Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Mayotte : Pas de cimetière pour les naufragés clandestins

dimanche 27 mai 2012, par J.J HEISSMAN

Plus d’une semaine après le drame, les comoriens morts lors du naufrage survenu le 19 mai dernier dans le sud de Mayotte restent sans sépulture.

Aujourd’hui, c’est la réunion de la dernière chance à Kani-Kéli. Les chefs religieux et la notabilité de la commune se sont réunis dans l’espoir de trouver un terrain d’entente et pouvoir enterrer les corps le plus rapidement possible. Huit jours après le naufrage, les huit corps sont encore entreposés à la morgue et sans cimetière d’accueil.
De son coté, la population de Kani-Kéli, très remontée, ne décolère pas. Elle refuse l’inhumation des morts dans leur commune. Raison invoquée, le manque de place dans leur cimetière. L’autre raison est d’ordre financière : la population ne veut plus supporter de telles charges dans leur localité. Selon la mairie de Kani-Kéli, la facture est lourde : entre 20 000 et 50 000 euros. Pour Siti Gue, adjointe au maire chargée de la population et des affaires sociales : « C’est de l’argent en moins dans la caisse de la commune ».

Solidarité des six localités de la commune

Depuis hier, la mairie de Kani-Kéli est contrainte par la préfecture de Mayotte de respecter la loi. Consciente qu’elle n’a pas d’autres choix, elle ne peut que s’y soumettre, la mairie se trouve dans l’obligation d’enterrer les huit corps des Anjouannais dont la "Kwassa-kwassa" s’est retournée samedi dernier. Faute d’espace suffisant au cimetière de Kani-Kéli, la mairie fait appel à la solidarité des six localités de la commune, afin de trouver une issue assez rapidement. L’idée de répartir les corps sur l’ensemble des cimetières de la commune est l’une des solutions envisagées à ce jour lors de la rencontre entre la mairie, la notabilité et les chefs religieux. Ces derniers ne se sont pas prononcés immédiatement, ils vont consulter leur base, ils se prononceront ce dimanche...

source : mayotte.la1ere.fr/

Derniers articles sur Bellaciao :