Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Appel désespéré pour stopper l’extrême violence des tardives OQTF

lundi 9 juin 2014 , par Yann Bourhis - Contacter l'auteur

Lettre ouverte à M.Valls à faire suivre le plus largement possible. De nombreuses familles sur Rennes vont être en Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) dès ce 1er juillet alors qu’elles sont en France depuis 3 ou 4 ans.

Colibri-quement,
Yann Bourhis (prof de maths à Rennes)

M.Valls s’apprête à déposer une loi qui a pour but de raccourcir les délais de réponses de la France aux demandes d’asile des migrants. La France est le pays de l’Union Européenne pour lequel ces réponses sont les plus tardives.

Des familles sont installées en France depuis trois ans ou quatre ans, leurs enfants sont scolarisés, diplômés donc intégrés. Et brutalement, elles reçoivent une OQTF(Obligation de Quitter le Territoire Français). Tout ce que ces familles ont construit, appris, entrepris se trouve soudainement cassé par la décision d’une administration qui obéit à une loi que le premier ministre, lui-même, reconnaît imparfaite. M.Valls déclare, en effet, que les délais de réponses de l’administration française aux demandes d’asile des migrants sont beaucoup trop longs. D’où sa proposition de loi.

En cohérence avec la préparation de sa loi, je demande solennellement au Premier Ministre M.Valls de donner comme consigne à tous les préfets de ne pas entreprendre d’OQTF pour les familles en demande d’asile résidant en France depuis plus de trois ans.
Ce n’est qu’au bout de cinq ans de résidence en France que ces familles en demande d’asile ont des chances d’être régularisées.

Mais quelle situation intolérable de devoir pendant des années redouter que ses enfants soient attendus à la porte des écoles par les forces de l’ordre !. Quelle souffrance inacceptable représente la séparation des proches et leurs enfermements dans les Centres de Rétention Administrative (CRA), ces lieux ne respectent pas les droits de l’Homme à chercher un avenir meilleur.

Depuis les dernières élections européennes, il est urgent pour la France d’afficher un autre visage que celui du FN. L’humain qu’il soit français ou étranger doit être au centre de toutes les républiques dignes de ce nom.
La France a besoin des migrants pour dynamiser sa natalité, sa culture et booster son économie car contrairement à ce qui est habituellement colporté, les migrants ne coûtent rien à la France : ils consomment donc paient des impôts sous la forme de T.V.A.. Lorsqu’ils sont autorisés à travailler, ils acceptent bien souvent les métiers pour lesquels la France manque de main d’œuvre.

Il faut également rappeler que, chaque année, il y a plus de français à quitter la France pour s’installer à l’étranger que d’étrangers à venir en France dans le but de s’installer. On est donc loin du fantasme du raz-de-marée d’étrangers qui viendraient nous envahir ! Ce qui coûte très cher à la France, ce sont les reconduites par avion avec escorte individuelle. Extrêmement cher également : le retour de flamme de la stigmatisation permanente des étrangers en tant que boucs émissaires, attitude lâche mais généralisée qui attise la remontée de la xénophobie.

Mots clés : Expulsions / Les « sans-papiers » - Immigration /
Derniers articles sur Bellaciao :