Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Malak dort avec à ses côtés, Hanine, Manal, Hassane et Ali ...

vendredi 11 août 2006 - Contacter l'auteur - 3 coms

de Al Faraby

Malak est allongée sur le lit... ce n’est pourtant pas tout à fait un. Mais qu’importe. Elle dort d’un profond sommeil, celui des anges. Les mains posées sur sa poitrine, fait-elle peut être un rêve ? Les traits de son visage sont détendus. Elle sourit presque. Elle est calme et ne réclame ni son père, ni sa mère... qui se repose pas très loin d’elle, à quelques mètres, dans les étages au-dessus.

Malak est si proche de sa mère, si loin !

Elle n’est plus de ce monde, fauchée au terme de ses deux années de vie par un missile de l’aviation aux ordres d’Olmert.

"J’écoutais les informations à la radio, quand une forte détonation a fait trembler toute la maison. J’étais extrêmement effrayée. Malak s’agrippait à ma robe et pleurait. J’ai vite couru à l’extérieur et j’ai vu un nuage de fumée noire s’élever au village."

"J’ai eu peur pour mon père. Il était allé pour l’enterrement des victimes du massacre. J’ai couru vers le village avec Malak dans les bras, quand un nouveau missile est tombé à proximité et nous a projetées au sol... C’est là que j’ai vu le corps de Malak baignant dans une mare de sang."

Le bombardement continue... le massacre se poursuit... Les vivants qui enterrent leurs morts sont à leur tour bombardés

Le martyr du village de Ghazié s’allongeait.

Dans la salle des urgences de l’hôpital "Al Ra’i" de Saïda, tout près de Khadijé, la mère de Malak, sa voisine Bassemé souffre en silence. Son corps a complètement brûlé... Elle était dans le cortège des martyrs de Ghazié...

Elle souffre atrocement. Elle ignore qu’elle a perdu ses enfants : Hanine, Manal, Hassane et Ali ... tous allongés à côté de Malak, dans la chambre froide de l’hôpital.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=3308

Mots clés : Al Faraby / Dazibao / Guerres-Conflits / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Insoutenable ! Je ne voulais pas lire cet article car je me doutais que cela aller me bouleverser. Mais il le faut, il faut lire ces horreurs, juste par respect pour ces petites victimes.
    On vit mieux sans savoir, sans avoir toutes ces images dans la tête. Les photos qui sont sur le site sont insoutenables.
    Et pourtant, c’est la réalité, leur réalité. La mort à 2 ans, à 9 mois...
    Petits bébés, enfants et plus grands, reposez en paix et pardonnez nous de n’avoir pas pu, pas su (pas voulu ?) vous sauver.

    Cha

  • C’est inhumain, de tuer des êtres, et en plus de jeunes enfants. C’est pire que tout, soldats israéliens. Hier, une soldate a dit d’un air désolé, qu’elle était contre cette guerre, mais elle était au front. Non, mademoiselle, vous pouviez refuser d’y aller et rejoindre plutôt les refuzniks. Vous auriez fait un mois de prison, et alors ? Vous n’auriez pas sur la conscience, vous et vos copains, la mort d’innocents. Si vous pouviez lire et voir ces images, je suis sûre que vous comprendriez la bêtise de cette guerre stupide. Le Hezbollah, les USA, Israël, l’Iran, la Syrie, l’ONU, l’Europe, je vous mets tous dans le même sac. Vous n’avez aucune considération pour la personne humaine. Seuls comptent vos intérêts, c’est-à-dire l’ambition du pouvoir sur les hommes et le fric. Le reste, c’est-à-dire, les peuples, vous en avez rien à cirer, si ce n’est juste pour vous porter au pouvoir et vous y maintenir. Vous m’écoeurez.

Derniers articles sur Bellaciao :