Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Gatignon (Maire PC de Sevran-93) : Pour une union PC-Ecolo

vendredi 23 octobre 2009 - Contacter l'auteur - 10 coms

de Sylvia Zappi

Europe Ecologie n’en finit plus d’attirer de nouvelles vocations. Après Eric Loiselet, principal animateur du "pôle écolo" du PS, la magistrate Laurence Vichniewsky ou la fille de José Bové, Marie Bové, c’est au tour du maire communiste de Sevran, Stéphane Gatignon de trouver la mariée écologiste décidément plus belle.

Ce fils spirituel du député rénovateur François Asensi - aujourd’hui en rupture - vient d’envoyer une lettre à Marie-George Buffet l’enjoignant de s’allier avec les Verts aux élections régionales. Samedi 24 octobre, lors d’un conseil national, la secrétaire nationale devait proposer une alliance dans le Front de gauche - avec le Parti de gauche, de Jean-Luc Mélenchon, et la Gauche unitaire, de Christian Picquet - sans exclure quelques exceptions où le PCF partirait dès le premier tour avec le PS. C’est une impasse pour la gauche, explique le maire, de Sevran, 40 ans.

A la veille du conseil national du PCF qui va proposer une ligne nationale d’alliance avec le Front de gauche, vous avancez une autre hypothèse, celle d’un rapprochement avec Europe Ecologie. Pourquoi ?

On ne sait pas, pour le moment, quelle est la stratégie de la direction du PCF, sinon des alliances à la carte : suivant les régions, c’est soit avec le Parti socialiste, soit avec le Front de gauche qui avance difficilement. Ce que je propose, c’est que le parti engage une discussion avec les Verts et Europe Ecologie pour travailler à un projet, un programme et une nouvelle alliance électorale dès les régionales.

C’est un vrai virage et un changement d’alliances que vous proposez ?

Pour moi, c’est la seule voie à suivre aujourd’hui. L’alliance avec le PS ne fonctionne plus parce qu’il n’a plus de projet pour faire évoluer la société. La gauche traditionnelle a vécu. L’union de la gauche, c’est désormais du passé. Il faut l’acter et bouger pour faire bouger l’ensemble de la gauche. Si on part dans une stratégie de listes autonomes pour faire 7- 8 %, ce sera encore le PS qui restera hégémonique et qui vassalisera le PCF. Cela ne fera qu’accélérer la régionalisation du parti en vue de sauver quelques majorités régionales socialistes et quelques sièges communistes. C’est ce que vit le parti dans tout un tas de villes où il n’existe plus vraiment.

Pour vous, le PS, les majorités de gauche, c’est fini ?

J’en ai marre de voter au deuxième tour pour un Huchon ou pour un candidat socialiste à la présidentielle avec toujours les mêmes projets, la même routine alors que les enjeux ont changé. Le Parti socialiste va de crise en crise, perdu dans l’espoir vain de sauver son appareil. Aucune alliance ne pourra enrayer ce processus.

Il nous faut revoir notre projet d’émancipation sociale au regard de la crise environnementale et participer activement à la refondation écologique, sociale et démocratique de la gauche.

L’intérêt général n’a jamais été aussi visible, les peuples les plus pauvres sont menacés par le réchauffement climatique et nous devons comprendre que l’écologie est avant tout un enjeu social. Elle est posée non seulement en termes de défense des acquis sociaux mais surtout en termes de rupture avec un modèle de croissance qui épuise notre planète.

Le PCF devrait être aux avant-postes de ces préoccupations. Les élections régionales nous en offrent l’occasion : faire alliance avec les écologistes peut créer un électrochoc dans la classe politique et sur l’ensemble de la gauche.

Vous pensez pouvoir être entendu de vos camarades ?

