à l'impératif catégorique de renverser tous les rapports sociaux qui font de l'homme un être humilié, asservi, abandonné, méprisable... Karl Marx