Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les Indiens de Bolivie paralysent la capitale La Paz

mercredi 25 mai 2005 - Contacter l'auteur

Plusieurs dizaines de milliers d’Indiens boliviens ont manifesté à La Paz pour réclamer la nationalisation des réserves de gaz naturel et une révision de la Constitution.

Vêtus de ponchos multicolores, ils ont d’abord défilé mardi dans le calme, mais de violents affrontements les ont par la suite opposés aux forces de l’ordre. Six personnes ont été blessées par les tirs de balles en caoutchouc de la police, selon les manifestants.

Le mouvement fait suite à l’adoption, il y a une semaine, d’un projet de loi qui relève les impôts sur les sources d’énergie et rompt les contrats en cours avec les firmes pétrolières étrangères. Ces dernières dénoncent la brutalité de l’initiative tandis que la gauche et les organisations indiennes la jugent trop timide.

"Ce défilé de quelque 40.000 personnes est pour la ’nationalisation sans compensation’ et l’assemblée constituante est une question de vie ou de mort pour nous parce qu’à la fondation de la Bolivie, nous autres Indiens n’avons été associés en aucune façon", a déclaré Roman Loayza, chef de file de la Confédération paysanne bolivienne et sénateur du Mouvement vers le socialisme.

A El Alto, bastion de la gauche sur les hauteurs de la capitale, les manifestants ont bloqué la circulation sur l’autoroute reliant La Paz au reste du pays et aux frontières chiliennes et péruviennes. Ils ont en outre menacé d’occuper l’aéroport international situé à El Alto, mais aucun vol, à l’exception de ceux de la compagnie American Airlines, n’a été annulé, selon les autorités.

Le trafic devrait toutefois être totalement interrompu mercredi, le personnel de l’aéroport ayant annoncé une grève de 24 heures. LA PAZ (Reuters)

Mots clés : Amérique Latine / Sud / Energie / Manifs-actions /
Derniers articles sur Bellaciao :