Pourquoi pas ? Si ce n’est pas le cas, je verrais. Aujourd’hui, je n’exclus rien. Ni de participer à la campagne d’Europe Ecologie ni d’être candidat. J’attends d’abord la réponse de mon parti.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/23/stephane-gatignon-pcf-je-propose-une-nouvelle-alliance-avec-les-ecologistes_1257853_823448.html

Mots clés : FR - Ile de France (01) / Partis politiques / Régionales 2010 / Sylvia Zappi /

Messages

  • Gatignon a tord de cracher dans la soupe. Il va le payer cher.

    Son attitude est ignoble, il est le type meme du carriériste renégat.

    Pas étonnant cette nouvelle envie de prendre le vert...tous les opportunistes prennent le vert...c’est une honte qu’un type qui doit tout au parti, son statut social, sa position nous insulte comme çà...

    je resterais poli, mais j’en pense pas moins ...

    • Le PCF devrait changer de nom car le C pour communiste ça me fait doucement rigoler.

      C ce pourrait étre : Changeant ou Clientéliste ou même Compromission

      Pour sauver leur tête, leur emploi,bref la survie de leur propre parti , ils vont être obligé de s’allier aux socios démocrates de m.... sinon ils disparaissent.

      Ce qui les sauve c’est encore la CGT qui posséde des militants encore actifs et qui sont encore assez largement des sympathisants communistes.

      Ils crachent dans la soupe mais vont la déguster discrétement dans la pièce d’à coté.

      Mais regardez vous dirigeant du PC et vous les militants, un peu de dignité rejoignez un vrai parti défendant la cause du peuple !

      J’espère vivement me tromper mais je n’ai guère confiance.

    • un peu de dignité rejoignez un vrai parti défendant la cause du peuple !

      Alors..on n’ose pas le citer ce "vrai parti" ? Serait-il douteux lui aussi ?

    • Gatignon ne pense pas, il se place

      Gatignon ne pense pas, il se positionne

      Gatignon ne pense pas, il se prosterne

      Gatignon ne pense pas, il se proximise

      Gatignon ne pense pas, il se pervertit

      Gatignon ne pense pas, il se prostitue

      Gatignon ne pense pas, il se putatise

      Gatignon ne trahit pas, il n’a jamais eu d’idéal.

      Le Renard Rouge

    • Je laisse libre choix quant au sens à apporter à ce verbe

      Temps composés Temps simples
      Indicatif

      Présent
      je gatignone
      tu gatignones
      il/elle gatignone
      nous gatignonons
      vous gatignonez
      ils/elles gatignonent

      Imparfait
      je gatignonais
      tu gatignonais
      il/elle gatignonait
      nous gatignonions
      vous gatignoniez
      ils/elles gatignonaient

      Passé simple
      je gatignonai
      tu gatignonas
      il/elle gatignona
      nous gatignonâmes
      vous gatignonâtes
      ils/elles gatignonèrent

      Passé composé
      j’ai gatignoné
      tu as gatignoné
      il/elle a gatignoné
      nous avons gatignoné
      vous avez gatignoné
      ils/elles ont gatignoné

      Plus-que-parfait
      j’avais gatignoné
      tu avais gatignoné
      il/elle avait gatignoné
      nous avions gatignoné
      vous aviez gatignoné
      ils/elles avaient gatignoné

      Passé antérieur
      j’eus gatignoné
      tu eus gatignoné
      il/elle eut gatignoné
      nous eûmes gatignoné
      vous eûtes gatignoné
      ils/elles eurent gatignoné

      Futur antérieur
      j’aurai gatignoné
      tu auras gatignoné
      il/elle aura gatignoné
      nous aurons gatignoné
      vous aurez gatignoné
      ils/elles auront gatignoné

      Futur
      je gatignonerai
      tu gatignoneras
      il/elle gatignonera
      nous gatignonerons
      vous gatignonerez
      ils/elles gatignoneront

      Subjonctif
      Présent
      que je gatignone
      que tu gatignones
      qu’il/elle gatignone
      que nous gatignonions
      que vous gatignoniez
      qu’ils/elles gatignonent

      Imparfait
      que je gatignonasse
      que tu gatignonasses
      qu’il/elle gatignonât
      que nous gatignonassions
      que vous gatignonassiez
      qu’ils/elles gatignonassent

      Infinitif
      Présent
      gatignoner

      Participe
      Présent
      gatignonant

      Participe
      Passé
      masc.sg. : gatignoné
      masc.pl. : gatignonés
      fém.sg. : gatignonée
      fém.pl. : gatignonées

      Impératif
      Présent
      gatignone
      gatignonons
      gatignonez

      Conditionnel
      Présent
      je gatignonerais
      tu gatignonerais
      il/elle gatignonerait
      nous gatignonerions
      vous gatignoneriez
      ils/elles gatignoneraient

      Subjonctif
      Passé
      que j’aie gatignoné
      que tu aies gatignoné
      qu’il/elle ait gatignoné
      que nous ayons gatignoné
      que vous ayez gatignoné
      qu’ils/elles aient gatignoné

      Plus-que-parfait
      que j’eusse gatignoné
      que tu eusses gatignoné
      qu’il/elle eût gatignoné
      que nous eussions gatignoné
      que vous eussiez gatignoné
      qu’ils/elles eussent gatignoné

      Impératif
      Passé
      aie gatignoné
      ayons gatignoné
      ayez gatignoné

      Infinitif
      Passé
      avoir gatignoné

      Participe passé composé
      ayant gatignoné

      Conditionnel

      Passé (1ère forme)
      j’aurais gatignoné
      tu aurais gatignoné
      il/elle aurait gatignoné
      nous aurions gatignoné
      vous auriez gatignoné
      ils/elles auraient gatignoné

      Passé (2ème forme)
      j’eusse gatignoné
      tu eusses gatignoné
      il/elle eût gatignoné
      nous eussions gatignoné
      vous eussiez gatignoné
      ils/elles eussent gatignoné

  • Il y a au moins une chose évidente dans cette cuisine électorale : si le PC laisse tomber le PS, c’est pour lui (le PC) la fin... Il perd la plus grande part de ses élus locaux et il tombe dans le capharnaüm de la Gauche de la Gauche où il ne fait pas le poids.

    Situation cornélienne pour ce qui reste du PC.

  • Et oui Gatignon attendait la députation d’Asensi ... mais il peut toujours rêver, l’autre vieux crevard la lui donnera que six pieds sous terre !
    Du coup il tente son coup aux régionales avec les libéraux écolos :)
    C’est plus de la trahison ou de l’abandon d’idéologie, c’est même pas de l’opportunisme c’est de la bêtise crasse car il avait déjà pas bcp d’avenir au PC et là il en a plus du tout ! Imbécile :)

  • Un CN est passé et les cocos s’en vont pour voter Huchon...Fallait bien une grande messe pour valider ça. Je vois pas le côté révolutionnaire mais bon passons encore, ça fait juste 30 ans que c’est comme ça, et puis ceux qui luttent ne gagnerons rien à cette affaire là, le bilan de la région est là pour en attester, on attend encore l’application des promesses des précédentes régionales, je ne prendrai que le prix unique pour les transports pour en attester, encore un pissage dans le violon.

    Hier, j’ai écouté Mélanchon, il se place comme il se doit au centre, entre le PC et le NPA, bref le vieux monde...Avec des propositions raleuse mais qui au delà de mesurer le poid de chacun n’apporte rien de politiquement transformateur socialement, vu que l’issue restera à sucer le roue d’un PS conservateur voir réactionnaire sur certains sujets. En tout état de cause, aucune issue au productivisme auquel on est soumis, comme si on croyait encore que tchernobyl s’arretait encore à Strasbourg...Ce mec qui parle de l’Amérique latine n’y connait finalement pas grand chose, ça fait rien que 40 ans de lutte qui ont porté HCavez au pouvoir et sans la presse !!

