Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

A quoi tout cela sert-il ... Liberté pour Marina,

dimanche 20 juillet 2008 - Contacter l'auteur - 4 coms

Signez la pétition de soutien ici

Au nom de l’ Europe, la forteresse de Schengen, préparer l’ extradition d’ autres exilés politiques, de préférence italiens-nes. Cette Europe raciste et xénophobe qui discrémine etfiche les Roms en Italie, traque, interne et expulse les sans papiers en France, lorsque ceux-ci ne se sont pas défenestrés pour échapper à la traque.

Ce jeudi, 17 juillet, après l’ action devant le Conseil d’ état, à quelques pas de l’immeuble sourd, muet et amnésique de la rue de Solférino, il y avait plus de monde au rassemblement de solidarité sur le parvis de Beaubourg à Paris, que jeudi dernier.

Jeudi prochain, le 24 juillet, même heure, même endroit.

- Quelques images du rassemblement

Mots clés : Extraditions - Exil / Marina Petrella /

Messages

  • RASSEMBLEMENT DE MASSE !

    - en tous lieux <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

    RASSEMBLEMENT DE CLASSE !

    RBBR

  • A quoi tout cela sert-il ?

    Ca sert à dire aux peuples : "Y a plus de remission". Vous êtes dans la nasse.

    On embastille qui on veut quand on veut".

    C’est la même chose que Guantanamo ou les prisons dites "secrètes" des "Extraordinaries rendition". La même chose qu’au Chili de Pinochet, au Salvador de Duarte ou en Argentine de Kirschner.

    "Et si vous montrez du mécontentement les suivants c’est vous".

    Ils sont en train de faire pareil au Canada ou ils renvoient aux USA les militaires réfractaires à l’Irak.

    Si on ne réalise pas ça, et si on ne trouve pas des moyens d’intervention et d’union autres que de pleurer sur le compte des malheureux à qui ça arrive en brandissant des pancartes, (Ce qu’il faut faire aussi évidemment), on finira soit comme en 23 dans les Iles Lipari de Mussolini, soit comme en 33 à Dachau.

    Ou au mieux comme les FARCS, si on y arrive encore.

    Serait temps que les dits "Etats-Majors des partis et syndicats progressistes" s’en rendent compte. Et TRES, TRES, vite. C’est pour demain, sinon pour l’heure d’après.

    A conditions qu’ils ne soient pas déja tous dans le coup. Par lâcheté, par intérêt, ou par servilité.

    Bon dimanche !!!

    G.L.

  • il n’est pas besoin d’être ami de Petrella pour exiger sa libération

    C’est une simple question de l’idée que l’on se fait de la civilisation

    L’exemple de Lucien Leger, de Papon, sont assez parlants du deux poids, deux mesures : Lucien Léger, ex-plus ancien détenu de France, est décédé

    En complément, je remarquerai qu’aucun patron, pourtant, rien qu’en france, responsables de 2000 morts par an, n’est jamais condamné à une prison ferme longue

    Des militants politiques ont pensé que la révolution passait par l’exemple individuel violent. Ils avaient manifestement tort (puisque leur exemple n’a pas été suivi), au moins pour l’instant, mais à plus long terme ? : la colère du peuple finira par s’exprimer ! Sera-t-elle violente ou pacifique ? Le pouvoir bourgeois n’hésitera jamais à tirer sur les foules ! Et c’est la cause de bien plus de violence et de barbarie que tout ce qui pourrait être jamais mené au nom de la révolution

    En quoi est-ce plus violent que la mort d’un ouvrier ? Parce que cette mort d’ouvrier n’est jamais revendiquée, mais est le résultat d’un "système" ?

    Alors je ne sais pas qui a raison sur le problème de la tactique, mais ce qui est certain, c’est qu’il faut choisir de quel côté de la barricade on se situe.

    Comme bien d’autres, j’ai choisi mon camp

    Il n’est pas du côté de la répression d’Etat

Derniers articles sur Bellaciao :