Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La centrale de Penly souhaite se féminiser

lundi 2 juin 2014 , par Mickael Torres - Contacter l'auteur

Et si le nucléaire attirait enfin les femmes ? La centrale de Penly souhaite embaucher de nombreuses femmes sur son site et participe au prix Fem’energia, créé en 2009, et qui récompense des femmes – étudiantes ou en activité – qui envisagent une carrière dans le secteur de l’atome.

Le femmes sont actuellement sous-représentées dans l’industrie du nucléaire, un des rares secteurs qui continue d’embaucher, malgré la crise. Le prix Fem’energia devrait permettre aux lauréates une bonne expérience dans ce secteur avec, à la clé, un premier emploi.

Pour les étudiantes (du CAP au BAC+5) qui viennent d’obtenir leur diplôme, EDF (opérateur de la centrale de Penly) propose trois prix : une bourse de 2 000 euros, et, selon le profil de la lauréate, un contrat d’apprentissage ou d’aide à l’accès au premier emploi dans une entreprise du secteur nucléaire ; une bourse de 500 euros pour la deuxième et un coffret cadeau d’une valeur de 150 euros pour le troisième prix.

Les professionnelles ne sont pas en reste et peuvent également participer. Pour les femmes qui exercent une activité dans le nucléaire en France ou en Europe, c’est un voyage d’une semaine pour deux personnes, avec visite d’une centrale nucléaire, qui est à la clé. Les deux autres prix sont un week-end pour deux personnes d’une valeur de 750 euros et un coffret cadeau d’une valeur de 300 euros.

En France, 40 000 personnes travaillent dans le nucléaire. Entre 2014 et 2022, 10 000 postes seront créés dans ce secteur, notamment parce que les effectifs des prestataires vont doubler avec le déploiement de grandes opérations de maintenance. Les femmes sont actuellement peu présentes dans cette filière, ainsi elles représentent par exemple 18% des effectifs de la production et l’ingénierie d’EDF.

Mots clés : Femmes-Féminisme / Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :