Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le scandale Megaupload

jeudi 26 janvier 2012 , par Boris Rannou - Contacter l'auteur - 6 coms

Bonjour mes chers compatriotes,

Il est absolument scandaleux, dans un beau pays comme la France , que certain puissent se réjouir de la fermeture de Megaupload.

Certes, l’accès payant , car ce site était payant, n’était pas justement rétribué puisqu’aucune partie de cette argent là s’en allait retrouver ses auteurs. Cependant, il est de nature cocasse de constater qu’il existe bien un intérêt à fermer ce site.

Les propriétaires de Megaupload, facturaient 3 euros par mois le téléchargement illimité, ce qui leur permettaient de faire fonctionner leur infrastructure. Reste que, comme avec nos copies pirates, nous ne pouvions leur donner tout à fait tort ...

Qui n’a jamais copié un vinyle vers une K7 ? Qui n’a jamais copié un CD vers une K7 ? Qui n’a jamais copié une K7 vers une K7 ? Qui n’ a jamais copié un CD vers un CD ? La seule différence ici, est que le prix de cette appropriation musicale ou vidéo se passe de façon dématérialisée, et c’est bien ça qui gène...


A QUI PROFITE LE CRIME ?

Ben oui, à qui ? A Universal et consort, au grande multinationale qui vont pouvoir récupérer des millions ; aux artistes déjà millionnaire qui vont pouvoir continuer à s’en foutre plein les fouilles. Mais ceux qui en ont vraiment besoin, les artistes qui débutent, pour eux, aujourd’hui comme hier , il n’est rien à faire. Si jamais cette loi Hadopi avait bien eu un but protecteur, c’eût été de protéger les "petits", ceux pour qui l’industrie médiatique ne pouvait rapporter autant sur leur droit d’auteur...

Maintenant, que les membres du gouvernement s’en frottent les mains, que certain soit pour ou contre , ça n’a pas vraiment d’importance, la seule chose à retenir, est que cette loi est le premier cheval de Troie visant à contrôler l’activité des internautes, et c’est bien là le problème.

RESTRICTION DES LIBERTES ?

Et oui, nous arrivons à l’ére numérique, où la traçabilité de l’individu se veut plus grande et plus précise, où chacun est espionné en donnant son propre emploi du temps sur facebook, ou sur d’autres réseaux sociaux. Nous sommes un tout interconnecté, certes mais avec des espions que nous ne pouvons espionner.

Et surtout contrôler. Que de hautes autorités voient le jour afin de donner un cadre juridique à Internet, soit, mais que celui ci se fasse sans l’avis des citoyens et surtout sans personnes issu de cette citoyenneté( on n’apprend pas les nouvelles technologies à l’ENA, c’est ça qui est inquiétant.

QUE FAIRE ?

Et bien c’est simple : organiser des débats citoyens dans chaque grande ville de France afin de déterminer un cahier de doléances à destination de l’ Assemblée Nationale.

Demander un débat à l’Assemblée Nationale et au Sénat sur la base de ce texte .

Proposer enfin le vote de ce texte en referendum.

Est-ce compliqué ? Non

Est-ce juste ? Oui

Le pouvoir au peuple, par le peuple et pour le peuple.

L’aurait on oublié ?

Révolutionnairement Vôtre,

Boris Rannou

Du blog de Boris Rannou

Mots clés : Internet / Numérique-Techno. /

Messages

  • Qui n’ a jamais copié un CD vers un CD ?

    c’est pas comparable :) tu en copies un ou deux pour les copains ou la famille

    alors qu’avec le net, tu le mets directement à disposition de millions de personnes... et c’est exponentiel :)

    il suffirait que chaque internaute dans le monde achète UN SEUL album et le mette en ligne pour que tout le monde ait accès à tout ce qui existe :)))

  • Quel article "angélique" ;-)))

    Et plein des choses inexactes, Megaupload n’été pas un site philanthropique les millions accumule par Kim Dotcom, les voitures, le châteaux en Nouvelle-Zélande ne sont pas tombe du ciel mais directement par l’accès payant...

    Bien plus de respect si qui peux géré un site d’échange des fiches ne profite pas pour vivre comme un porc capitaliste... mais c’est ne pas le cas de Megaupload...

    Par contre la fermeture de Megaupload pose un grave problème de justice, de démocratie et de liberté sur internet ou ailleurs...

