Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

15000 hauts fonctionnaires vivent aux frais de la Princesse Républicaine .

mardi 10 avril 2007

de Bernard SARTON

Je viens de terminer le livre d’Yvan STEFANOVITCH "aux frais de la Princesse" sur les privilègiés de la république. Les avantages octroyés à ces élites sont décrits avec précision par Yvan et expliquent en partie la complicité de pouvoir entre L’UMP et le PS. L’Enarchie et les Inspecteurs des finances se taillent la part du lion avec la complicité des élus trop payés aussi. Le Sénat est une assemblée inutile et gabegique pour retraités battus aux élections comme Raffarin, Pasqua et même à mon grand regret Robert HUE.

Comment pouvons-nous nous dépêtrer de ces haut-fonctionnaires payés par nos impôts à des sommes mirobolantes pour entrainer le pays dans la misère et le recul économique ? Jospin, Villepin, Chirac, Giscard d’Estaing, Simone Veil touchent des royalties de retraite hors du commun sans avoir beaucoup forcé leur talent pour sortir le pays de la crise.La complicité de ces 15000 haut fonctionnaires pour se partager le magot ,entre indemnités, logements de fonction dans des endroits merveilleux, chauffeurs de maitre avec voiture de fonction de luxe et retraites dorés à la clef, démontre que les citoyens même en votant régulièrement ne contrôlent plus rien dans cette république depuis bien longtemps.

S’arqueboutant sur leurs privilèges acquis au fil du temps depuis Napoléon 1er ces Princes de la république font tout pour que rien ne change pour eux avec une façon de faire digne des plus grands maffieux.Certains d’entre eux,parait-il,servent le peuple ?J’en doute car avec des salaires pareils on ne vit pas comme le peuple des quartiers populaires .Comment changer ou supprimer ces prébendes de la "Noblesse d’Etat" comme le dit si bien Yvan ?En transformant bien sûr l’état bourgeois en état révolutionnaire qui abolira ces privilèges comme en 1789.L’instauration du pouvoir des salariés permettra de réorganiser la grille des salaires de 1 à 4 ou 6 en fonction de la qualité du travail fourni en abolissant les logements de fonction,les voitures avec chauffeur et femmes de ménage payés par la république citoyenne.La vertu doit présider aux fonctions de l’état comme dans les entreprises. Le choix des dirigeants ne peut se faire qu’à cette condition et sans carrièrisme.Bien sûr le caractère des hommes est parfois "pernicieux" ,comme nous l’avons vu dans les pays de l’est il n’y a pas si longtemps,et les défauts de la socièté capitaliste imprègnent les personnalités même révolutionnaires.Il faudra donc mettre en place des outils de contrôle efficace ,sans copinerie, pour veiller au grain corruptif .

Ce livre d’Yvan STEFANOVITCH est à mettre dans toutes les mains citoyennes et militantes car il éclaire d’une certaine façon la politique de régression sociale et économique des dirigeants UMP et PS .La corruption Privée et d’Etat sont étroitement mêlées et la construction européenne en a renforcé bien des aspects nauséabonds par le renforcement du système des lobbyes.De la banque de France à la banque centrale européenne le système est bien verrouillé pour interdire aux citoyens d’y mettre son nez,quand ça pue on ferme la porte à double tour et on diffuse du parfum littéraire et médiatique pour en expliciter les bonnes raisons "économiques" .Ces gens sont sans foi ni loi et méprisant pour les "petites " gens.Le voleur de voiture de banlieue ne les dérange pas,au contraire il permet de dévier la colère des "petites" gens vers ce délinquant souvent bronzé.

Allons-nous accepter encore longtemps cette situation ?????????????

Messages

  • et tout ces "privilèges" représentent combien de pognon ?
    difficile de faire une évaluation ?

    mais attention :

    les "privilèges" des privés "capitalistes" sont décuplés par rapport à ces pantouflards...
    si nous n’insistons pas sur le fait que le "service public" fonctionne sous critères capitalistes, nous risquons d’alimenter le populisme ??

    Roger de ANDRADE de Pluvigner en Morbihan

  • L’arbre qui cache la forêt !
    Ces profits engrangés par des fonctionnaires profiteurs du pouvoir, s’il en est parmi les abuseurs que dénonce Yvan, sont à l’évidence du pipi de chat si on les compare aux profits détournés par l’économie « moderne ». Je ne reviendrai pas sur baisses d’impôts, les profits de la bourse multipliés par les stock options, les retraites chapeaux et divers cadeaux permis par la politique appliquée en particulier par la droite libérale : les lecteurs de ces pages connaissent.
    Dénonçons sans faiblir les détournements, errements, mais ne nous trompons pas de cible. La période est plutôt au serrage de ceinture, dans les hôpitaux, dans les collèges, à la poste, et dans tous les services publics. Pendant que Sarko (et son acolyte dans le bateau ?) prépare une privatisation massive, et de nouvelles charrettes de départs en retraite non remplacés dans les services publics, les hauts fonctionnaires se voient attribuer une rémunération complémentaire soit disant « au résultat » ; particulièrement s’ils sont zélés et efficaces du côté des fermetures de postes. Leurs prébendes, ils les augmentent en fonction de leur bonne volonté à casser le système. C’est cela que je trouve le plus scandaleux.

  • J’ approuve à 100% l’article de Bernard SARTON !Que rajouter ?Que la révolte contre les privilèges semble encore loin ? Espérons qu’elle soit plus proche que nous ne le pensons et quelle soit pacifique,avec seulement des destitutions publiques et financières dignes d’une Démocratie trop souvent insultée ces derniers temps !Mais il est vrai que les références de " Pouvoir =je domine et humilie l’Autre " sont encore trop souvent des références qui fonctionnent au détriment du vrai bonheur des citoyens !Peut-être que le respect est une notion trop difficile à comprendre pour qu’elle soit universellement partagée ?Car c’est une notion qui implique aussitôt celle d’Egalité, horreur suprême pour la Haute Bourgeoisie encore en place comme pour tous les esclaves du système capitaliste n’ayant pas de références supérieures que celles de devoir être un bon consommateur poli et courageux ?