Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le Probleme de la Photo en Manifs

mercredi 24 février 2010 - Contacter l'auteur - 5 coms

Bon, initialement c’était un commentaire de l’article :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article98827

en réponse a Marco Gentilly, qui soutien qu’en manif "’il ne faut pas se cacher si on a rien a craindre..." ( rien a craindre comme lui. et on verra pourquoi) mais vu que le sujet est complexe et que l’article est partit loin loin dans le fil, je le poste aussi dans la rubrique article. Si ca peut lancer le débat tant mieux.

Moi, je suis photographe ... mais je me soigne :

Pour les manifs et actions (hors grandes messes syndicales et autres pélerinages de fonctionaires dociles)
- Ne pas être pressé de montrer son travail, orienter son travail sur le long terme, il n’en serra que meilleur.
- Pas de publication sur internet (difficile pour les idiots qui croient aux vertus du "journalisme")
- pas de photos de face ou pas de visages dans le cadre.
- pas de marques sur les vetements.
- pas d’indications de lieux ni dates dans les photos d’émeutes.
- en cas de bordel : CHANGER de péloche ou de carte flash (en avoir toujours plusieurs)
et le cas échéant travaillez le cadrage, la couleur, le temps de pose (les floues)
- ne pas conserver chez soi et sur disque dur d’images trop compromettantes pour certains militants.
et bien sur, si ca a bien chier ce jour là : ne pas se faire controle en fin de manif.

il est hallucinant que certain militants aient le même Jemenfoutisme irresponsable que toutes les petites putes-photographes de presse, heu... pardon : que mes confrêres journalistes. Dans les deux cas leur prendre la tête est indispensable quand ils font n’importe quoi. Je trouve normal que les gens qui ne me connaisse pas se méfient et m’interpellent, en general je leur montre ce que j’ai pris, comment je bosse et ca ce passe tres bien en manif comme en banlieue.
Non seulement il faut aimer les gens qu’on photographie, mais les aimer jalousement comme un gosse.

Cette histoire d’anonymat peut passer pour de la branlette militante la plupart du temps quand il ne se passe rien qui justifie une identification des participants par les flics, seulement voila, ont il besoin d’une justification pour coller des délits imaginaires et designer des coupables ?
On l’a vue en 2009 avec les gens de Tarnac...

Le bon vieux temps des RG comme "grandes oreilles" et Gasturi c’est fini, les gars, maintenant c’est l’armée qui s’occupe du renseignement et la nuance n’est pas leur qualité première.
il ne sert a rien de miser sur le bon sens ou la bonne foie face a des machines. Car ils fonctionnent comme des machines, il y a dix ou vingts ans c’était encore des machines a moustaches avinées, a present c’est de plus en plus des machines recrutées dans la racaille inculte américanisé par la télé, mais ca reste les mêmes éxecutants : sportifs sans cerveaux ni conscience. ils se rêvent en simples fonctionaires neutre "qui ne font pas de politique". Même quand ils balancent des infos et allégations souvent délirantes du fichier STIC :pour eux ils ne font pas de politique, mais leur travail de petit flic.

Dans le contexte actuel des régionales (on l’a vu la semaine dernière avec l’arrestation a domicile d’une dizaine de personnes pour des motifs aussi dérisoire qu’un graffiti sur une banque) il est d’autant plus indispensable de ne pas leur fournir des éléments qui peuvent servir dans la construction d’une énième fable de sous préfécture ou une manip pré-électorale comme celle de la Gare du Nord en 2007. ils sont aux abois et perso je ne leur balancerez pas un os a ces chiens.

Mots clés : Manifs-actions / Photo / Police - Répression /

Messages

  • C’est bien que tu ais tous ces scrupules, mais c’est aussi aux manifestants de protéger leur identité...lorsque ça barde, il est important pour chacun de faire en sorte de ne pas être identifiable.

  • Oui, les 6 CONTIS , dernièrement condamnés à payer quelques milliers d’euros, ont particulièrement dû apprécier les films tournés par TF1 lors de l’explosion de leur colère à la préfecture.

    Ce sont ces films là qui ont servi à leur identification en tant que "grands criminels sociaux" devant la justice de classe.

    Merci TF1. Mieux vaut éviter leurs caméras quand elles se présentent.

    Jak

  • Article intéressant et juste domage que soit écrit avec un ton presque meprisant et autan et avec une phrase que demande des explication suplementaire : (difficile pour les idiots qui croient aux vertus du "journalisme")

    RF

  • Je précise en préambule que je suis photographe (amateur) , que je photographie tous les évènements auxquels je participe, que je publie régulièrement des photos sur Bellaciao, sur Indymédia

    par exemple, pour l’évènement dont il est question à Fresnes

    - sur Bellaciao Jean-Marc ROUILLAN ET Georges CIPRIANI : LIBEREZ-LES !
    - sur Indymédia jean-marc rouillan et georges cipriani : liberez-les !

    avec les Conti, à Dunkerque

    - sur Bellaciao Continental : pour la Cour d’Amiens, il fallait punir, mais symboliquement

    - sur Indymédia total à dunkerque le 12/2/2009 : photos et vidéos, pétition, ultimatum

    je suis plutôt en désaccord, mais effectivement des précautions doivent être prises lors de certaines actions

    Plutôt en désaccord

    - si on milite, c’est en affirmant son identité, son opinion : sinon, il faut passer à l’action clandestine, qui pose d’autres problèmes qu’une simple photo
    - nier la photographie, c’est nier les identités : une manifestation, ce n’est pas une "masse indifférenciée", mais bien un groupement d’individus dans le même but

    Pour illustrer ce problème, l’exemple des Sans Papiers qui militent me semble le plus exemplaire.

    Voila des gens qui ont choisi de sortit de la clandestinité, qui dévoilent à leur entourage, à leurs amis, à leurs collègues, à leur patron, à la préfecture quand ils déposent un dossier, qu’ils sont en situation de "sans papier".

    Voila des gens qui manifestent, qui osent pour certains faire grève, et même des piquets de grève !

    Il faudrait ne pas les photographier, flouter leur visage, leurs habits, ne montrer que des banderoles ???

    cela me semblerait une trahison que de ne pas les montrer - dans ces circonstances - tels qu’ils sont dans leur lutte

    Pour en revenir plus généralement aux photographies, il me semble que la police est bien mieux équipée que nous, notamment de caméras ; c’était vrai samedi

    Je ne pense don spas que ma police ait besoin de nos photographies

    quelques précautions à prendre, évidemment

    dans des actions un peu violentes, je ne prends pas de photo, ni de face, ni de profil

    La question ne se pose d’ailleurs pas vraiment, puisque je n’emmène pas mon appareil habituel

    J’ai néanmoins été surpris par le nombre de vidéos - qui sont bien plus exploitables qu’une photo- qui circulent en ces circonstances

    IL me semble que les reporters TV prennent habituellement la précaution de flouter les visages avant diffusion d’un reportage compromettant
    Ceux de TF1 ont commis une faute déontologique, pour ne pas dire plus

    conclusion partielle

    si on est paranoïaque, on ne sort plus de chez soi, on ne rencontre plus personne, on ne téléphone plus (surtout avec un portable, l’espion qu’on a sur soi) , on n’utilise plus de carte bancaire, et surtout, on ne participe plus à aucune manifestation collective.
    C’est un programme à creuser...

    J’oubliais : on ne se sert plus d’internet

  • @nico

    ton article a été censuré sur Indymédia Lille, pour "sexisme", pour un mot méprisant "putes-photographes" ;

    j’ai écrit au modérateur

    tu l’as écarté pour "sexisme", pour un mot méprisant "putes-photographes" ; puisqu’il s’agit de "commerce" d’un talent, il aurait pu mettre "vendu", là, ce serait passé ?

    C’est une façon un peu légère d’écarter un débat
    Ce n’est pas le fond de l’article, alors, si tu censures un débat pour UN mot, aucun article ne devrait passer sur Indymédia

    Je ne partage pas du tout le point de vue de cette personne, mais ce débat récurrent mérite d’être posé et débattu

    Il semble que cette personne et moi étions à Fresnes samedi. Son point de vue pourrait être pris en compte
    L’écarter n’est pas correct, et improductif

    le modérateur a répondu que

    Si l’auteur ou qqu d’autre publie cet article sans cet insulte, il n’y aura
    aucun probléme.

    Il ne s’agit pas d’écarter le fond de l’article.

Derniers articles sur Bellaciao :