Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Amy Chua (l’anti-dolto) l’émule du père à Michael Jackson

mercredi 26 janvier 2011 - Contacter l'auteur - 1 com

Lire cet article édifiant de rue89


Pourquoi les (très dures) mères chinoises sont les meilleures

(De Pékin) Amy Chua, une Sino-Américaine professeur de droit à Yale, publie une tribune dans le Wall Street Journal pour vanter les mérites de l’éducation à la Chinoise, telle qu’elle l’a appliquée à ses propres enfants. Choc des cultures garanti.

C’est l’une des nouvelles blagues qui circule sur Twitter :

« Attention, les enfants, si vous n’êtes pas sages, j’appelle Amy Chua. »

Célébrité oblige, un nouveau hashtag [mot-clé, ndlr] a même été adopté, #amychua. Car la tribune publiée par Amy Chua dans le Wall Street Journal a provoqué une vague de réactions sur Internet.

Amy Chua, est professeur de droit à la prestigieuse université de Yale, et une Sino-Américaine mère de deux filles, Sophia et Louisa. Dans le Wall Street Journal, elle explique en quoi l’éducation prodiguée par les mères chinoises est largement supérieure à celle des mères occidentales. Et elle se pose en exemple de cette supériorité. Elle commence par une liste des choses que ces filles n’ont jamais été autorisées à faire :

  • « dormir chez une amie,
  • aller jouer chez une amie,
  • jouer dans la pièce de l’école,
  • regarder la télé,
  • jouer sur l’ordinateur,
  • avoir moins de 20/20,
  • ne pas être numéro 1 dans toutes les matières (à l’exception du théâtre ou du sport),
  • jouer d’un autre instrument que le violon ou le piano… »

Les bases sont posées, et la suite n’est pas moins effrayante.

Traiter son enfant de « gros lard », c’est lui rendre service

Etudes à l’appui, Mme Chua explique les différences entre l’éducation occidentale et la chinoise : les parents occidentaux sont trop indulgents avec leurs enfants, tandis que les parents chinois ne tolèrent pas l’échec. Sachant que le terme échec, pour Mme Chua, couvre un large sens : 18/20, c’est un échec…

« Des parents chinois peuvent agir d’une manière inimaginable, voire condamnable, aux yeux de parents occidentaux. »

Amy Chua, à Austin (Texas) en 2007 (Larry D. Moore/Wikimedia Commons).Exemple : lors d’un dîner, Mme Chua raconte comment elle a traité sa fille de « pourriture » parce qu’elle lui avait manqué de respect. Emotion à table, incompréhension de la part des invités occidentaux. Et justification d’Amy Chua : sa mère la traitait aussi de pourriture, mais ça n’a fait que la rendre plus forte.

Continuant sur sa lancée, elle explique alors pourquoi les parents chinois rendent service à leurs enfants en les traitant, par exemple, de « gros lard » : loin de détruire leur estime de soi, cela leur permet d’affronter leurs problèmes. Et qu’on ne vienne pas parler de séquelles psychologiques, bien au contraire : les enfants éduqués à la chinoise sont largement plus solides, toujours selon Mme Chua.

L’une des explications fournies par Amy Chua sur ces différences fondamentales de méthode d’éducation : les parents chinois considèrent que leurs enfants leur doivent tout, et que toute leur vie doit être consacrée à rembourser cette dette qu’ils ont envers leurs parents, en leur obéissant et en les rendant fiers.

La tribune d’Amy Chua est-elle satirique ?

Cette tribune n’est pas passée inaperçue, et, si l’on en juge par l’abondance de commentaires, n’a laissé personne indifférent :

« Cette femme est une caricature. »

« Pour avoir grandi avec une mère chinoise qui ressemble à Amy Chua, je peux vous dire que cela laisse des séquelles émotionnelles. »

« Dieu merci, Amy Chua n’est pas ma mère. »

Les lecteurs du Wall Street Journal sont choqués par les propos de Mme Chua. Devant l’énormité de ceux-ci, certains internautes se posent même la question de savoir, si, finalement, l’article ne serait pas en fait satirique.

Amy Chua, elle, compte bien surfer sur cette nouvelle notoriété : elle est désormais l’invitée de nombreux talk-shows à la télévision américaine. Une nouvelle opportunité pour faire la promotion de sa méthode éducative de l’extrême. Et, au passage, celle de son nouveau livre sur la question…

- http://www.rue89.com/2011/01/11/pou...

Mots clés : Social /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :