Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Les manifestants prennent d’assaut la mairie

samedi 7 février 2015, par Fanny Delporte

Villejuif, hier soir. Les manifestants, venus protester contre la vente éventuelle de la Bourse du travail, ont envahi la mairie. Le maire (UMP), Franck Le Bohellec (à gauche au micro), n’a finalement pas pu réunir son conseil municipal.

Des syndicalistes sont venus hier soir pour protester contre la vente éventuelle de la Bourse du travail, empêchant le conseil municipal de se tenir.

Drapeaux déployés, slogans chantés à tue-tête... Une ambiance survoltée, qui rappelle les manifestations dans la rue. Mais inédite en salle de conseil municipal. C’est pourtant ce qui s’est passé, hier, à la mairie de Villejuif. Plusieurs centaines de personnes, majoritairement des syndicats (CGT, FO, Solidaires.

..), l’ont occupée toute la soirée pour protester contre la vente de la Bourse du travail de la ville. A l’origine de cette polémique, une annexe au rapport introductif au débat d’orientation budgétaire qui devait être présenté hier soir. Diverses propriétés de la ville, dont le « 16, rue Jean-Jaurès », étaient listées comme pouvant être vendues dans les prochains mois. Dès jeudi, la nouvelle municipalité (Union citoyenne) avait indiqué dans un communiqué que cette Bourse serait « conservée ». Pas de quoi calmer l’inquiétude des syndicats, qui se sont mobilisés pendant plus de quatre heures hier. Le conseil, prévu à 19 h 30, a finalement été annulé par le maire (UMP), Franck Le Bohellec, peu avant 22 heures.

La soirée avait commencé par un rassemblement, à 18 heures, sur le parvis de la mairie. Dans un froid glacial, drapeau de la CGT en main, Bernadette, de Valenton, est venue par solidarité. « Cette Bourse, c’est un outil, explique-t-elle, notamment pour les salariés dont les entreprises n’ont pas de syndicat. » Ali abonde dans son sens. « Regardez là il y a une église, plus loin un hôpital, et puis la Bourse du travail. On a besoin de tout ce qui fait la vie ! »

Alors que le conseil devait démarrer à 19 h 30 « précises », des dizaines de personnes ont pénétré dans la salle dès 19 heures. « Comme disaient les vieux en 1789, la mairie est prise ! » lance, goguenard, un homme dans le public. Des élus s’installent peu à peu, amusés ou médusés, tandis que des militants chantent « l’Internationale » ou « Bella Ciao ». « Le maire ne peut pas intervenir de lui-même pour évacuer la salle », indique-t-on alors à son cabinet. Dehors, où il était resté, Franck Le Bohellec finit par recevoir une délégation. A 20 h 50, les syndicats reviennent, dépités. « Le maire propose de nous rencontrer lundi matin, explique un délégué CGT. Ce n’est pas envisageable. Nous ne partirons pas tant que nous n’aurons pas un accord écrit sur le retrait de la ligne qui concerne la Bourse du travail. »

Peu avant 22 heures, Franck Le Bohellec fait finalement son entrée, accompagné de membres de sa majorité. « Il n’y aura ni vote ni décision ce soir, lance-t-il à l’assemblée surchauffée. Le budget sera voté le 27 mars. J’ai proposé un rendez-vous lundi à 8 heures. Maintenant, je veux ouvrir le conseil municipal. Or, la salle ne peut pas accueillir plus d’une centaine de personnes, pointe-t-il. Si les normes de sécurité ne sont pas respectées nous allons devoir annuler. » Et la salle de crier « Eh bien annulez, annulez ! » Dont acte.

« Je suis pour une Bourse du travail à Villejuif », indique-t-il à la sortie de la salle. « Il s’agit d’un inventaire, personne n’a dit que nous allions la vendre et de, toute façon, aucune décision ne sera prise avant le 27 mars. » La polémique suscitée par cette affaire ? « Les départementales », répond simplement l’édile.

Du côté des syndicats, on expliquait hier « ne pas comprendre pourquoi le maire refuse de s’engager par écrit ». « Vu le nombre de syndicats présents, et pas que de Villejuif, de partout, vu le potentiel de mobilisation qui a été démontré ce soir, explique Cédric Quintin, secrétaire général de la CGT 94, c’est évident qu’on ne lâchera pas. »

Les forces de l’ordre se seront finalement rendues sur place au moment où la salle se vidait. « Rendez-vous compte, a lancé un élu, les yeux écarquillés. C’est la première fois que ça arrive à Villejuif. »

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/les-manifestants-prennent-d-assaut-la-mairie-07-02-2015-4513169.php

Messages

  • Fermeture d’école par ici, fermeture des services publics par là, fermeture des bourse du travail là bas, l’UMP nuit à la démocratie et aux services publics.
    Bygmalion n’est que la partie visible ...

  • C’est une honte pour l’UMP !
    Nous n’avons pas de nouvelles de l’Union Locale de ROMANS qui devrait subir le même sort !

    Envoyez-nous des infos !

    • Concernant la suppréssion des subventions aux organisations syndicales et la réductions des subventions aux mjc et maisons de quartiers de 40 à 50% a romans sur isére ;lors du derniers conceille municipale qui avais pour l’ordre du jours :"le vote du buget" ;à 8 voix pour et 1 contre a décidé la suppréssion pure et simple de toutes les subventions alloués au organisations syndicales.madame le maire marie-hélène THORAVAL a maintenue sa politique de faire de l’austérité sur le dos de ul et des mjc.
      la maison des syndicats a un sursie de un an avant que la désicion soit suivie d’éffet en 2016.
      A ce jour la lutte continue pour le maintient des ul,l’ensemble des camarades sont à l’oeuvre ,mais quand aux résusltats ce n’ai pas gagné.

      voilà pour l’instant les nouvelles,mais il va de soit que je m’intérroge sur le degrés de mobilisation de l’opinion public et du soutien des fédérations syndicales qui pour l’instant l’on entend pas !!

      Ceux qu’il se passe à romans est trés grave ;car c’est le droit et l’expréssion syndicale et léducation populaire qui ai remis en cause !

      je vous tiens au courant de la suite des évènements dans les prochains jours. bien fraternel

      jamel.

    • L’Union Locale de Chambéry (Savoie) soutient votre lutte et celle de l’ensemble des syndicats présents dans l’UL de ROMANS.

      Pouvez-vous nous envoyer vos infos, tracts à l’adresse :
      Union Locale CGT de CHAMBERY
      77, rue Ambroise CROIZAT BP 307
      73003 CHAMBERY CEDEX

      La Maire est bien UMP ?

      Je pense qu’il ne faut rien attendre des instances de la CGT, vu "la crise" qui secoue la Confédération.
      Néanmoins, vous pouvez leur envoyer les infos

      Amitiés de la Savoie.