    La police américaine avec ses propre "succursales" nationales et internationales peux avec leur nouvelle loi fermer un site sans passer par un jugement, on laisse donc la démocratie suspendu a bon vouloir d’une acte de police sans respecte la présomption d’innocence qui peux dévier facilement a toute type de "bavure" voir et en particulier politique...

    Et donc qui peux facilement aussi être utilisé contre le droit d’expression, facile de condamne la censure en Chine et voter une loi qui l’autorise chez eux...

    Bientôt chez nous ????

  • je viens de faire une recherche sur le projet MegaBox et il semblerai que c’est ce projet qui donnait des sueurs froides aux majors de l’édition de musique, pour moi je franchie le pas et ne doute pas un seul instant que l’arrêt de mégaupload est lié a ce projet, imaginez un peu que l’on rémunère les artistes sans passer par cette bande de voleurs, c’est des milliards en moins pour la haute finance, donc pour l’establishment politico-financier.

  • Deux éléments me semblent essentiels :
    - on nous met encore une fois devant le fait accompli ; personne n’a demandé aux citoyens français et ailleurs quel modèle de net ils voulaient. Libre, contrôlé, collaboratif, commercial, citoyen, etc, n’a été soumise à referendum pour un mouvement de fond, qui concerne tout le monde. Rien, aucune proposition de "constitution" du Net, au moins pour les internautes français. Les autocrates élyséens et hollandais considèrent la plèbe comme une sous-humanité.

    - les téléchargeurs ne sont pas des bourrins et peuvent faire la différence entre un petit auteur, cinéaste, musicien et une star du ciné, de la littérature ou de la musique.

    • Comptez sur ceux qui surveillent leur mega comptes pour vous libérer ! Perso, qd j’achète un CD je l’achète en ligne, directement a l’auteur... sinon, j’écoute sur YouTube !

    • On oublie aussi de dire que les films pouvaient être visionnés sans abonnement en attendant simplement 30 mns après 70 mns de film...
      Si les télévisions (y compris les bouquets à quel prix déjà ?) daignaient seulement respecter les spectateurs en leur proposant régulièrement des oeuvres de qualité, le problème serait différent. Au lieu de ça ils nous inondent de films, feuilletons, et d’émissions plus débiles les unes que les autres. Merci.
      J’ai récemment revus des chefs d’oeuvres Historiques qui font partis du patrimoine culturel national et international et n’ont que peu de chance d’être diffusés ou rediffusés (par exemple : le "Danton" de Wajda, le "Napoléon" d’Abel Gance*, ou encore "les sentiers de la gloire" de Kubrick, sorti en 1957 et projeté pour la première fois en France en...1975, censure oblige ! ! !
      Il faut arrêter de nous prendre pour des crétins à l’heure où sont carrément effacés des manuels scolaires des personnalités telles que Clovis, Louis XIV etc. C’est une mascarade !
      Je me marre quand je vois des cinéastes débiles venir pleurnicher sur leur soi-disant manque à gagner.
      Posons nous la question à savoir combien d’argent est dépensé chaque année dans la production et la réalisation d’innommables navets destinés à tromper les cinéphiles (et les autres) en les arnaquant de 10 euros par séance (c’est si cher que ça la merde aujourd’hui ? Oui !) ???
      Un autre exemple ? Le parait-il dernier plus grand polar américain encensé par la quasi totalité des critiques (le monde, libé, télérama, le fig et toute la clique), j’ai nommé "Driver". Je ne suis pas le seul à l’avoir trouvé d’une absolue insipidité. Alors merci à Megauplaud de m’avoir évité de gaspiller de l’argent en payant une place de ciné. Idem pour l’hyper surévalué "Inception" avec lequel je me suis encore fait avoir en me jurant que c’était la dernière fois...
      Alors après les "chtis" (beurk !), "intouchables" (très peu pour moi) et en attendant l’arrivée imminente de l’étron sur la bouse : "la vérité si je mens 3" (Ah ! Ah ! Ah !),
      cessons d’engraisser cette caste privilégiée qui s’en foutent plein les fouilles et tentent encore de nous faire nous apitoyer sur leur sort de privilégiés.

      * Abel Gance, c’est pas lui qui nous le reprocherait hein ?

Derniers articles sur Bellaciao :