Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’histoire du drapeau de l’Europe !

lundi 23 février 2009 - Contacter l'auteur - 9 coms

Jasna Gora en Pologne

Une histoire étonnante !

LE DRAPEAU DE L’ EUROPE

Au mois 1987, j’ai rencontré par hasard à Lisieux, devant le Carmel, un Monsieur modestement vêtu qui m’a dit : « C’est à moi qu’on a demandé de dessiner le Drapeau de l’Europe. J’ai eu subitement l’idée d’y mettre les douze étoiles de la Médaille Miraculeuse de la rue du Bac, sur fond bleu, couleur de la Sainte Vierge. Et mon projet fut adopté à l’unanimité, le 8 décembre 1955, fête de l’Immaculée Conception. »

J’étais tellement pressé ce jour–là que je n’ai même pas songé à prendre le nom et l’adresse de mon interlocuteur. Et les mois ont passé.

J’ai voulu rechercher le dessinateur du Drapeau. Je suis donc allé à Strasbourg au début de janvier 1989 pour essayer de retrouver ce dessinateur. Je suis monté au Bureau de Presse du Conseil de l’Europe, où j’ai été accueilli par 2 secrétaires expérimentées, d’une soixantaine d’années, qui savent tout de fond en comble. Là, le dessinateur du Drapeau est connu comme le loup blanc. Il s’appelle Arsène Heitz. Il habite 24 rue de l’Yser. Je suis allé chez lui. Il était là. Il m’a reconnu.
Il est mort maintenant, mais tant qu’il a vécu, il aimait raconter son exploit : avoir dessiné le Drapeau de l’Europe et en avoir fait le Drapeau de la Sainte Vierge !

Le travail de M. Arsène Heitz a duré 5 ans : de 1950 à 1955. Pourquoi 5 ans ? Parce qu’il y a eu 101 projets. Tout le monde avait son idée : les socialistes, les francs – maçons, les Juifs, les Protestants. M. Heitz lui – même a travaillé sur 20 projets.

En 1950, c’était M. Paul M.G Lévy qui était le premier Directeur au Service de Presse du Conseil de l’Europe. C’est donc lui qui fut chargé de faire aboutir le projet de Drapeau. Cet homme très cultivé ne savait pas dessiner. Mais il connaissait M. Arsène Heitz, homme très simple, employé au service du courrier, mais très artiste pour peindre et dessiner. Tous deux étaient de bons catholiques.

Evidemment, il fallait éviter d’évoquer la signification religieuse des douze étoiles et du fond bleu, en vertu de la sacro–sainte laïcité. Mais les Catholiques ont le droit de connaître le fond des choses.

Les douze étoiles ne correspondaient pas, à ce moment–là, au nombre des nations. Le Parlement Européen était « conçu pour » 12 nations, mais le Drapeau de l’Europe est le drapeau du « Conseil de l’Europe », et ce Conseil n’a jamais comporté 12 nations : il en a comporté successivement 6,9, puis 15,... et actuellement 32.

Les discussions, réunions, commissions et sous – commissions furent innombrables, pendant plus de 5 ans, de 1949 à 1955. Finalement, c’est le 8 décembre 1955 que le dessin de M. Heitz fut retenu... à l’unanimité !

M. Paul M.G. Lévy avait une réunion de 3 jours, fixée aux 7, 8 et 9 décembre, pour faire adopter tout un ensemble de projets. Tous les documents sont datés du 9 décembre, puisqu’on signe l’ensemble à la fin de la réunion. Mais tout alla si vite et si bien que cette assemblée termina son travail le 8 décembre, jour où furent apposées les signatures particulières. Et en sortant de la salle, le gendre de Paul Claudel poussa du coude M. Lévy en murmurant : « Mais c’est aujourd’hui la fête de la fête de L’immaculée Conception ! » Et tous deux ont retrouvé sans le vouloir le fameux introït du 15 août : « Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de 12 étoiles. » (Apocalypse XII, 1). Arsène Heitz, lui, homme simple, parlait des 12 étoiles de la Médaille Miraculeuse. M. Lévy, professeur d’économie politique, parlait du chapitre12 de l’Apocalypse.

M. Lévy était secrètement d’accord pour faire aboutir discrètement le projet de M. Heitz en sauvant les apparences, afin de respecter la neutralité la plus absolue. Et malgré plus de 100 projets qui furent en concurrence, c’est le Drapeau de la Sainte Vierge qui triompha au dernier moment. Et ce triomphe se produisit fortuitement le 8 décembre, sans que personne ait pu chercher cette divine coïncidence.

