Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

La Gauche : Les battements d’un soleil rouge

samedi 10 décembre 2005

de Franca Maï

Voici venir le temps où les jupes retroussées et les pantalons fripés tanguent et se mélangent en une danse endiablée pour mieux déjouer l’horizon qui se profile, inflexible. L’urine peut crier sa trouille en un fleuve grandissant, les neurones azimutés et clairvoyants guident nos actes.

Nous n’avons plus qu’une bataille : eux ou nous.

Eux, parés dans leurs oripeaux du tout sécuritaire à nous balancer des caméras de surveillance et des théories fumeuses sur des émeutes supposées manipulées.

Eux, à nous aboyer des consignes d’ordre civique flirtant délibérément avec une délation rampante et visqueuse.

Eux, à nous traquer, à nous acculer dans les venelles du non droit pour mieux nous crucifier au poteau de la résignation.

Entendez-vous leurs rires graveleux du haut de leurs moralités emmurées ?

Ils nous parlent de justice

Ils nous parlent d’égalité

Ils nous parlent de fraternité

Ils nous parlent de liberté

Des mots galvaudés, suturés à des calculs médiocres qui font qu’un pays ressemble à une truie xénophobe et graisseuse.

Que fait la Gauche ?

A part se meurtrir et s’auto flageller, en écoutant la rengaine rance des sirènes.

A reculer avec des œillères devant sa jeunesse meurtrie.

A se congratuler devant un pitoyable tour de passe-passe.

La Gauche joue à la belle au bois dormant et attend naïvement le baiser de son chevalier errant et fantomatique.

Voici venir le temps où les peaux en sueur se collent et se frottent pour aspirer l’énergie nécessaire.

C’est l’heure.

C’est déjà demain.

Il fait soleil et il est pour nous. Ne laissons pas casser le soleil.

La Gauche doit dépasser la frontière de l’immaturité de ses clivages.

Elle doit coucher ses pachydermes congestionnés et proposer du sang neuf . Elle doit croire en elle.

Sinon, ce sera : eux

http://www.e-torpedo.net/article.php3?id_article=587

Messages

  • La patrie est en danger

    " Aux armes citoyens "

    Salut et fraternité

    A bientot sur les barricades

    Don pépone

  • Si par gauche vous entendez PS, il ne faut plus vous faire des accroires.

    Le PS hollandiste n’a plus de convictions. Il est opportuniste et retourne sa veste devant nombre de situations. Il est est loin le PS de Jaurès.

    - Il approuve l’état d’urgence injustifié en ne saisissant pas le Conseil Constitutionnel. On le savait dès le départ, mais depuis le récent rapport des RG on est sûr que Sarkozy nous raconte n’importe quoi. Il passe son temps à créer des problèmes dans le seul but de s’attribuer le mérite de les résoudre et cela uniquement dans le but de flatter les électeurs racistes d’extrême droite.
    Peut-on devenir Président de la République en sollicitant uniquement les voix des électeurs racistes ?

    - Si les "sondeurs" disent à Sakozy qu’il faut être totaliatire, le PS devient aussi totalitaire. Je ne suis pas le seul à avoir entendu M. Dray et M. Vaillant dire qu’ils approuvaient le Ministre de l’Intérieur.

    - Si les "sondeurs" disent à Sarkozy qu’il faut être plus "décomplexé" que l’extrème droite, le PS suivra le mouvement.
    Et ce n’est pas sa demande d’abrogation hypocrite de l’article de loi inique du 23 février qui fera penser le contraire. Pourquoi n’a-t-il rien dit dès le début ?

    Et je ne reviens pas sur ce qu’il a voulu nous faire avaler à travers le TCE.

    Durdo REIL

  • la Gauche ?...la Gauche...quelle Gauche ?
    tous dans le même sac ?

    quelques précisions ne seraient pas inutiles ?

    arlequin

  • La Gauche doit dépasser la frontière de l’immaturité de ses clivages.

    Tout à fait : il faut des primaires à l’américaine pour investir un candidat de gauche à l’élection présidentielle (investit par l’électorat de gauche et non les militants qui eux seraient capables d’investir un "people" de gauche).

  • Encore un commentaire de jyd...

    Mais, cette fois je crois que vous allez être d’accord, tous ensembles.

    Au Chili, je crois que la formation D’Allende s’appelait "Union Populaire".
    Rassurez vous, arrêtez de tout comparer avec la france, rien à voir avec cette chose qu’est l’UMP.

    Bon d’accord, Allende s’est suicidé suite à un coup d’état orchestré par la droite chilienne.

    Mais cela prouve une chose : une union de gauche a été possible au chili, malgrè toutes les oppositions qu’il y avait entre tous les différents courants (Communiste, Socialiste, Sociaux-Démocrate) à l’époque au chili dans ces années là.

    Pour finir, sans aucune ironie, je crois pouvoir affirmer qu’il aurait été très critique envers l’attitude actuelle de ce qui se nomme la gauche française.
    Il l’aurait trouvé un peu molle ou coupable ou complice...
    C’est mon avis.

    jyd.

  • Merci pour ce texte, Franca. Rien à redire, on a envie de suivre.
    Le yéti

    • Comparaison foireuse, je veux bien ,
      mais je veux une explication :
      Allende a bien fait ou mal fait de se suicider ?
      Est-ce qu’il n’a pas eu un peu plus de courage qu’un P.S. français ?
      c’était ce que je voulais dire.

      jyd.

    • Erreur, cher Yéti : beaucoup à dire, au contraire, à redire et re-redire... Le texte de Franca Mai nous offre de jolis filons.

      Je suis étonnée que l’expression "de gauche", d’origine parlementaire en référence à la place des groupes dans l’assemblée, ait eu un tel destin.

      Quand je suis mal à droite, je me sens gauche. Quand je suis tordue je me sens gauchie. Gauche sinitre...

      Chacun a un côté gauche et un côté droit. Plus on est centré, meilleur est l’équilibre et plus solide le tout.

      Pourquoi on ne le fiche pas en l’air, ce concept de "Gauche" ?

      On sera plusieurs à veiller sur les bébés qu’il ne faut pas jeter avec...

      Brrr... je prendrai bien un double-crème Tu crois qu’ils font ça dans ton bistrot, Yéti ?

      Rose

    • ALLENDE s’est suicidé. S’il y a un spécialiste sur le comportement, il pourra peut-être nous dire si son suicide est un acte de courage ou de désespoir.

      Mais comment notre PS français peut-il faire pour imiter ALLENDE ? Car même sans attribuer ce geste à du courage :

      Il est impossible pour ce PS français de"gauche" de se suicider, car ce PS de "gauche" est bien mort et celà depuis fort longtemps.

      Esteban

  • La peine de mort, c’est pas la Gôche, c’est Badinter et des militants

    L’avortement, c’est pas la Gôche, c’est Weil et des militants

    Il n’y a rien à attendre d’une énième Gôche aux élections (quelle gageure) et, éventuellement, au pouvoir (quelle désillusion)

    Par contre un mouvement social d’amplitude et convergeant, et en dehors de toutes stratégies électoralistes est à (re)construire

    Seul le mouvement, par sa dynamique propre de vie et d’auto-expression de celles et ceux qui la composent (les vrais gens, celles et ceux qui travaillent, prennent les transports collectifs, habitent dans des immeubles ou des pavillons de quartiers), possède les moyens de de transformer la situation économique et sociale en créant d’autres espaces de possible et en exigeant de tout gouvernement (quelqu’il soit) un vrai changement de politique

    Brighella