Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’histoire de France vue par Marine Le Pen : une honte pour la République

jeudi 28 février 2013, par Le MRAP - 2 coms

Le 26 février 2013, en déplacement à Rocamadour, Marine Le Pen, fidèle aux traditions de l’extrême droite, a proposé un "rééquilibrage de l’apprentissage de l’Histoire de France", en faveur de "ses éléments les plus glorieux".

Elle s’est notamment déclarée "défavorable à un enseignement de la seconde guerre mondiale" : il est vrai que pour son père, « selon son célèbre propos du 13 septembre 1987 », "les chambres à gaz " - dans lesquelles périrent des millions d’hommes, de femmes et d’enfants - n’étaient "qu’un détail de l’histoire". Il est vrai aussi, que c’est le jour même de commémoration de la libération du camp d’Auschwitz - le 27 janvier 2012 - que Marine Le Pen - invitée d’honneur du FPÖ, principale organisation d’extrême-droite autrichienne - valsait au bal des corporations estudiantines de Vienne, avec les leaders néo-nazis pangermanistes.

Qui pourrait prétendre que parmi ces éléments qualifiés des « plus glorieux » ne figure pas la Résistance au nazisme et au fascisme pendant la seconde guerre mondiale ? Ces hommes et ces femmes, Français ou étrangers, qui, parfois au prix du sacrifice ultime de leur vie, se sont levés contre la "bête immonde" pour que triomphe la Liberté ? Au nom des victimes de la barbarie nazie, contre la volonté d’amnésie de Marine Le Pen, le MRAP réaffirme un imprescriptible devoir de mémoire.

Autre thème cher au Front national : celui des "bienfaits de la colonisation", également abordé par Marine LE PEN à Rocamadour dans son interrogation aux enfants. Non, le colonialisme et la colonisation n’ont pas joué "un rôle positif" ! La colonisation s’est appuyée sur la violence, l’humiliation ou la prétendue « supériorité » d’’un peuple sur un autre. Le racisme en était le fondement. Sur plusieurs continents et jusqu’au coeur de Paris, cette Histoire a été émaillée de crimes et de massacres qui en sont une partie intégrante.

Au moment où nous apprenons le décès de Stéphane Hessel, résistant déporté par le nazisme, un symbole de l’honneur de la France à qui nous rendons un immense hommage, nous faisons nôtre son célèbre appel : « Indignez vous ! ».

Oui, indignons-nous des odieux propos de Marine Le Pen !

Messages

  • Un seul commentaire pour cet article !
    C’est ça le plus grave !

    • Il est devenu impossible d’enseigner dans les écoles, les collèges et les lycées...
      les mathématiques, les lettres (anciennes ... et même modernes c’est-à-dire notre langue commune), l’histoire, la géographie...tout devient étranger à ceux que l’on appelle désormais des "apprenants", terme de pure novlangue puisque précisément ils n’apprennent rien.

      Les enseignants le répètent depuis 20 ans, mais on leur rétorque que non, le niveau ne baisse pas, que les jeunes savant faire "autre chose" (cliquer, propager des rumeurs sur internet, envoyer des textos).

      C’est parce que le niveau a baissé, de manière effroyable, que la chef du parti d’extrême droite se permet de nous faire une leçon d’histoire dans l’indifférence générale. A quand un débat sur la réhabilitation du nazisme ?

Derniers articles sur Bellaciao :