Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les médias et l’élection présidentielle : La grande manipulation

lundi 8 janvier 2007 - Contacter l'auteur - 6 coms

de Pierre Laurent

Après des mois de déferlement médiatique orchestrant l’intronisation des deux candidatures de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy, non comptabilisés dans les temps de parole car précédant le décompte officiel entamé en décembre, le CSA, Conseil supérieur de l’Audiovisuel, s’est livré en ce début d’année à un premier et timide avertissement contre cette "bipolarisation excessive".

Loin de demander l’égalité de traitement entre les candidats, la haute autorité de l’audiovisuel plaide juste un rééquilibrage au profit des prétendus "petits" candidats.

Mais pour la direction de TF1, c’en est déjà trop. Dans le "Journal du dimanche", le directeur de l’information Robert Namias renvoie dans les cordes toutes les critiques, celles du CSA qui selon lui "ne concerne pas notre chaîne" et celles de tous ceux qui, à l’instar de François Bayrou "n’auront rien d’autre à dire pour exister" que de dénoncer les inégalités de traitement. Il est vrai qy’à en croire les chiffres du CSA, il y a pire que TF1 en la matière puisqu’en décembre les émissions d’info de M6, une chaîne particulièrement regardée par les jeunes, ont accordé 72% de temps d’antenne aux deux candidats Royal et Sarkozy.

En réalité, toutes les grandes chaînes, service public compris, sont concernées. En novembre, l’émission France – Europe – Express de France3 s’était distinguée en esquivant la présence de MG Buffet lors du débat sur la candidature antilibérale et dans une autre édition avait annulé celle de Voynet en prétextant une mise en garde du CSA contre une surreprésentation de la gauche dans cette période.

Car la gauche, c’est bien connu, n’a qu’une seule voix...

Mais outre le mépris affiché par les recommandations du CSA, Namias de TF1 ne s’en tient pas là. Il annonce que TF1 envisage d’en remettre une couche. En février seuls Sarkozy et Royal auront le droit à une grande émission de deux heures en début de soirée. JM Le Pen et Bayrou s’en partageront une troisième.

Tous les autres candidats se verront renvoyés à une émission de seconde zone un samedi en début d’après midi... y compris Nicolas Hulot « si celui ci se déclare d’ici là » estime, magnanime, le manipulateur de TF1.

Ainsi la première chaîne a déjà voté, elle classe les candidats selon la préférence de ses dirigeants. Le CSA peur préparer son communiqué de regrets. Si l’on ajoute à cette scandaleuse main mise audiovisuelle un paysage de la presse écrite, bien que davantage pluraliste, également fort mal en point, la démocratie a de gros soucis à se faire.

L’irruption d’internet démultiplie certes les possibilités d’intervention citoyenne mais la Toile n’échappe pas aux tentatives d’instrumentalisation sous contrôle. Autrement dit, la conquête d’une information honnête, transparente, équilibrée et donc forcément contradictoire demeure une des grandes affaires de la séquence démocratique qui s’ouvre. Elle doit concerner tous les médias et viser non la simple juxtaposition de temps de parole mais l’appropriation par tous les citoyens des moyens de se forger leur opinion en toute liberté.

Trop de paroles sont écrasées, trop d’opinions ignorées, trop de vies mésestimées, trop de hierarchies préfabriquées. Les communistes entendent apporter la contribution la plus efficace possible à un débat citoyen de haute tenue. En ne perdant jamais de vue à quoi sert une élection et donc théoriquement aussi la campagne qui la précède : donner la parole au peuple.

Mots clés : Dazibao / Médias-Presse-Sondages / Partis politiques / Pierre Laurent / Présidentielle 2007 /

Messages

  • 8 janvier 2007 - 18h00 - Posté par 82.***.17.***

    Par Bureau de presse - 9 janvier 2007

    Medias, pluralisme et démocratie : Conférence de presse de Marie-George Buffet à l’Assemblée Nationale demain mardi 9 janvier 2007, à 11h30

    Marie-George Buffet, candidate de la gauche populaire et antilibérale à l’élection présidentielle tiendra un point de presse demain, mardi 9 janvier à 11h30, dans le 4e bureau de l’Assemblée nationale.

    Cette conférence de presse s’inscrit à la suite de l’entretien de Robert Namias dans le journal du Dimanche, ainsi que la lettre ouverte adressée à Patrick Lelay, Président directeur général de TF1, au sujet du pluralisme dans le débat pour les prochaines élections.

    Parti communiste français

    Paris, le 8 janvier 2007.

    Vous trouverez ci-dessous, la lettre envoyée par Marie-George Buffet à Patrick Lelay, Président directeur général de TF1, au sujet de l’entretien de Robert Namias paru dimanche, dans le Journal du Dimanche.

    "Monsieur le président directeur général,

    Dans « Le Journal du Dimanche » de ce jour, votre directeur de l’information, Mr Robert Namias donne une interview dans laquelle il présente quelques projets de votre chaine concernant « le dispositif de campagne mis en place par TF1 » pour les présidentielles.

    Si ses propos engagent votre chaine, je tiens à vous exprimer immédiatement ma surprise et mes interrogations face à ces projets.

    Avec une grande précision, votre directeur de l’information annonce deux émissions qu’il situe en « prime » c’est-à-dire au moment du 20 heures ou juste après, le 5 février avec Nicolas Sarkozy et le 19 février avec Ségolène Royal. Il ajoute que dans les mêmes horaires, Messieurs Le Pen et Bayrou se partageraient une émission le 12 février « sans apparaître en même temps à l’antenne ». Et pour les autres candidats ? Votre directeur annonce deux émissions « Face à la une » le samedi à 13h 15 en lieu et place de « Reportages » pour cinq ou peut être six candidats. De plus le « concept » de ces émissions ne serait pas le même puisque seules les émissions du « prime time » mettraient les candidats face à un « panel représentatif des français ».

    Ce traitement inégal des candidats aux élections présidentielles est insupportable. Les femmes et les hommes de notre pays ont droit à une autre information qui respecte la véritable diversité des courants d’opinions concourants à la démocratie. Les grands moyens de communication ont une responsabilité publique qui consiste à donner à l’ensemble de nos concitoyens et de nos concitoyennes tous les éléments d’information qui concourent à leur information et non pas simplement ce qu’ils considéreraient comme dominant.

    Les campagnes et les débats politiques les plus récents, notamment le référendum sur le projet de traité constitutionnel européen devraient pourtant vous alerter sur l’écart grandissant entre le traitement de l’information et l’attente de nos concitoyens. Les journalistes de l’information dans leur plus grand nombre ont aussi attiré l’attention de leurs directions de rédaction sur la véritable fracture démocratique qui en résulte. Celle-ci est préjudiciable à tous, à notre pays et aux médias eux-mêmes.

    Le CSA lui même à déjà eu l’occasion de souligner auprès des chaines de télévisions qu’il n’y avait aucune raison de favoriser deux courants d’opinion dans le traitement de l’information. Mais vous allez beaucoup plus loin, si les dispositions annoncées étaient mises en œuvre, vous « organiseriez » une information inégale qui renforcerait encore le bipartisme déjà dominant dans l’actualité sociale et politique. Par ailleurs ces annonces privilégient quatre candidats : deux représentent la droite, une seule la gauche et une l’extrême droite. Ces intentions ne tiennent même pas compte de la représentation des formations politiques à l’assemblée nationale.

    Je vous demande de me préciser les dispositions que vous compter prendre pour assurer un traitement égal des candidats et des candidates aux prochaines élections dans leur présence sur votre antenne. Je vous suggère également d’organiser des débats contradictoires entre candidats à partir des préoccupations de nos concitoyens.

    Je transmets bien sur ce courrier au CSA afin qu’il intervienne pour l’élaboration de règles d’égalités entre les différents médias à l’occasion de cette campagne électorale.

    Recevez, Monsieur le président directeur général, l’assurance de ma considération distinguée.

    Marie George Buffet Ancienne Ministre. Députée."

  • 8 janvier 2007 - 18h02 - Posté par 82.***.189.***

    Quant à moi, je ne regarde pas la télé.

    Surtout pas télé Bouygues.

    Pour ce qui est des chaines publiques, j’epère que les candidat(e)s vont affuter leurs propositions de façon à ce que le temps de cerveau disponible ne soit pas marchandisé 5 ans de plus.

    Donc que vive un véritabl service public de l’information et de la création.

    Courage.

    • J’ai cru entendre que la CSA ne pouvait que déplorer cet état de fait. Autrement dit, chose incroyable, qu’elle ne peut rien faire. D’ailleurs Corinne Lepage a porté plainte contre la CSA, s’estimant lésée dans le temps de parole, qui n’est octroyé outrageusement que pour le couple SARKOZY/ROYAL. Est-ce qu’on nous laisse entendre qu’on n’est plus dans un pays libre, démocratique ?

      Des raisons supplémentaires pour revenir dare-dare à la démocratie en sortant tout ce monde par la fenêtre.

    • D’accord, moi aussi il y à belle lurette que je n’ai plus de télé.OK.

      N’oublions pas que les candidats , si j’ai bien compris, les programmes sont orchestrés très longtemps à l’avance et donc les plages de pub ,elles aussi sont de toute évidence programmées également d’avance et pour les vendre ,car la pub se vend,il est bon de vanter le futur produit à vendre ,C.Q.F.D.!!! et donc on revient sur les candidats qui feront le plus d’audimat ,d’accord ou pas d’accord ???

      Ainsi donc, svp pas trop de mots tels que communiste ( c’est pas très vendeur,mème s’ils n’ont plus de couteaux entre les dents) !!!

      Mais ,il est donc logique pour vendre, de créer des scoops, par exemple dans une émission
      comme en 68 à la présidentielle alors que le candidat exposait son histoire, une belle J.F.
      a découvert sa poitrine en public et alors là, toutes les télés et radios en ont évoqué cet
      instant pendant plusieurs jours,......à bon entendeur salut.

      Conclusion il faut vous souvenir d’une élection très importante pour l’Europe ,un certain 29
      Mai, ou toutes les médiatisations possibles et impensables ,ont tenté de nous beurrer le mou.

      Je prends la liberté de vous conseiller pour cette nouvelle élection de compter sur chacun d’entre nous pour voter et faire voter M.G.B. La candidate Anti-libérale,pour notre meilleur bonheur et Avenir .

      Salut et fraternité.
      Rosay.

  • Bonjour,

    En nous confisquant le débat, l’UMP et le PS et les médias s’exposent à un retour de bâton terrible. Faudra pas s’étonner si Le Pen est au 2è tour...

    • pour ma pert,si malheureusement,le pen se retrouvait une nouvelle fois au second tour,qu’on ne compte pas sur moi pour,une seconde fois,avoir un "reflexe republicain"
      une fois m’aura suffit !
      apres tout,s’il faut que mes concitoyens mettent le nez dans la m...e pour comprendre,et bien grand bien leur fasse
      comme on dit chez nous ;
      "à quelque chose malheur est bon"
      mais bon, comme on dit aussi,faut pas pleurer avant d’avoir du chagrin.
      PTIMARC

Derniers articles sur Bellaciao :