Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le cinéaste Falardeau avait raison

samedi 8 décembre 2007 - Contacter l'auteur - 1 com

Même si c’est un peu pathétique de le constater, le cinéaste Pierre Falardeau avait raison quand il caricaturait le Québecois dans ses films d’Elvis Gratton. Ce personnage (Elvis Gratton) reflète une mentalité qu’on peut percevoir chez le Québecois dans cette adulation qu’il a de tout ce qui vient des États-Unis.

Cette adulation va jusqu’à l’aveuglement au point où rien de ce qui se fait aux "States" ne peut être mal fait. Il n’y a qu’à écouter certaines radios du Québec et on pourrait penser qu’on écoute Elvis Gratton lui-même.

Cette admiration sans-borne du "self-made man" à l’américaine rend difficile une amélioration des programmes sociaux et une conscientisation des difficultés que de plus en plus de Québecois rencontrent dans l’économie capitaliste mondialisée.

Il faudrait se rendre compte par exemple que la vie d’un assisté social à 565 dollars par mois au Québec n’a rien de réjouissant et qu’une légère augmentation des prestations ne serait pas du caprice pour ces assistés sociaux.

Mots clés : Canada-Québec / Pauvreté-Précarité /

Messages

  • Il y a des gens ici qui ne savent pas de quoi ils parlent. les quebecois pour conservateurs qu’ils soient sont de loin les individus les plus progressistes sur le contiment nord americain. Et leurs programmes sociaux et leur positions politiques, em natiere de sante, s’education, d’environnementIls ont ete une majorite (la seule) contre la guerre en irak et s ;oopsent encore a la presence du canada en afghanistan. Gerone semble oublier qu’une grande partie des programme sociaux qu’il evoque sont canadiens ,federaux et non quebecois. Le Quebec est une pewtite societe endettee On ne peut pas depenser l’argent qu’on a pas. meme les communistes purs et durs savent ca. il y a de surcroit un fort sentiment d’anti-americanisme chez les francophones du quebec, particulierement chez les jeunes et les plus eduques de la societe. ce melange d’amour et de haine en est meme parfois injustifie et agacant. Elvis Graton etait un film marrant caricaturant le Quebec sous-evolue des annees 70. quant a son auteur ; Pierre Falardeau. Personne ici ne le prends plus, politiquement, au serieux.

    F. Montreal

Derniers articles sur Bellaciao :