Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Bel élu au Sénat...

samedi 1er octobre 2011 - 2 coms

Aux présentations de cette journée d’intronisation du président de la Haute Assemblée le doyen Paul Vergès donne déjà deux rendez-vous pour l’avenir… 2050 et 2100… ? ! Tranche prémonitoire à l’hypothèse que les Socialistes gardent ce Sénat qui leur a tant fait défaut durant toute cette période… L’outre-Mer marque sa participation historique en s’attribuant les trois Sièges en lice… Très beau discours d’adieu de Mr Vergès qu’on pourrait qualifier de "planétaire", nourri d’un questionnement habile sur les directions que les politiques prendront face aux menaces climatiques et économiques qu’il faudrait faire reculer.

Entrée en matière dans une historiographie humaniste où l’on ne parle plus en centaines de millions d’€ mais en centaines de milliards d’années d’évolution et d’affirmation de l’égalité. Dangers à venir d’ordres géologiques et environnemental mais aussi économiques puisque de "crises" il n’es pas question d’en réchapper mais d’un défi à relever !

Les problèmes sont gigantesques et les solutions miracles n’existent pas. "Le Sénat n’est pas une annexe de la rue de Solférino" et le corps centriste "pas une écurie présidentielle" ! Bien décidés à relever les manches, enclins de bonnes volontés les sénateurs qui ont la parole sur LCP ne manquent pas d’arguments pour défendre la fonction qui serait la leur mais parviendront-ils effectivement à remettre les pendules à l’heure ou se perdront-ils dans d’interminables débats ?

J-P Bel est là...pour "que la République reconnaisse ses enfants d’où qu’ils viennent et d’où qu’ils soient" . Presque à égalité d’applaudissements que son prédécesseur - il n’y a guère que Catherine Tasca qui fit un flop à l’applaudi-mètre - son discours d’investiture marque un profond respect pour sa famille et une volonté accrue de faire fonctionner, au respect de son opposition, la majorité sénatoriale adoptée sur les bases d’une "démocratie rénovée", probablement au signe de cette alternance au Plateau, toute enjouée de son nouveau Président et prête à relever les défis qui l’incombent… Historique ? C’est fait… Reste peut-être un silence de circonstance sur l’économique et des crises dont il nous est dit qu’il ne faut guère songer à leur disparition. En fin de compte Droite et Gauche au Sénat vivent une harmonieuse communauté de pensée loin des rivalités frontales des affrontements purement politiciens sur le terrain proprement idéologique… Un peu comme si des lâches se muraient derrière un hémicycle pour préserver du mieux ou du moins que cela puisse se voir les données immédiates et immanentes des rapports de production, du système d’exploitation réajusté ou pas et des appartenances claniques, restées dehors pour se livrer à une guerre politique dont on saisi avec la force du temps qui passe les objectifs pas encore réalisés mais qui vont le devenir… Bien décidé à pratiquer le "franc parler" - mentirait-on ailleurs ? - décidément ce "bicamérisme rénové" n’a pas fini de nous faire tourner en rond et de se nourrir sur le sang de son boeuf !

Portfolio

Messages

  • ON NOUS POMPE L’AIR avec un ELU SOCIALISTE AU SENAT mort de rire avec le jeu des chaises musicales .

    De sociale ,des socialistes ,programme socialiste , que reste -il après la TORNADE

    DU NAIN DE JARDIN DEPUIS X ET X TEMPS il n’y a plus de socialistes en

    France ( pas assez couillus les mecs ,des lavettes et TOUS SANS EXCEPTION

    une poignée de communistes résistent et encore ,faut prendre une loupe pour les

    voir ,soit ils sont infiltrer par la CIA soit par le NOM

    Bonne journée ,et le bonjour chez vous ,et arrêtons de s’entuber les uns et les autres

  • (ndlr) : Catherine Tasca n’a rien à faire là-dedans il s’agissait de Valérie Létard qui a fait faiblir l’applaudimètre avec ses trente et quelques voix

Derniers articles sur Bellaciao :