Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Halte aux dépenses militaires

jeudi 14 avril 2011

Aujourd’hui 12 avril 2011, la première Journée mondiale d’action pour la
réduction des dépenses militaires est célébrée dans plus de 35 pays par
diverses manifestations : à Washington devant la Maison Blanche, à New York
devant l’ONU, à Genève, à Kampala, Dacca, Séoul, etc.

Cette journée mondiale est organisée par l’Institut d’Etudes Politiques de
Washington et le Bureau International de la Paix à Genève. Plus de 100
associations, dont les Religions pour la Paix, les Scientifiques pour la
Responsabilité mondiale, en France le Mouvement de la Paix et l’Action des
Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) s’y sont associées.

Cette Journée coïncide avec la publication du rapport annuel du S.I.P.R.I.
(Stockholm International Peace Research Institute.) sur les dépenses
militaires mondiales.

En 2009, le monde a dépensé plus de 1500 milliards de dollars pour les
armées et les armements, dont près de la moitié pour les seuls Etats Unis.
Même en pleine crise économique, ces dépenses ont augmenté. Au même moment,
les ressources mondiales ont été affectées par d’autres crises : changement
climatique, tremblements de terre, paupérisation planétaire, prolifération
nucléaire, pandémies sanitaires… Des fonds sans cesse plus importants
seraient nécessaires pour améliorer le sort des sociétés touchées par la
guerre, y compris actuellement en Libye, Côte d’Ivoire, Afghanistan.

La communauté internationale ne parviendra pas à atteindre les objectifs du
Millénium sans reconsidérer de façon draconienne ses priorités économiques.

Ce 12 avril 2011, des citoyens du monde entier réclament à leurs
gouvernements de réduire leurs dépenses militaires et de consacrer les
sommes économisées à satisfaire les besoins humains.

La France en particulier, qui pourrait déjà faire un milliard de morts avec
ses quelque 300 bombes atomiques dont chacune est de 7 à 22 fois plus
puissante que celle d’Hiroshima, consacre chaque année entre 5 et 6
milliards d’Euros à la recherche et au développement de nouvelles armes
(nouveau sous-marin nucléaire, nouveaux missiles, nouvelles têtes
nucléaires, nouveaux avions porteurs, etc.). Elle bafoue ainsi le Traité de
Non Prolifération nucléaire (TNP) dont elle est signataire, incite les
autres pays à en faire autant, et prépare une catastrophe nucléaire dont le
peuple français sera à la fois le complice et la victime.

La France et les autres puissances militaires placent l’humanité sur un
baril de poudre. Il est grand temps de changer de politique.

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)

Derniers articles sur Bellaciao :