Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Flot de défections au Yémen

mardi 22 mars 2011 - Contacter l'auteur - 2 coms

Des chefs de l’armée yéménite et des hauts diplomates ont annoncé leur ralliement à la contestation contre le président Ali Abdallah Saleh, qui a assuré que le peuple le soutenait malgré des appels redoublés à son départ.

Le principal chef tribal, cheikh Sadek al-Ahmar, a demandé au président Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, de se retirer, joignant sa voix à celles de dignitaires traditionnels et religieux, dont le rôle est déterminant dans ce pays pauvre de 24 millions d’habitants.

Une foule de protestataires bravait toujours dans le centre de la capitale yéménite une interdiction de manifester pour exiger le départ du président, de plus en plus isolé et des chars étaient déployés en force à Sanaa.
Manifestations en Syrie

Un enfant de 11 ans blessé dimanche lors de la dispersion par les forces de sécurité d’une manifestation à Deraa, dans le sud de la Syrie, a succombé hier, selon un militant des droits de l’homme.

Selon lui, « plus de 800 personnes sont portées disparues à Deraa » depuis le déclenchement des manifestations vendredi. Les communications et les déplacements sont difficiles dans la ville, théâtre depuis quatre jours de manifestations sans précédent contre le pouvoir en Syrie, malgré une loi d’urgence en vigueur depuis 1963.

Par ailleurs, des dizaines de manifestants ont défilé hier soir à Nawa, à 35 km de Deraa, scandant des slogans contre la corruption.

http://www.dna.fr/fr/monde/info/4804205-Flot-de-defections-au-Yemen

Mots clés : Armes - Armée / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Oui mais qui est derrière encore une fois ? Le Peuple ou d’autres corrompus décidés à remplacer ceux devenus gènants parce que plus crédibles ? A quoi bon changer les hommes si la société capitaliste où règne l’injustice reste en place ? Je dis des corrompus, bien sûr avançant au premier rang avec derrière les conseils des agents de l’impérialisme mondial ! Puisse le Peuples prendre conscience le plus vite possible que l’on ne remplace pas des dictateurs par une autre dictature sans doute plus subtile et hypocrite : les milliardaires non-élus du pouvoir économique avec en-tête le FMI.

Derniers articles sur Bellaciao :