Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’enfant a voulu ramasser un objet qui ressemblait à une "bouteille de parfum"

samedi 2 septembre 2006 - Contacter l'auteur - 9 coms

de Al Faraby

Amnesty International a appelé Israël, le jeudi 31 août, à fournir sans délai les cartes des régions du Liban dans lesquelles des bombes à sous-munitions ont été utilisées au cours du récent conflit, afin de faciliter leur enlèvement et d’empêcher de nouvelles victimes civiles.

L’organisation a rendu publics les témoignages de victimes de bombes à sous-munitions qui n’avaient pas explosé au moment de leur impact et appelé Israël à coopérer à une enquête impartiale et approfondie sur l’utilisation de ce type de munitions au cours du récent conflit.

Ces appels interviennent après la publication d’un rapport des Nations unies qui a révélé que 90 p. cent des frappes israéliennes utilisant des bombes à sous-munitions se sont produites au cours des dernières soixante-douze heures du conflit, alors qu’un cessez-le-feu était en vue.

Le Centre de coordination de l’action contre les mines des Nations unies a identifié à ce jour plus de 400 points contaminés par plusieurs centaines de milliers de petites bombes contenues dans ce type de munitions.

Les délégués d’Amnesty International au Liban ont trouvé d’innombrables bombes à sous-munitions non encore explosées dans les villages et même parfois dans les maisons.

« L’utilisation de bombes à sous-munitions au coeur de zones habitées viole clairement l’interdiction de toute attaque menée sans discrimination et constitue donc une grave violation du droit international humanitaire, a déclaré Kate Gilmore, secrétaire générale adjointe exécutive d’Amnesty International. Il est scandaleux qu’en dépit des demandes officielles des Nations unies, Israël n’ait toujours pas fourni de cartes pour les régions visées par des bombes à sous-munitions. Cette situation met en danger la vie de civils libanais, d’enfants en particulier. »

Les bombes à sous-munitions libèrent en l’air plusieurs centaines de petites bombes sur une large zone. Ces bombes n’explosent pas nécessairement lors de leur impact, faisant ainsi planer une menace durable pour la population civile.

« Les bombes à sous-munitions sont de fait des mines antipersonnel. Leur utilisation par l’armée israélienne au Liban a déjà fait de nombreuses victimes parmi les centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui cherchaient à regagner leur domicile. Les États-Unis d’Amérique, principal fournisseur d’armes à Israël, ainsi que les autres pays ne devraient plus fournir ce type d’armes et devraient décréter un moratoire international sur leur utilisation », a déclaré Kate Gilmore.

Une mission d’Amnesty International actuellement au Liban a parlé avec certaines des victimes de bombes à sous-munitions parmi les centaines de milliers de civils qui tentent actuellement de regagner leur domicile dans le sud du Liban.

Abbas Yusef Shibli, six ans, a décrit aux délégués d’Amnesty International ce qui s’est passé quand il a tenté de ramasser une bombe à sous-munitions qui n’avait pas explosé dans le village de Blida, le 26 août. De son lit d’hôpital, Abbas a expliqué qu’il était en train de jouer avec trois camarades ; il avait voulu ramasser un objet qui ressemblait à une « bouteille de parfum » . Abbas a été victime d’une rupture du colon et de la vésicule biliaire, il a un poumon perforé, le nerf médian a été touché, il a déjà subi deuxtransfusions sanguines. Ses trois camarades ont aussi été blessés, mais ont quitté l’hôpital au bout de deux jours.

Dans la chambre voisine, Mahmoud Yaqoub, trente-huit ans, berger, est allongé, une jambe dans le plâtre après avoir marché sur une bombe à sous-munitions. Mahmoud dit avoir perdu quatre de ses 21 chèvres au cours des attaques israéliennes parce que les bêtes ne pouvaient accéder à l’eau. Il ne pouvait que rarement les faire sortir durant les combats ; maintenant que le cessez-le-feu est en vigueur, des bombes à sous-munitions se trouvent sur toutes les collines qui leur servent normalement de pâturage.

