Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

En colère, le fondateur d’Auchan déboule chez les Jeunes Communistes

dimanche 22 février 2015

En colère, le fondateur d’Auchan déboule chez les Jeunes Communistes

Si les riches se mettent à faire la tournée des popotes, ça peut devenir sympa.


"Vous n’êtes vraiment pas gentil avec moi." Lorsque Gérard Mulliez, fondateur d’Auchan et troisième fortune de France, passe la porte du local des Jeunes Communistes de Lille samedi après-midi, personne ne le reconnaît au premier abord, rapporte La Voix du Nord.

"La scène était surréaliste, raconte l’un des militants. Il enlève sa casquette et dit : Vous voyez l’affiche là-bas. Et là, j’ai réalisé que c’était Gérard Mulliez." Très remonté, le grand patron explique alors aux militants communistes avoir très peu apprécié une affiche récente du parti collée à l’extérieur du local, qui présente l’écart entre sa richesse personnelle, à lui l’"actionnaire milliardaire" et "profiteur de la crise", et les revenus d’une ouvrière, "productrice de richesse et victime de la crise".

"Charabia idéologique"

"Je crée des emplois avec mes magasins", lance Gérard Mulliez aux militants nordistes, qui ne se démontent pas : "Oui, mais les salariés vous permettent de verser des dividendes toujours plus grands aux actionnaires alors qu’ils sont étranglés et exploités", rétorque l’un d’eux.

Alors qu’un dialogue "ferme mais courtois" se poursuit, précise le quotidien régional, le fondateur d’Auchan dénonce le "charabia idéologique" des militants, selon l’un d’entre eux. "À votre âge, j’avais déjà ouvert mon premier magasin", lance enfin le milliardaire. Avant de repartir au bout de quelques minutes au volant de sa Range Rover. Une "illustration parfaite de la lutte des classes avec un patron totalement déconnecté de la réalité", selon l’un des militants, qui ont, dimanche après-midi, invité "publiquement monsieur Mulliez à venir débattre prochainement sur le coût du travail et le coût du capital".

http://www.lepoint.fr/economie/en-colere-le-fondateur-d-auchan-deboule-chez-les-jeunes-communistes-22-02-2015-1907044_28.php

Messages

  • en effet va y avoir du rififi a la mafia

    Auchan .....Auchan ?? ... ALLO ....la mère Denis vous qui savez tout ,vous lisez

    " ici Paris " "Match " "Détective " la fille Auchan et le fils du nain de jardin ? HEIN

    quoi ? a oui ben ...bien sûr , merci Mère Denis , a plus

    RIEN DE VRAI ,TOUT FAUX

    • Tout cela montre qu’en France et cela n’est pas nouveau que les exploiteurs craignent par dessus tout les Communistes. Ils savent bien que malgré les coups qu’on reçoit il reste toujours quelque chose de la Révolution prolétarienne.
      Merci M. Mulliez, vous montrez aux jeunes le bon chemin : le Communisme est le seul idéal non soluble dans le Capitalisme, et que votre grande peur de la contagion de nos idéaux est fondée.
      On imagine mal monsieur Auchan, s’introduire ainsi au FN sinon pour le féliciter sans doute du poison qu’il instille dans la jeunesse....

  • Le Conseil National de la Résistance, dont le PCF a fait brillamment partie a donné aux Françaises et aux Français une législation progressiste et des droits sociaux. Les derniers restes de cette législation viennent d’être détruits par le gouvernement PS de la France (lois macron). gérard mulliez n’a pu s’empêcher de pavaner devant ceux qui l’on toujours terrorisé.
    L’excuse de l’affiche est dérisoire. Il suffit de voir celles rappelant les morts du Bangladesh, le textile qui tue, elles n’ont jamais entrainées de réaction officielle de sa part.

    Gérard Mulliez n’a pu s’empêcher d’épancher sa haine du social, sa haine du CNR. C’est un homme du passé, on le sait.

    Au lieu de faire des trucs pareils, il ferait mieux de s’occuper de ses entreprises autrement que sur le plan fiscal.
    L’informatique prend du retard, du retard, et à notre époque, c’est une erreur stratégique grave.
    Les bons d’achats offerts aux clients en guise de compensation à leurs problèmes se chiffrent en millions d’euros.

    Par ailleurs, c’est pas brillant dans pas mal de pays. Italie, c’est plutôt la catastrophe, Portugal, Espagne pas terrible.
    Bon, 650 millions d’euros ont été rapatriés de la Russie, cela a permis de passer les fêtes 2014 entre grand bourgeois roubaisiens.

    Pour les clients, les prix en France ?
    Un effort a été fait fin 2014, mais c’était il y a un certain temps.
    Ce sera un énorme chance pour les salariés d’Auchan France si le prix de l’action ne baisse pas cette année.

  • 70 ans que gérard mulliez attendait ça !

    Le Conseil National de la Résistance, dont le PCF a fait brillamment partie a donné aux Françaises et aux Français une législation progressiste et des droits sociaux. Les derniers restes de cette législation viennent d’être détruits par le gouvernement PS de la France (lois macrons). gérard mulliez n’a pu s’empêcher de pavaner devant ceux qui l’on toujours terrorisé.
    L’excuse de l’affiche est dérisoire. Il suffit de voir celles rappelant les morts du Bangladesh, le textile qui tue, elle n’ont jamais entrainées de réaction officielle de sa part.

    Gérard Mulliez n’a pu s’empêcher d’épancher sa haine du social, sa haine du CNR. C’est un homme du passé, on le sait.

    Au lieu de faire des trucs pareils, il ferait mieux de s’occuper de ses entreprises autrement que sur le plan fiscal.
    L’informatique prend du retard, du retard, et à notre époque, c’est une erreur stratégique grave.
    Les bons d’achats offerts aux clients en guise de compensation à leurs problèmes se chiffrent en millions d’euros.

    Par ailleurs, pour auchan, c’est pas si brillant dans pas mal de pays. Italie, c’est plutôt la catastrophe, Portugal, Espagne pas terrible.
    Bon, 650 millions d’euros ont été rapatriés de la Russie, cela a permis de passer les fêtes 2014 entre grand bourgeois roubaisiens.

    Pour les clients, les prix en France ?
    Un effort a été fait fin 2014, mais c’était il y a un certain temps.
    Ce sera un énorme chance pour les salariés d’Auchan France si le prix de l’action ne baisse pas cette année.