    Pour ma part les conditions sont là pour faire plier le PS et arrêter d’envisager la gestion des questions notre quotidien par des rapports de force entre des appareils qui pensent encore se suffire à eux-même. Aujourd’hui l’heure est à l’affrontement idéologique à gauche et non pas à la sauvegarde de privilèges d’élus ou de permanent.

    En attendant GOdot, l’espoir est à nouveau notre d’ouvrir le champs de la transformation sociale en plaçant les rapports de classe l’écologie et la culture au coeur d’un projet politique. La dessus le PS est has been, le soutenir en restant force d’appoint c’est mourir encore un peu.

  • franchement les gars je suis surpris de voir autant de monde accroché à un parti, sans rien voir de ce qui se fait vraiment, concrètement.

    ok le parti c’est tout pour certains d’entre vous, mais il sert à quoi maintenant ???

    à servir la soupe à Jean-Pol’Hochon ? et sinon ?...

    votre problème, c’est que vous avez été trop habitués par vos propres dirigeants à ne faire que de la politique politicienne, à se battre pour des postes. quand quelqu’un tente quelquechose, prend des risques comme ce Gatignon, vous n’y voyez que de la stratégie de bas étage.

    la vérité, c’est que le mec prend des gros risques parce que rien ne dit aujourd’hui que les écolos ne sont pas un feu de paille, si ce n’est les sondages. mais pour défendre des idées, le mec est prêt à tout.

    la députation, la vérité c’est que le mec aurait pu aller au PS pour l’avoir. Mais là il aurait fait la pute, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

  • Ce soir, je pense à mon père, 61 ans de Parti, mort en 2003, ;
    deux années ds la clandestinité en Correze, faits de Resistance prouvés, écrits ds un tas d’ouvrages consacrés oû son nom fut cité,prise de la Prison de TULLE.... etc.... puis engagé pr "la durée de la Guerre" chez De Lattre en 09/44 ds la Première Armée à la dde du Parti ; refus de partir en Indochine ...., retour ds la "vie civile "en 46 comme nombre de ces Camarades, et puis, au taf, au boulot.
    Embauché comme balayeur au Metro à Paris, puis comme chauffeur de bus(il avait obtenus"ses permis " en Allemagne)après la Capitulation à laquelle il contribua comme les autres.
    Militant syndical, à la CGT , comme en 41 qd il était "tueur "aux Abattoirs d’EGLETONS, à 16 piges et déjà militant au "syndicat" puis aux JC clandestines....
    Etc, etc.............Puis élu , et tjrs militant communiste..........en desacords vers la fin de sa vie mais tjrs un "Communiste".
    Il doit etre fou,il doit se retourner ds sa tombe face aux sapins qu’il aimait tant de voir ce que font tt ces mecs qui trahissent, comme Gatignon,car enfin, on peut comme moi, avoir quitté le Parti, et ne pas aller à la soupe ...ailleurs, enfin, c’est indigne !!
    Oui, Gatignon est indigne !!!!il est indigne car il s’agit juste de la gestion de sa carrière.
    Putain, Tito, ne te laisses pas embringuer là dedans, car tu vas toi aussi y perdre ton âme.
    Meme ma mère, depouillée en 62 à Charonne par les flics, et marquée à vie ,n’y comprend plus rien, elle vient de feter ses 81 ans, et elle est tjrs membre du Parti.
    Un Camarade, qui fut un des dirigeants de jc 93 ds les annees 70(membre du BF et proche de tito)m’avait dit en1991(chez Jenny ;la choucroute :,à Paris) que pr faire de la politique, il fallait rejoindre les ecolos ...deja, c’etait voulu .
    J’ai honte !!!!!!d’avoir eu des Parents Communistes.
    Mes enfants qui recherchent "la lumiere" ailleurs, resteront sur des bases humanistes et c’est bien le plus qu’ils puissent faire....que de rechercher la lumière............

Derniers articles sur Bellaciao :