Dans un autre hôpital, les délégués d’Amnesty International se sont rendus au chevet de Hassan Hussein Hamadi, treize ans, dans le coma après avoir subi une intervention chirurgicale. Selon sa famille, Hassan Hussein et ses cinq frères et soeurs jouaient dans la cour de leur maison dans le village de Deir al Qanun, au sud de Tyr. Hassan Hussein aurait ramassé une petite bombe à sous-munitions qui aurait explosé. L’explosion lui a arraché quatre doigts de la main droite, sauf le petit doigt et il souffre de lésions importantes à l’épaule et à l’abdomen.

Hussein Qaduh, dix-neuf ans, étudiant en comptabilité à l’Institut technique islamique de Beyrouth a été gravement blessé par l’explosion d’une bombe à sous-munitions le 28 août, dans le village de Soultaniye, au sud du Liban, alors qu’il suivait une allée près du terrain de football, dans le village. Lorsque les délégués d’Amnesty International se sont rendus sur place le lendemain, ils ont constaté que l’endroit était parsemé de bombes à sous-munitions non explosées, certaines à quelques centimètres de l’allée sur laquelle on voyait encore des traces de sang. Hussein, victime d’une hémorragie au niveau des intestins et du foie, a subi une importante intervention chirurgicale. L’hémorragie a pu être stoppée mais des saignements persistent au niveau du cerveau. Son pronostic vital est extrêmement réservé.

Amnesty International a répété que l’utilisation par Israël de bombes à sous-munitions soulignait la nécessité, pour les Nations unies, de mener sans délai une enquête approfondie sur toutes les violations du droit international humanitaire, commises à la fois par Israël et par le Hezbollah au cours de ce conflit.

http://www.aloufok.net/article.php3...

Mots clés : Al Faraby / Dazibao / Guerres-Conflits / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Plus j’avance dans la connaissance de l’histoire d’Israël depuis sa création et plus je suis choquée, écoeurée, horrifiée, voire anéantie. (Merci à Bellaciao de me donner des pistes de recherche.)

    Alors on m’aurait menti pendant des années ???

    Même les médias commencent timidement à nous rapporter les faits odieux, cités dans l’article, montrant un visage détestable d’israël, qui vient de perdre plus que la guerre... la compréhension, la compassion de nombreux citoyens du monde.

    Malheureusement par sa violence inouïe envers les Palestiniens et les Libanais, Israël vient d’enterrer définitivement la shoah et se mettre au ban de la société des hommes. Honte et tristesse.

  • Ces actes relèvent clairement de la définition du crime de guerre. Amnesty International (voir son site) commence à mobiliser sur ce sujet, et intervient en particulier auprès de l’ONU pour qu’il y ait un procès. Vous pouvez signer une pétition en ligne pour renforcer leur action. La Shoa est le plus grand des crimes contre l’humanité qui ait été commis ; certains juifs en on déduit que plus jamais un juif, et bien sur un israélien, ne devait se retrouver en situation de faiblesse. L’usage immodéré de la force, et le refus de négocier, commence à mettre Israel en péril, car il n’y a aucun avenir pour un guetto qui ne sait que générer la haine et qui se replie et s’isole sur lui-même. Israel est le seul pays du monde ou des juifs sont menacés ... La force d’Israel est sa faiblesse.

  • ABOMINABLE !

    Je ne veux ni la liquidation d’Israël, ni celle des israéliens...
    Mais lorsque je vois la photo de ce jeune innocent massacré par la théocratie israélienne, je dis que c’est abominable, insupportable... RÉVOLTANT !
    Et donc, çà mérite la révolte pour un autre cours des choses !
    Pour un renversement de cet ordre des choses établies !