Le Drapeau de l’Europe est bien le Drapeau de Notre–Dame, Reine de la Paix !

Pierre CAILLON
Centre St Jean
61500 Sées (Orne)

Texte écrit en août 1995, à la demande et avec la collaboration de Ch. SAUTEUR, aumônier de l’Hôpital, 71250 Cluny, et imprimé par ses soins.

Histoire étonnante mais qui met à la Vierge
à sa place, patronne de la Pologne
et Mère des chrétiens que nous sommes.

Mots clés : Europe / Michel Peyret / Religions-Croyances /

Messages

  • Histoire étonnante mais qui met à la Vierge à sa place, patronne de la Pologne et Mère des chrétiens que nous sommes.

    Et les athées, ils ne font pas partie de l’Europe ?

    • Cela avait d’ailleurs déjà fait polémique car voilà un communiqué de la Libre pensée de Vendée, en date du 28 mars 2008, qui est significatif du geste et de la valeur symbolique de ce drapeau...

      COMMUNIQUE DE PRESSE

      Une querelle de drapeaux devant la mairie vient d’avoir lieu à Olonne sur mer ( Vendée).

      Est-ce une querelle de symboles que de protester contre le remplacement du drapeau dit de l’Europe par le drapeau dit de la Vendée ? Ce dernier a un caractère chrétien et monarchique par la présence de la croix et de la couronne surmontant les deux cœurs. Si ces symboles sont considérés comme issus d’une prégnance idéologique renforcée lors de la période pétainiste et ayant donné lieu en leur temps à de nombreuses protestations, qu’en est-il du « drapeau européen » ?

      La Libre Pensée a établi son origine catholique : les douze étoiles (qui n’ont jamais représenté le nombre d’Etats de la « Communauté Européenne » !) sont celles des médailles miraculeuses de la chapelle de la rue du bac à Paris. Ce symbole a été voté par le Conseil de l’Europe le 8 décembre (date symbole également) 1955. On note que juste avant, et pour soutenir ce projet, Konrad Adenauer et Maurice Schumann ont prié en commun devant la statue de la vierge de la cathédrale de Strasbourg. Le dessin en a été confié à Arsène Heitz en1955. Le drapeau de l’Union Européenne est purement le drapeau marial !
      C’est le sens de l’affirmation de la Libre Pensée que l’Union Européenne est non seulement soumise aux Eglises et en particulier à l’Eglise catholique, mais en est l’émanation.

      Alors remplacer le drapeau de la soumission Catholico-monarchique par celui de la soumission aux symboles mariaux est-il un progrès ? Quel que soit le drapeau, où est respectée la Laïcité de la République Française ?

      Alors, foin de la croix, de la couronne et des étoiles !

      C’est pourquoi la Libre Pensée de Vendée combat pour que la vérité soit affirmée, pour que la raison supplante les dogmes, pour que la liberté de conscience soit pleine et entière, garantie à chaque citoyen. Seule la laïcité résultant de la Séparation effective des Eglises et de l’Etat peut aider à y parvenir.

    • A fond pour la laïcité. Très déçue de connaître le fin mot de l’histoire de ce drapeau qui ne nous apporte que des emmerdes.

  • La vierge n’était pas vierge car Jésus a eu des tas de petits frères et soeurs....Le culte de la vierge est lié à d’autres cultes plus anciens remontant à l’Egypte antique....La vierge et l’enfant est un symbole dans bien des religions anciennes. Ceux qui croient honorer la vierge par le drapeau européen sont leurrés...Il s’agit d’une autre entité qui n’a rien à voir avec la religion chrétienne.

    • Disons que ce qui a donné naissance à l’image de la Vierge dans notre culture a été bien évidemment perçu, objectivé et interprété depuis toujours et sous toutes les latitudes, tout comme ce que l’on nomme le Saint Esprit.

      A ce propos, Antonin Artaud a rapporté que les indiens Tarahumaras reconnaissaient dans une représentation de la Sainte Face l’objet de leur dévotion et de leur culte. L’ambassadeur de France au Mexique fut à l’époque assez autocentré pour y voir une confirmation de sa foi chrétienne contre le spiritualité des amérindiens. Alors que ceux-ci percevaient simplement l’eau (de vie) au travers de la forme du flacon. Ce que nous ne sommes malheureusement toujours pas capables de faire.

      Belle histoire que celle du drapeau de l’Europe mais que présage -t-elle ?

      Bien à vous

      Kudrat Singh Ménir

Derniers articles sur Bellaciao :