Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’ADQ : Liberté ! Liberté ! Liberté ! ... Mais pas pour les assistés sociaux

dimanche 18 novembre 2007 - Contacter l'auteur - 3 coms

L’Action démocratique du Québec a renoué avec son obsession "les assistés sociaux" lors d’un conseil général de l’aile jeunesse du parti. On a reparlé de couper les vivres aux assistés sociaux pour les obliger à aller travailler. Obliger les autres à faire quelque chose, est-ce bien la liberté dont ce parti se réclame ?

Pour l’ADQ, le sens de la vie humaine semble se résumer à cette phrase : "On est sur la terre pour faire faire des profits aux patrons". À Québec Solidaire, nous croyons que nous sommes sur la terre pour rendre les autres heureux et pour leur faciliter la vie et c’est pourquoi la politique de Québec Solidaire vise à majorer les prestations d’aide sociale.

Si les gens de l’ADQ pensent que les personnes à l’aide sociale sont si choyées, je leur suggère de se mettre à l’aide sociale pendant une année au barême actuel. Peut-être qu’ainsi, ils se feront une autre opinion de l’aide sociale.

Mots clés : Canada-Québec / Partis politiques / Pauvreté-Précarité /

Messages

  • Si les gens de l’ADQ pensent que les personnes à l’aide sociale sont si choyées, je leur suggère de se mettre à l’aide sociale pendant une année au barême actuel. Peut-être qu’ainsi, ils se feront une autre opinion de l’aide sociale.

    Excellente réplique pleine de bon sens. Qu’on en prenne de la graine ici en France !

    • Attention. Ce dont on parle ici c’est des assistés sociaux APTES à travailler. Ces gens PEUVENT travailler mais ne le font pas. On leur donnerais alors QUATRE ans pour se scolariser et se trouver du travail, en leur fournissant divers outils. Posons-nous la question : Comme société, sommes-nous obligés de payer pour des gens, encore une fois, APTES à travailler mais qui ne le veulent pas ? Poser la question, c’est y répondre.

  • C’est n’importe quoi cette article ! Rectifions les faits. L’ADQ veut inciter ceux qui sont aptes à travailler d’éviter de prendre un abonnement à vie à l’assistance sociale. C’est simplement de question de logique. Les travailleurs n’ont pas à payer pour ceux qui sont aptes à travailler et qui profitent du système pour en plus collecter de l’argent avec le travail au noir. Bonne journée... je pars travailler !

Derniers articles sur Bellaciao :