    NOSE

  • On savait que les guerres, toutes les guerres sont des saloperies Mais nous en avions encore à apprendre sur le degré de connerie et de saloperie des chiens de guerres (je veux dire : les militaires ) .
    Sur les trottoirs de nos villes les chiens ( les vrais là je parle, nos toutous) laissent "des merdes" que leurs maîtres ne ramassent hélas pas toujours, loin de là .Mais ces merdes là ne nous explosent pas dans les jambes !

    Au Liban les aviateurs Israëliens véritables "chiens ailés" du colonialisme-sionisme ont laissé leurs merdes par dizaines de milliers Mais ces merdes là donnent la mort en différé, transformant ceux qui les ont semées en assassins également en différé ,pendant qu’ils dorment par exemple... ou peut-être qu’à l’instant précis ou tel glorieux capitaine d’aviation embrasse son enfant un des joujous qu’il à balancé avant de partir, en éxécute un autre ou en fait un handicapé pour la vie. de plus nous dit l’ONU 72 heures avant , alors que cela n’a d’autre utilité, du point de vue des hommes de bonne volonté que celle de déconsidérer le pays qui a fait cela.

    Comme le dit plus haut une intervenante que je cite car c’est bien dit :
    "montrant un visage détestable d’israël, qui vient de perdre plus que la guerre... la compréhension, la compassion de nombreux citoyens du monde.Malheureusement par sa violence inouïe envers les Palestiniens et les Libanais, Israël vient d’enterrer définitivement la shoah et se mettre au ban de la société des hommes. Honte et tristesse ".

    Heureusement qu’il y a de nombreux Israëliens qui nous donnent une autre image par leurs actes et leur paroles . Il reste quand quand même que ces contestataires et refuzniks restent minoritaires et du fait du processus électoral et politique ces crimes sont commis au nom du peuple Israëlien

    Tristesse et objet de méditation sur la marche du monde !

    Ah et ce truc de fournir les plans de ce épandage mortel, réclamé par les observateurs Onusiens, je crois que c’est rêver. D’abord ces salopards qui ont fait ce coup ne doivent pas êtres du genre à avoir envie d’aider d’autres humains que de plus ils ont voulu placer dans cette situation.
    et d’autre part ils doivent être infoutus de le faire, ayant balancé cela dans une jolie pagaïe, volontaire ou involontaire ?

    "Bon courage aux démineurs" car ces petites épices, tout comme le sel en somme sont plus faciles à poser qu’a enlever .

    René de Montmorency

    • allez signer la petition appel de paris sur france-liban.org afin de l’etat disrael réponde deses

      crimes devant un tribunal penal international

      il est plus que temps.

      60 ans que çà dure..... et ils n’ont aucune intention d’arrêter, bien au contraire.

      une chaine humaine de tous les citoyens du monde est capable d’y arrivez

      allez y, signez et faites signer par le plus grand nombre autour de vous

      il y a aussi une petition similaire, dans le même but : sur new.petitiononline.com

      bougez vous, pour que celà cesse, il est grand temps.

  • Déjà l’idée m’avais effleuré lors du rasage de l’Afghanistan...
    Et si ces bombardements massifs et illégaux, du point de vue humaniste adopté par la communauté internationnale si j’ose dire, répondait à une loi bien différente et tout à fait acceptable : la loi du marché ?

    Toutes ces tonnes de bombes fabriquées et stockées, il faut bien un jour s’en servir, ne serais-ce que pour vider les stocks... C’est que ça coûte cher les stocks. Et puis si on vide pas les stocks, comment développer de nouveaux produits, que faire des nouvelles productions ?
    On peut pas construire de nouveaux hangars en permanence...

    Bref, voilà une idée complètement conne, du genre qui donne pas envie d’aller travailler, soutenir un système économique aux commandes. Du genre qui donne pas non plus envie d’accorder le moindre crédit à nos politiques finalement impuissantes face au cynisme économique.

Derniers articles sur Bellaciao :