Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Licenciement collectif sans précédent des intermittents

mercredi 14 mai 2003 - Contacter l'auteur

RAZ DE MARÉE À L¹APPROCHE
Licenciement collectif sans précédent des intermittents

Bon nombre des salariés intermittents du spectacle et de leurs représentants
syndicaux semblent aujourd¹hui résignés à un enterrement plus ou moins
honorable du seul statut qui protège à peu près correctement des salariés
précaires en même temps qu¹une certaine liberté de la création.

Le déficit " incontournable " de l¹Unedic aggravé par " l¹inflation des
effectifs " dans cette branche, les " abus " de diverses natures des
salariés et des employeurs, l¹affaiblissement général des protections
concernant les périodes de non-emploi (chômage, formation, retraites,
maladie) semblent intériorisés au point de laisser passer un scénario
corporatif restreignant l¹accès à ce régime d¹assurance chômage aux moins
fragiles : dotés d¹un " vrai métier ", d¹un bon ratio d¹emploi, jamais
malades ni en congé maternité, etc. Aux autres les " bad jobs " ou le RMI,
où les artistes sont déjà nombreux (25% des Rmistes à Paris ou Marseille).

Si ce scénario se vérifiait, il s¹agirait du plus vaste licenciement
collectif de la période (au moins 30 000 salariés), sans même que la
question d¹un plan social soit évoquée. Sous couvert d¹exception culturelle
du statut, se resserreraient les contraintes de la subvention et du marché
sur la liberté de création. La petite production pourrait être totalement
balayée. Ce dernier refuge des conventions Unedic évacué, tout serait permis
désormais sur le front de l¹employabilité des personnes. Ce qui
disparaîtrait, c¹est aussi une référence pour l¹institution d¹une sécurité
de base, à l¹échelle européenne, permettant à chacun d¹alterner des phases
de formation, d¹emploi, d¹activité bénévole, de maternité...etc, qui sont
toutes productrices de richesses sociales.
Pour toutes ces raisons, le combat des intermittents est important pour tous
ceux qui se soucient du climat social et culturel dans les années à venir.
Il mérite mieux qu¹un jeu paritaire pour préserver l¹Unedic et quelques
privilèges professionnels en l¹état. Le système de financement d¹une
couverture de l¹intermittence doit être refondu et élargi. Les recettes
publicitaires ou commerciales de l¹industrie culturelle, les différents
systèmes de subventions doivent êtres pris en compte dans ces calculs, en
même temps que les richesses immatérielles et de solidarité produites. Les
vrais abus du système sont liés à son inéquité plutôt qu¹à sa " porosité ".
Il est légitime que beaucoup de précaires de l¹animation et de
l¹administration culturelle cherchent à se rattacher à ce régime, et
souhaitable que la définition des métiers reste très ouverte. Est beaucoup
moins crédible l¹idée d¹une pureté esthétique ou d¹une pure technicité
cachant souvent les vrais abus du système : cumuls des revenus des uns,
soustraction pour les autres. Une égalisation du système concourrait
largement à son exemplarité et à sa compréhension par le public.
A l¹offensive, c¹est déjà tard !

Dès aujourd¹hui les Précaires Associés de Paris (PAP) qui réunit des
collectifs autonomes, des personnes issues d¹AC !, SUD, la CNT-spectacle,
invite à intervenir et à mener des actions pour bloquer les mesures qui sont
prônées par le MEDEF et le gouvernement.

Assemblée le mercredi 16 avril à 19h ; à la Maison des Métallos
94 rue jean Pierre Timbaut ; m° Couronne ou Parmentier

Les Précaires Associés de Paris participent au mouvement d¹unité d¹action
contre les licenciements et la précarité qui rassemble des collectifs de
salariés et de précaires : Collectif emplois-jeunes/surveillants d¹Ile de
France, LU-Danone, CGT Brandt Lyon, Comité de lutte de Caen (créé à partir
des emplois-jeunes et pions), CFDT Alstom Saint-Ouen, Solidaires 93, Peugeot
Nanterre, UL CGT Longwy, Collectif de Précaires de Clermont-Ferrand,
Aventis, SUD Education, SUD CERITEX (centres d¹appel), fédération SUD PTT,
SUD Etudiant, AC !, PAP (Précaires Associés de Paris), Stop précarité !, No
Vox, des réseaux de soutien aux travailleurs en lutte (Arcade, Mac Do, Pizza
Hut), des intermittents du spectacle des salariés CGT des PTT, de ManPowerŠ

Précaires Associés de Paris (PAP)
http://pap.ouvaton.org - precairesassocies@yahoo.com

Mots clés : Arts, Spectacle, Culture / Emploi-chômage /
Derniers articles sur Bellaciao :