Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

MANIFESTATION LOGEMENT SAINT-DENIS : SAMEDI 18 février à 10h30

vendredi 17 février 2012 , par Amel Dahmani - Contacter l'auteur - 1 com

Bonjour

En pièce jointe l’appel à la manifestation à Saint-Denis pour les logements, les régularisations, les réquisitions de logements vides.

Manif organisée suite au suicide d’une dame mal logée dans le hall de la mairie de Saint-Denis avant-hier.

Amel - 06 21 49 55 34


Crise du logement, crise du 115

Mal-logés en danger

Réquisition des logements vides !

La crise du logement en France c’est
- 130 000 sans domiciles fixes ; 3 millions de mal-logés

La crise du logement à Saint-Denis c’est :
- 1500 procédures d’expulsion engagées pour le 15 mars
- 6000 demandes de logements non satisfaites.
- Une cinquantaine d’adultes et une trentaine d’enfants habitants du 11 rue Dezobry et du 76 rue Gabriel Péri à Saint-Denis (93) mis à la rue par la préfecture et le préfet Lambert et une trentaine de personnes qui ont campé dans le froid pendant plus de deux mois.

Et mercredi, Ecaterina, mère de famille, sans logement et hébergée par le 115, s’est immolée dans le hall de la mairie de Saint-Denis.

Face à cette crise le gouvernement se moque du sort des mal-logés, expulse en plein hiver et ne propose que le 115, qui n’arrive même plus à répondre à l’urgence et n’est pas une solution durable !
C’est une mesure précaire, souvent indigne, transitoire et en crise !

Le 115 c’est :

Précaire : depuis la période de grand froid, les habitants du campement sont hébergés la nuit par le 115 ce qui n’exclut pas les ruptures d’hébergement car il n’est jamais garanti.

Indigne : trop souvent les chambres d’hôtel sont insalubres, infestées de cafards ou de punaises. Les refuges n’accordent aucune intimité minimale, les gens étant remis à la rue dès 6h du matin.

transitoire : un hébergement, ce n’est pas un logement stable et digne. Les propositions du 115 sont souvent éloignées du lieu d’habitation ce qui met en péril la scolarité des enfants, les emplois des adultes ...

Des sommes énormes englouties pour engraisser des marchands de sommeil.
Des promoteurs immobiliers, des agences immobilières, qui spéculent et s’enrichissent. Et les loyers qui flambent.
Les logements neufs sont inaccessibles, pour les 3 quarts de la population de Saint-Denis. Même les logements sociaux neufs sont difficilement accessibles.

DEFENDONS LA DIGNITE DES MAL-LOGES !

EXIGEONS L’APPLICATION DU DROIT AU LOGEMENT !

RELOGEMENT DES EXPULSES,

REGULARISATION DES SANS-PAPIERS

Face aux expulsions et aux situations de mal-logement, ne restons pas seuls, c’est tous ensemble qu’on peut gagner !

MANIFESTATION

Samedi 18 février à 10h30

Rdv au campement, Place du Caquet

Métro Saint-Denis Basilique

Contact : comite-de-lutte-contre-les-expulsions-saint-denis@gmx.fr

Mots clés : FR - Ile de France (01) / Logement - Urbanisme / Manifs-actions /

Messages

  • Il faut ajouter que la ville a 45% de HLM, que les subventions pour en construire ont diminué considérablement depuis plusieurs années, que l’Etat ferme des logements d’urgence, que des villes proches ne font aucun effort où sont encore en dessous des 20% de logements sociaux, etc...
    Sinon on pourrait croire que plus une ville ou des choix politiques tentent d’amortir les conséquences de la pénurie organisée au sommet de l’Etat, de la recherche effrénée de taux de rentabilité par la rente foncière et immobilière, plus cette ville est responsable.
    C’est absurde alors qu’il faut lutter ensemble pour imposer d’autres choix de la part de nos gouvernants.
    Et attention quand cette problématique grave rencontre des parcours personnels, c’est terrible, on est sur un brûlot de révoltes et de violences sur eux-mêmes... Mais pas d’utilisation irraisonnée... Un témoignage uniquement et beaucoup d’émotions...

Derniers articles sur Bellaciao :